Catégorie : Relations homme-femme

Relations homme-femme : comment être fidèle, comment gérer si ma femme me trompe ?

La masculinité traditionnelle

Au cours des dernières années, la masculinité est devenue une explication fourre-tout pour désigner la violence et le sexisme masculins. Lutter contre l’intimidation et le harcèlement sexuel, ce serait lutter contre la masculinité ? Un conflit prévisible a accompagné la montée de ce terme. De nombreux conservateurs affirment que les accusations de masculinité sont une attaque contre la virilité elle-même. De nombreux progressistes, pour leur part, affirment que la désintoxication de la masculinité est une voie essentielle vers l’égalité des sexes. On le voit, le débat devient politique. Au milieu de ce discours enflammé, des articles de journaux et de magazines mettent en cause la masculinité pour désigner des viols, des meurtres, des fusillades de masse, la violence des gangs, le changement climatique, le Brexit, la montée du Rassemblement National en France et l’élection de Donald Trump aux Etats-Unis. La masculinité peut être en effet destructrice. Mais les positions conservatrices et libérales sur cette question comprennent mal comment fonctionne le terme de masculinité. Lorsque les gens l’utilisent, ils ont tendance à diagnostiquer le problème de l’agressivité masculine comme une maladie culturelle ou spirituelle – quelque chose qui a infecté les hommes d’aujourd’hui et les conduit à des actes reprochables. Mais la masculinité n’est pas une cause en soi. Réhabiliter la masculinité a pour but de mieux comprendre les croyances traditionnelles et d’accepter, dans notre société contemporaine, la biologie animale dont nous sommes issus. Le constat est le suivant : Les hommes occidentaux ont perdu de vue leurs idéaux et ne savent plus comment adapter leur comportement humain à une société ne leur donnant plus d’opportunité amoureuse.

S’éduquer à la séduction

Les comportements d’accouplement et les liens de couple ont été bousculés et bouleversés au XXème siècle par les facteurs suivants:
  • la technologie,
  • l’évolution démographique,
  • la migration de la ruralité en direction des villes,
  • la promotion des comportements de promiscuité sexuelle,
  • la destruction des rôles sexuels traditionnels.
Peu d’hommes, aujourd’hui, parviennent à s’y retrouver et à trouver une femme moderne avec laquelle se reproduire. Il n’en en ont plus la capacité, perdus sous des tonnes d’informations contradictoires et une éducation qui n’en est plus une. Comment s’y prendre ? Où se trouve mon bonheur ? Personne ne l’explique ! Le jeu de la séduction auquel ils participent conduit majoritairement à un échec sans une intervention délibérée qui augmente leur attractivité aux yeux des femmes, encouragées qu’elles sont à rechercher des hommes de valeur. Le “jeu de la séduction” est un ensemble de comportements qui augmentent l’attrait sexuel d’un homme pour les femmes et donc son accès à la reproduction. Cela peut aller d’une ligne d’ouverture qui permet d’entamer une conversation avec une femme de manière intéressante à un mouvement physique qui fait monter l’intimité dans la chambre à coucher d’une manière qui est le plus susceptible de conduire à des rapports sexuels. Ne plus avoir honte de sa masculinité, c’est donner aux hommes un ensemble d’outils et de croyances qui leur permettent d’entrer plus facilement dans la course à la séduction. Dans notre société occidentale contemporaine, un homme qui ne se comprend pas lui-même peut n’avoir aucune relation sexuelle du tout au cours de sa vie. La solitude et l’isolement sont une réalité bien triste, même dans un appartement en plein milieu d’une ville. Pourquoi cet isolement se fait-il plus prégnant qu’auparavant ? Tout simplement parce que le nombre d’individus sur Terre a décuplé et que la société et l’éducation des parents ne font plus aucun effort pour favoriser l’interaction entre les gens. Cherchons ensemble les réponses aux signaux envoyés par les femmes, quel que soit leur environnement. Les désirs féminins évoluant régulièrement, il faut que votre comportement soit en constante évolution, tandis que vos croyances intérieures restent pour la plupart statiques, basées sur des vérités biologiques connues qui découlent de la science de la reproduction animale et d’études basées sur le comportement sexuel humain.

Les rôles sexuels traditionnels

Les humains auraient divergé des chimpanzés il y a 7,2 millions d’années. Au cours de cette période, la sélection naturelle a exercé des pressions différentes sur nos ancêtres chasseurs-cueilleurs afin d’augmenter leurs chances de survie. La différence la plus visible entre les sexes est la masse musculaire, une femme moderne étant 40% moins musclée qu’un homme, car des hommes plus forts étaient plus à même d’assurer la survie individuelle et collective. Nos cerveaux ont également accumulé des différences de comportement, de psychologie et de réaction à divers stimuli environnementaux. La somme de ces différences conduit à l’apparition de forces et de faiblesses pour chacun des sexes. Ces forces et ces faiblesses permettent aux hommes et aux femmes d’exercer des rôles humains différents, même si le cerveau n’est pas plus sexué que le foie, les reins ou le cœur. Cet article anglais de Nature affirme que:
La plupart d’entre nous restons prisonniers d’une “camisole de force biosociale” qui détourne un cerveau essentiellement unisexe vers une voie culturellement genrée.
Autrement dit : ce n’est pas le cerveau des femmes et des hommes qui est différent, c’est le mode de vie des gens qui détourne la biologie dans des directions différentes. De la même manière qu’existe la division économique du travail, les rôles sexuels traditionnels ont réparti les tâches relatifs à la survie et à l’éducation des enfants entre les deux sexes. L’objet de cet article n’est pas d’être misogyne et d’affirmer que les femmes sont “à leur place” au foyer. Les femmes n’ont pas “leur place” dans les foyers comme les hommes n’ont pas “leur place” dans les mines de charbon ou sur les plateformes pétrolières. Mais nous croyons qu’il existe des différences saines entre les hommes et les femmes, des différences louables qui facilitent le bonheur et permettent à tous de vivre épanouis.

→ Les femmes

Quand les hommes terminent leur puberté, ils pensent aux femmes à la manière d’un fantasme. La culture moderne présente les femmes soit comme des victimes ayant besoin d’une aide masculine, soit comme des superhéroïnes autonomes, si capables qu’elles n’ont même plus besoin des hommes. Il n’est pas surprenant de constater que de nombreux hommes ont une compréhension des femmes qui n’est pas loin de celle que l’on trouve dans les vieux film de Walt Disney. Les femmes, d’une manière générale, évaluent automatiquement leur environnement pour déterminer comment procéder à la sélection du partenaire. Si la survie est difficile et que ses besoins de base en matière de nourriture et d’abri sont difficiles à satisfaire, elle se tournera très tôt vers un homme qui l’aidera à survivre. Si la survie est facile et que ses besoins en nourriture et en logement sont déjà satisfaits, elle poursuivra alors des instincts hédonistes plus basiques tout en cherchant tranquillement le mâle du plus haut statut qu’elle peut obtenir. Si elle échoue dans sa recherche, elle se procurera un homme après ses 30 ans afin de ne pas vieillir sans aucun partenaire de vie. Elle se donnera à un homme dit “bêta” qui accepte de partager ses ressources financières avec empressement, gentillesse et parfois sans réfléchir, en échange d’avantages sexuels, de compagnie et de la possibilité de se reproduire. L’objectif de tout en chacun, soyons-en conscients, est d’obtenir le plus de ressources matérielles possible, de satisfaire nos besoins primaires de plaisir et de vanité, et de rivaliser avec succès avec nos congénères. Une femme qui se comporte comme un modèle de féminité et de gentillesse dans un environnement où les conditions sont favorables aux hommes se comportera de manière très différente dans un environnement où les conditions sont favorables aux femmes. Pour les hommes c’est pareil. La nature des gens, de manière générale, n’est pas statique et prend la forme du contenant de l’environnement. Si les femmes agissent en fonction de l’environnement pour accumuler des ressources et de la satisfaction, les hommes agissent selon la meilleure méthode et stratégie pour s’assurer des partenaires sexuelles féminines. Une boucle d’accouplement résulte de ces buts différents, impliquant un nombre incalculable de variables. C’est la base de toutes les stratégies d’accouplement qui existent entre les personnes.

→ Les hommes

Dans le passé, la meilleure stratégie masculine pour se reproduire était le partage des ressources car la survie était difficile et n’était en aucun cas garantie. C’était la tactique de “l’homme fournisseur”. Maintenant que les besoins de survie sont facilement satisfaits, les hommes adoptent une stratégie de “clown” consistant à offrir du divertissement, de l’excitation et un comportement simulé d’homme alpha aux femmes qui sont plus promptes à récompenser cet ensemble de tactiques par des rapports sexuels sans engagement. Notre société occidentale s’est éloignée du système patriarcal. Un accouplement sans contrainte et la mise en concurrence des hommes et des femmes sur le marché du travail a fini par détruire tout ce qui était connu auparavant. Cela a eu pour effet de rendre les femmes moins disponibles pour la maternité tout en appauvrissant les hommes sur le plan économique et en les rendant moins aptes à remplir le rôle de pourvoyeur. Le patriarcat avait les défauts d’enfermer les hommes et les femmes dans des rôles aberrants, mais c’est grâce au patriarcat que les humains ont pu survivre à diverses menaces pesant sur leur existence.

La masculinité toxique

Malgré la récente popularité du terme chez les féministes, la masculinité toxique n’est pas née d’un mouvement fémininiste. Le mouvement dit de la “masculinité toxique” a pour origine la frustration des hommes pour rapport à une société qui, selon eux, féminiserait les garçons. En réalité, les normes selon lesquelles un “homme masculin” est défini peuvent varier considérablement dans le temps et dans l’espace.

→ Les problèmes de la masculinité toxique

Les idéaux masculins communs tels que le respect social, la force physique et la puissance sexuelle deviennent problématiques lorsqu’ils fixent des normes inaccessibles. Les garçons et les hommes qui ne respectent pas ces normes peuvent devenir anxieux et peu sûrs d’eux, ce qui peut les inciter à recourir à la force pour se sentir dominants et être perçus comme tels. Dans ce scénario, la violence masculine n’émane pas de quelque chose de mauvais ou de toxique qui se serait glissé dans la nature même de la masculinité. Elle provient plutôt du contexte social et politique de ces hommes. La discussion populaire sur la masculinité présume souvent qu’il existe des types de caractères fixes chez les hommes. Personnellement je suis sceptique quant à l’idée de types de caractères.

→ Changer le caractère des hommes ?

