5 points faibles d’une femme au lit

Pour trouver le point faible d’une femme au lit, accentuez les préliminaires, détendez-la, prenez le temps de la connaître, faîtes preuve de fantaisie et jouez sur vos propres forces.

sur

Voici 5 des « meilleures pratiques » pour trouver le point faible d’une femme au lit.

Le premier point faible d’une femme : les préliminaires

Lorsque l’on compare la sexualité masculine et féminine, les adages ne manquent pas :
« Les hommes sont comme des interrupteurs : il suffit de les allumer, et ils sont prêts à partir. Les femmes sont comme des boutons : vous pouvez les tourner de haut en bas. »
Les hommes seraient comme des conducteurs de transmission standard : si vous passez les vitesses dans le bon ordre, vous arriverez là où vous voulez aller.

Les femmes, ce serait comme faire un soufflé :

  • le résultat dépend des ingrédients
  • du chef
  • de la fiabilité du four
  • de l’altitude
  • de l’humidité du jour
  • bref d’un tas de variables
En bref, considérez les préliminaires comme une expérience de 24 heures qui se déroule à la fois dans la chambre et en dehors de celle-ci. Le sexe est une question de contexte. Et même s’il suffit de peu pour faire tourner votre moteur, n’oubliez pas qu’il faut probablement qu’il mijote un long moment. → Questions à poser à votre conjoint pour vraiment le connaître

Deuxième point faible d’une femme : la détente et le confort

Des chercheurs aux Pays-Bas ont découvert que la clé pour exciter une femme et l’amener au sommet du bonheur orgasmique est :
  • un profond sentiment de relaxation
  • un manque d’anxiété
Les scanners cérébraux ont montré que les parties du cerveau des femmes responsables de la gestion de la peur, de l’anxiété et des émotions ralentissaient au fur et à mesure qu’elles s’excitaient, produisant un état de transe lors de l’orgasme. Chez les hommes, les changements sont beaucoup moins marqués dans ces régions. Cela signifie que le lâcher prise de toute peur et de toute anxiété pourrait être le plus grand point faible d’une femme au lit, voire nécessaire, pour avoir un orgasme.

Troisième point faible d’une femme au lit : la patience

Chaque femme est différente, et la plupart des femmes n’ont même pas d’orgasme les deux premières fois qu’elles sont avec un homme. Une femme doit se sentir à l’aise, et un homme doit comprendre ce qui la fait vibrer sexuellement.
  • Certaines femmes aiment les baisers mouillés et négligés
  • D’autres trouvent que la salive les inhibe totalement
  • Certaines femmes aiment la stimulation des seins
  • D’autres ne le supportent pas du tout
  • Certaines femmes aiment être dominante au lit
  • D’autres aiment le style missionnaire
  • Certaines femmes réagissent à une stimulation clitoridienne intense
  • D’autres n’ont besoin que de très peu
  • Certaines femmes ont une capacité innée à éprouver des orgasmes multiples
  • D’autres ressemblent davantage à des hommes : elles se retournent et sont prêtes à s’endormir
Trouvez un scénario sexuel qui fonctionne et respectez-le. Bien sûr, l’habitude peut engendrer l’ennui, mais elle peut aussi donner des orgasmes réguliers. → Les qualités en couple indispensables

Quatrième point faible d’une femme au lit : la fantaisie

Une vie imaginaire saine est l’une des clés pour une bonne vie sexuelle, même si votre partenaire ne joue pas toujours le rôle principal. La plupart des gens trouvent qu’ils sont plus satisfaits sexuellement lorsqu’ils sont intimes avec une personne avec laquelle ils se sentent complètement à l’aise.
  • Cette intimité s’accompagne de la liberté de se laisser aller
  • l’exploration
  • le fantasme sur d’autres personnes, lieux et situations
Une étude sur les fantasmes sexuels réalisée par Amaelle Gavin a révélé que les fantasmes sexuels se produisent le plus souvent chez les personnes ayant la plus grande satisfaction sexuelle et la vie sexuelle la plus saine.

