Sortez votre fille de la prostitution !

Si vous avez réussi à mettre votre fille en sécurité, hors de l’emprise immédiate des proxénètes et des clients, vous avez fait un travail phénoménal pour elle.

En vérité, vous devriez avoir le droit de vous reposer et de vous détendre en toute tranquillité. Malheureusement, pour protéger pleinement votre fille et la ramener à la vie, il reste encore beaucoup à faire.

La prostitution est très préjudiciable pour un jeune.

Leur esprit et leur confiance en eux sont souvent si brisés qu’ils ne peuvent généralement pas retrouver le chemin d’une nouvelle vie par leurs propres moyens, à moins qu’ils ne reçoivent l’aide d’un expert. Sans aide, ils risquent de retomber dans les griffes de la prostitution.

Outre les dommages psychologiques, votre fille peut également souffrir d’une ou de plusieurs autres blessures et injustices liées à la prostitution.

Il est possible de remédier à tout ou partie de ces problèmes, mais ils requièrent généralement une attention particulière.

L’une des choses les plus importantes que vous puissiez faire immédiatement pour votre fille est de lui faire savoir que vous croyez en elle et que vous pensez qu’elle peut avoir un bel avenir. À l’heure actuelle, votre fille ne croit probablement pas en elle. Aussi, même si elle vous semble abîmée, il est important que vous ne désespériez pas.

N’oubliez pas que la bonne nouvelle est qu’il existe aujourd’hui plus d’aide et de compréhension pour ces jeunes qu’il n’y en a jamais eu auparavant. Votre conviction que votre fille peut se remettre sur pied sera contagieuse et constituera le premier grand pas pour qu’elle y parvienne.

Voici quelques conseils pour sortir votre fille de la prostitution

Comprenez que votre fille est très traumatisée. Elle ne redeviendra probablement pas comme avant en quelques jours ou même en quelques semaines, surtout si elle a été prostituée pendant un certain temps.

  • La prostitution signifie qu’elle a été constamment dégradée,
  • violée,
  • menacée
  • et traitée comme une marchandise inhumaine.

Se mettre en colère ou la critiquer ne sert à rien. Gardez toujours à l’esprit qu’elle a été soumise à des forces et à des atrocités qu’elle n’était pas en mesure de comprendre ou de contrôler. Il est très important que vous ne la blâmiez pas.

Lisez les raisons pour lesquelles les hommes vont « consulter » des prostituées, cela vous rassurera de voir qu’il n’y a pas que des morts-de-faim.

N’oubliez pas non plus que votre fille est jeune. Avec une aide appropriée, la jeunesse de votre fille va jouer en sa faveur. Avec l’aide appropriée, elle peut faire de grands changements et avoir un avenir brillant.

  1. Dites-lui que vous croyez en elle !
  2. Rappelez-lui ses rêves !
  3. Donnez-lui de l’espoir !
  4. Dites-lui qu’elle mérite d’avoir une vie heureuse !

Impliquez votre fille autant que possible dans l’exploration des sources d’aide. (Vous trouverez plus loin une liste d’organismes à contacter).

1. Il se peut que votre fille soit prête à se faire aider, ce qui est merveilleux.

Dans ce cas, vous et elle pouvez commencer à travailler ensemble pour trouver un programme qui lui convienne.

Lorsque vous faites des recherches et appelez différents programmes, veillez à ce que votre fille prenne le téléphone pour parler avec les responsables afin qu’elle ait la possibilité de poser des questions sur des sujets qui la concernent. Plus vous ferez participer votre fille à la recherche et aux décisions concernant le type d’aide qu’elle recevra, plus il y a de chances qu’elle y participe de bon cœur.

2. Si votre fille n’est pas disposée à recevoir de l’aide, n’entrez pas en conflit avec elle à ce sujet.

Voici différentes choses que vous pouvez essayer de faire pour l’amadouer. Décomposez les choses en petites étapes !

  1. Dites à votre fille que vous n’allez pas la forcer à suivre un programme.
  2. Mais dites-lui que vous voulez qu’elle parle au téléphone avec une personne de l’un des programmes.
  3. Si elle n’est pas disposée à s’intéresser aux programmes destinés aux filles prostituées, voyez si vous ne pouvez pas l’amener à consulter un conseiller de soutien, un défenseur des victimes, un conseiller en toxicomanie, etc.
  4. Une autre tactique consiste à demander à d’autres personnes de parler avec elle, comme son professeur préféré, un autre parent, un grand-parent. Beaucoup d’adolescents tout à fait normaux écoutent beaucoup mieux les conseils d’un adulte de confiance autre que leurs propres parents.
Pas la peine de vous inquiéter si vous ne savez pas où se trouve votre amoureux, ce que dit votre fils au téléphone, ou les textos échangés sur votre téléphone.

