Les 20 erreurs les plus courantes d’un conjoint infidèle

Photo of author
Écrit par Agnès Michaud

Sécuriser et protéger nos connexions : Connexions familiales / Connexions internet

Ma page Facebook

Après la révélation d’une liaison ou d’un autre comportement sexuellement inapproprié, il est malheureusement très facile pour le conjoint infidèle de commettre une série d’erreurs bien intentionnées qui ne font que compliquer la situation.

Nous espérons que ces informations vous aideront à orienter vos actions. La gestion de votre relation à la suite d’une infidélité, que votre conjoint soit ou non au courant de la liaison, est extrêmement compliquée.

Faites ce que vous pouvez pour éviter ces actions à l’avenir.

1. Croire naïvement que si vous et votre partenaire de liaison décidez de faire ce qu’il faut et de retourner à votre mariage, la liaison est bel et bien terminée

En réalité, cette relation hors-mariage a probablement compté davantage pour l’une des parties que pour l’autre. Pour cette raison, ce n’est pas parce que vous décidez de mettre fin à votre liaison que l’autre partie respectera votre décision, ni même que vous le ferez.

Le cycle « Rupture et réconciliation » est un élément naturel d’une liaison. Mais vous ne pourrez pas commencer à guérir votre mariage tant que vous n’aurez pas pris position et refusé tout contact.

Ne soyez pas naïf : la prochaine tentative ou tentation de contact ne manquera pas de se produire. Le déni d’une réalité imminente ne fera que vous rendre vulnérable à la rechute.

Préparez-vous donc à devoir refuser fermement et définitivement tout contact.

jeune tenniwoman jalouse d un couple de joueurs

2. La fuite d’informations au fil du temps

La révélation d’une liaison ou d’une dépendance sexuelle est un processus effrayant, mais l’une des pires erreurs consiste à essayer de cacher toute la vérité.

De même, il est tout aussi dommageable de déformer la vérité pour que votre partenaire ne soit pas trop bouleversé.

Le problème de la fuite d’informations est qu’elle retarde la capacité de votre partenaire à réapprendre à vous faire confiance.

Si votre partenaire croit que vous lui avez dit toute la vérité et rien que la vérité, qu’il n’y a plus de surprises ou de révélations douloureuses à venir et qu’il est confronté à de multiples « au fait » ou à d’autres découvertes au fil du temps, il finira par ne plus croire un seul mot de ce que vous dites.

C’est pourquoi il est préférable de tout mettre à plat dès le départ. Soit votre partenaire est capable de gérer la vérité, soit il ne l’est pas.

Dire la vérité, toute la vérité et sans fard à votre partenaire est une excellente occasion de faire preuve d’une intégrité et d’une sécurité réelles : quelque chose dont vous avez peut-être l’impression de manquer si vous avez dû cacher vos actions ou mentir. Ne ratez pas votre chance. Dites toute la vérité dès que vous le pouvez.

3. Être sur la défensive

L’antidote à la défensive est la prise de responsabilité personnelle.

La défensive est la première chose à éviter lorsque vous parlez avec votre conjoint blessé. Si vous vous mettez sur la défensive, votre conjoint ne pourra que supposer que vous ne comprenez pas et il commencera à monter le ton.

Durant cette période de notre vie, l’une des questions préférées de ma femme était : « Jusqu’à quel point vais-je devoir monter le son avant que tu ne m’entendes ? » . J’ai toujours su en entendant cette phrase qu’il était temps d’écouter.

Il est extrêmement douloureux pour le conjoint infidèle d’examiner ce qui s’est passé, mais minimiser, blâmer son compagnon, ou même blâmer une autre partie, n’est pas une solution.

La révélation d’une trahison étant si traumatisante, il n’y a pas de place pour la défensive.

Répondre aux questions « pourquoi » est pour le moins délicat. Toute explication que vous donnerez sera perçue comme une excuse. La meilleure réponse aux questions « pourquoi » est de dire à votre partenaire que vous ferez tout votre possible pour chercher la réponse.

