FB et Youtube vers une censure d’internet ?

— Article dernièrement modifié le 21 Juin 2017 @ 11 h 16 min

Les Etats-Unis entretiennent une relation particulière et privilégiée avec la Grande-Bretagne. Depuis de nombreuses années, l’Europe et principalement la France demandent à Google, Facebook, et tous les géants d’Internet de « censurer » les contenus terroristes disponibles sur la toile. Malheureusement, jusqu’au mois de juin 2017, aucune mesure vraiment importante n’était prise.

Il a fallu attendre que Londres soit victime d’un de ses attentats plus marquants attentats (celui du London Bridge en date du 03 juin 2017) pour que ces mêmes entreprises se mettent à annoncer des mesures à la chaîne en faveur d’un tri sélectif des contenus contre les messages haineux. Voici précisément les mesures envisagées (source ici sur Blastingnews).

Google contre les contenus vidéos extrémistes

1/ L’intelligence artificielle de Youtube est utilisée pour détecter les vidéos à caractère extrémiste. Google/Youtube promet de tout mettre en oeuvre pour identifier les terroristes utilisant ce genre de vidéos. Celles-ci seront immédiatement retirées.

2/ En plus d’utiliser ses robots, le moteur de recherche engage de nouveaux ingénieurs chargés d’éplucher le contenu diffusé et de faire le tri. Ces ingénieurs seront formés à la détection de toute apologie à la haine et à la violence. De même, Google annonce collaborer avec des associations de lutte contre le terrorisme aux fins d’identifier les fanatiques.

3/ Les vidéos ne violant pas réellement les règles de Google en matière de contenu religieux ou politique mais se situant « borderline » ne pourront plus rapporter de revenus à leur auteur. De même, de manière automatique, un message d’attention sera implanté au bas de ces vidéos pour mettre en garde l’internaute accédant à ce contenu en ligne.

4/ Se focalisant principalement sur l’Europe, Google affirme qu’il est sur le point d’utiliser sur notre continent un système de redirection d’URL permettant, aux internautes attirés par du contenu interdit, d’être automatiquement redirigé vers une page web prônant les valeurs de la liberté et de la tolérance. A la manière des publicités actuellement disponibles, ces vidéos seront imposées en début de visionnage et permettront, d’après Google, une éducation saine des spectateurs.

Les dirigeants du G7 en avaient fait la demande fin mai à Google : ce dernier semble mettre à exécution les souhaits des sept plus grandes puissances économiques du monde.

Geek devant son ordi

Facebook contre toute zone de non-droit, même sur internet

C’est du moins ce qu’a affirmé le réseau social jeudi 15 juin 2017. Suite aux attentats de plus en plus nombreux aussi bien à Paris qu’à Londres, Facebook a affirmé sa détermination à combattre tout message violent ou haineux à priori, c’est-à-dire avant même qu’on soit sûr qu’il s’agisse bien de terrorisme.

1/ La correspondance d’images :

Facebook affirme que 150 personnes de tout bord (ingénieurs mais aussi magistrats) ont mis au point un logiciel de correspondance d’images permettant de savoir, avant même qu’elle soit postée en ligne, qu’une image est à caractère extrémiste. Concrètement, il ne s’agit ni plus ni moins que d’un algorithme permettant de faire le tri entre les vidéos et les images au moment où elles sont mises en ligne par l’internaute. Dans la pratique, elles seront refusées dès lors qu’une ressemblance existe avec un contenu terroriste.

2/ 7500 employés dédiés à la gestion des contenus

C’est 3000 personnes de plus que Facebook s’est engagé à enrôler en tant que vérificateurs humains. Ces derniers seront chargés d’éplucher les contenus textuels et visuels de Facebook et de modérer en cas de suspicion.

Des mesures de censure d’internet ?

Ces mesures vont manifestement dans le bon sens. Mais allons jusqu’au bout de notre pensée : empêcher les autres d’attenter à notre liberté, oui c’est vital. Mais il ne faut pas non plus que ces mesures d’autodéfense deviennent des entraves à la liberté d’expression et à la diversé des idées (voir l’article des Des Geeks et des lettres sur le sujet).

Une autre critique pointe le bout de son nez sur les réseau sociaux : certes Facebook et Youtube prennent des mesures, mais cela n’empêche pas les terroristes d’uploader leurs vidéos chez d’autres hébergeurs. Ces internautes parlent aussi du côté sombre de la toile et du DARK NET : ces pages cachées derrière des VPN et devenues intouchables.

Trois flèches vers le bas

Ici la meilleure application de surveillance

3 garanties pour 1 logiciel :

10 jours de remboursement

Anonymat garanti

Support gratuit

=> Surveillance, monitoring et interception d’appels

Commentez ici :

Entrée suivante =>

Entrée précédente =>

Qui sommes-nous ?

Sandrine est la blogueuse responsable de ce blog. Préoccupée par la psychologie et les relations de couple, elle effectue une veille axée sur les relations sociales et la communication entre hommes et femmes.

Nathan intervient quant à lui sur les sujets techniques et les bouleversements opérés par l'arrivée des smartphones et des nouveaux moyens de communication dans notre société.

Qu’est-ce que BIBIspy ?

Logiciel de surveillance de smartphone : Définition ici

CACHED !!!
Share This