Séduire une sud-coréenne pour un étranger : mission difficile ou impossible ?

Est-il envisageable de tenter de séduire une femme en Corée du Sud quand on connaît le faible ratio de femmes par rapport aux hommes là-bas, et leurs traditions coupant toute envie de mariage ?

sur

Sommaire

  • Le nombre de Coréens qui sortent et épousent des étrangères a explosé par rapport à il y a 20 ans
  • Les Coréens voient d’un mauvais oeil le métissage
  • Corée du Sud : le statut y est roi
  • Les femmes sud-coréennes sont séduisantes mais difficiles
  • Les traditions coréennes coûtent cher
  • Réception des étrangers venus séduire les sud-coréennes
  • Pour les femmes, le mariage n’est pas une option attrayante
  • L’économie précaire et la culture du surmenage
  • Le taux de fécondité le plus bas au monde

Introduction : Les coréennes trouvent-elles les étrangers séduisants ?

La plupart des Coréens préfèrent sortir avec d’autres Coréens et les épouser. C’est ce que l’on dit ici, et il y a beaucoup de vérité là-dedans.

Le nombre de Coréens qui sortent et épousent des étrangères a explosé par rapport à il y a 20 ans.

Avant, beaucoup d’hommes coréens voulaient simplement avoir des relations à court terme avec des femmes étrangères avant d’épouser une Coréenne.

Certaines femmes coréennes se comportaient également de la sorte. Vous le verrez encore, mais les chances qu’un homme coréen, par exemple, épouse une femme étrangère ou la trouve attirante sont beaucoup plus élevées qu’auparavant.

Cela ne signifie pas que la majorité des hommes coréens sont aussi ouverts, mais ils sont beaucoup plus nombreux qu’il y a 20 ans à être intéressés.

Il faut également tenir compte du fait que de nombreux Coréens épousent aujourd’hui :

  • des femmes vietnamiennes
  • des Philippines
  • des Japonaises
  • des Russes
  • des Européennes, etc.

Il semble que la situation soit différente pour les hommes et les femmes en Corée

Dans le passé, une Coréenne avait tendance à épouser un Japonais, un Européen ou un Nord-Américain, et moins une personne originaire de Chine ou d’Asie du Sud-Est. Cela change lentement.

  • Beaucoup plus d’hommes coréens épousent des femmes asiatiques de différents pays.
  • Et on voit de plus en plus de femmes européennes mariées à des Coréens en Corée, même si cela existait déjà il y a 10 ou 20 ans. C’est en augmentation.

Vous devez vérifier le type de milieu familial de la personne.

Est-elle issue d’une famille conservatrice ou non ? Si elle est issue d’une famille conservatrice, il est possible que la famille rejette l’idée.

Les Coréens ont généralement des critères de beauté différents

Il est beaucoup plus facile d’avoir la peau claire et d’être mince en même temps. Ce sont des généralisations. Cependant, si vous êtes une femme blanche et que vous êtes ronde, vous pourrez avoir de nombreux rendez-vous.


Les Coréens voient d’un mauvais oeil le métissage

Dans les boîtes de nuit coréenne, le statut est roi.

J’y suis allé deux fois au cours de mon dernier voyage : la première fois, j’ai fait une partie de danse et j’ai été rejeté par 80 % des filles, n’obtenant qu’un numéro et une petite embrassade avant que la fille ne soit emmenée par ses amis à la table d’un autre gars.

Corée du Sud : le statut y est roi

Le lendemain soir, j’ai ravalé ma fierté et j’ai acheté une table avec deux autres gars, à 1,2 million de wons (1000 € taxes/tip inclus) répartis en quatre.

Après avoir invité les filles sur la piste de danse, je dirais qu’au moins 50% sont venues avec nous après avoir découvert que nous avions une table.

Conclusion : un homme doit dépenser 250 € juste pour ne pas se faire exploser. Ce n’est juste pas rentable de tenter de séduire en Corée…

Même si votre parler coréen est super bon (le mien ne l’est pas, je parle à 60% seulement), la drague n’est pas une très bonne façon de faire à Séoul. Statistiquement, mieux vaut tenter votre chance en draguant sur Instagram.

La Corée est toujours considérée comme le pays le plus confucéen du monde, et cette philosophie enseigne des hiérarchies strictes dans la société :

  • on apprend aux gens dès leur plus jeune âge qu’il faut connaître le statut de ses interlocuteurs
  • et si vous êtes un rigolo, cela va totalement à l’encontre de votre mantra

Les femmes sud-coréennes sont séduisantes mais difficiles

Plusieurs personnes m’ont affirmé que si les femmes sud-coréennes sont séduisantes, elles sont difficiles à séduire.