Dans une étude de 2005 sur les hommes en prison, le psychiatre Terry Kupers a défini la masculinité toxique comme “la constellation de traits masculins socialement régressifs qui servent à favoriser la domination, la dévaluation des femmes, l’homophobie et la violence gratuite. Kupers a fait valoir que la prison fait ressortir les aspects “toxiques” de la masculinité chez les prisonniers, mais que cette toxicité est déjà présente dans le contexte culturel plus large. Aujourd’hui, ce concept offre un diagnostic d’une simplicité séduisante pour la violence sexiste et l’échec masculin : Ce sont les parties “toxiques” de la masculinité qui en seraient la cause, pas les “bonnes” parties. Les nouveaux partisans du concept s’accordent sur le fait que les hommes et les garçons sont affectés par une “maladie” sociale et que le remède est le renouveau culturel. D’après eux, les hommes et les garçons doivent changer leurs valeurs et leurs attitudes. Une série de cours et de programmes ont émergé, encourageant les garçons et les hommes à entrer en contact avec leurs sentiments et à développer une masculinité saine et “progressive”. Dans certains contextes éducatifs, ces programmes sont même devenus obligatoires.

→ D’où viennent les attitudes sexistes de certains hommes?

Les hommes et les garçons sont-ils seulement les victimes d’un lavage de cerveau culturel misogyne, nécessitant une rééducation dans les “bonnes” croyances ? Ou bien ces problèmes sont-ils plus profondément enracinés ? Le problème d’une croisade contre la masculinité toxique, c’est qu’en ciblant la culture comme ennemi, elle néglige les conditions de vie réelles qui soutiennent la culture. En se concentrant sur la culture, les personnes qui s’opposent à la masculinité peuvent au contraire la perpétuer sans le vouloir. Par exemple, l’industrie de l’alcool a financé des recherches visant à nier la relation entre l’alcool et la violence, en rejetant plutôt la responsabilité sur la “masculinité”. À cet égard, l’industrie répète les arguments féministes libéraux sur la masculinité toxique. Cependant, il existe des preuves solides que la densité de bars dans une zone géographique donnée augmente le taux local de violence domestique. Tout cadre sérieux de prévention de la violence à l’égard des femmes devrait prendre en compte cette disponibilité de l’alcool, autant que sur le sexisme masculin. Le concept de masculinité toxique encourage l’hypothèse selon laquelle les causes de la violence masculine sont les mêmes partout, et donc que les solutions sont également les mêmes. Mais les réalités matérielles sont importantes. Si les thèmes de la violence, du droit et du sexisme sont récurrents dans différentes communautés, ils se manifestent différemment selon les endroits. Dans un programme de prévention de la violence des Aborigènes australiens, des éducateurs aborigènes ont travaillé en partenariat avec des hommes et des garçons pour identifier les principaux facteurs de violence et d’inégalité entre les sexes. Les solutions étaient ancrées dans la fierté culturelle adaptée aux contexte local.

La valeur marchande de la sexualité

Le marché du travail dans un pays capitaliste est fluide et libre. Les employeurs peuvent embaucher et licencier des travailleurs à volonté et les travailleurs peuvent rejoindre ou quitter une entreprise à volonté. Ni l’un ni l’autre n’ont beaucoup de loyauté ni de dévouement l’un envers l’autre, chaque partie essayant d’extraire de l’autre autant d’argent, de travail, de connaissances et d’expérience que possible. Certaines entreprises ont plus de valeur aux yeux des employés que d’autres, en raison de leur marque, de leur salaire, de leurs installations et de leurs avantages. Certains travailleurs sont très recherchés par les entreprises en raison de leur expérience, de leurs compétences et de leur réputation. Les entreprises les plus performantes peuvent facilement retenir les meilleurs talents, tandis que les entreprises les moins performantes perdent continuellement leurs meilleurs talents. Dans le même temps, les meilleurs travailleurs sont promus et bénéficient de salaires plus élevés, tandis que les pires ne peuvent conserver que les emplois les moins bien payés ou doivent subir un chômage persistant. Le marché moderne des rencontres est aujourd’hui aussi fluide que le marché de l’emploi. Une fois que les rôles sexuels traditionnels ont été démantelés, les partenaires se sont mis à rechercher la meilleure société possible, sautant d’un conjoint à un autre pour maximiser la valeur qu’ils pouvaient recevoir. Les hommes au sommet se sont mis à pouvoir attirer les meilleures femmes, tandis que les hommes au bas de l’échelle luttent pour en attirer ne serait-ce qu’une seule. Dans les sociétés religieuses, les femmes étaient culturellement déshonorées si elles faisaient la course aux hommes. Elles étaient encouragées à épouser le premier homme bon avec qui elles couchaient, souvent un homme qu’elles rencontraient par le biais de la famille ou de l’église. Les femmes se procureraient un homme dévoué à leur subsistance au lieu d’être utilisées sexuellement par des hommes de haut rang pour un plaisir sexuel de courte durée jusqu’à ce qu’elles soient remplacées par une beauté plus jeune. Les rôles sexuels traditionnels et la monogamie égalitaire se sont effondrés avec la promotion des rencontres fluides, tendant à créer un modèle de harem où les hommes de haut statut récoltent presque toutes les femmes et maintiennent leurs concubines sous contrat tandis que les hommes de bas statut ne reçoivent aucune femme et luttent pour que leurs besoins de base soient satisfaits. Aux Etats-Unis aujourd’hui, les hommes célèbres et beaux sont poursuivis par de belles femmes, tandis que la majorité des hommes “moyens” sont obligés de faire des efforts considérables pour augmenter leur valeur sur le marché du sexe afin d’être compétitifs, tout comme n’importe quel travailleur doit augmenter sa valeur sur le marché du travail en s’instruisant à l’université et en travaillant dans des stages peu rémunérés. Avec les rencontres fluides, chaque homme doit améliorer vigoureusement sa valeur sur le marché du sexe afin de décrocher des relations amoureuses, et s’il ne le fait pas, il risque de ne pas connaître le moindre succès. Dans le même temps, les femmes ont également leur propre “valeur sur le marché du sexe”.

Amélioration personnelle

L’amélioration de soi est nécessaire pour qu’un homme puisse maximiser sa valeur marchande sur le marché de la séduction, accumuler suffisamment de ressources matérielles pour vivre confortablement, et acquérir suffisamment de sagesse et d’expérience pour mener une vie vertueuse avec un esprit à l’abri des lavages de cerveau. Il s’agit d’un parcours individuel qui convient mieux à quelqu’un qui sait résister aux tendances et aux styles de l’époque pour poursuivre son but. Ce parcours comprend 4 éléments de base :
  • la forme physique,
  • l’éthique du travail,
  • l’optimisation de son style de vie.

→ La forme physique

Le développement du corps améliore la santé générale de l’individu, lui inculque une éthique du travail et augmente sa confiance en lui, ce qui facilite la réalisation de ses autres objectifs. Mais n’oubliez pas que le développement du corps ne doit pas être un frein au développement de l’esprit. Le corps existe pour le fonctionnement de l’esprit. Les hommes doivent veiller à ne pas surdévelopper leur corps au risque de poursuivre des objectifs de vanité ou de narcissisme limitant leur développement global.

→ L’éthique du travail rigoureux

Les hommes sont les mules de l’espèce humaine. Leur ADN les pousse à travailler sans relâche jusqu’à leur mort. Dans les sociétés traditionnelles, un homme masculin est donc celui qui se fixe un but et travaille inlassablement à sa réalisation. Le succès n’est peut-être pas une garantie dans son parcours, mais le travail l’est. Alors que certains hommes doivent moins travailler pour atteindre leurs objectifs en raison de talents et de capacités innés, le travail devrait être un égalisateur important qui permet aux classes sociales inférieures de se hisser jusqu’aux hommes mieux nantis. Les hommes ont une espérance de vie plus courte que les femmes : L’espérance de vie moyenne d’un homme est de 79,1 ans contre 82,8 ans pour une femme. Les décès d’origine professionnelle sont beaucoup plus nombreux chez les hommes que chez les femmes. En raison de pressions complexes, les décès dus aux accidents et aux suicides sont 4 fois plus nombreux chez les jeunes hommes que chez les jeunes femmes. Enfin, les taux de mortalité liés aux maladies coronariennes sont jusqu’à 5 fois plus élevés chez les hommes. Malheureusement, notre société fait travailler les hommes pour enrichir les entreprises. Après qu’un homme ait travaillé huit heures au bureau, son esprit et son corps sont trop fatigués pour qu’il puisse travailler à son propre compte. C’est ainsi que la forme moderne du travail empêche un homme de développer son potentiel. Tout au long de son parcours, un homme doit d’abord trouver comment travailler pour lui-même, pendant les périodes où son esprit est disponible, sans donner le meilleur de lui-même à une entreprise.

→ L’optimisation du mode de vie

Chaque homme possède sa propre nature. Certains sont des oiseaux du matin, d’autres des oiseaux de nuit. Certains ont des métabolismes rapides, d’autres des métabolismes lents. Certains sont extravertis, d’autres sont introvertis. Chacun a la responsabilité de découvrir sa propre nature, ses forces et ses défauts, comprendre comment son esprit et son corps réagissent pour construire le mode de vie qui lui ressemble. Le but est d’atteindre ses objectifs. L’homme doit trouver le meilleur régime alimentaire, le meilleur sommeil, les meilleurs compléments alimentaires et le meilleur régime d’entraînement pour son corps. Il doit trouver ses meilleures habitudes de travail. Il doit trouver les environnements sociaux adéquats qui lui permettront de développer ses amitiés et ses relations amoureuses. Pourquoi ne pas envisager d’intégrer un programme de développement personnel ?

L’entrepreneuriat

Sur les lieux de travail modernes, les hommes sont contraints de se soumettre aux caprices autoritaires du département des ressources humaines. Les hommes y sont fragilisés par les fausses allégations et les soupçons constants. Même si un individu a un comportement parfait, un simple ralentissement des bénéfices signifie un risque de licenciement pour lui. L’entreprise est conçue pour n’avoir aucune loyauté envers les employés, même ceux qui font partie intégrante du succès de l’entreprise. Pour ces raisons, il est important pour un homme de créer sa propre entreprise ou son propre cabinet. Il pourra choisir les clients qu’il veut servir et ne pas voir son gagne-pain dépendre d’un directeur mesquin ou d’un concurrent qui cherche à le détruire. La plupart des hommes commencent leur chemin vers l’entrepreneuriat en développant une activité secondaire indépendante tout en étant employés à temps plein. A un moment donné, ils doivent faire le saut et ne plus dépendre d’une entreprise. Le monde est tellement hostile au comportement masculin qu’il doit considérer l’emploi en entreprise comme une solution à court terme jusqu’à ce qu’il puisse développer sa propre entreprise.

La testostérone

La testostérone est l’hormone biologique responsable du comportement masculin et de caractéristiques telles que le développement musculaire, la mue de la voix, la pilosité corporelle, l’agressivité et une foule d’effets cognitifs. Toute diminution de la concentration de cette hormone en raison de la pollution diminue les comportements masculins. Être un homme n’est pas une construction sociale – c’est une construction essentiellement biologique qui dépend fortement d’un fonctionnement sain du corps et du cerveau.

