Comment faire des vidéos ralenties en Slo-Mo pour espionner les détails

Techniques d’espionnage à l’aide du slow-motion ou du ralentissement vidéo.

L’espionnage grâce à la technique de la vidéo ralentie

Maîtriser la vidéo au ralenti, qui peut être présente sur votre téléphone sans que vous le sachiez, peut être utile à tout aspirant espion.

Certains téléphones récents (dès l’iPhone 6) vous permettent de capturer des vidéos ultra-rapides et de les ralentir pour une lecture détaillée. Une fois cette technique appliquée à ce que vous avez enregistré, personne au monde ne pourra taper un mot de passe dans un appareil assez rapidement pour que vous ne puissiez pas suivre ses doigts.

Une fois la vidéo au ralenti maîtrisée, vous imaginez la suite : vous prenez en vidéo ce que vous voulez espionner et vous observez un à un chaque détail que vous avez loupé initialement.

Nous allons aborder les thèmes suivants : 

  • la question du nombre d’images par secondes qu’il faut viser pour faire du slow motion à but d’espionnage
  • la luminosité qu’il faut adopter
  • les applications mobiles utiles
  • comment faire de bonnes vidéos ralenties avec un téléphone

1/ Comment faire pour créer des vidéos en Slow Motion

Que vous enregistriez vos vidéos avec une caméra GoPro ou avec un autre type de caméra comme celle de votre téléphone, vous devez connaître comment fonctionne la lenteur et le ralentissement vidéo.

Quels réglages utiliser ? Comment pouvez-vous ralentir vos séquences en post-production ? Quels sont les logiciels de montage vidéo que vous pouvez utiliser ?

⇒ Qu’est-ce que le ralentissement vidéo

Le ralenti provient du rapport entre votre cadence de prise de vue et votre cadence de lecture.

Par exemple, disons que vous utilisez une GoPro Hero 7 Silver et que vous filmez pendant seulement 1 seconde à 120 images par seconde (ips). Vous obtiendrez une vidéo d’une seconde.

Si vous lisez cette vidéo à 120 images par seconde, elle aura l’air normale : en temps réel. En effet, lorsque votre cadence de prise de vue correspond à votre lecture, vous obtenez une vidéo en temps réel et à vitesse normale.

Pour obtenir un effet de ralenti, votre cadence de lecture doit être inférieure à votre cadence de prise de vue.

Ainsi, si vous prenez cette même vidéo d’une seconde avec votre GoPro à 120 ips (image par seconde) et que vous la lisez à 30 ips, vous obtiendrez une vidéo qui dure maintenant 4 secondes.

Cela signifie qu’il faudra 4 secondes pour lire seulement 1 seconde de temps réel. D’où l’effet de ralenti.

⇒ Comment fonctionne le ralenti ?

C’est assez simple : tout est une question de fréquence d’images. En moyenne, un appareil photo prend 30 images fixes par seconde, c’est la norme.

Si vous augmentez la fréquence d’images jusqu’à 60 images par seconde, vous capturez deux fois plus d’images dans le même laps de temps – en seulement 1 seconde. Donc vous filmez deux fois plus vite.

Vous pouvez ralentir votre vidéo de 60 ips à 30 ips. Le résultat sera une vidéo qui dure deux fois plus longtemps et qui a l’air ralentie.

Certains appareils photo peuvent prendre des photos à des cadences encore plus élevées, comme 120 images par seconde ou même 240 images par seconde. Plus la fréquence d’image est élevée, plus l’effet de ralenti sera spectaculaire.

Lorsque vous utilisez des fréquences d’images très élevées, vous prenez des photos que l’œil humain ne peut même pas voir parce que cela se passe si vite. C’est donc ce qui rend les vidéos au ralenti si amusantes et intéressantes à regarder. Au visionnage, vous voyez des détails que personne ne peut remarquer autrement, d’où l’intérêt lors de techniques d’espionnage.

⇒ Les meilleurs paramètres pour la prise de vue au ralenti

La fréquence d’images est l’élément principal qu’il vous faut regarder. Idéalement, vous voulez filmer en au moins 1080p, essayez de ne pas descendre plus bas que ça. Sinon, la qualité de la vidéo commencera à être assez mauvaise.

Regardez la différence de netteté entre du 30 fps et du 60 fps :

Comme vous pouvez le voir, la vidéo de 30 images par seconde est assez mauvaise lorsqu’elle est ralentie, alors que la vidéo de 60 images par seconde est toujours belle et lisse.

D’après mon expérience personnelle, l’utilisation de 60 images par seconde ne fonctionne pas vraiment très bien pour le slow mo parce que vous ne pourrez rendre votre vidéo que deux fois plus lente. J’utilise donc rarement 60 images par seconde. 120 images/seconde a un effet beaucoup plus épique. Sans parler des 240 images par seconde, ce qui est absolument phénoménal. Aujourd’hui, avec les nouvelles GOPRO ou les nouveaux appareils téléphoniques, vous pouvez tourner en 1080p à 240 ips, ce qui est fou.

