Comment pirater facilement un mot de passe WiFi en utilisant une attaque WPA/WPA2

sur

Vous cherchez comment pirater un mot de passe ? Un chercheur en sécurité a révélé une nouvelle technique de piratage WiFi qui permet aux pirates de cracker facilement les mots de passe WiFi de la plupart des routeurs modernes. Découverte par Jens Steube, le principal développeur du célèbre outil de piratage de mots de passe Hashcat, cette nouvelle technique de piratage WiFi prend pour cible le protocole de réseau sans fil WPA/WPA2 avec des fonctions d’itinérance.
L’attaque vise à compromettre les réseaux WiFi compatibles WPA/WPA2. Elle a été accidentellement découverte par Steube alors qu’il travaillait sur la nouvelle norme de sécurité WPA3.
En tant que nouvelle méthode de piratage WiFi, elle pourrait permettre à des attaquants de récupérer des mots de passe de connexion à clé pré-partagée (PSK), ce qui leur permettrait de pirater votre réseau Wi-Fi et d’écouter vos communications sur internet.

Comment pirater un mot de passe WiFi en utilisant PMKID

Jusqu’à présent, les méthodes de piratage du WiFi exigeaient que les attaquants attendent que quelqu’un se connecte à un réseau et capturent l’authentification complète lors du protocole d’authentification du port réseau. La nouvelle attaque ne nécessite pas qu’un utilisateur soit sur le réseau pour capturer ses identifiants. Elle est effectuée directement sur le RSNIE (Robust Security Network Information Element) en utilisant une seule trame EAPOL (Extensible Authentication Protocol Over LAN) après l’avoir demandée depuis le point d’accès. Le réseau Robust Security Network est un protocole permettant d’établir des communications sécurisées sur un réseau sans fil 802.11. La clé PMKID est nécessaire pour établir une connexion entre le client et son point d’accès.

1ère étape

L’ attaquant peut utiliser un outil comme hcxdumptool pour demander le PMKID au point d’accès ciblé et récupérer la trame dans un fichier.
$ ./hcxdumptool -o test.pcapng -i wlp39s0f3u4u5 –enable_status

2ème étape

En utilisant hcxpcaptool, il convertit la la sortie de la trame au format pcapng en un format de hachage accepté par Hashcat.
$ ./hcxpcaptool -z test.16800 test.pcapng

3ème étape

Ensuite il utilise l’outil de piratage de mot de passe Hashcat pour obtenir le mot de passe WPA PSK (Pre-Shared Key), et bingo, le mot de passe wifi est piraté.
$ ./hashcat -m 16800 test.16800 -a 3 -w 3 ‘XXXXXXXXXXX’
XXXXXXXXXXX est le mot de passe du réseau sans fil ciblé. Notez que ce piratage peut prendre du temps en fonction de la longueur et de la complexité du mdp. On ne sait pas pour quels fournisseurs ni pour combien de routeurs cette technique fonctionnera, mais elle devrait fonctionner contre tous les réseaux 802.11i/p/q/r avec des fonctions d’itinérance activées (la plupart des routeurs modernes). Comme le nouveau piratage du WiFi ne fonctionne que contre les réseaux dont les fonctions d’itinérance sont activées et qu’il exige des attaquants qu’ils forcent le mot de passe, il est recommandé aux utilisateurs de protéger leur réseau WiFi avec un mot de passe sûr et difficile à craquer. Ce piratage WiFi ne fonctionne pas non plus contre le protocole de sécurité sans fil de nouvelle génération WPA3, car ce nouveau protocole est beaucoup plus difficile à attaquer en raison de son protocole moderne d’établissement de clés appelé “Simultaneous Authentication of Equals” (SAE)”.
Les outils de craquage WEP

Name: Outils de craquage WEP

Description: Il existe de nombreux outils de piratage sans fil qui permettent aux utilisateurs de pirater un mot de passe Wi-Fi avec une grande facilité. Voici une liste des meilleurs outils permettant de craquer ce mot de passe avec un grand confort. – Crack – Aircrack est l’un des meilleurs et des plus populaires outils de craquage de mots de passe sans fil. Il permet aux utilisateurs de craquer les normes du protocole WEP/WPA. – Kismet – Il s’agit d’un des meilleurs renifleurs de réseau sans fil Wi-Fi 802.11 a/b/g/n layer2 et IDS. Cet outil particulier fonctionne à l’aide d’une carte Wi-Fi qui est prise en charge avec le mode rfmon. Il rassemble des paquets pour reconnaître les réseaux et déterminer les réseaux cachés. Kismet est compatible avec les plateformes Windows, BSD, Linux et OSX. – CloudCracker – C’est un autre des meilleurs outils de piratage Wi-Fi qui permet aux utilisateurs de pirater les réseaux sans fil protégés par le WPA. Il permet de cracker divers hashs de mots de passe. Il est livré avec un dictionnaire intégré contenant plus de 300 millions de mots pour effectuer les attaques. – AirSnort – Il s’agit d’un très bon outil qui décrypte le cryptage WEP sur un réseau Wi-Fi 802.11b. AirSnort est un outil de piratage gratuit qui supporte les plateformes Windows et Linux. – Wi-Fi Hacker – Wi-Fi Hacker recherche tous les réseaux Wi-Fi possibles et disponibles afin de s’y connecter. Grâce à cet outil de piratage Wi-Fi, vous pouvez simplement pirater et contourner tout signal Wi-Fi verrouillé protégé par un mot de passe. Wi-Fi Hacker est l’outil de piratage Wi-Fi le plus avancé disponible sur le marché des appareils Android. Il permet de pirater le réseau Wi-Fi de n’importe quel réseau sans fil situé à proximité. Par exemple, si vous ne parvenez pas à vous souvenir du mot de passe ni de la clé réseau de votre routeur, vous pouvez l’utiliser en utilisant simplement cette application pour le récupérer très facilement.

Offer price: 0.0

Currency: EUR

Operating System: Android, Windows, Linux, BSD

Application Category: Hacking

Book Author: Untelephone.com

Pour nous encourager merci de noter l'article !
5 (1 vote)