Cinquième point faible d’une femme au lit : jouez sur vos forces à vous

Très peu de mecs font l’amour comme des stars du porno, et nous ne devrions pas le faire non plus. Nous vivons dans le monde réel, et nous avons tous des forces et des faiblesses sexuelles.
  • Certains souffrent d’éjaculation précoce et compensent par des relations sexuelles orales
  • D’autres souffrent de troubles de l’érection
  • D’autres ont un pénis plus petit que la moyenne
Développez des « scénarios sexuels » pour trouver le point faible de votre femme au lit : des chemins vers le plaisir qui jouent sur vos forces. Soyez prêt à communiquer, exprimez vos sentiments, surtout quand il s’agit de problèmes dans la chambre à coucher. La plupart des femmes ne savent pas comment s’y prendre, alors donnez-leur un indice. → Je domine mon mari parce qu’il adore ça

Annexe : Échelle d’expérience sexuelle chez les femmes majeures dans les pays occidentaux

L’échelle suivante a été utilisée pour la fréquence de chaque comportement sexuel au cours des 30 derniers jours :
  • 0 = cette activité n’a pas eu lieu
  • 1 = l’activité a eu lieu une fois
  • 2 = l’activité a eu lieu deux fois
  • 3 = l’activité a eu lieu trois fois
  • 4 = l’activité a eu lieu quatre fois
  • 5 = l’activité a eu lieu cinq fois
  • 6 = une fois par semaine
  • 7 = deux à six fois par semaine
  • 8 = une fois par jour
  • 9 = deux fois par jour ou plus
Source de ces statistiques : Women’s Sexuality: Behaviors, Responses, and Individual Differences – Barbara L. Andersen, Jill M. Cyranowski
  • 0,05 Relations sexuelles anales
  • 0,8 Caresser la région anale de votre partenaire
  • 0,7 Se masturber seul
  • 0,9 Rapports sexuels côte à côte
  • 1,0 Se faire caresser la région anale
  • 1,1 Rapports sexuels : entrée vaginale par l’arrière
  • 1.2 Rapports sexuels : position assise
  • 1,8 Caresses mutuelles des organes génitaux ou de l’orgasme
  • 1,7 Stimulation mutuelle des organes génitaux par voie orale (bouche)
  • 2.1 Rapports sexuels : position « supérieure » de la femme
  • 2,0 Stimulation orale des organes génitaux de votre partenaire
  • 2,7 Rapports sexuels : position masculine au-dessus
  • 2,8 Déshabillage mutuel
  • 3.2 Caresses des seins lorsque vous êtes nue
  • 3.3 Caresser les parties génitales de votre partenaire sexuel
  • 3.4 Se faire caresser les parties génitales par son partenaire
  • 3.4 Votre partenaire embrassant vos seins nus
  • 3,7 Etreinte érotique en étant habillé
  • 4.1 Embrasser les zones sensibles (non génitales) du corps
  • 4.0 Votre partenaire couché sur vous pendant que vous êtes habillé
  • 3,6 Caresses des seins pendant que vous êtes habillé
  • 4,8 Baisers profonds
  • 5,6 Baiser sur les lèvres

Conclusion

L’évaluation de la sexualité féminine

  • les comportements sexuels
  • les réponses sexuelles
  • les différences individuelles
  • éviter les catégories et les mesures
L’auto-évaluation du comportement sexuel s’avère être un pilier nécessaire dans les évaluations historiques et contemporaines de la sexualité féminine même si aujourd’hui, les études continuent à mettre l’accent sur l’hétérosexualité.

Le domaine comportemental des femmes

  • les comportements de masturbation
  • d’autres activités érotiques individuelles
  • des activités excitantes avec un partenaire hétérosexuel
  • le baiser
  • la caresse érotique
  • le contact oral-génital
  • la stimulation anale
  • les rapports sexuels

Les 4 étapes de la conceptualisation du cycle de désir féminin

  • Le désir sexuel
  • l’excitation
  • l’orgasme
  • la résolution
Le point faible des femmes au lit, c’est qu’elles se concentrent sur les sentiments émotionnels personnels, contrairement aux hommes qui se concentrent sur le contenu sexuel en soi.

Les affects négatifs qui peuvent inhiber ou diminuer l’excitation sexuelle

  • l’anxiété (la tension et la nervosité)
  • la culpabilité sexuelle
  • l’autoaccusation
  • l’autocritique sexuelle
  • la conscience de soi
  • la dépression sexuelle globale (c’est-à-dire la tristesse)
L’application mobile qui espionne silencieusement n’importe quel téléphone
Le point faible d'une femme au lit
Pour nous encourager merci de noter l'article !
3.6 (5 votes)