La modération sexuelle

Les hommes ont un besoin de sexe, mais ce besoin ne doit pas sacrifier le reste. Succomber à des pulsions hédonistes n’est pas la solution. Un homme masculin doit accorder son comportement sexuel avec les besoins de son corps et de son esprit sans plonger dans le puits sans fond d’une faim animale. → La différence entre le désir sexuel masculin et féminin Il devient extrêmement difficile pour un homme aujourd’hui de trouver une femme ayant un passé, des valeurs et une volonté en adéquation avec l’idée du mariage. Avec la ruine financière et les bouleversements émotionnels qui résultent des divorces, le mariage des hommes dans un pays occidental n’est plus forcément une valeur sûre.

La famille nucléaire

Une cellule familiale stable favorise le développement des enfants. En Occident, les enfants issus de familles monoparentales sont neuf fois plus susceptibles de commettre des délits, et une étude du ministère de la justice a révélé que 70 % des jeunes incarcérés provenaient de familles monoparentales (source). Une étude plus récente, portant sur un échantillon de plus de 16 000 personnes, montre que les enfants élevés par des mères célibataires ont 70 % plus de chances de développer un trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité. Plus grave encore, les enfants élevés dans des familles monoparentales ont 82 % plus de chances d’être élevés dans la pauvreté que les enfants élevés dans des familles nucléaires. Il est désormais politiquement incorrect de se demander si le fait d’être élevé par une mère célibataire augmente le risque de pauvreté et de maladie, et pourtant une multitude d’études vont clairement dans ce sens.

Santé et hygiène naturelles

La médecine moderne a fait de grands progrès dans le traitement de maladies qui tuaient autrefois nos ancêtres, en particulier les infections bactériennes et virales. Si vous souffrez d’une maladie, votre premier réflexe devrait être de consulter un médecin. Cependant, l’industrie pharmaceutique, ainsi que les entreprises qui vendent des produits de santé, ont une incitation financière à maintenir leurs profits en vendant des médicaments coûteux qui doivent être utilisés sur une longue période sans résoudre le problème sous-jacent. Les gens doivent soigneusement peser les coûts et les avantages de tout médicament, complément et produit de santé qu’ils utilisent. Un exemple classique est le bicarbonate de soude, dont un grand nombre ont constaté qu’il était supérieur aux déodorants chimiques. D’autres ne jurent que par les solutions non pharmaceutiques qui maintiennent une bonne santé ou résolvent des problèmes corporels existants. Citons par exemple:
  • le vinaigre de cidre de pomme (diverses affections),
  • l’huile de noix de coco (peau),
  • la vitamine D (humeur),
  • le zinc (libido masculine),
  • le peroxyde d’hydrogène (mauvaise haleine),
  • l’extrait de canneberge (UTI),
  • la luminothérapie (sommeil),
  • le thé vert (antioxydant),
  • l’irrigation nasale (infection des sinus)
  • l’huile de poisson (sécheresse oculaire).
Il existe des maladies et des problèmes graves que seule la médecine moderne peut traiter, mais pour les affections mineures et les questions d’hygiène, les hommes peuvent chercher en direction des remèdes plus naturels qui ne coûtent pas inutilement cher. Le premier de ces remèdes, bien sûr, consiste à entretenir son corps par de l’exercice régulier et un soin constant.

Le but de la vie

On nous enseigne que la raison biologique de notre présence sur Terre est la survie et la reproduction, mais comme ces deux objectifs sont maintenant faciles à atteindre sans consommation excessive de ressource, nos raisons de vivre doivent être cherchées dans d’autres domaines que la biologie. Comment doit-on passer son temps ? Quel code de moralité et quels principes doivent nous guider ? Y a-t-il un sens profond à la vie qui puisse nous fixer de meilleurs objectifs ? Les réponses à ces questions sont difficiles, mais elles doivent être posées. Alors qu’une grande partie du monde se dirige à pieds joints vers l’immoralité, la dégénérescence et les plaisirs basiques, un homme masculin épanoui doit au contraire remonter ce chemin pour devenir meilleur. Il doit s’astreindre à un code qui engendre des actions et des pensées justes qui le démarquent de la masse.
  • Les vertus cardinales d’Aristote étaient la prudence, la tempérance, le courage et la justice.
  • De leur côté, les philosophies orientales enseignent la maîtrise du désir.
  • Le stoïcisme tempère le désir et désigne la force mentale comme remède au malheur.
  • Ralph Waldo Emerson et Henry David Thoreau enseignent l’autonomie.
Il est important d’examiner les grands penseurs du passé pour se construire dans le présent. Il est certain qu’un style de vie axé sur la consommation avec une déférence autoritaire envers les faux prophètes ne conduit à aucune vertu masculine ni à aucune progression du caractère. Un tel progrès ne peut venir que d’une réflexion plus profonde et d’un examen de conscience.

Scepticisme technologique

La technologie a apporté de nombreux avantages à ceux qui vivent au XXIe siècle. La nourriture est moins chère que par le passé (en pourcentage des dépenses totales), les appareils électroménagers facilitent l’entretien et le nettoyage de la maison, et les appareils électroniques permettent d’accéder instantanément aux informations et aux médias. Très peu d’individus souhaiteraient que l’on revienne à une époque où de tels progrès n’existaient pas, mais nous devons accepter que chaque pas en avant dans le progrès technologique a un coût humain. La nourriture est moins chère, mais aujourd’hui un fort pourcentage des occidentaux sont morbidement obèses. Il est plus facile d’entretenir un foyer, mais aujourd’hui les femmes ont quitté ce foyer pour servir un chef d’entreprise à la place de leur mari. Internet nous a donné des informations et des divertissements, mais il a créé des drogues électroniques qui restreignent la concentration des gens et leur envie de communiquer. Les lois de l’univers font qu’il n’y a jamais de repas gratuit. Un exemple évident de coût technologique élevé est le smartphone, rapidement adopté par la plupart des individus dans le monde occidental à partir de 2007, lorsque la première génération de l’iPhone d’Apple est sortie. Présenté comme une invention étonnante qui apportera le bonheur informationnel, il est clair que le smartphone a endommagé les relations entre les sexes en encourageant l’hypergamie sans résistance. Pas un seul technologue ne s’est arrêté pour réfléchir à la façon dont le smartphone affecterait les humains, si bien que nous nous retrouvons aujourd’hui avec une chaîne passée à notre cou. Combien d’employeurs aujourd’hui exigent que vous gardiez votre smartphone sur vous, même en repos, sous peine de licenciement? L’humanité ne continuerait-elle pas à vivre si du jour au lendemain on supprimait les smartphones ? Nous devons examiner attentivement les coûts technologiques avant d’adopter à grande échelle tout nouveau gadget brillant qui nous serait imposé.

Un sens et une spiritualité profonds

Être piégé dans une existence complètement aléatoire tout en flottant sur un gros rocher au-dessus d’un gouffre peut faire perdre de vue aux hommes leur vertu et leur masculinité. Les croyances religieuses traditionnelles peuvent combler ces lacunes de sens. Malgré les défauts des religions organisées, les croyants poursuivent un code moral qui a été testé et affiné pendant des centaines d’années, ce qui donne à ces doctrines beaucoup plus de poids et de valeur que le consumérisme et l’hédonisme occidentaux récents. Si les conclusions scientifiques de l’athéisme peuvent apporter quelques réponses à notre réalité, un tel ensemble de croyances purement logiques manque des composantes traditionnelles et heuristiques qui aident l’homme à bien vivre aujourd’hui, lui laissant un système de valeurs de type “fromage suisse” permettant aux profiteurs et aux propagandistes de combler les trous.

Conclusion

La masculinité est un terme qui prend un nouveau sens en utilisant d’anciennes méthodes pour aider les hommes à vivre de manière vertueuse tout en tenant compte du côté masculin de leur nature biologique. Elle donne aux hommes des outils pratiques pour vivre en harmonie naturelle. Elle fournit également à l’homme de puissantes défenses mentales pour l’aider à naviguer dans un monde qui veut le réduire à l’état de consommateur zombifié.

Quelle est la limite entre l’infidélité physique et émotionnelle ?

L’infidélité a toujours été un sujet important pour les hommes et les femmes. Il y a de fortes chances que vous y ayez réfléchi vous aussi, soit parce que vous avez connu quelqu’un d’infidèle, soit parce que vous avez goûté au fruit défendu. Peu importe votre nationalité ou vos origines : l’infidélité touche tout le monde.

L’infidélité

Ce qui est intéressant, c’est qu’il n’est pas toujours évident de savoir où se situe la limite entre le plaisir inoffensif et la véritable infidélité. Les hommes et les femmes de milieux différents ont tous leur propre perception de jusqu’où on peut aller. Il est important de s’assurer que vous êtes sur la même longueur d’onde que votre partenaire sur ce genre de sujet. Qu’est-ce qu’un homme considérera comme “tromper”, et qu’est-ce qu’une femme trouvera de plus dégoûtant qu’une partie de sexe au lit ?

Qu’est-ce que l’infidélité ?

En gros, l’infidélité peut être définie comme le fait d’être émotionnellement ou sexuellement infidèle à votre partenaire avec qui vous êtes dans une relation étroite. Le fait d’avoir un contact physique ou émotionnel intime avec une autre personne est généralement considéré comme de l’infidélité.

→ L’infidélité émotionnelle

L’infidélité émotionnelle se définit comme le fait pour une personne de canaliser son temps, son énergie et son attention émotionnelle vers une autre personne en dehors de sa relation premilère. Le partenaire qui le fait passe alors moins de temps avec son proche, ce qui entraîne un sentiment de négligence. Les relations affectives peuvent parfois faire plus mal que l’infidélité sexuelle. Avoir une liaison émotionnelle signifie que votre partenaire n’a pas nécessairement eu de relation sexuelle avec cette personne, mais que ses sentiments ont franchi la ligne de l’intimité émotionnelle. Cela implique qu’il partage des détails intimes de sa vie avec un tiers et qu’ils considèrent leur “connexion” comme une relation romantique.

→ L’infidélité physique

L’infidélité physique est définie par le fait qu’une personne engagée dans une relation officielle s’engage sexuellement avec une autre personne. En général, la tromperie physique couvre aussi de simples actes physiques d’intimité tels que se tenir la main et s’embrasser. Cela comprend les attouchements sexuels mutuels, les copulations orales, les relations sexuelles anales et vaginales. Elle implique la présence des deux parties. L’infidélité dans un mariage est douloureuse, que la liaison ait duré trois jours ou trois ans.

