Les bons et les mauvais hackers

— Article dernièrement modifié le 2 Juin 2013 @ 23 h 11 min

J’ai bien aimé l’émission qui a été diffusée le 19 mai dernier sur France Inter : Les hackers ont-ils réellement le pouvoir ?

Le thème est intéressant pour quelqu’un comme moi qui s’intéresse à une application anonyme pour téléphone portable permettant de l’espionner et de faire du monitoring :

  1. Internet est une zone intéressante où il y a du bon et du mauvais
  2. Certains ne s’en tiennent pas à la superficialité des choses et creusent là où peu de personnes vont
  3. Certains savent utiliser les technologies, d’autres les consomment : la différence est énorme.

Voici ce que j’ai retenu rapidement de cette émission :

Définition

Les hackers ne sont pas des pirates de base : ce sont des gens qui manipulent internet pour en tirer ce qui est parfois caché ou difficilement accessible. On peut utiliser ce talent de manière légale ou illégale. De cause à effet : un hacker n’est pas toujours un pirate ni un délinquant.

Parallèlement, il en est de même avec le logiciel BIBIspy qui s’installe dans un téléphone portable  : on peut l’utiliser simplement pour conserver ses propres données, ses propres communications et ses propres textos, sans chercher à contourner la loi.

Un petit génie peut transformer le monde

C’est un côté qui me plaît : quelqu’un de seul, devant son ordinateur ou devant sa tablette, peut atteindre le monde et bouleverser l’ordre établi des choses.

Dans l’émission, il est clairement dit que les choses ont déjà changé : le monde physique tel qu’on le connaît est déjà atteint et la communication entre les gens, il faut s’y faire, passe par internet, les textos, les messages.

Le côté White Hat et Black Hat des choses

Intéressantes, là encore, ces deux définitions :

  • Les gens White Hat utilisent leur talent à des fins légales et saines, ils ne contournent pas la règle
  • Les gens Black Hat contournent les règles et cherchent à abuser du système pour parvenir à des fins souvent personnelles ou financières

Et BIBIspy : plutôt White Hat ou Black Hat ?

Dans quelle catégorie classeriez-vous cette application mobile ? L’espionnage est plutôt Black Hat, tandis que le monitoring et la sauvegarde de données se trouvent plutôt dans la catégorie White Hat… La moralité, c’est que chacun utilise les outils qu’il possède à sa manière. Et vous ?

Source intéressante :

Un hacker White Hat dénonce un repère de Blacks Hats

Trois flèches vers le bas

Ici la meilleure application de surveillance

3 garanties pour 1 logiciel :

Infidélité au grand jour

10 jours de remboursement

Anonymat garanti

Support gratuit

=> Surveillance, monitoring et interception d’appels

Commentez ici :

  • Cindy Melton 13 juin 2013, 16 04 12 06126

    Demandez à votre enfant pourquoi il veut avoir un téléphone cellulaire. Insistez sur la raison d’avoir un téléphone – pour les communications d’urgence entre vous deux, par exemple – plutôt que sur l’attrait d’avoir un téléphone. La raison pour laquelle il veut un téléphone cellulaire est peut-être en partie parce qu’il veut être comme les autres ou se sentir content de lui, et cela peut être une excellente occasion de parler à votre enfant de son estime de soi. Il est important pour les parents de dire à leurs enfants qu’ils sont super parce qu’ils sont gentils, drôles, travaillants, formidables avec leurs frères et sœurs, et de bons amis, pas parce qu’ils ont le plus récent téléphone ou baladeur mp3.

    Répondez

Entrée suivante =>

Entrée précédente =>

Diffusion de masse

Vous aussi relayez !