À ce stade, vous pourriez dire : « Je ne veux pas être le seul responsable ; ma femme (ou mon mari) a contribué à ce qui s’est passé. Nous avions des problèmes dans cette relation bien avant que je n’aie une liaison » .

Même si c’est vrai, votre premier souci doit être de stabiliser le mariage. Donnez à votre conjoint le temps de se rétablir, puis commencez à vous attaquer aux autres problèmes du mariage.

Couple amoureux se pose des questions

4. Croire tout ce que dit votre conjoint

Lorsque les gens sont émotifs et blessés, ils peuvent dire des choses qu’ils ne pensent pas.

  • Si votre partenaire dit « Je veux divorcer », ne supposez pas que vous allez divorcer.
  • Si votre conjoint se met à vous insulter ou à essayer de vous blesser en menaçant de prendre vos enfants, ne réagissez pas de façon excessive. Après tout, il y aura toujours beaucoup plus de choses dites que faites.
  • Si votre partenaire vous demande de partir, faites-le, mais ne supposez pas que c’est pour le long terme. Un nouveau jour apportera très probablement des sentiments différents.

Avertissement : Même si vous prenez les paroles de votre partenaire avec un grain de sel, ne minimisez pas ce qu’il vous dit. Écoutez-le avec empathie et faites-lui savoir que vous avez entendu ce qu’il a dit. Mais ne structurez pas le reste de votre vie sur ce que dit un conjoint blessé, surtout dans les trois premiers mois qui suivent la révélation de la liaison.

5. Vivre la vie comme si de rien n’était

Vous ne pouvez pas continuer à vivre normalement si vous voulez apporter la guérison à votre mariage après une trahison. C’est la normalité qui vous a mis dans cette situation. Des changements doivent être apportés pour donner à votre conjoint l’assurance que vous assumez la responsabilité de votre problème et que vous êtes proactif pour éviter que cela ne se reproduise.

Nous avons eu des clients qui continuent à aller au bar ou à rester tard dehors sans informer leur conjoint de l’endroit où ils se trouvent ou de la personne avec qui ils sont.

Si vous voulez reconstruire votre mariage, ce n’est pas facultatif. Faites-lui connaître les moyens par lesquels vous avez modifié votre vie afin de créer une culture de la sécurité.

Femme refusant de faire l'amour à son mari ou copain

6. Essayez de défendre votre partenaire de liaison

Cela peut sembler aller de soi, mais ne défendez pas l’autre femme (ou homme).

Il est fort probable que votre compagne dénigrera votre partenaire de liaison (ou si vous avez utilisé du porno, elle essaiera de vous dénigrer). N’essayez pas de défendre votre partenaire de liaison.

Il est plus facile pour votre conjoint d’être en colère contre l’autre femme (ou homme) que d’être en colère contre vous, et si vous défendez l’autre femme, votre conjoint aura probablement l’impression que vous êtes plus loyal envers elle qu’envers votre conjoint et votre mariage.

7. Essayez d’éviter de parler avec votre partenaire de ses sentiments

La façon dont les personnes trahies gèrent le traumatisme causé par l’infidélité est de parler de leurs sentiments. En fait, ils peuvent avoir besoin de répéter la même chose, ou de poser la même question plusieurs fois.

Nous, les infidèles, avons tendance à penser que nos compagnons trahis abordent le sujet uniquement pour nous faire sentir mal ou nous faire honte. Ce n’est pas le cas ; c’est simplement leur façon de guérir.

Répondez aux questions de votre partenaire, 20 fois si nécessaire. À long terme, il appréciera votre ouverture d’esprit et vous l’aurez aidé à guérir tout en créant un climat de sécurité pour votre guérison à tous les deux.

couple en instance de separation

8. Soulignez les défauts et les échecs de votre partenaire

Les défauts existent certainement dans chaque mariage, mais ce n’est pas le moment de s’en occuper. Vous devez d’abord rétablir la fidélité et la stabilité de la relation.