→ Formes communes d’infidélité physique

Qu’est-ce que l’infidélité dans un mariage ? Les coups d’un soir : Un coup d’un soir signifie que votre partenaire n’a trompé qu’une seule fois et que cela s’est terminé là. Il s’agissait probablement d’une simple attirance physique et sexuelle mais rien de plus. Quelles que soient les circonstances, la liaison s’est terminée après cette nuit-là. Les liaisons à long terme : Contrairement à l’aventure d’un soir, ce genre de liaison dure de nombreuses années. Au lieu d’être simplement dans une relation physique, votre partenaire forme une relation amoureuse avec une autre personne et, dans un sens, crée une vie séparée avec elle (on parle de double vie). Tromper quelqu’un pour se venger : Après avoir été trompés, certains peuvent ressentir une poussée de colère qui les incite à se “venger” de leur conjoint. Si vous avez déjà trompé votre partenaire dans le passé, il se peut que celui-ci décide de vous tromper par vengeance. La séduction en ligne : Internet a ouvert un nouveau monde pour l’infidélité. Le sexe peut se présenter sur internet de nombreuses façons différentes :

A partir de quand une personne est-elle considérée comme une personne infidèle ?

Une étude réalisée en 2013 par l’Université du Michigan a abordé ce sujet en demandant à un groupe d’étudiants d’évaluer 27 comportements différents sur une échelle de 1 à 100. Une note de 1 indique qu’ils ne considèrent pas ce comportement comme de l’infidélité même si leur partenaire le fait avec quelqu’un d’autre. Une note de 100 indique qu’ils pensent vraiment que c’est de la tromperie. L’étude a montré qu’il n’existe pas de “définition” directe de l’infidélité, à l’exception peut-être du sexe. Certains comportements sont plus gênants que d’autres selon les personnes.

→ Comportements que beaucoup considèrent comme de la tromperie

  • Toucher à des endroits inappropriés
  • Acheter des cadeaux, payer des factures ou aller dîner avec quelqu’un d’autre que votre partenaire.
  • Envoyer des SMS le matin au réveil.
  • Envoyer des textes osés.
  • Aller à un rendez-vous avec quelqu’un d’autre que votre partenaire.
  • Se rendre sur des salons de discussion sur internet dans le but d’échanger des numéros de téléphone ou de se rencontrer.
  • Rencontrer son ex.
  • Faire des rencontres en boîte.
  • Échanger des numéros de téléphone avec quelqu’un d’autre que votre partenaire.
  • Flirter avec quelqu’un d’autre.

Une mini-infidélité peut-elle exister ?

On touche ici à la question de la limite entre la fidélité et l’infidélité. Bien que les gens aient des définitions différentes de la mini-infidélité, voici quelques tendances rentrant dans cette catégorie:
  • L’utilisation d’une application de rencontre,
  • Des SMS fréquents
  • Le flirt
Bien que la mini-infidélité ne soit pas répréhensible en soi, elle représente une pente glissante vers la véritable tromperie. Ce qui commence comme un flirt inoffensif ou une amitié inoffensive peut rapidement dégénérer en autre chose.

Que peut-on en conclure ?

Il y a beaucoup de choses différentes qui peuvent être considérées comme de la tromperie, dont certaines paraissent parfois inoffensives. En général, la plupart des gens considèrent que le sexe et d’autres types de contacts physiques intimes constituent de la tromperie. D’autres actes amicaux, comme s’asseoir l’un à côté de l’autre ou aller dîner ensemble, peuvent ou non être qualifiés d’infidélité selon la personne qui parle, son éducation et son passé.

Est-ce que flirter, c’est tromper ?

Pour la plupart des gens, le simple fait de flirter n’est pas considéré comme de la tromperie, bien que certains puissent penser que flirter dans le dos de votre partenaire, ça l’est. Si le flirt est inoffensif et qu’il est contrôlé, un peu comme de la taquinerie, il ne peut pas vraiment être considéré comme une infidélité. En revanche, si le flirt est une “vengeance” parce que votre relation principale boit la tasse, alors il peut très vite devenir incontrôlable et mener à quelque chose de plus important.

→ Les facteurs qui aggravent un simple flirt

On vient de voir qu’il existe un large éventail de comportements qui se situent quelque part entre la tromperie et la non-tromperie, par exemple passer beaucoup de temps avec une autre personne ou former un lien émotionnel profond avec elle. La façon dont une personne perçoit les actes de son partenaire dépend de sa situation émotionnelle. Si vous vous sentez anxieux(se) ou peu sûr(e) de vous dans votre relation, vous êtes plus susceptible de considérer ce que fait votre partenaire comme un signe de tromperie. En revanche, si une personne ne veut pas s’engager dans une relation monogame, elle est moins susceptible de considérer les relations physiques intimes de son partenaire comme une tromperie.

→ Différences entre les hommes et les femmes sur ce qu’ils considèrent comme de la tromperie

Il existe des distinctions claires entre la manière dont les hommes et les femmes considèrent la tromperie.
  • 72 % des hommes ont déclaré que les relations sexuelles étaient pires que les relations affectives.
  • 69 % des femmes ont déclaré que les aventures émotionnelles étaient pires que les aventures sexuelles.
  • 76 % des femmes pardonneraient à leur partenaire une relation strictement sexuelle.
  • Seuls 35 % des hommes pardonneraient à leur partenaire une liaison strictement sexuelle.
  • 80 % des hommes ont déclaré qu’ils pardonneraient une liaison émotionnelle.
  • Seules 30 % des femmes pardonneraient une liaison émotionnelle.

Source ci-dessous : RTL, Les Français de plus en plus infidèles, Céline Landreau le

Les femmes sont plus touchées par l’infidélité émotionnelle de leur homme

En général, les femmes sont plus sensibles aux attachements émotionnels de leur homme. Pour elle, se tenir la main entre dans la catégorie de l’infidélité, car c’est quelque chose que ferait un couple. En général, les femmes seraient plus indulgentes à l’égard des tromperies physiques, tant que l’homme n’est pas amoureux de l’autre personne.

Les hommes se soucient davantage de la tromperie physique

Les hommes ont tendance à être plus sensibles à la tromperie physique et sont moins susceptibles de pardonner à leur partenaire d’avoir des relations sexuelles avec une autre personne. En même temps, ils sont moins regardants sur le côté émotionnel de l’infidélité, comme le fait de passer beaucoup de temps avec un autre homme.

Pourquoi les hommes et les femmes trompent leur partenaire

Les hommes et les femmes trompent tous deux pour des raisons similaires : ils ont un besoin d’affection. Pour tous, la tromperie n’est pas forcément une question de sexe. Les raisons pour lesquelles les hommes trompent leur épouse sont souvent d’ordre émotionnel, comme le fait de se sentir déconnecté de son épouse ou sous-estimé par elle. La plupart des gens pensent que les gens trompent parce que les rapports sexuels ont mal tourné dans une relation ou parce qu’ils sont tombés amoureux , mais ce n’est pas la majorité. En général, les gens aiment toujours leur partenaire, mais ne se sentent plus pris en compte à leur juste valeur.

Comment savoir si vous êtes en train de dépasser les bornes ?

La seule façon d’être sûr de ce que vous et votre partenaire considérez comme de la tromperie, c’est d’en discuter honnêtement, idéalement avant que cela ne devienne un problème.
  • Quels types de comportements et de relations sont acceptables ?
  • Est-il acceptable d’envoyer des SMS à quelqu’un d’autre ?
  • Peut-on, au sein de votre couple, regader du porno ?
  • Peut-on aller dans des clubs de strip-tease ?
  • Avoir de longues conversations téléphoniques avec une autre personne le soir ?

Que faire si vous avez trompé votre partenaire ?

Peut-être n’êtes-vous pas certain que ce que vous avez fait est un acte de tromperie. Il est peut-être temps de dire la vérité. C’est l’occasion pour vous de vous ouvrir à votre partenaire et lui demander s’il vous aime suffisamment pour surmonter cette épreuve avec vous, quelle qu’elle soit. Les conjoints qui ont trompé leur partenaire et qui ont tout avoué sont plus susceptibles de rester mariés (source). 5 ans après, la pilule avait passé et les couples qui avaient été “infidèles” étaient tout aussi heureux que les couples qui ne l’avaient pas été. La tromperie n’est pas forcément la fin d’une relation, et ce n’est certainement pas la fin du monde, mais c’est à vous de faire quelque chose pour remédier à la situation. Tout le monde fait des erreurs ; c’est ce que vous faîtes pour les corriger qui fait de vous une meilleure personne. Gary Neuman indique que 55% des personnes n’ont jamais parlé à leur partenaire de leur infidélité. Si vous vous taisez, vous n’êtes pas seul. A lire : Comment survivre après la révélation d’infidélité ?

Les signes que votre partenaire vous trompe

Voici quelques signes évidents qui montrent que votre proche vous trompe. Gardez à l’esprit qu’aucun de ces signes ne prouve l’infidélité, mais ils peuvent être un signe fort qu’il vous trompe.
  • Il se confie moins à vous : Votre partenaire se confie peut-être davantage à quelqu’un d’autre, de sorte qu’il vous parle de moins en moins de sujets personnels.
  • Il semble plus souvent indisponible sur le plan émotionnel.
  • Il commence à se trouver de nouveaux passes-temps : cela peut être dû à l’influence de quelqu’un d’autre.
  • Il se soucie beaucoup plus de son apparence : Bien qu’être beau et bien s’habiller soient deux choses positives, cela peut être un signe d’infidélité si votre partenaire ne l’a jamais fait avant.
  • Il surveille constamment votre position : Si votre partenaire vous demande sans cesse où vous allez et quand vous rentrez du travail, cela peut être un indice qu’il est sorti avec quelqu’un d’autre pendant votre absence. Cela peut aussi indiquer qu’il est avec quelqu’un d’autre pendant votre absence.
  • Il sort toujours : En plus de passer moins de temps avec vous, il sort tout le temps seul. Si ce comportement est né de nulle part, cela peut être un signe qu’il passe du temps avec quelqu’un d’autre.
Voir aussi ces signes plus subtils

Que faire si vous pensez que votre partenaire vous trompe ?