⇒ Faible luminosité

Lorsque vous utilisez une fréquence d’images plus élevée, moins de lumière atteindra le capteur parce que l’obturateur sera ouvert pendant une période de temps plus courte. De ce fait, si votre éclairage n’est pas bon, vous risquez de vous retrouver avec des images plus sombres et granuleuses. Gardez ça à l’esprit!

Je peux vous certifier que le ralenti et le mauvais éclairage ne vont pas bien ensemble.

⇒ Montage vidéo : Comment ralentir les vidéos

Comme je le dis toujours, il ne s’agit pas tant de savoir quel logiciel de montage vidéo vous utilisez, mais comment vous l’utilisez. Et vous pouvez utiliser à peu près n’importe quel logiciel de montage vidéo pour ralentir vos vidéos (personnellement j’utilise Adobe Première parce qu’il est puissant et facile d’accès à la fois).

La seule chose dont vous devez prendre garde, c’est la fréquence de lecture. Il vous faudra utiliser 30, 25 ou 24 images par seconde. Si vous passez en dessous de 24 images par seconde, votre vidéo commencera à être brouillée.

Maintenant, puisque la plupart d’entre vous utilisent GoPro Studio (retraité et rebaptisé GoPro Quick), Premiere Pro ou Vegas Pro, je vais vous montrer comment vous pouvez ralentir vos clips dans chacun de ces programmes de montage vidéo.

⇒ Réglages à faire sur le logiciel GoPro Quick

Une fois que vous avez chargé la vidéo dans la timeline de GoPro Quick, cliquez dessus et allez dans Video Controls.

Faites glisser le curseur vers la gauche pour ralentir votre vidéo. Si vous le faites glisser vers la droite, la vidéo s’accélère.

La plupart du temps, vous voudrez ralentir une petite partie d’une vidéo plus grande. Pour ce faire, vous devrez diviser votre vidéo, puis sélectionner celle que vous voulez ralentir et changer la vitesse juste pour celle-là.

⇒ Réglages à faire sur le logiciel Premiere Pro

Ralentir les images dans Premiere Pro est tout aussi simple. Tout ce que vous avez à faire est de faire un clic droit sur votre clip après l’avoir chargé sur votre timeline et de sélectionner Speed/Duration.

A partir de là, il vous suffit d’entrer un pourcentage qui soit inférieur à 100%. Ce qui est cool avec Premiere Pro, c’est qu’il peut rendre les images lisses, même si lorsque vous ralentissez votre vidéo à un point tel que la fréquence de lecture est inférieure à 24 images par seconde.

Ainsi, si vous ne pouvez filmer qu’à 60 images/seconde, vous pouvez toujours obtenir un effet de ralenti assez spectaculaire sans rendre votre vidéo floue ou brouillée. Pour ce faire, le soft utilise la fonction d’interpolation temporelle. Allez donc dans Interpolation temporelle et sélectionnez le paramètre Flux optique.

Cela permettra à Premiere Pro de générer ou de dessiner ses propres images supplémentaires sur la base de certaines prédictions qu’il fait à partir des images existantes. Ainsi il ajoutera plus de cadres à l’image de sorte qu’elle ait l’air plus lisse.

Tout est très bien expliqué (en français) dans cette vidéo :

⇒ Réglages à faire sur le logiciel Vegas Pro

Enfin, le logiciel Vegas Pro est parfois utilisé, il est également très simple. Cliquez sur votre clip et sélectionnez Propriétés. Ensuite, sous l’entrée de la vitesse de lecture, entrez une valeur inférieure à 1.

Il vous faudra également sélectionner Désactiver le ré-échantillonnage.

2/ “Slow motion video FX” : un éditeur de slow mo rapide pour téléphone

Site officiel de l’appli

Pas facile de trouver une application qui permet de ralentir vos vidéos. Cette appli le fait et même si parfois il y a quelques bugs, le principe est respecté : permettre à l’usager de ralentir ou d’accélerer les vidéos qu’il prend, c’est bien le but que l’on recherche dans cet article !

3/ “Mspy” : une appli. pour capturer les vidéos d’un téléphone

Site officiel de l’appli Mspy

Cette appli sauvegarde silencieusement toutes les vidéos qui sont prises sur un téléphone. Les vidéos sont copiées discrètement sur un serveur en ligne, et vous pourrez les regarder en vous connectant à votre compte. Cela permet de savoir tout ce qui se passe sur le téléphone ciblé. Mspy agit de même avec les photos, les localisation, les textes, et les historiques d’appels. Véritable trousse à outil espionne.

4/ Comment enregistrer de meilleures vidéos ralenties à 120 images par seconde, 240 images par seconde et 960 images par seconde avec un téléphone ?

Sachez quand aller lentement et quand aller très lentement lorsque vous prenez des vidéos au ralenti.

Il n’y a pas si longtemps, il fallait des caméras très chères et un logiciel de bureau tout aussi cher pour produire une bonne vidéo au ralenti. Désormais, nous pouvons capturer jusqu’à 960 images par seconde au ralenti à partir d’un smartphone, ce qui signifie que nous pouvons tourner des vidéos 32 fois plus lentement que dans la vraie vie.

