Wifi hacker : les applis pour pirater le WiFi grâce à votre téléphone

Présentation des applications mobiles Nmap, Wifi cracko, Aircrack-ng, Wifi wps wpa tester et Wibr+ pour cracker et hacker un réseau wifi.

sur

Avis de non-responsabilité de cet article

En lisant cet article, vous reconnaissez que le piratage d’appareils et de comptes qui ne sont pas en votre possession est considéré comme illégal. Et si vous décidez de continuer à le faire, vous prenez ces responsabilités de votre propre chef et untelephone.com n’assume aucune conséquence légale de vos actes.

Le piratage des réseaux WiFi est une partie importante de l’apprentissage des subtilités du piratage éthique et des tests de pénétration. Des applications de piratage WiFi de qualité sur Android sont nécessaires pour tester la sécurité de votre réseau. Voyons quels outils et quelles techniques sont valables dans ce domaine.


Comment pirater le WiFi grâce à un Android et WIBR+ ?

WIBR+ est un hacker WiFi par force brute, qui vous permet de pirater n’importe quel réseau WPA et WPA2 peu sécurisé. Il s’agit d’une application mobile puissante qui prend en charge :

  • la génération de force brute,
  • la possibilité d’ajouter un dictionnaire personnalisé,
  • la mise en file d’attente des réseaux WiFi pour les attaques en force brute
  • et la surveillance avancée des réseaux sans fil.

La meilleure chose à propos de WIBR+, c’est que cette appli supporte à la fois l’attaque par force brute et aussi l’attaque par dictionnaire. C’est la raison pour laquelle elle est si puissante et spécifiquement destinée aux utilisateurs avancés. Mais si vous savez ce que vous faites, elle ira droit au but.

→ Wibr+ : mode d’emploi

1/ Téléchargez le fichier APK WIBR+ depuis le site officiel et installez-le sur votre téléphone Android.

2/ Une fois installé, lancez l’application WIBR+, et dans la liste des réseaux sans fil, sélectionnez le réseau WiFi que vous voulez pirater.

3/ Vous serez invité à sélectionner le type d’attaque (dictionnaire ou force brute). Si vous voulez effectuer une attaque par dictionnaire, vous pouvez soit importer votre propre fichier de liste de mots, soit utiliser les listes de mots prédéfinies fournies dans l’application. Il est important de noter ici que la longueur minimale du mot de passe pour un mot de passe WiFi basé sur WPA est de 8 caractères, tout mot de passe plus court sera automatiquement ignoré.

4/ Lancez l’attaque de piratage sur le réseau WiFi et attendez que le mot de passe correct soit trouvé. Le temps d’attente dépend complètement de la longueur du mot de passe car l’application va essayer toutes les combinaisons possibles des caractères de l’alphabet. De plus, le nombre total de combinaisons augmente avec l’augmentation de la longueur du mot de passe.

→ Inconvénient de cette technique :

Android est un système d’exploitation un peu lent dans la gestion des connexions WiFi, de sorte que l’application est capable de ne traiter qu’un maximum de 8 mots de passe par minute. Par exemple, si la liste de dictionnaires que vous avez sélectionnée comprend 1500 mots, il vous faudra environ trois heures pour effectuer la tentative de piratage WiFi.

De même, cela consomme beaucoup d’énergie de batterie car le WiFi doit être activé tout le temps.

Mais si cela a fonctionné, l’application connectera avec succès votre appareil Android au réseau WiFi. Sinon, en cas d’échec, c’est que le réseau sans fil ciblé a utilisé un mot de passe fort qui ne figurait pas dans le fichier de liste de mots de votre dictionnaire.


L’application WIFI WPS WPA TESTER

Wifi Wps Wpa Tester est développée par Saniorgl SRL et est disponible sur le Play Store. Cette appli est l’un des wifi hacker pour mots de passe les plus populaires sur Android.

Elle analyse et identifie les vulnérabilités des réseaux Wifi qui vous entourent, et teste leur connexion aux points d’accès en recherchant leur code PIN WPS. Pour ce faire, elle utilise de nombreux algorithmes comme Zhao, FTE-xx, Dlink, TrendNet et autres.

→ Le point faible de Wifi WPS WPA Tester

Elle se connecte en cas de réussite, mais l’application ne vous dévoilera pas le mot de passe utilisé à moins d’avoir un Android rooté avec l’OS Android 5.0 Lollipop ou supérieur.


Aircrack-ng

Aircrack-ng est une suite complète d’outils pour évaluer la sécurité des réseaux WiFi.

Tous les outils qu’elle fournit sont en ligne de commande ce qui permet des scripts assez lourds. Cependant, de nombreuses interfaces graphiques peuvent profiter de ses fonctionnalités. Aircrack-ng fonctionne principalement sous Linux mais aussi sous Windows, OS X, FreeBSD, OpenBSD, NetBSD, ainsi que sous Solaris et même eComStation 2.