Si vous pensez qu’il vous trompe, c’est le moment d’avoir une conversation sur vos préoccupations. L’anxiété ne fera que s’accroître si vous ne parlez pas à votre partenaire de ce que vous ressentez. Il est possible que votre partenaire ne sache pas qu’il a fait quelque chose de mal. Ce n’est pas parce qu’une personne vous trompe qu’elle ne vous aime pas ou qu’elle ne veut pas rester dans une relation avec vous. Soyez honnête et courageux(se) et ayez une conversation avec lui. Les femmes et les hommes peuvent vivre les moments les plus difficiles de leur vie lorsqu’ils découvrent qu’ils ont été trompés, mais tant que vous n’en parlerez pas à votre partenaire, vous ne saurez jamais ce qui s’est passé. Si vous êtes dans une relation violente ou dans une relation où cela semble être un problème récurrent, il est peut-être temps d’obtenir une aide professionnelle ou de vous enfuir. Personne ne mérite d’être blessé ou de se sentir mal aimé dans une relation. → 5 choses à faire si votre femme vous trompe

Différence entre annulation du mariage et divorce

Il existe 2 façons de mettre fin légalement à un mariage : l’annulation et le divorce. L’annulation est une procédure légale qui annule un mariage. L’annulation d’un mariage le rend comme “effacé” légalement, il déclare que le mariage n’a jamais existé techniquement et n’a jamais été valide.

Quelle est la différence juridique entre l’annulation et le divorce ?

Le divorce

Un divorce est la dissolution légale d’un mariage : le mariage était valide, mais le divorce rend les deux conjoints à leur statut de célibataires, leur donnant la possibilité de se remarier. Bien que chaque pays ait ses propres lois concernant les motifs d’annulation du mariage ou de divorce, certaines exigences s’appliquent tout le temps.

L’annulation du mariage

Une procédure d’annulation peut être engagée par l’une ou l’autre des parties. Si elle apporte les preuves suffisantes, le mariage sera considéré comme nul et non avenu par le tribunal. L’annulation d’un mariage est donc le décret légal qui déclare un mariage nul et non avenu. Pour cela, il faut qu’un tribunal constate la nullité du mariage. Alors qu’un divorce met fin à un mariage légalement valide, une annulation traite le mariage comme s’il n’avait jamais existé.

Les points communs entre l’annulation du mariage et le divorce

Le résultat final d’une annulation est le même que celui d’un divorce : les parties sont célibataires et peuvent se remarier ou conclure un PACS avec une autre personne. En outre, comme pour le divorce, le tribunal qui préside une procédure d’annulation peut statuer sur les questions de garde d’enfants, de pension alimentaire, de partage des biens et de pension alimentaire.

Voici une liste de quelques motifs légaux d’annulation de mariage

Attention : ces motifs varient en fonction des lois de votre pays.
  • Bigamie : l’une des parties était déjà mariée à une autre personne au moment du mariage.
  • Consentement forcé : l’un des époux a été contraint ou menacé de se marier et n’a contracté le mariage que sous la contrainte.
  • Fraude : l’un des conjoints a accepté le mariage sur la base de mensonges ou des fausses déclarations de l’autre.
  • Mariage interdit par la loi : les parties, en raison de leur relation familiale, sont incestueuses.
  • Maladie mentale : l’un ou l’autre des conjoints était malade mentalement ou émotionnellement perturbé au moment du mariage.
  • Incapacité mentale : l’un des conjoints était sous l’influence de l’alcool ou de la drogue au moment du mariage et n’était pas en mesure de donner son consentement en connaissance de cause.
  • Incapacité à consommer le mariage : l’un des conjoints était physiquement incapable d’avoir des relations sexuelles ou impuissant pendant le mariage.
  • Mariage de mineurs : l’un des conjoints était trop jeune pour se marier sans le consentement des parents ou l’approbation de son tuteur.

Le divorce est plus long qu’une simple annulation

Un divorce peut être beaucoup plus compliqué qu’une annulation.

Qu’est-ce qu’un divorce ?

Un divorce est un décret légal qui met fin à un mariage avant le décès de l’un des conjoints. Au cours d’une procédure de divorce, un tribunal peut avoir à résoudre les questions de la garde des enfants, du partage des biens, et de la pension alimentaire pour le conjoint. Une fois le divorce prononcé, les parties ne sont plus légalement liées l’une à l’autre et sont libres de se remarier s’ils le souhaitent.

Pourquoi un divorce est-il si long ?

Dans la plupart des cas de divorce, les biens matrimoniaux sont divisés et les dettes sont épurées. Si le mariage a produit des enfants, une procédure de divorce détermine la garde des enfants, les droits de visite et les questions de pension alimentaire pour le conjoint et les enfants. Les tribunaux peuvent prononcer un divorce sans faute ou un divorce pour faute. Le divorce sans faute permet la dissolution d’un mariage légal sans qu’aucun des conjoints ne soit désigné comme “coupable”. Le divorce pour faute peut prendre des années afin de parvenir à inculper l’auteur. De nombreux pays offrent désormais l’option d’un divorce “sans faute” d’un commun accord, c’est-à-dire la dissolution d’un mariage dans lequel aucune des parties ne souhaite poursuire son conjoint en justice. Aucun des deux n’est tenu pour responsable de la rupture. Un divorce “pour faute” n’est accordé que lorsque l’un des conjoints parvient à prouver qu’il existe des motifs suffisants. Comme pour l’annulation, ces motifs varient d’un pays à l’autre, mais il existe des points communs importants.

Motifs courants justifiant un divorce pour faute

  • L’absorption de drogues, d’alcool
  • L’addiction au jeu
  • Une maladie mentale incurable
  • La condamnation à un crime ou délit grave
  • L’adultère : l’un des conjoints a des relations extraconjugales avec d’autres personnes pendant le mariage.
  • La désertion du foyer : un conjoint abandonne l’autre, physiquement et émotionnellement, pendant une longue période.
  • La violence physique ou émotionnelle : un des conjoints soumet l’autre à des attaques physiques ou à des abus émotionnels et psychologiques comme des propos injurieux et des menaces de violence.

Quel est le meilleur choix entre le divorce, l’annulation ou la séparation de corps ?

La décision d’obtenir un divorce, une annulation ou une séparation de corps est une décision personnelle. Par exemple, les croyances religieuses individuelles peuvent amener un conjoint à préférer l’annulation du mariage au divorce. Cependant, toutes les procédures ne sont pas également accessibles à tous les individus.

L’annulation du mariage : une procédure limitée

Les motifs d’obtention d’une annulation sont souvent très limités. Si une union ne peut être annulée, un couple doit déterminer s’il doit se séparer ou demander le divorce.

La séparation

Aux Etats-Unis, certains pays exigent qu’un couple soit marié dans un État pendant une certaine période avant de pouvoir obtenir un divorce. Par exemple, la Californie exige qu’un couple marié vive dans l’État pendant 6 mois avant de pouvoir demander le divorce. Dans ce cas, un couple peut choisir d’être légalement séparé pendant un certain temps avant de demander la dissolution de son mariage. La séparation légale est donc une séparation entre époux reconnue judiciairement. La séparation ne met pas fin au mariage et il reste interdit aux deux époux de se remarier ou de conclure un PACS avec une autre personne. Le simple fait de vivre séparément ou d’accepter de se séparer pendant un certain temps ne constitue pas une séparation légale. Toutefois, certaines juridictions prennent en compte la date de la séparation permanente plutôt que la date de la séparation légale pour déterminer la durée du mariage aux fins de la division des biens. Pourquoi certains hommes veulent partager leur femme ?

Mari cocu : Pourquoi mon mari veut-il me partager ?

Vous êtes-vous retrouvée dans une situation où votre mari veut vous partager avec un autre homme ?

Les choses se passent bien dans votre relation, vous vous aimez beaucoup, mais soudain, il vous dit que ça l’exciterait s’il vous voyait coucher avec un autre homme. Cela vous prend complètement au dépourvu…

Toutes sortes d’émotions commencent à vous traverser l’esprit et vous vous demandez probablement des choses comme :

  • “Pourquoi diable mon mari veut-il me partager avec un autre homme ?”
  • “Est-ce que je ne l’excite pas assez ?”
  • “Essaie-t-il de couvrir quelque chose de mal qu’il a fait ?”

Et même si ce n’est pas toujours le cas, une chose que vous voulez exclure avant d’aller plus loin est qu’il ne vous trompe pas.

Cela peut sembler dur, mais certains hommes utilisent cette excuse pour se sortir du pétrin qu’ils ont créé en trompant leur femme. Ils pensent qu’en amenant leur femme à coucher avec un autre homme ils seront quittes, et qu’elle ne pourra pas se mettre en colère si elle découvre l’infidélité.

Si seulement c’était aussi facile.

Définition du mariage cocu

A la base, un cocu est le mari d’une femme adultère.

Les opinions ont tendance à varier sur ce qu’est exactement un cocu, mais si vous faites confiance aux nouveaux dictionnaires, un cocu est également un homme qui est excité par la pensée ou la vue de sa petite-amie ou de sa femme se livrant à une activité sexuelle avec un autre homme. Il ne s’agit donc pas seulement d’un homme qui triche, mais plutôt d’un homme qui aime l’idée que sa compagne se lie à d’autres hommes.

Pour certains cocus, il suffit de regarder leur partenaire flirter avec un autre homme. Mais d’autres ont besoin d’aller beaucoup plus loin pour s’exciter, alors leurs femmes (avec leur permission) chercheront proactivement d’autres hommes pour caresser, embrasser, câliner, ou faire l’amour.

Psychologiquement, le cocu est excité à l’idée d’être marginalisé de cette façon. Bien qu’il ne soit pas purement soumis, un cocu a un côté sexuel soumis ou masochiste.

Un fétichisme

Dans l’usage fétichiste, un cocu ou une femme qui regarde est complice de l’infidélité sexuelle de son partenaire. Le principal promoteur du fantasme est presque toujours celui qui est humilié, appelé aussi “cocu”. Le cocu convainc son amant de participer au fantasme pour lui. Le fantasme fétiche ne fonctionne pas si le cocu est humilié contre sa volonté.

La psychologie considère le fétichisme cocu comme une variante du masochisme, le plaisir cocu dérivant du plaisir d’être humilié. Dans l’analyse freudienne, le fétichisme cocu est l’érotisation de la peur de l’infidélité et de l’échec dans la compétition pour la procréation.

Différence entre le partage d’épouses et l’échange d’épouses

Le premier terme signifie que vous et votre mari acceptez d’avoir des relations sexuelles avec un autre couple, et cela ne va pas au-delà. Dans le second cas, par contre, cela va au-delà du sexe.

Vous et votre mari échangez avec l’autre couple non seulement pour avoir une intimité sexuelle, mais aussi avec l’intention de vivre comme mari et femme, mais cette fois-ci temporairement.

