Le côté obscur du contact téléphonique perpétuel

Le sentiment d’être piégé par la capacité des autres à toujours les contacter : Voilà l’inconvénient majeur que tous les utilisateurs de téléphone du monde regrettent.

« Dans les périodes où j’ai vécu sans téléphone portable (soit parce qu’il était cassé soit que je l’avais perdu), je me souviens avoir été beaucoup plus tranquille. »

C’est ce que vous diront la plupart des gens que vous côtoyez.

L’histoire regorge d’exemples de nouveaux produits technologiques qui suscitent l’enthousiasme au départ, mais qui ont aussi des conséquences négatives.

  • Les médicaments modernes sauvent des vies, mais les avantages doivent être mis en balance avec les effets secondaires.
  • La restauration rapide est pratique, mais c’est souvent un mauvais choix nutritionnel.
  • Les plates-formes en eau profonde augmentent l’accès du monde au pétrole, mais risquent de polluer nos eaux.
  • La téléphonie mobile est une autre technologie à double visage.
  • Les téléphones mobiles offrent aux utilisateurs une grande liberté de communication
  • Pourtant, le revers de la médaille, c’est que les gens se retrouvent à la merci des autres
  • Aux prises avec le besoin social d’être toujours présent

Alors que l’utilisation des technologies de l’information a explosé au cours des deux dernières décennies, les critiques se sont inquiétées de notre incapacité à nous déconnecter.

Les téléphones mobiles dans leur contexte historique et social

Alors que les téléphones mobiles remontent aux années 1950, la technologie est arrivée à maturité dans les années 1990 avec le développement du réseau GSM, aussi bien en Europe qu’en Amérique, au Japon, au Moyen-Orient et dans le reste de l’Asie et de l’Afrique.
En 2010, il y avait 5 milliards d’abonnements à la téléphonie mobile sur une population mondiale d’environ 7 milliards.
Aujourd’hui, les téléphones intelligents 4G et 5G ont un accès internet et des fonctions vidéo.
La téléphonie mobile s’est répandue parmi tous les groupes culturels, toutes les couches économiques et tous les groupes d’âge. Par-dessus tout, les smartphones ont bénéficié d’un taux d’utilisation particulièrement élevé chez les adolescents et les jeunes adultes.

Les jeunes et les téléphones portables

  • La moitié des adolescents envoient plus de 50 messages par jour, les adolescentes plus âgées envoyant en moyenne 100 messages par jour.
  • De toute évidence, la messagerie texte sur les téléphones mobiles est un élément vital de la vie de nombreux adolescents, même si les appels vocaux font toujours partie de leurs habitudes de communication.

Les jeunes ont joué un rôle déterminant dans le développement du potentiel du téléphone mobile. Par exemple, ils ont été à l’avant-garde de la vulgarisation de raccourcis lexicaux dans la messagerie texte comme l’acronyme « LOL » ou « MDR » pour « mort de rire ».

Ils sont habiles dans le filtrage des appels (par exemple ignorer les appels de maman ou télécharger des applications qui disent automatiquement à certaines personnes « Ce numéro n’est plus en service » alors qu’en fait il est en service).

Les adolescents sont souvent passés maîtres dans l’art d’économiser les factures de téléphone en bippant un ami – c’est-à-dire en appelant mais en raccrochant après un nombre prédéterminé de sonneries pour économiser le prix d’un appel.

Les mobiles ont contribué à l’émancipation sociale des jeunes hors de l’autorité parentale

Si les adolescents ont un téléphone portable, leurs parents se sentent souvent plus en sécurité lorsque les enfants voyagent seuls à l’extérieur de la maison.

Les adolescents sont également libérés de l’obligation de parler à partir d’un téléphone fixe familial, qui se trouve souvent dans un espace quasi-public. Pour les jeunes adultes vivant loin de chez eux, ces libertés sont amplifiées.

