En quoi les téléphones portables peuvent nuire à votre santé

Nos téléphones portables font partie de nous, et si vous êtes du genre à paniquer lorsque vous réalisez que vous avez laissé votre téléphone à la maison ou dans la voiture, vous n’êtes certainement pas seul. Mais ces quelques heures sans téléphone portable pourraient vous faire du bien, et votre santé pourrait se porter mieux si vous l’oubliez plus souvent.

Bien que la science ne soit pas encore syncro sur la façon dont nos téléphones cellulaires sont mauvais pour certains aspects de notre santé (et pour cause, les lobbies sont puissants), nous avons d’ores et déjà découvert des choses assez effrayantes.

Un lien mystérieux entre téléphone cellulaire et cancer

L’idée que les téléphones cellulaires peuvent augmenter le risque de certains types de cancer et de tumeurs cérébrales circule dans la communauté scientifique depuis un certain temps, mais il n’y a toujours pas de preuve précise. Les études à long terme prennent du temps. Quels sont les effets d’une exposition à long terme aux rayonnements des téléphones cellulaires et des radios ?

Une étude a exposé les rats à des rayonnements électromagnétiques avant même leur naissance, pour voir quel genre d’impact cela aurait sur leur santé au cours de leur vie. Dirigée par le National Toxicology Program et les National Institutes of Health, l’étude est disponible ici en anglais. Elle est considérée comme l’une des plus complètes du genre.

Les chercheurs ont constaté qu’avec cette exposition à long terme, les rats sont plus susceptibles de développer des types rares et inexplicables de cancer du cœur et du cerveau. Bizarrement, les rats mâles sont plus sensibles aux effets des rayonnements que les rats femelles, mais le consensus général force l’inquiétude. Que dire des femmes qui portent leur téléphone portable dans leur soutif, par exemple ?

Des douleurs au coude

Qu’en est-il de la douleur au coude due au téléphone portable ? Dans le jargon médical, on l’appelle syndrome du tunnel cubital. Elle se produit lorsqu’une pression constante est exercée sur votre nerf cubital.

Elle est diagnostiquée lorsque vous commencez à ressentir une sorte d’engourdissement ou de douleur dans le côté du petit doigt de votre main, et bien qu’elle ait été liée à l’utilisation du téléphone cellulaire, il y a toutes sortes de choses qui en sont la cause.

Des blessures au pouce

Si vous tenez votre téléphone de façon à ce que votre pouce fasse la plus grande partie du travail en envoyant des SMS, en cliquant et en glissant, vous risquez d’être bientôt sujet à une douleur intense.

Le fournisseur britannique de téléphones cellulaires O2 a mené une enquête auprès d’un large éventail d’utilisateurs réguliers de téléphone : 2 usagers sur 5 ont signalé des douleurs au pouce liées à l’utilisation du téléphone cellulaire. Des exercices ont même émergé pour aider à maintenir la santé de nos pouces lors de l’usage téléphonique.

Les tendons du pouce peuvent être malmenés par les mouvements et la position répétés de votre prise. Votre pouce se redresse douloureusement. Dans les cas graves, il devient impossible de le redresser, ce qui nécessite des injections de cortisone ou même une chirurgie. Il est également possible de développer de l’arthrite au niveau du pouce, ce qui n’est pas guérissable.

N’oubliez pas de laisser vos pouces se reposer de temps en temps.

Le téléphone peut être à l’origine de dépression

Nous connaissons bien le sentiment d’anxiété que nous ressentons lorsque nous sommes séparés de nos téléphones cellulaires. Mais la dépression peut également survenir.

Certaines universités ont constaté qu’il y a un lien évident chez les étudiants entre leur niveau de dépendance au téléphone portable et la dépression. Les gens qui utilisent simplement leur téléphone pour chasser l’ennui ne sont pas aussi sensibles à la dépression, mais ceux qui l’utilisent pour fuir le monde qui les entoure obteniennent des résultats beaucoup plus élevés sur les deux échelles de la dépression et de l’anxiété.

Lire aussi notre analyse : Comment les gens consomment les réseaux sociaux ?