4 raisons principales pour lesquelles votre mari pourrait vouloir vous partager

  1. Voyeurisme : Votre mari est peut-être le genre de personne qui tire simplement sa motivation et sa satisfaction lorsqu’il voit d’autres hommes faire l’amour avec vous. Certains hommes affirment que parce que leur femme est très belle, ils préféreraient les voir se faire faire l’amour par un autre homme plutôt que de regarder une actrice porno qu’ils ne connaissent pas.
  2. Amélioration des performances sexuelles : La jalousie, si minime soit-elle, qui émane de voir sa femme se faire prendre par un autre homme peut être utilisée comme une motivation ou une amélioration de la vie sexuelle de l’homme. Il se produirait une réaction biologique qui affecte la pulsion sexuelle d’un homme après avoir vu sa femme avec un autre homme. L’excitation sexuelle augmenterait pour les deux partenaires en raison des nouveaux types d’expériences sexuelles.
  3. Le plaisir du tabou : Votre mari pourrait vouloir vous voir faire l’amour avec un autre homme juste pour le plaisir de briser la règle traditionnelle du mariage qui prévoit que les relations sexuelles doivent être pratiquées par le mari et la femme seuls.
  4. Gain financier

Autres raisons pour lesquelles certains hommes veulent partager leur femme

L’imitation du coucou

Certains hommes ont des problèmes de santé physique, ce qui se traduit par de mauvaises performances sexuelles ou une absence de performance sexuelle avec leur femme. Le plus souvent, leur femme est satisfaite de cette situation malheureuse, mais l’homme peut ressentir cette perte plus lourdement, d’où la nécessité de la partager avec un autre homme pour la “dédommager”.

L’ennui dans une relation

Lorsqu’une relation subit une longue période de monotonie, les partenaires ont tendance à se désintéresser l’un de l’autre. Dans ce contexte, pour éviter que cela n’arrive, certains hommes peuvent décider de partager leur femme avec un autre homme. Combien de fois avez-vous entendu ces motifs de divorce :

Mon expérience avec mon mari cocu

Je n’ai pas honte de qui moi et mon mari nous sommes… Mon mari est en effet un mari cocu volontaire. Il m’en a parlé il y a de nombreuses années et, au début, c’était très difficile à entendre. S’il m’aime, pourquoi me demanderait-il de coucher avec un autre homme ?

Je lui ai dit non d’emblée et pendant longtemps, il n’a pas redemandé. Puis un soir, il m’a dit une nouvelle fois à quel point ça l’excitait, et je l’ai écouté avant de me mettre en colère. J’ai entendu dans ses paroles un homme qui fantasmait à l’idée que sa femme s’amuse avec d’autres hommes. Après mûre réflexion, je pouvais voir qu’il me respectait encore… il m’aimait toujours… il voulait juste avoir un peu de compétition.

Après m’être calmé et avoir fait quelques recherches (qui, soit dit en passant, sont rares en dehors du porno), j’ai vu que c’était un fantasme très commun. Je suppose que je pourrais le respecter un peu plus pour avoir eu le courage de m’en parler. On avait un mariage assez solide pour qu’il puisse au moins me présenter ce fantasme.

En faisant mes recherches, j’ai vu que c’était courant dans le monde entier. Il y a une différence entre l’amour et le sexe. Tricher en amour implique d’enfreindre les règles. Mais si nous sommes d’accord pour dire qu’on va tricher durant un jeu de cartes, est-ce que c’est encore de la triche ? Quand ça arrive, c’est pour le plaisir…

Un argument similaire peut être avancé dans le cas du mariage. Acceptez les règles et tenez-vous-en à ces règles. Si vous voulez changer les règles, discutez-en. Mon mari voulait simplement renégocier les règles de notre relation.

Nous nous sommes entendus sur le fait qu’il n’avait absolument pas le droit d’être avec qui que ce soit d’autre. C’était ma règle. J’ai aussi imposer une autre règle, à savoir que si je m’attachais à quelqu’un d’autre, il serait acceptable dans notre mariage que j’ai un autre partenaire que mon mari. Nous avons été précis sur ce qui était et ce qui n’était pas bien.

  • Embrasser quelqu’un : oui
  • Faire l’amour : uniquement si mon mari le sait à l’avance
  • Sortir avec quelqu’un : non.

C’était une conversation beaucoup plus longue, mais vous voyez l’idée générale. Je vais vous épargner les détails de notre vie, mais c’est arrivé plusieurs fois et c’était sympa. Cela nous a rapprochés, mon mari et moi. Cela nous a forcés à parler davantage, à nous ouvrir davantage, à avoir des conversations et une passion qui n’auraient probablement jamais eu lieu autrement.

Comment puis-je regarder mon mari dans un mariage cocu ? Comment je le regarde ? Avec amour. Avec dévotion. Avec tout le respect que je lui dois. C’est toujours mon mari et je veux toujours l’aimer. Je ne crois pas que ma vision de lui ait changé du tout.

Est-ce que ça marcherait pour tout le monde ? Non. Votre mariage doit être incroyablement fort, vous devez être ouverts et vous devez tous les deux avoir accepté la honte du passé qui peut revenir et vous mordre.

Quelques secrets qu’on cache souvent

Augmenter votre niveau de confiance

Bien que plusieurs raisons puissent influencer la décision de votre mari de vouloir vous partager avec un autre homme, le niveau de confiance que votre mari vous accorde est double, car la jalousie deviendra moins importante dans votre relation.

Guérir l’insatiabilité sexuelle

Le niveau de pulsion sexuelle est relatif et dépend de facteurs tels que l’âge, l’ampleur du stress auquel on est exposé et l’état de la relation. Si vous choisissez d’expérimenter avec d’autres partenaires, vous apprenez de nouvelles choses. Vous pouvez partager vos pensées et votre corps avec quelqu’un d’autre. Au final, vous devenez beaucoup plus sage et plus ouvert d’esprit.

Élimination de la question de l’infidélité

Dans le mariage traditionnel, la pratique du sexe par l’un des partenaires avec quelqu’un d’autre équivaut à de la tromperie. Mais lorsque les partenaires peuvent sortir avec une tierce personne l’esprit tranquille et sans penser à être accusés d’infidélité, cette évolution réduit l’un des motifs majeurs de divorce.

Développement de la communication

Avec le partage de conjoints, les pratiques sexuelles perdent leur caractère sacré, et leur aspect de “quelque chose fait dans le noir” prend désormais la forme d’une activité quotidienne normale. Cela permet une discussion ouverte entre les partenaires mariés et améliore leur communication car il n’y a plus rien à cacher.

Lutte contre les MST

Les infections sexuellement transmissibles sont des infections qui peuvent être contractées par voie sexuelle. Le partage de conjoint ne semble pas accentuer ce risque parce que, dans la plupart des cas, les partenaires organisent une rencontre avec les tiers, apprennent à se connaître et discutent de la manière d’avoir une aventure sexuelle sans risque.

Mode d’emploi pour devenir cocu

Les hommes qui s’identifient comme des mâles cocus et aiment ça peuvent se cacher pour regarder l’action ou observer la scène par caméra vidéo. D’autres installent un logiciel espion dans le téléphone de leur épouse pour espionner en détail toutes les images, tous les textos, toutes les conversations qu’elle a avec ses amants (cette application est la plus utilisée pour ça).

D’autres encore sont loin quand le sexe a lieu, mais sont là pour la préparation. Ces hommes aiment aider leur femme à se préparer pour leur rendez-vous : Un homme peut raser les jambes de sa femme pour la faire belle, faire les réservations du dîner et de l’hôtel pour elle, lui acheter des tenues sexy qu’elle portera à la date prévue, acheter les préservatifs qu’elle apportera.

D’autres hommes aiment qu’on leur en parle après coup, dans les moindres détails. Ces hommes sont excités d’en entendre parler, mais ils n’aiment pas regarder, et ils n’aiment pas être humiliés.

Ce genre de mariage est un désastre en vue pour beaucoup de personnes, mais pour d’autres, ce fétichisme construit une intimité et de meilleures aptitudes à la communication dans le mariage. Le fait d’avoir des relations sexuelles avec l’encouragement de son mari peut sauver certaines relations, les aidant à se parler et à se connecter plus profondément que jamais auparavant.

Les couples qui adoptent ce style de vie montrent des compétences de communication enviables et un niveau élevé de désir l’un pour l’autre, comparativement aux couples vivant en union monogame. Il n’y a pratiquement aucune littérature académique sur ce sujet. On pense d’abord que cela ne peut pas être sain. Mais en laissant de côté ses préjugés sociaux sur la monogamie, la promiscuité et la sexualité féminine, on constate que beaucoup de ces couples ont un niveau d’engagement extraordinaire, font preuve d’un profond respect mutuel et communiquent habilement. Un nombre important d’entre eux signalent des niveaux très élevés de satisfaction conjugale et de satisfaction sexuelle après des décennies de vie commune, une situation assez inhabituelle chez d’autres couples.

Mais ce n’est pas pour tout le monde. Certains hommes qui adoptent le style de vie de cocu s’intéressent beaucoup moins à la liberté sexuelle de leur femme qu’à la chorégraphie rigide de leur propre plaisir. Et une femme peut ne pas aimer être un simple personnage dans les scénarios de son mari.

En fin de compte, les relations cocues sont à relier à la bisexualité, un intérêt à être soumis, à vouloir contrôler, à vouloir céder le contrôle, à être masochiste. Ce qui est frappant, c’est l’incroyable ingéniosité et la créativité des arrangements qui peuvent se faire au sein des couples amoureux.

Comment récupérer votre mari qui vous a plaquée

Voici 14 façons de le choquer (et de vous choquer vous-même) pour votre bien à tous les deux.

Je ne peux rien imaginer de plus douloureux ni de plus déchirant que d’entendre votre mari vous dire:

“Je ne t’aime plus. Peut-être que je ne l’ai jamais fait d’ailleurs”.

Ou alors:

“C’est fini. Je suis amoureux de quelqu’un d’autre.”

Ou peut-être même pire, découvrir ces choses sans qu’il ne vous les dise. C’est humain d’être en colère contre lui parce que c’est un connard fini. C’est naturel de vouloir lui faire du mal comme il vous en a fait. Malheureusement, il n’y a pas de véritable réconfort à le faire souffrir, même si c’est tentant. Il y a cependant des choses spécifiques que vous pouvez faire pour vous soulager de cette douleur et réunir votre famille.

Vous pouvez tout remettre en ordre, mais seulement si vous faîtes les choses très, très différemment de ce que vous faisiez auparavant. Tout ce que je vais vous suggérer dans cet article vous paraîtra contre-intuitif. Mais ces mesures radicales sont ce que j’ai de mieux pour insuffler une nouvelle vie aux mariages brisés – et ce que j’ai fait pour revitaliser mon propre mariage brisé.

13 étapes pour remettre en ordre votre mariage

Arrêtez temporairement de le juger

Qu’il ait déménagé ou trouvé quelqu’un d’autre, ou les deux, ce fut une trahison incroyablement douloureuse. Je ne diminuerai jamais l’intensité de votre douleur. Mais il ne l’a pas fait pour vous blesser. Il l’a fait parce qu’il manquait quelque chose à votre mariage. Vous l’avez ressenti aussi, mais vous ne saviez pas quoi faire pour y remédier. Il ne savait pas non plus.