  • Des amitiés s’établissent, se développent et se brisent par un moyen virtuel
  • L’appartenance à une tribu sociale devient importante
  • Des liens romantiques peuvent naître
  • Les relations avec les membres de la famille peuvent changer

Ces liens sociaux, qui se négociaient auparavant en direct, se jouent aujourd’hui couramment sur les téléphones mobiles.

Ainsi, pour les jeunes, le téléphone portable n’est pas simplement un instrument de transmission d’informations, mais aussi une bouée de sauvetage pour gérer les interactions sociales.

La surutilisation de la technologie

Au fur et à mesure que l’utilisation du téléphone mobile s’est développée, les préoccupations au sujet de la sur-utilisation de la technologie se sont multipliées.

L’un des principaux enjeux a été le côté multitâche du téléphone :

  • Envoyer des messages texte lors d’une conférence de classe ou d’une réunion d’affaires
  • parler au téléphone au restaurant avec un ami
  • envoyer des SMS en traversant la rue
  • parler ou envoyer des messages en conduisant.

Certaines situations violent les normes traditionnelles de comportement social, tandis que d’autres deviennent des problèmes de sécurité.

L’utilisation de téléphones portables peut également devenir physiquement dangereuse

  • Les salles d’urgence sont remplies d’utilisateurs de téléphones portables qui ont marché sur des bouts de verre
  • trébuché sur des trottoirs
  • ou sont entrés dans une rue en sens inverse à cause de leur téléphone

Encore en 2022, 1/4 des utilisateurs en âge de conduire avouent avoir envoyé des SMS en conduisant.

Certaines applications, installées dans un téléphone, permettent d’espionner toutes les conversations et localisations.

Le changement des normes sociales vis-à-vis du téléphone

Malgré les risques d’inconvenance sociale et de sécurité physique, l’utilisation du téléphone mobile continue d’augmenter. L’une des raisons est que les normes d’acceptabilité sociale ont changé :

  • Alors qu’il y a dix ans, nous pensions qu’il était impoli qu’une personne envoie des messages texte tout en conversant avec une autre personne
  • Aujourd’hui cela nous dérange beaucoup moins

Les téléphones mobiles présentent de nombreux avantages : commodité, fonctionnalité, et même la mode. Mais il y a des aspects que les utilisateurs n’aiment pas.

Une certaine corrélation entre l’utilisation du téléphone mobile et la détresse mentale pourrait être établie, comme en témoigne la détérioration des relations familiales et sociales.

Une gêne certaine existe dans un couple quand un appel téléphonique survient en pleine discussion entre amoureux :

  • répondre au téléphone est impoli pour celui qui est en face de vous
  • ne pas répondre est impoli pour celui qui vous appelle et fait de l’autre un égoïste
  • alors quelle est la bonne solution ?

L’accessibilité du téléphone portable : points négatifs et positifs

Les points positifs :

  • Je peux être contacté n’importe où
  • Je reste connecté au reste du monde
  • J’ai un canal facile d’accès pour les relations (amitiés et amoureuses)

Les points négatifs :

  • Je ne peux pas être déconnecté
  • Je ne veux pas qu’on me contacte
  • Je me sens stressé et sous pression pour être toujours disponible
  • La possibilité d’être contrôlé me dérange
  • Je me sens accro au téléphone
  • Je vérifie constamment mon téléphone de façon obsessionnelle
  • Tu as mauvaise conscience si tu ne réponds pas
  • J’ai le sentiment que je suis censée être toujours accessible aux autres

Au final, une réponse sur dix évoque une expression de dépendance ou de stress vis-à-vis du téléphone portable.

Conclusion

Le contact perpétuel est la marque de fabrique du téléphone portable, entendez par là : son avantage et son inconvénient à la fois.

Pas la peine de vous inquiéter si vous ne savez pas où se trouve votre amoureux, ce que dit votre fils au téléphone, ou les textos échangés sur votre téléphone.

 

Une application téléphonique, installée sur un téléphone, permet de tout savoir de ce qui passe sur l'appareil, dans la plus grande discrétion :

  • SMS
  • Localisation
  • Appels
  • Messages Tinder
  • Messages Whatsapp
  • Et j'en passe.