  • Le Galaxy S9+ peut tourner des vidéos au ralenti à 240 images par seconde (images par seconde) en 1080p, ou 960 images par seconde en 720p.
  • Le dernier né de Sony, le Xperia XZ2, peut tourner des vidéos à 960 ips à 1080p !

Nous nous attendons à voir dans les mois à venir beaucoup plus d’entreprises construisant des téléphones avec des appareils photo qui peuvent s’attaquer au super slo-mo, donc peu importe la marque que vous préférez, vous aurez probablement la fonctionnalité recherchée.

⇒ Conseils d’utilisation

1/ Le super ralenti à 960 images/seconde ne peut se faire que pendant moins d’une seconde (0,2 seconde avec le Galaxy S9+) : cela se traduit par environ 6,5 secondes de vidéo lorsque vous la jouez à vitesse normale.

2/ Gardez le téléphone bien immobile. La vidéo au ralenti est un peu floue. Il est difficile, même pour les caméras les plus coûteuses, de capturer des vidéos à haute vitesse tout en obtenant une image bien nette. Si vous utilisez la fonction de capture automatique de la Galaxy S9+, où il détecte les mouvements et saisit les séquences super ralenties lorsqu’il voit quelque chose bouger, pensez à bien le caler. Il est important de garder votre appareil parfaitement immobile. Même le plus petit tremblement dans vos mains peut ressembler à un tremblement de terre lorsque vous ralentissez la vidéo d’un facteur 32 !

3/ En fait, il est assez important d’investir dans un trépied ou un cardan si vous prévoyez de tourner beaucoup de vidéos en super slo-mo. Avec le bon équipement, votre téléphone peut prendre d’incroyables images vidéo, et investir dans du matériel pour mieux l’utiliser n’est pas une mauvaise idée.

Un stabilisateur de cardan à main :

Certrains stabilisateurs de cardan à main prennent en compte tous les petits mouvements de la main et peuvent être programmés pour améliorer votre vidéo avec d’autres effets via leur application mobile.

Si vous n’avez aucun moyen de garder votre téléphone immobile pendant la prise de vidéo au ralenti, filmez à 240 images par seconde pour plus de stabilité.

⇒ Utilisez la lumière

L’éclairage est la chose la plus importante à considérer lorsque vous prenez une photo ou une vidéo. Nous pouvons voir plus de choses quand elles sont ralenties: des choses comme les lumières clignotantes…

La modulation d’impulsions est la manière dont les lampes fluorescentes et les LEDs fonctionnent.

Comment fonctionnent les différentes ampoules ?

  • Une ampoule ordinaire a un filament à l’intérieur qui est surchauffé dans un globe en verre scellé. Il devient si chaud qu’il émet une lumière vive.
  • Les lampes fluorescentes sont commandées par un ballast qui envoie une haute tension à travers les contacts. Elles ionisent une petite quantité de métal (habituellement un métal à base de mercure, c’est pourquoi vous ne devez jamais manipuler une lampe fluorescente cassée) et lui font émettre beaucoup de rayonnement UV (de type inoffensif). Un revêtement à base de phosphore à l’intérieur du verre convertit le rayonnement UV en spectre visible, c’est-à-dire en lumière.
  • Les fluorescentes à cathode chaude fonctionnent un peu différemment et ont besoin d’un arc long pour faire briller la vapeur dans la lampe scellée. Mais en ce qui concerne la rapidité, ces deux dernières sont identiques – elles s’allument et s’éteignent environ 60 fois par seconde.
  • Les LEDs utilisent un driver pour appliquer un courant aux fils de la lampe. Cela provoque le déplacement d’électrons dans un semi-conducteur à l’intérieur de la LED. Lorsque la bonne quantité de courant est appliquée, les électrons sont convertis en photons, qui sont de minuscules rayons de lumière. Les lampes fluorescentes et les LEDs ne fonctionnent pas tout à fait de la même façon, mais elles ont une chose en commun : elles ne sont pas une source lumineuse stable. Les LEDs peuvent avoir un cycle marche/arrêt aussi lent que deux fois par seconde.
Que vous filmiez sous une ampoule fluorescente ou à LED, le résultat est semblable : votre image va clignoter parce que l’éclairage n’est pas continu. On ne le voit pas à l’oeil nu, mais on le voit à l’image : c’est facile à voir, et il n’y a aucun moyen de l’éditer !

Idéalement, vous voudrez tourner à l’extérieur au soleil ou en utilisant un éclairage à filament à l’ancienne. Si vous ne pouvez pas le faire et que vous filmez sous des lumières fluorescentes ou des LEDs, prenez des photos à 240 ips pour minimiser le scintillement.

Untelephone.com Comment mieux filmer au ralenti

Notre avis: Dans ce nouvel article d’untelephone.com nous discutons de la façon de mieux filmer au ralenti. Apprenez les techniques et les réglages dont vous avez besoin pour réaliser de beaux plans au ralenti.

RatingEvaluation 5 étoiles
5 / 5(1 )