Il était vulnérable parce que votre mariage manquait d’oxygène. Cela ne rend pas les choses justes, cela ne les rend pas acceptables. Ça le rend juste humaines.

Mettez de côté son crime pour le moment et restez concentrée sur le digne objectif de sauver votre mariage. Cela vous donnera un énorme avantage.

Ce n’est pas la fin de l’histoire. Ce n’est que le début, et l’histoire va s’améliorer considérablement.

Soyez heureuse

Bien que cela puisse sembler impossible lorsque vous êtes dans la douleur la plus déchirante de votre vie, il est impératif de vous rendre ridiculement heureuse immédiatement. Je sais, ça fait “forcé”, mais même si vous vous forcez à paraître heureuse, faîtes-le !

Faîtes tout ce qu’il faut pour vous faire rire, vous sentir inspirée, ravie, vous exprimer, vivre et être aimée par votre famille et vos amis.

Oui, vous êtes en état de choc et de chagrin. Ça craint ! Vous avez l’impression que votre vie est en feu, mais vous pouvez la récupérer en décidant de passer des moments agréables chaque jour.

Je n’insisterai jamais assez sur ce point. C’est une étape indispensable pour récupérer ce qui vous revient de droit : une vie gratifiante avec un mariage monogame, ludique et passionné.

Faîtes court

Vous avez probablement des milliers de choses à lui dire, mais pensez à être aussi brève et aussi douce que possible.

Plus la conversation est longue, plus vous risquez de faire fausse route. Il peut sembler étrange de garder vos pensées négatives pour vous alors qu’il mérite si largement d’entendre parler de la douleur qu’il vous a causée. Mais le fait de choisir d’être réservée et digne dans vos entretiens ouvrira la voie à un avenir plus radieux que de vous plaindre (même si c’est justifié).

Écoutez-le bien

Au lieu de lui dire à quel point vous êtes blessée et bouleversée, taisez-vous et donnez-lui l’espace nécessaire pour parler en lui offrant une sécurité émotionnelle. Pas de colère, pas de jugement ni de larmes.

Pendant toute une soirée (ou au moins une heure), dîtes simplement “je t’entends” ou “hmm hmm”, rien d’autre.

Une femme a fait cela lors de ses séances de conseil matrimonial, et son mari lui a dit : “J’attends toujours que tu m’interrompes et que tu m’engueules, mais ce n’est pas le cas !” Elle a juste souri pour lui répondre. Il n’a pas fallu longtemps pour qu’il revienne chez lui.

Faîtes le ménage aussi chez vous

Vous avez été lésée, c’est lui qui se comporte mal. Mais il y a un pouvoir énorme à faire le ménage aussi de votre côté et à lui dire. Cherchez les moyens que vous avez utilisés pour le critiquer ou le contrôler. Dîtes-lui : “Je m’excuse d’avoir été irrespectueuse quand je…”. Lisez tous les motifs qui poussent un mec à la rupture. Inspirez-vous en pour vous excuser si vous rentrez dans cette catégorie.

Immédiatement, votre dignité ressurgira.

Soyez constammant agréable

Si votre mari essaie de vous rendre heureuse de quelque manière que ce soit, grande ou petite (et selon mon expérience il le fera), faîtes de votre mieux pour recevoir le geste et transmettre votre plaisir. Vous méritez ces efforts, et il se sentira bien en sachant qu’il a pu vous faire plaisir.

Remerciez-le

Avec tant de choses qui vont mal, il paraît étrange de chercher ce qui va bien. Mais si vous le remerciez de continuer à payer l’hypothèque, de venir chercher les enfants, de vous demander comment vous allez, vous vous concentrerez sur ce que vous voulez au lieu de ce que vous ne voulez pas. Et ce sur quoi vous vous concentrez prend de l’ampleur.

Séchez la consultation matrimoniale

J’ai traîné mon mari chez un conseiller conjugal en pensant que ce dernier allait le soigner pour que je puisse enfin être heureuse. Cela n’a pas marché. Aucun couple n’est jamais devenu plus heureux en se plaignant l’un de l’autre pendant une heure par semaine.

Cela ne signifie pas que vous devez gérer cette rupture toute seule. Au contraire, faîtes-vous guider par un coach en relations humaines qui a été dans votre situation et qui a rendu son mariage ludique et passionné à nouveau.

Souriez-lui

Il va s’attendre à de la colère et des larmes. Et si vous lui faisiez peur en souriant quand il vous voit ?

Vous ne pensez peut-être pas qu’il mérite votre sourire, mais que se passerait-il si je vous disais qu’il faut le faire pour vous ? Manifestez votre engagement à avoir une vie heureuse, indépendamment de ce que fait votre mari.

S’il vous demande pourquoi vous êtes si heureuse, reconnaissez que sa récente décision vous a rappelé que la vie est courte et que vous avez décidé de prêter plus attention à votre bonheur. Il pensera que vous êtes plus heureuse sans lui et il remarquera à quel point vous êtes attirante quand vous souriez.

Flirtez avec lui

Flirter, c’est se sentir attirante. Vous n’en avez peut-être pas envie, mais voici un raccourci pour y parvenir. Apportez votre côté ludique à vos interactions avec lui. Envoyez-lui un texto idiot. Faîtes votre danse du bonheur. Riez quand il est drôle, et faites référence aux petites blagues que vous partagez les deux.

Flirtez et vous vous ferez confiance au lieu de vous sentir en insécurité. Se sentir en confiance est un synonyme d’être en confiance.

Inspirez-vous des femmes des années 70 qui savaient très bien ce que féminité voulait dire.

Inspirez-vous aussi de notre conseil pour être 10 fois plus féminine qu’avant.

Prenez chaque entrevue comme un rendez-vous

Si vous le voyez – même si c’est chez l’avocat du divorce, chez le conseiller conjugal ou simplement pour lui remettre les enfants – faîtes comme si c’était un rendez-vous avec lui. Habillez-vous et faîtes-vous belle. Laissez-le ouvrir la porte et remerciez-le avec un doux sourire. Amusez-vous bien.

Séduisez-le

C’est de votre mari dont nous parlons, donc même s’il est intime avec quelqu’un d’autre, il est à vous, pas à elle.

Vous pourriez être tentée de riposter en le faisant dégager hors de votre chambre, mais lorsque vous essayez de rétablir l’intimité, pourquoi ne pas commencer par l’intimité physique ? C’est un excellent tremplin.

Cherchez des soutiens

Vous connaissez probablement beaucoup de gens qui vous diront de jeter ce mec dehors et de chercher où sont ses biens en prévision d’un divorce.

Mais toutes les grandes histoires qui réussissent ont bénéficié de bons conseils. Cherchez les gens qui seront de votre côté et qui pourront vous aider. Ecoutez ceux qui soutiennent votre vision.

Pour ma part, je vous encourage non seulement à sauver votre mariage, mais aussi à le rendre à nouveau magique. Je ne dis pas que ce sera facile, mais cela vaut la peine de vous sentir à nouveau désirée, chérie et adorée par votre mari.

Ma femme est devenue folle à 40 ans

Ma femme est-elle devenue folle ?

Tout le monde a des sautes d’humeur occasionnelles et des comportements émotionnels. Mais vous êtes-vous déjà retrouvé dans une situation où vous avez pensé : “Ma femme est folle” ? Je ne parle pas de moquerie ou de rigolade, mais d’une question sérieuse qui vous fait vous demander si elle a bien le droit de tenir des couteaux entre les mains…

Un comportement erratique peut se produire pour diverses raisons, mais il est aussi possible que votre femme vive quelque chose de commun à toutes les femmes mais dont on ne parle pas souvent.

  • Votre femme fond en larmes sans raison apparente ?
  • A-t-elle soudainement des crises de panique ou un tempérament angoissé ?
  • Elle vit dans un état d’anxiété qu’elle ne peut pas surmonter ?
  • Elle fait des cauchemars plus souvent ?

Tous ces comportements peuvent vous faire penser : “ma femme est folle”. Vous commencez à croire que votre femme a besoin d’une aide en matière de santé mentale, mais ce dont elle a en fait besoin, c’est d’un gynécologue.

Posez-vous les questions suivantes :

  • A-t-elle entre 35 et 45 ans ?
  • Est-elle d’humeur changeante ?
  • Est-elle plus lunatique que par le passé ?
  • Semble-t-elle plus fatiguée que la normale ?
  • A-t-elle des difficultés à dormir ou à rester endormie ?

Si vous répondez oui à l’une de ces questions, il se peut que votre femme ne soit pas folle du tout. Il se peut qu’elle soit en périménopause, une phase de la vie parfaitement normale mais souvent négligée.

Pourquoi ma femme est-elle folle ?

La périménopause survient chez les femmes dès le milieu de la trentaine et se définit comme les 4 à 8 années (parfois plus courtes, parfois plus longues) précédant la ménopause, lorsque les niveaux d’œstrogènes d’une femme commencent à baisser.

Ces changements peuvent provoquer une variété de symptômes, dont un comportement lunatique et capricieux du type “ma femme est folle”.

À moins d’un autre problème dans votre mariage, votre femme vous aime toujours et, malgré le fait qu’elle semble folle, elle ne fait probablement que subir des changements hormonaux normaux. Ces changements chimiques peuvent faire que ses émotions paraissent à fleur de peau. Elle ne peut pas les contrôler, et vous pouvez vous retrouver involontairement la cible d’une colère ou d’une tristesse qui n’a aucun sens pour vous.

Lorsque ces choses surgissent de nulle part, vous pouvez commencer à vous dire : “Ma femme est folle !”. N’oubliez pas que cela peut être aussi déroutant pour elle que pour vous. Beaucoup de femmes ne se rendent même pas compte qu’il s’agit d’une phase normale de la vie. Elle peut ressentir des changements physiques comme des bouffées de chaleur, de la fatigue et une prise de poids. Croyez-moi, elle n’apprécie pas cela plus que vous!

Est-ce que me femme regarde mon profil Facebook ?

Que dois-je faire lorsque ma femme semble folle ?

Soyez patient et parlez-lui. Essayez d’être compréhensif et évitez de dire aux autres : “ma femme est folle”. Si son comportement nuit à votre relation, une conversation franche s’impose. Votre femme pourrait ne pas réaliser à quel point son comportement vous affecte. Ces symptômes se manifestent chez les femmes beaucoup plus tôt dans leur vie qu’elles ne l’auraient prévu.

Si votre femme est prise au dépourvu par ces changements, elle peut elle aussi avoir l’impression de devenir folle. Lui assurer que vous l’aimez toujours et que vous la trouvez attirante lui apportera un certain réconfort. En gardant les canaux de communication ouverts et en employant de nouvelles stratégies d’adaptation, vous pourrez dissiper ces situations tendues et empêcher qu’une dispute ne survienne.