Ici la meilleure application du marché

Là son concurrent sérieux

Ici un traqueur de téléphones portables

Ce contact perpétuel s’est avéré être une épée à double tranchant.

40 % des utilisateurs considérent la communication comme ce qu’ils aiment le moins dans les téléphones mobiles.

Ce paradoxe est cohérent avec les constatations faites sur les réseaux sociaux :

  • D’une part, le nombre d’inscriptions sur Facebook est de 2,912 milliards d’utilisateurs actifs mensuels et 1,929 milliard d’utilisateurs actifs journaliers en janvier 2022 (source)
  • D’autre part, certains jeunes abandonnent les sites de réseautage social au profit d’une interaction en face à face ou un réseau social décentralisé

Le « côté obscur » des téléphones mobiles

De nombreux utilisateurs de téléphones mobiles sont clairement troublés par le fardeau psychologique que représente le fait d’avoir toujours besoin d’être disponible sur leur réseau social.

Tout aussi importante est l’observation que les téléphones mobiles ne constituent pas une « vraie » communication.

Ce qui est sûr, c’est que la technologie mobile continuera d’évoluer, d’une manière que nous pouvons difficilement imaginer aujourd’hui.

  • À l’heure actuelle, la réponse pour certaines personnes semble être un sentiment de stress ou d’anxiété.
  • Une autre alternative est d’apprendre quand éteindre le téléphone, ou quand se faire aider par des applications ralentissant notre usage.

Les appareils mobiles devenant de plus en plus omniprésents, notre plus grand défi peut être de trouver notre équilibre entre notre disponibilité et notre tranquillité d’esprit.

Tout ce stress fait des ravages sur le corps et l’esprit, provoquant ou contribuant à toute une série de maladies :

  • des maladies cardiaques
  • à la dépression
  • en passant par le manque de sommeil
  • et la fatigue chronique

Ce stress augmente à un point tel qu’il commence à créer des maladies dans notre corps.

Il est important de trouver un moyen de revenir à la ligne de base

La première étape est la sensibilisation

Vous pouvez télécharger une variété d’applications pour savoir combien de fois vous utilisez votre téléphone portable et à quoi vous passez votre temps.

À partir de là, vous pouvez passer à l’acceptation et à l’action.

Il est important d’accepter que nous vivons et travaillons dans un endroit où nous aurons probablement besoin de porter un téléphone.

Ensuite, vous pouvez choisir vos actions plutôt que de blâmer le monde pour ces interruptions. Car c’est pour cela que ces appareils sont conçus, pour vous interrompre.

Une action clé est d’utiliser sa respiration avant d’utiliser son téléphone portable

« Lorsque mon téléphone sonne, ma réaction immédiate est de traverser mon bureau en courant et de plonger pour l’attraper »

  • Mais j’ai pris l’habitude de prendre d’abord une profonde respiration lorsqu’elle entend cette sonnerie.
  • Je peux poser mes pieds sur le sol, bouger un peu mon corps et prendre une autre inspiration, tout cela avant de répondre.

La même technique peut être appliquée à toute interaction avec un téléphone portable, que vous fassiez défiler Instagram ou vérifiez les prix pour un nouvel achat.

D’autres conseils

  • Désactiver les alertes automatiques de votre téléphone
  • Vous désabonner des listes d’e-mails
  • Eviter les sites Web dont vous savez qu’ils provoquent du stress

Bien qu’il puisse être tentant d’essayer de se débrancher pendant une journée entière, cet objectif est souvent irréaliste, c’est pourquoi il est recommandé de procéder par petits pas.

« Si je n’ai pas de plan, je ne suis qu’une balle de ping-pong qui ne fait que rebondir »

En pratiquant quelques étapes simples, vous pouvez reprendre ce contrôle.

accrocommunicationdépendancelibertétéléphone
Commentaires ( 2 )
Ajoutez un commentaire
  • Agnès Michaud

    Visitor Rating: 4 Stars

  • Anonyme

    Visitor Rating: 5 Stars