Le téléphone interfère avec nos habitudes de sommeil

Le sommeil est une chose assez mystérieuse, et il y a beaucoup de choses que nous ignorons à son sujet. Si vous éprouvez de la difficulté à vous endormir, il se peut que votre téléphone cellulaire soit à blâmer, au moins partiellement. Un grand nombre de personnes (près de 80 % des 18-24 ans) dorment avec un téléphone à portée de main, il s’agit là d’un problème de santé potentiel d’une portée inquiétante.

Nos téléphones émettent de la lumière bleue, et cette lumière bleue supprime la capacité de notre corps à fabriquer quelque chose appelé mélatonine (lire ce pdf : Qu’est-ce que le sommeil ?).

La production de mélatonine devrait augmenter lorsque votre corps sait qu’il est temps de s’endormir, mais une exposition suffisante à la lumière bleue de nos écrans cause des dégâts interrompant notre rythme circadien naturel.

Les adultes ne sont pas les seuls à en souffrir. Les enfants qui jouent sur leur écran jusqu’à l’heure du coucher obtiennent un sommeil de qualité inférieure à ce dont ils ont besoin. Moralité : décrochez avant d’aller au lit, votre corps vous en remerciera.

Les effets du téléphone sur votre tension artérielle

Votre téléphone sonne, et c’est un numéro bloqué. Ou vous ne connaissez pas ce numéro. Peut-être que c’est le numéro de quelqu’un qui ne vous appelle jamais. Votre cœur sursaute et bat plus fort. Vous craignez une mauvaise nouvelle. Nos téléphones peuvent avoir un effet énorme sur notre tension artérielle et ils pourraient aussi augmenter nos risques d’AVC.

Les téléphones portables provoquent une augmentation significative de la tension artérielle jusqu’à un certain point. Les gens qui reçoivent plus de 30 appels par jour sont immunisés contre les fluctuations de la tension artérielle, parce qu’ils deviennent habitués. Mais en-dessous, le risque est grand.

On ne sait pas encore très bien ce qui cause la hausse de la tension artérielle. Les chercheurs suggèrent que ce serait l’idée qu’un appel téléphonique s’introduit dans notre routine quotidienne et interrompt ce que nous faisons. Un appel peut être signe de mauvaises nouvelles, surtout à une époque où les SMS se portent très bien. Pour les salariés d’astreinte, un appel peut aussi signifier que vous devez quitter votre maison pour vous rendre au travail.

Les douleurs dans le cou

Pas la peine de vous inquiéter si vous ne savez pas où se trouve votre amoureux, ce que dit votre fils au téléphone, ou les textos échangés sur votre téléphone.

 

Une application téléphonique, installée sur un téléphone, permet de tout savoir de ce qui passe sur l'appareil, dans la plus grande discrétion :

  • SMS
  • Localisation
  • Appels
  • Messages Tinder
  • Messages Whatsapp
  • Et j'en passe.

Ici la meilleure application du marché

Là son concurrent sérieux

Ici un traqueur de téléphones portables

Si vous vous penchez vers l’avant lorsque vous regardez votre téléphone, notez la position de votre tête et de votre cou, ainsi que la distance à laquelle vous vous penchez en avant. Remarquez la traction que vous ressentez dans les muscles autour du cou, du haut du dos et des épaules. Restez assis comme ça pendant quelques heures et vous allez ressentir des douleurs et des maux sur le long terme.

Cette position, lorsque vous examinez votre écran mobile, ajoute des kilos et des kilos de pression sur votre colonne vertébrale. Tenues droites, nos têtes pèsent une dizaine de kilos. Lorsque vous vous penchez vers l’avant et restez dans cette position, une pression supplémentaire s’accumule et peut causer toutes sortes de problèmes dans votre colonne vertébrale et vos muscles.

Lorsque vous vérifiez vos notifications sur votre téléphone, vous limitez aussi l’espace de vos poumons dans votre cavité thoracique. Ça les oblige à travailler plus puissamment pour tirer suffisamment d’oxygène. Votre cœur doit aussi travailler plus fort, tandis que les muscles de votre cou et de vos épaules se contractent. C’est l’effet domino d’une mauvaise posture, et cela ne se remarque pas tant qu’on ne ressent pas de problème.

Une machine à créer des maux de tête

Un adulte moyen passe 7 heures par jour à regarder un écran. Plus de la moitié des usagers établissent un lien entre l’utilisation de leur téléphone et la douleur ou fatigue oculaire ressentie. Si vous êtes sujet aux maux de tête, vous savez que ces deux éléments vont de pair.