Comment sont les coréennes au lit ?

  • Elles seraient très conservatrices sexuellement
  • Ne comptez pas moins d’un mois de flirt avant de pouvoir les toucher
  • Et encore, pour ça vous devrez probablement vous engager, au moins en paroles sinon en actes, à être son « fiancé »

Une de mes connaissances masculines est sorti avec une Coréenne un jour. Il est allé avec elle dans un tas d’endroits : dîner, campus universitaire, etc, puis il l’a emmenée dans un bar.

Elle ne voulait même pas s’asseoir à côté de lui au bar parce qu’elle pensait que ce serait aller « trop en avant » que de s’asseoir à côté d’un homme qu’elle ne connaissait que depuis quelques heures.

Même si vous rencontrez la Sud-Coréenne de vos rêves, vous aurez besoin de débourser une grosse somme d’argent pour l’accompagner dans ses allées et venues.

En Corée du Sud, un couple qui veut se marier a besoin d’argent, beaucoup d’argent : près de 200 000 €, soit plus de 4 fois le revenu annuel moyen.

Les traditions coréennes coûtent cher

Ces coûts élevés sont dus à une combinaison de traditions culturelles qui exigent des cadeaux de pré-mariage coûteux entre les familles, comme des manteaux de vison et des bagues en diamant.

Il y a aussi là-bas une coutume vieille de plusieurs décennies selon laquelle le marié doit débourser de l’argent pour fournir un logement. Si le mari ne cède pas aux caprices de sa femme, il aura droit à des caprices dignes d’une école maternelle, parfois devant tout le monde – voir cette vidéo:

Ou celle-là :

La seule raison convaincante d’aller en Corée du Sud est si vous gagnez de l’argent en enseignant le français. Si vous y allez uniquement pour les femmes, vous risquez d’être déçu

Réception des étrangers venus séduire les sud-coréennes

Evoquons aussi le problème du racisme

Un ami américain m’a raconté qu’il ne s’était pas senti en sécurité de se promener à Séoul avec une Coréenne. Il m’a dit que lorsque les mecs étaient bourrés, ils vous détestaient parce que vous poursuivez leurs femmes.

Il n’a jamais eu ce même ressenti au Japon. Pour une raison quelconque, les Coréens pensent que vous envahissez leur pays ou quelque chose du genre si vous essayez de sortir avec leurs femmes.

Une autre raison de prendre des pincettes avec la Corée, c’est la démographie

La Corée a un ratio homme/femme scandaleusement mauvais.

En raison des préférences culturelles traditionnelles pour les enfants de sexe masculin, mystérieusement le taux d’avortement pour les bébés de sexe féminin est plus élevé.

Le résultat, c’est qu’il y a plus d’hommes que de femmes… et donc le choix des femmes en matière de prétendants est énorme.

De plus, rendre leurs parents heureux et être sérieuses en amour va être la priorité numéro 1 des filles coréennes

Pour les femmes, le mariage n’est pas une option attrayante

Dans les familles asiatiques traditionnelles, les rôles intrafamiliaux sont pesants, en particulier pour les femmes.

  • De manière générale, le mariage
  • la procréation
  • l’éducation des enfants
  • et la prise en charge des personnes âgées sont liés

Par conséquent, le mariage et les rôles familiaux sont un tout.

La Corée du Sud ne fait pas exception à cette idée culturelle du « paquet mariage ». Néanmoins, les idéologies individualistes occidentales influencent de plus en plus les jeunes Coréens.

Malgré une forte insistance traditionnelle sur le mariage, ils ont commencé à reporter le mariage et même à y renoncer.

L’âge moyen du premier mariage en Corée du Sud a fait un bond de six ans pour les hommes et les femmes entre 1990 et 2020. Le nombre croissant de personnes qui restent célibataires est lié à ce phénomène.

Pourcentage de femmes jamais mariées en Corée du Sud

  • En 1970, seulement 1,4 % des femmes âgées de 30 à 34 ans n’avaient jamais été mariées.
  • En 2020, ce pourcentage est passé à 31 %.

Le déclin du mariage asiatique n’est pas une légende. En cause : les rôles familiaux sexués et la répartition inégale des tâches ménagères.

Une fois que les femmes décident de se marier, on s’attend généralement à ce qu’elles donnent la priorité aux responsabilités familiales.

Les femmes assument une part beaucoup plus importante des tâches ménagères et des soins aux enfants et sont principalement responsables de la réussite scolaire de leurs enfants.

En 2015, 44 % des femmes coréennes mariées âgées de 25 à 55 ans étaient des femmes au foyer à temps plein.