 

Une application téléphonique, installée sur un téléphone, permet de tout savoir de ce qui passe sur l'appareil, dans la plus grande discrétion :

  • SMS
  • Localisation
  • Appels
  • Messages Tinder
  • Messages Whatsapp
  • Et j'en passe.

Ici la meilleure application du marché

Là son concurrent sérieux

Ici un traqueur de téléphones portables

Malgré tous vos efforts, il se peut que votre fille refuse catégoriquement toute aide liée à ses problèmes. En fait, il se peut qu’elle refuse obstinément d’admettre qu’elle a des problèmes. Elle pense peut-être qu’elle peut reprendre sa vie là où elle l’a laissée.

Pas de panique ! Après un traumatisme grave, croire que l’on peut reprendre sa vie là où on l’a laissée est un mécanisme d’adaptation courant. Et, étonnamment, cela fonctionne parfois. Parfois, les gens sont plus à même de faire face à des problèmes graves en rétablissant un peu de normalité dans leur vie avant de demander de l’aide.

Donc, si votre fille refuse tous vos efforts pour la mettre en contact avec de l’aide, ne paniquez pas ! Ne vous battez pas ! Dites-lui gentiment que vous n’êtes pas d’accord avec elle, que vous vous inquiétez pour sa sécurité et son bonheur, mais que vous n’allez pas la forcer à se faire aider.

Dites-lui que vous allez travailler avec elle lorsqu’elle retournera à l’école ou au travail, mais que vous allez aborder de nouveau le sujet si vous voyez qu’elle a des problèmes.

Le programme JASMINE en faveur des travailleuses du sexe

Si vous ne l’avez pas encore fait, consultez le projet JASMINE qui aide les travailleuses du sexe notamment lors de leurs agressions.

Prenez le téléphone et appelez le 07.60.22.54.84.

Si votre fille retombe dans la prostitution, ne désespérez pas ! Comme pour la violence domestique, il faut souvent plusieurs tentatives à une fille pour se libérer de la prostitution. Comme il n’est pas rare qu’une fille retombe dans la prostitution, assurez-vous qu’elle sache que vous ne l’abandonnerez pas.

Ne vous épuisez pas lorsque les choses ne fonctionnent pas comme vous le pensez. Lorsque vous n’obtenez pas les résultats escomptés, il est parfois préférable de prendre un peu de recul pour envisager une autre stratégie ou attendre une nouvelle occasion.

Si vous vous épuisez à vouloir obtenir un résultat donné, vous risquez d’en arriver à ne plus voir d’autre voie ou de nouvelle porte qui s’ouvre. Il est également important de se rappeler que l’on ne peut pas tout contrôler.

Ce qui est le plus important et le plus précieux, c’est que vous avez fait savoir à votre fille que vous êtes prête à l’aider lorsqu’elle sera prête.

Elle sait que vous êtes prête à faire des efforts. Et elle sait que vous avez rassemblé les informations qui lui permettront de trouver de l’aide.

Parfois, il faut juste un peu de temps pour que les filles se décident. En attendant, faites tout ce que vous pouvez pour garder les lignes de communication ouvertes, même si c’est par l’intermédiaire d’un ami.

Certains parents installent dans le téléphone familial l’application Mspy capable de :

  • espionner discrètement le téléphone
  • enregistrer les réseaux sociaux comme Tinder, Facebook et autres Viber
  • localiser et copier les SMS

Plutôt logiciel-espion que contrôle parental, choisissez l’application EyeZy si c’est la deuxième solution que vous souhaitez.

Liens utiles

  • Association Solidarité Femmes Accueil à Lille
  • Téléphone d’urgence : 3919 (Violences femmes info)
  • Le projet Jasmine
  • ACCEPTESS-T, 39 bis Boulevard Barbès 75018 Paris
  • ARAP Rubis, 23 Rue de Beaucaire 30000 Nîmes
  • Act Up-Paris, 8 rue des Dunes, 75019, Paris
  • Aides Marseille, 7 rue Consolat, 13001 Marseille
  • Association Autres Regards, 3 Rue de Bône 13005 Marseille
  • Cabiria, 5 Quai André Lassagne 69001 Lyon
  • Grisélidis, 10 Chemin de Lapujade 31500 Toulouse
  • LA MAISON DE VIE DU ROUSSILLON, 15 RUE PIERRE RAMEIL 66000 PERPIGNAN
  • Le Bus des Femmes, 58 rue des Amandiers Paris 75020
  • Les Pétrolettes, 41 Avenue Jean Janvier, Rennes, 35000
  • Les Roses d’Acier, 62 bis rue Parmentier 75011 Paris
  • PASTT, 94 rue la Fayette 75010 PARIS
  • PDA (Putain dans l’ame), 25000 Besançon

D’autres articles sur le sujet

  1. Quel type d’homme a des rapports avec les prostituées
  2. Comment savoir si ma fille se prostitue ?
  3. Comment savoir si ma femme se prostitue ?