La suite se concentre sur différents domaines de la sécurité WiFi :

  • Surveillance : Capture de paquets et exportation de données vers des fichiers texte pour traitement ultérieur par des outils tiers
  • Attaques, désauthentification, faux points d’accès et injection de paquets
  • Tests : Vérification des cartes WiFi et des capacités du pilote
  • Hacker WEP et WPA PSK (WPA 1 et 2)

Aircrack-ng sur Android :

Aircrack-ng sur Android

Utilisation des binaires précompilés

  • Sous Linux/BSD : Utilisez votre gestionnaire de paquets pour télécharger Aircrack-ng
  • Sous Windows : Installez le pilote « moniteur » approprié à votre carte (les pilotes standard ne fonctionnent pas pour la capture de données). Aircrack-ng est un outil en ligne de commande. Pour avoir accès aux lignes de commande, ouvrez le menu Démarrer -> Exécuter -> cmd.exe

Hacker le mot de passe WiFi de votre iPhone ou Android en utilisant l’application « WiFi Cracko »

WiFi Cracko est une application utilisant une technologie d’attaque par force brute, mais elle possède aussi des fonctions permettant d’accéder à toutes les versions modernes des routeurs, avec des systèmes de sécurité de type WPA, WPA-2 (PSK) et WEP.

La première étape (après le téléchargement et l’installation de l’application) consiste à rechercher les réseaux Wi-Fi à proximité. Une fois que l’application a fini de les lister, choisissez celle avec le signal le plus fort pour y accéder.

WiFi Cracko a un plugin d’identification de type de sécurité sans fil. Il vous dira donc si c’est une sécurité WEP, WPA ou autre. Cliquez sur cette fonction à l’intérieur de l’outil une fois que l’analyse des réseaux est terminée.

Après avoir choisi le réseau désiré et sélectionné son type de sécurité, commencez le piratage.

Appuyez sur le bouton « Démarrer » et l’outil commencera par craquer le mot de passe. Tout ce que vous avez à faire, c’est attendre jusqu’à ce que le processus soit terminé. Le temps dépend de la force du mot de passe. Comme la majorité des internautes n’utilisent que des minuscules simples, dans 85% des cas vous serez en mesure de pirater le mot de passe WiFi en quelques minutes seulement. Wifi hacker n’est pas si difficile avec les bons outils !


Nmap

Nmap est une application utile pour pirater le WiFi et tout savoir:

  • des hôtes présents sur le réseau,
  • les services en cours,
  • les paquets,
  • le pare-feu, etc.

Nmap pour Android est utile pour les appareils Android rootés ou non rootés. Cependant, les utilisateurs non rootés n’ont pas la possibilité d’utiliser des fonctions avancées telles que la numérisation SYN et la prise d’empreintes digitales du système d’exploitation.

Les développeurs de cette application de hacker WiFi ont partagé les versions binaires déjà compilées de Nmap avec le support OpenSSL. Nmap est également disponible sur d’autres plateformes comme Windows, Linux, etc.

Lien de l’application Android sur Github


2 applications espions grand public

Sans être réellement des outils de hacking, il existe deux applications fiables capables de vous donner tous les mots de passe utilisés sur un téléphone et de vous permettre d’accéder à distance à tout son contenu : textos, emails, discussions sur les réseaux sociaux.

Ces deux applications sont disponibles aussi bien pour Android qu’iPhone. Mais si vous souhaitez avoir toutes les fonctions, c’est mieux de rooter l’Android ou jailbreaker l’iPhone avant d’installer ce genre d’appli.

Les deux applications grand public pour espionner un téléphone

Ces 2 applis fonctionnent sans rooter l’Android ou sans jailbreaker l’iPhone. Mais si vous le faîtes, vous bénéficierez de plus d’options.

L’application la plus facile à utiliser

L’appli qui peut en plus écouter les conversations


Outils de piratage pour Windows, Linux, macOS et iOS

Après vous avoir présenté le monde des applications de piratage WiFi pour Android, sachez que de tels outils existent aussi pour d’autres plateformes. Vous pouvez également choisir un système d’exploitation dédié au piratage éthique. Jetez un coup d’oeil à ça :

  • Notre article sur l’OS KALI et le piratage d’un réseau bluetooth
  • Le site officiel de BackBox, le Linux modifié pour faire du piratage éthique. BackBox est basé sur Ubuntu et se concentre sur l’évaluation de la sécurité et les tests de pénétration. Il est livré avec une large gamme d’outils d’analyse de sécurité qui vous aident dans l’analyse des applications web, l’analyse de réseau, etc. Cette distribution Linux préférée des pirates, rapide et facile à utiliser, est livrée avec un environnement de bureau complet. Les logiciels des outils de piratage de ce système d’exploitation sont régulièrement mis à jour avec les versions les plus stables.
  • Metasploit, la meilleure collection d’outils de hacking. Il s’agit d’une infrastructure complète que vous pouvez utiliser pour construire vos propres outils personnalisés. Gratuit, ce logiciel vous permet de localiser les vulnérabilités sur différentes plateformes. Metasploit est soutenu par plus de 200 000 utilisateurs et contributeurs qui vous aident à obtenir des informations et à découvrir les faiblesses de votre système. Metasploit est disponible pour toutes les plates-formes majeures, y compris Windows, Linux et OS X.
Applications utilisées pour hacker le Wifi

Summary

Nmap, Wifi cracko, Aircrack-ng, Wifi wps wpa tester et Wibr+ sont des applications utilisées pour cracker et hacker un réseau wifi. Elles s’installent sur un téléphone Android, parfois sur un iPhone, mais elles ont toutes des versions Linux, l’OS préféré pour pratiquer du hacking éthique.

Pour nous encourager merci de noter l'article !
4.67 (3 votes)