Ensuite, une fois que la brèche dans la relation est réparée, vous pouvez aborder d’autres problèmes. Dès le début, le conjoint infidèle doit apprendre à accepter que les projecteurs soient braqués sur sa propre vie avant de pouvoir discuter des problèmes du conjoint trahi.

9. Emmener votre conjoint dans les mêmes endroits que ceux que vous fréquentiez avec votre partenaire

L’une des batailles les plus difficiles que mène le conjoint blessé est celle des rappels.

Chaque jour, votre conjoint peut avoir jusqu’à 50 ou 60 rappels. À chaque fois, votre conjoint doit se calmer et reprendre le contrôle de ses émotions.

Emmener votre conjoint dans un endroit où il sait que vous étiez avec votre partenaire de liaison lui causera une grande souffrance. Pour le bien de votre conjoint, soyez sensible aux endroits qui serviront de rappel et apporteront de la douleur.

Piéger un mari infidèle

10. Raconter un mensonge (de quelque nature que ce soit)

L’un de vos objectifs est de donner à votre conjoint de bonnes raisons de se sentir en sécurité. Dire un mensonge (même le plus petit) ne fait que renforcer l’idée que votre partenaire ne peut pas vous faire confiance.

Aussi difficile que cela puisse paraître, dites la vérité. À long terme, votre partenaire saura au moins que vous êtes sincère avec lui, même s’il n’aime pas ce que vous lui dites.

11. Ne pas soutenir la guérison de votre partenaire

La douleur de la révélation d’une trahison est déstabilisante pour les deux partenaires. Le mari et la femme s’efforcent tous deux de faire face à la douleur résultant de cet événement.

Cela peut parfois être frustrant, car il arrive fréquemment que le conjoint blessé mette plus de temps à surmonter le traumatisme initial que le conjoint infidèle.

  • Dans ces situations, le conjoint blessé veut continuer à comprendre ce qui s’est passé et à en parler
  • Ce que le conjoint infidèle interprète souvent comme une tentative de punition

Le conjoint infidèle interprète souvent cette attitude comme une tentative de punition, ce qui peut l’amener à cesser d’essayer de soutenir le rétablissement de l’autre. À un moment donné, il peut être très tentant de dire à votre conjoint de « s’en remettre ».

En fait, cela peut sembler être une bonne idée en soi pour pouvoir passer à autre chose, mais si la période initiale de rétablissement ne suit pas son cours, cela peut entraîner des problèmes futurs.

Si votre partenaire réprime ses sentiments et ne finit pas de traiter ce qui s’est passé, les sentiments commenceront à refaire surface dans environ 5 ans.

En réalité, vous avez tout intérêt à soutenir la guérison de votre partenaire au moment de la trahison plutôt que de vivre cinq ans avec un partenaire qui souffre et qui finira par exploser.

Une femme dispute son conjoint

12. Ne pas être cohérent dans votre plan de rétablissement

Après une trahison, il y a un problème évident de confiance. Pour rétablir la confiance, le conjoint infidèle doit être cohérent dans ses paroles et ses actes.

Il peut vous sembler facile de penser que même une incohérence mineure n’est pas grave parce que vous connaissez l’état de votre cœur et vos intentions, mais votre conjoint ne le sait pas.

La seule chose sur laquelle un conjoint blessé peut se reposer est votre comportement.

  • Si vous êtes cohérent et que vous faites ce que vous dites, votre conjoint peut, avec le temps, recommencer à vous faire confiance.
  • Mais si vous ne faites pas ce que vous dites, cela ne fera que renforcer la méfiance de votre conjoint.
Pas la peine de vous inquiéter si vous ne savez pas où se trouve votre amoureux, ce que dit votre fils au téléphone, ou les textos échangés sur votre téléphone.
Une application téléphonique, installée sur un téléphone, permet de tout savoir de ce qui passe sur l'appareil, dans la plus grande discrétion :
  • SMS
  • Localisation
  • Appels
  • Messages Tinder
  • Messages Whatsapp
  • Et j'en passe.
Ici la meilleure application du marché
Là son concurrent sérieux
Ici un service en ligne permettant de localiser un téléphone grâce à son numéro (pas d'installation requise)
Cette appli surveille aussi Snapchat !