Les symptômes d’un mal de tête causé par un téléphone cellulaire sont une douleur légère et sourde centrée sur le côté utilisé pour le téléphone. Certains ont même rapporté une sensation de brûlure.

Les problèmes oculaires

La technologie des écrans est tellement récente que nous ne sommes pas tout à fait certains de leurs dégâts à longue échéance. Selon une étude réalisée en 2015 par le Vision Council, environ 2 personnes sur 3 déclarent souffrir de fatigue visuelle après avoir passé beaucoup de temps devant les écrans. Il y a même un nom pour cela : la fatigue oculaire numérique, ou syndrome de vision par ordinateur. Typiquement, elle se caractérise par une vision floue et des yeux secs.

L’impact sur votre mémoire

Répondez rapidement à cette question : combien de numéros de téléphone connaissez-vous ? Probablement pas beaucoup. Aujourd’hui, pour trouver un numéro on a tendance à demander à nos téléphones de le composer pour nous. Cela pourrait avoir un impact sur notre mémoire.

Notre dépendance à l’égard de nos téléphones – et à d’autres technologies – a un impact lent mais certain sur ce qu’on appelle notre mémoire transactive. Lorsque nous avons des sources de connaissances à portée de main, nous faisons moins d’effort pour enregistrer ces informations dans notre mémoire. Pensez au nombre de fois où vous avez utilisé l’application Google Maps pour trouver votre chemin d’un point A à un point B. Pourriez-vous retrouver votre chemin sans l’aide de l’application ? Probablement pas. La recherche a montré que nous sommes devenus tellement dépendants à la technologie GPS que nous perdons notre capacité à naviguer par nous-mêmes.

Aujourd’hui, quand on recherche quelque chose, on fait des efforts pour se rappeler où on peut trouver l’information au lieu de nous donner la peine de nous en souvenir nous-même. Nos téléphones et internet deviennent une sorte de dispositif de mémoire externe, comme une disque dur externe.

La nomophobie

Notre dépendance à l’égard de nos téléphones a conduit à l’invention du terme « nomophobie« , qui a vu le jour suite à une étude réalisée en 2010 par la poste britannique. Cette étude affirmait que plus de la moitié des utilisateurs de téléphones portables déclarent être anxieux lorsqu’ils sont séparés de leur téléphone, ou lorsqu’ils n’ont plus de batterie à disposition. Les gens assimilent ce stress à celui d’une visite chez le dentiste et, pour certains, au stress ressenti le jour de leur mariage.

La nomophobie serait tout simplement la plus récente d’une longue série de phobies qui causent la même détresse mentale que la peur des serpents et des araignées, le vertige ou la peur de se retrouver dans un tunnel. Dans certains cas, la nomophobie fait entendre au patient des sonneries fantômes, l’obligeant à vérifier son téléphone ou encore à éviter les endroits qui ne permettent pas l’utilisation des téléphones portables.

D’autres phobies sont à mettre en relation avec les téléphones, comme l’acte compulsif d’espionnage du téléphone de notre conjoint, nous en avons fait un article ici.

Un téléphone est couvert de germes

Les téléphones cellulaires ont environ 10 fois plus de germes qu’un siège de toilette ordinaire. Si cela ne vous fait pas sourire, rien ne le fera. Selon un microbiologiste de l’Université de l’Arizona, Charles Gerba, le problème avec les téléphones, c’est que non seulement nous les emportons avec nous tout le temps et partout – y compris dans les toilettes – mais nous les faisons passer à d’autres personnes pour un échange de germes. C’est là qu’intervient le danger, car nous ne sommes généralement pas rendus malades par nos propres germes ; nous le sommes par les germes d’autrui.

Cette masse foisonnante de bactéries, de moisissures et de virus se développe parce que nous avons tendance à ne pas nettoyer nos téléphones. Heureusement, c’est une chose simple à faire. Il existe un certain nombre de solutions de nettoyage commerciales, mais vous pouvez tout simplement utiliser un vaporisateur d’alcool dilué.

Lire : Les téléphones des médecins, nids à microbes dans les hôpitaux

santétéléphone
Commentaires ( 3 )
Ajoutez un commentaire
  • Agnès Michaud

    Visitor Rating: 4 Stars

  • Anonyme

    Visitor Rating: 5 Stars

  • Anonyme

    Visitor Rating: 5 Stars