Les femmes coréennes, même si elles travaillent, s’occupent de 80 % des travaux ménagers contre 20 % pour leurs maris.

Par conséquent, pour de nombreuses femmes, le mariage n’est plus une option attrayante. Les femmes très instruites étant de moins en moins nombreuses à se marier, il est probable qu’elles retardent le mariage ou y renoncent.

L’économie précaire et la culture du surmenage

Une autre raison importante pour laquelle les jeunes Coréens renoncent à sortir, à se marier et à élever des enfants, c’est l’incertitude économique croissante et les difficultés financières.

Le problème économique en Corée du Sud

  • De nombreux jeunes Coréens occupent des emplois précaires
  • mal payés
  • et offrant peu de sécurité d’emploi et de revenu

De plus, la culture des longues heures de travail prévaut en Corée du Sud. Parmi les pays de l’OCDE, la Corée du Sud est le pays où les heures de travail sont les plus longues.

Nombre d’heures travaillées par an en fonction des nationalités

  • En 2019, les Coréens ont travaillé en moyenne 2 000 heures par an, soit 300 heures de moins qu’au cours de la décennie précédente
  • Pour mettre ce chiffre en perspective, les Canadiens ont travaillé 300 heures de moins
  • Les Français 500 heures de moins

Récemment, le gouvernement sud-coréen a adopté une loi qui a réduit le nombre maximal d’heures hebdomadaires à 52, contre 68 auparavant, dans l’espoir que les Coréens puissent encore avoir une certaine vie personnelle après le travail.

Le taux de fécondité le plus bas au monde

Il est rare que des femmes célibataires aient des enfants

1,5 % des naissances sont le fait de mères non mariées en Corée, alors que la moyenne globale de l’OCDE est de 36,3 %. Il y a donc de réelles conséquences à l’abandon du mariage.

La Corée du Sud est l’un des pays où la fécondité est la plus faible au monde

  • Les pays ont besoin d’environ 2,1 enfants par femme pour maintenir leur population.
  • En Corée, la moyenne des naissances par femme était légèrement inférieure à 1 en 2020.
  • Cette moyenne était de 6,1 en 1960
  • Et de 4,5 en 1970

Le taux de natalité est extrêmement faible en Corée du Sud

Cependant, les gens vivent plus longtemps. Les femmes sud-coréennes auront probablement bientôt l’espérance de vie féminine la plus élevée :

Les femmes sud-coréennes nées en 2030 devraient vivre plus de 90 ans. Par conséquent, la population coréenne vieillit rapidement.

La diminution de la population créera une crise du travail, limitant le développement économique. On pense que ce désastre démographique est l’ennemi le plus dangereux de la Corée du Sud.

Le gouvernement sud-coréen tente de motiver les naissances

Le gouvernement coréen, qui tente d’augmenter le taux de natalité, a appliqué une politique selon laquelle toutes les lumières du bâtiment du ministère doivent être éteintes à 19 heures précises une fois par mois, dans l’espoir que les employés quittent le travail tôt et rentrent chez eux pour faire l’amour et, surtout, pour faire des bébés !

Le fait d’éteindre de force les lumières ne fonctionnera pas… Il serait plus efficace de changer la culture des longues heures de travail et d’abolir les rôles professionnels et familiaux sexospécifiques.

Conclusion

  • La précarité de l’emploi des jeunes
  • la culture du surmenage
  • et l’absence d’une division égale du travail à la maison

…sont des questions vitales.

Est-il possible pour un occidental de draguer une coréenne ?

Est-il possible pour un occidental de draguer une coréenne ?

Séoul, en Corée, est connue internationalement comme la capitale mondiale de la chirurgie plastique – et pas dans le bon sens.

On estime qu’une femme coréenne sur cinq a subi une intervention de chirurgie plastique. L’apparence y est très importante.

Un jour, lors d’un de mes voyages, une femme dans un jimjilbang a ouvertement parlé de la façon dont mes amis et moi « ruinions la pureté de l’eau » alors que nous étions assis dans un sauna (ce que je n’aurais pas su si je n’avais pas été avec un coréen parlant couramment).

Elle faisait allusion au fait que nous étions des étrangers, et que les Coréens sont plus « purs ».

Un problème courant pour les non-Coréens est le fait de ne pas être pris en taxi. Je ne peux pas compter combien de fois un chauffeur de taxi a ralenti, a vu mon visage et a continué à s’éloigner.

C’est un tel problème que le gouvernement coréen a imposé une loi de « trois fautes » aux chauffeurs de taxi coréens qui refusent de servir les étrangers.

Pour nous encourager merci de noter l'article !
4.17 (12 votes)