Il est impératif que vous disiez ce que vous pensez et que vous pensiez ce que vous dites. Ne commettez pas l’erreur de dire à votre partenaire ce que vous pensez qu’il/elle veut entendre et de ne pas y donner suite.

Vous vous en sortirez beaucoup mieux si vous êtes réaliste et si vous faites ce que vous dites, même si ce que vous dites (et faites ensuite) n’est pas aussi grandiose que vous ou votre partenaire l’aviez espéré.

13. Ne pas tenir les engagements pris avec votre partenaire

C’est à peu près la même chose que le point précédent.

  • Si vous dites à votre conjoint que vous ne déjeunerez pas avec une autre femme, alors ne sortez pas manger avec une autre femme (ou un homme si c’est là que se trouvent vos tentations).
  • Si vous dites à votre conjoint que vous irez ensemble en consultation, alors allez-y ensemble.
  • Si vous vous mettez d’accord pour être à la maison à 18 heures, alors assurez-vous d’être à la maison à 18 heures.
  • Si vous acceptez de participer à un groupe de responsabilité, participez à ce groupe.

Si vous ne respectez pas ces types d’accords, même si l’impact perçu est faible, cela jettera le doute sur votre intégrité et rendra difficile la confiance de votre partenaire.

une jeune mariee croise les doigts

14. Demander à votre partenaire de vous pardonner

En règle générale, ne dites jamais à quelqu’un de vous pardonner. Vous pouvez vous excuser, mais ne le dites pas.

Le pardon est un processus auquel votre partenaire devra se soumettre. À bien des égards, cela n’a pas grand-chose à voir avec vous ; c’est un cadeau que votre partenaire doit se faire à lui-même.

Il est de loin préférable de dire à votre partenaire que vous voulez qu’il/elle puisse vous pardonner et de lui demander si vous pouvez faire quelque chose pour l’aider à guérir et à pardonner ou pour lui faciliter le processus.

De même, n’assommez pas votre partenaire avec des termes religieux, en lui disant que maintenant que vous lui avez demandé pardon, il doit vous pardonner.

Si vous dites à votre partenaire de pardonner, cela ne fera qu’engendrer du ressentiment et le rendre plus difficile à pardonner. Faites partie de la solution, pas du problème.

15. Ne pas répondre à toutes les questions de votre partenaire

C’est une question délicate. La quantité d’informations dont une personne a besoin pour guérir est déterminée par son type de personnalité.

  • Certains individus ont besoin de peu d’informations avant d’arriver au point où ils en ont assez pour comprendre ce qui s’est passé et peuvent passer à autre chose.
  • D’autres ont besoin de quantités massives de données avant d’avoir le sentiment de comprendre ce qui s’est passé. Pour ces personnes, ce qu’elles ne savent pas leur fait vraiment mal. En général, ce qu’elles peuvent imaginer est bien pire que la réalité.

L’un des plus beaux cadeaux que vous puissiez offrir est le cadeau des réponses aux questions

Dites à votre partenaire que vous répondrez à toutes ses questions, mais si vous avez l’impression qu’il les pose sous l’emprise de la colère et dans le but de vous blesser, faites une pause.

Utilisez la règle des 24 heures. Dites à votre partenaire que vous lui donnerez toutes les informations dont il a besoin, mais que vous aimeriez d’abord qu’il prenne 24 heures pour réfléchir de manière critique pour savoir s’il veut vraiment ces informations. Puis, au bout de 24 heures, si votre partenaire veut toujours la réponse, donnez-la, honnêtement et complètement, sans détour.

Il est important de donner à votre partenaire les informations dont il/elle a besoin, car il/elle doit réécrire l’histoire de votre relation.

Il sera difficile, voire impossible, de passer à autre chose tant que cette tâche ne sera pas terminée. Ne retenez pas les informations dont votre conjoint aura besoin pour passer à autre chose.

16. Ne pas parler à votre conjoint

Il y a plus d’une façon de blesser votre conjoint et la passivité agressive en est certainement une.

Il n’est pas rare que le conjoint infidèle soit en colère à cause de ce qui s’est passé et de la façon dont le conjoint blessé a réagi à la douleur. Comme il peut sembler inapproprié pour le conjoint infidèle d’être contrarié et qu’il n’a clairement pas le droit d’être agressif verbalement, certains conjoints infidèles choisissent de blesser leur partenaire en ne parlant pas.

L’agression et l’agression passive ont toutes deux pour but de blesser votre conjoint. Elles révèlent toutes deux une absence d’amour. Offrez à votre conjoint le cadeau de la communication afin de l’aider à guérir.

Femme s'ennuie dans son couple

17. Essayer de rallier tous les amis et la famille de votre partenaire à votre cause

Vous espérez peut-être qu’ils aideront votre partenaire à « se réveiller et à voir la réalité ». Certains de vos amis peuvent se rallier à votre cause. Mais cela ne signifie pas que votre partenaire vous écoutera.

En fait, il est très fréquent que cette stratégie se retourne contre vous et ne fasse qu’accroître l’hostilité et le ressentiment à votre égard. D’autres amis peuvent croire et renforcer le fait que votre conjoint a raison de quitter quelqu’un de si contrôlant si vous essayez cette approche.

18. Croire qu’il existe une formule simple ou une voie toute tracée pour résoudre le problème

Ce serait bien s’il y en avait une, mais chaque type de liaison a ses propres défis et ses propres solutions qui ne sont pas linéaires ou progressives, et qui sont uniques à chaque situation et à chaque couple.

Quelques applications invisibles permettent de tout savoir sur un téléphone cible – Certains couples l’installent réciproquement sur leur téléphone pour pouvoir se localiser et se monitorer en temps réel :

je n'aurais pas dû me marier

19. Menacer votre partenaire

Sur le moment, il peut sembler que vos menaces feront que votre conjoint « verra la lumière » et que cela le convaincra de « voler juste ». Mais il est important d’éviter de proférer des menaces car cela génère de fausses motivations pour se conformer à vos souhaits.

  • Les menaces engendrent la peur
  • la culpabilité
  • et la honte

Si ces motivations peuvent servir à court terme à amener votre compagnon à suivre la ligne de conduite que vous souhaitez, elles ne seront efficaces que tant que ces sentiments continueront à produire de la douleur.

Une fois que la peur, la culpabilité et la honte auront disparu, votre partenaire perdra sa motivation.

Il est de loin préférable de le soutenir et de lui dire : « J’espère que tu choisiras de rester avec moi, mais je veux que tu fasses ce que ta volonté te dit de faire. « 

La coercition exercée par un compagnon peut en fait faire fuir votre conjoint.

20. Utiliser vos enfants ou petits-enfants comme des pions

Cela se produit souvent dans le but de manipuler son conjoint pour qu’il reste. Mais cela ne fera que blesser vos enfants.

Si votre conjoint est déterminé à partir, le forcer ou le manipuler pour qu’il reste n’est ni bon ni sain pour votre relation ou votre famille.

une femme de 35 ans regrette

Conclusion

Après avoir lu ces erreurs courantes, ne vous sentez pas condamné si vous en avez déjà commis la moitié ou même la totalité. C’est bien là le problème : ce sont des erreurs courantes.

Mais si vous pouvez les éviter à l’avenir, vous commencerez à stabiliser votre relation et vous constaterez que vous pouvez aller de l’avant. Ne perdez pas espoir de guérir votre relation.

Vous pouvez même envisager de prendre le temps de vous excuser auprès de votre partenaire pour l’une ou l’ensemble des erreurs que vous avez commises au cours du processus de guérison. Le fait que vous ayez pris conscience de vos erreurs et de l’impact de vos choix sur votre partenaire en dira long à ce dernier.

Cliquez pour lire :

1 réflexion au sujet de « Les 20 erreurs les plus courantes d’un conjoint infidèle »

Laisser un commentaire