Les symptômes ne se manifesteront pas 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Ils feront des va-et-vient, ce qui signifie que vous pourrez être pris au dépourvu par des réactions que vous n’aviez pas prévues. Cependant, ne la renvoyez pas dans ses buts simplement parce que vous avez l’impression qu’elle est plus émotive.

Si les symptômes empirent, elle voudra sûrement parler à son médecin afin de trouver un traitement. Si votre femme devient émotionnellement ou physiquement violente, ces comportements devront être abordés avec lui. Attention au diagnostic des médecins lorsqu’ils utilisent le mauvais médicament! J’ai récemment vu une femme à qui son médecin avait prescrit du Prozac. Elle souffrait de sueurs nocturnes et d’autres symptômes de la ménopause. Cette patiente avait un déséquilibre hormonal et une tonne d’antidépresseurs ne pouvait pas la guérir!

La périménopause est une période où les irrégularités menstruelles se produisent. Le schéma habituel est le suivant : moins de règles ou moins de saignements. Mais s’il y a des saignements entre les règles ou après une absence de quelques mois, il faut le signaler rapidement au médecin pour écarter la possibilité d’une malignité. Heureusement, la plupart des saignements anormaux sont dus à des raisons bénignes.

Au final, les changements de comportement peuvent être délicats à vivre. Mais si vous suspectez des problèmes plus profonds et plus graves, que ce soit au sein de votre relation ou de la sienne, vous devez demander l’aide d’un médecin. Il est déjà difficile de faire face à un tel comportement émotionnel dans une relation forte et saine, alors les affronter au sein d’une relation bancale, c’est souvent trop difficile à gérer.

Les plus beaux SMS à envoyer à votre femme

Sa folie s’arrêtera-t-elle un jour ?

Oui, ces symptômes émotionnels et physiques prennent fin un jour. Lorsqu’une femme passe effectivement le cap de la ménopause, ses hormones se stabilisent et elle se stabilise aussi. Ayez confiance dans votre relation, dans l’amour et l’affection que vous vous portez l’un à l’autre.

Quand vous commencez à vous dire “ma femme est folle”, considérez les choses mentionnées ci-dessus et essayez de lui parler. La communication reste primordiale. Il est tout à fait probable qu’elle appréciera vos efforts pour lui tendre la main et la comprendre (et ne la traitez pas de folle).

Peut-on se servir d’un enregistrement téléphonique en justice ?

Peut-on utiliser un enregistrement comme preuve dans une affaire de garde d’enfant ?

Un de mes amis possède l’enregistrement d’une conversation entre lui et sa femme. Cette conversation montre qu’elle est inapte à s’occuper de leurs enfants. Il possède aussi des SMS qui montrent qu’elle a un problème avec l’alcool.

La question est la suivante : Peut-il utiliser ces informations pour l’aider à obtenir la garde de ses enfants ?

Veuillez noter que la réponse variera en fonction du pays dans lequel vous vous trouvez. En France, il est illégal d’enregistrer quelqu’un à son insu. Les preuves obtenues illégalement ne sont pas recevables devant un tribunal.

Toutefois, en ce qui concerne les SMS, les messages Facebook et les emails, tant qu’ils n’ont pas été récupérés de manière illicite (c’est-à-dire que le téléphone vous était accessible et que le téléphone n’était pas protégé par un mot de passe), ces preuves peuvent être recevables devant un tribunal.

Pour déterminer la garde, le tribunal procède à une analyse de l’intérêt supérieur de l’enfant. Les preuves d’une liaison ne sont généralement pas prises en compte dans cette analyse, sauf si la personne avec laquelle le conjoint sort a des antécédents de condamnation pénale, d’abus de drogues ou d’alcool, d’instabilité mentale, ou si elle cause un préjudice aux enfants.

Une conversation téléphonique enregistrée peut apparaître comme un bon moyen de présenter la preuve de la violence verbale d’une personne, mais la possibilité d’utiliser de telles preuves devant un tribunal dépend de la situation et de l’endroit où vous vivez.

La loi sur l’enregistrement des conversations téléphoniques

Selon la loi, l’enregistrement des conversations est autorisé, et il est légalement admissible, uniquement si le consentement des parties est donné. Les personnes doivent savoir que l’enregistrement est effectué.

Si vous vivez dans un pays où le consentement des deux parties est requis et que vous enregistrez quelqu’un sans autorisation, vous pouvez faire l’objet de sanctions pénales si vos actes sont considérés comme des écoutes illégales.

Enregistrer à l’aide du dictaphone de personne à personne

Entre deux personnes privées, il n’est pas interdit d’enregistrer des conversations. Le problème se pose toutefois si cette conversation est ensuite transmise à un tiers pour quelque raison que ce soit, sans le consentement des deux parties. Le consentement peut être obtenu a posteriori ou être considéré comme étant dans l’intérêt du public. À titre d’exemple, les journalistes enregistrent souvent les conversations en cachette, mais leur défense est que le contenu est dans l’intérêt du public et qu’il doit être divulgué. En effet, la connaissance de l’enregistrement modifierait considérablement le contenu de la conversation.

La ligne est mince et de nombreuses batailles judiciaires ont eu lieu pour déterminer ce qui est et ce qui n’est pas considéré comme relevant de l’intérêt du public.

Les employeurs

Un employeur doit également se méfier, tout particulièrement des employés qui enregistrent les audiences disciplinaires ou les griefs à leur insu.

Le tribunal du travail a déjà autorisé ces enregistrements dans certaines circonstances, par exemple lorsque l’employeur est un organisme public. Les employeurs peuvent prendre des mesures préventives en modifiant les contrats de travail afin d’empêcher explicitement les employés d’enregistrer les audiences.

La pratique de l’espionnage du téléphone pour découvrir la vérité

Lorsqu’on a l’expérience des enquêtes, on sait bien que très souvent, la preuve qui permettra de résoudre l’affaire vient du téléphone de l’auteur des faits.

Prenez par exemple les affaires de trafic de stupéfiants. C’est souvent grâce aux écoutes téléphoniques que les policiers parviennent, au terme de longues semaines d’écoutes, à réunir les preuves nécessaires pour interpeller les auteurs. Sans ces écoutes, ils peuvent tenter de les arrêter mais ils préfèrent attendre parce qu’ils savent que l’écoute est une preuve matérielle qui fait foi devant la Justice.

Deuxième argument en faveur du téléphone comme meilleur moyen de connaître la vérité : Si vous n’êtes pas capable de montrer à l’intéressé noir sur blanc que vous êtes au courant de ses activités illicites, il n’avouera jamais spontanément les faits qui lui sont reprochés. Une technique existe à ce sujet : si vous possédez déjà les preuves de ses communications, laissez-le languir. Demandez-lui la vérité sans lui dire que vous la connaissez déjà. Cela vous permettra de voir comment il réagit et de connaître les excuses qu’il va vous déclarer. Puis montrez-lui la retranscription de ce qu’il a dit au téléphone : Comment se fait-il, alors, qu’il a dit telle et telle chose à tel et tel moment ?

Imaginez la scène inverse : vous n’avez pas d’écoute téléphonique mais vous savez que l’intéressé a fait une bêtise. Vous y allez au bluff pour le faire avouer, en lui disant que vous l’avez vu ou qu’un témoin l’a vu. Que va-t-il vous répondre ? Il va vous répondre que ce n’est pas vrai, que vous inventez pour le faire craquer et que personne ne l’a vu.

Je le répète, le téléphone est d’après moi la meilleure manière de découvrir la vérité au sujet d’une personne. Dans un téléphone passent :

  • des discussions orales,
  • des sms,
  • des messages textes,
  • la messagerie Whatsapp,
  • la localisation géographique grâce au GPS,
  • des photographies, etc

Toutes ces données, le logiciel mSpy les récupère et les recense tranquillement dans un tableau consultable. Toutes ces données sont autant de preuves à l’encontre de quelqu’un. Attention cependant à ne pas les récupérer de manière illégale sans quoi, même si vous aurez connaissance de la vérité, vous ne pourrez pas vous en servir en Justice.

Pour reprendre l’exemple de nos délinquants dans le cadre d’un trafic de stupéfiants, il est risible de constater comment ces gens tentent de maquiller leurs conversations téléphoniques. Ils savent que leur point faible, c’est le téléphone, et même entre eux ils hésitent à communiquer clairement. C’est risible, parce que lorsqu’ils ont besoin de parler au téléphone d’un rendez-vous pour un deal ou pour un échange de drogues, il leur arrive de remplacer le terme de “drogue” par autre chose comme par exemple “DVD”.

Cela donne des échanges téléphoniques du genre :

“Viens ce soir à 20h00 au bas de ma rue, je te rapporterai les… DVD.

– Ouais mais attends, combien de DVD tu me rapportes, là ?

– De quoi ?

– Ben des DVD comme tu dis !

– Ah oui. Euh.. je t’en rapporterai deux paquets. “

Bref, les gens ont beau essayé de camoufler leurs discussions au téléphone, tôt ou tard le mensonge les rattrape inévitablement, et c’est alors la vérité qui apparaît.

Comment produire des preuves au tribunal

Ces enregistrements peuvent-ils être utilisés au tribunal pour prouver des faits sensibles, même s’ils ont été obtenus sans consentement ou conformément aux règles ?

La question est délicate. Selon les principes fondamentaux du droit, le demandeur ne doit pas se présenter au tribunal avec les “mains sales” et les juges pensent généralement qu’un tricheur ne devrait jamais gagner en justice. Le produit d’interceptions illégales n’est pas admissible devant un tribunal. Toutefois, dans les affaires civiles, certains juges adoptent une approche pragmatique selon laquelle si l’information est déjà divulguée et qu’elle est très pertinente, elle sera admise – mais vous êtes alors coincé avec elle pour le meilleur ou pour le pire.

Lorsqu’elles sont pertinentes et utiles, les preuves peuvent être admises et utilisées pour prouver votre cause, mais une fois que la partie est consciente de leur existence, elles doivent être divulguées, ce qui peut soulever d’autres questions et d’autres poursuites judiciaires à votre encontre.

Il y a le risque que, bien que vous puissiez obtenir un jugement en votre faveur, les moyens illégaux pour obtenir ces preuves se reflètent dans la réparation que vous recevez, par exemple en obtenant moins de dommages et intérêts.

Si les données ont été obtenues de manière illégale ou déloyale, l’autre partie peut déposer une plainte pour violation de la loi sur la protection des données ou réclamer des dommages et intérêts pour une perte subie à la suite de l’enregistrement.

Textes législatifs

Pourquoi les hommes sont attirés par l’écart entre les cuisses d’une femme

Un entrecuisse est l’espace entre l’intérieur des cuisses d’une personne qui se tient debout, les genoux tendus et les pieds joints. C’est un soi-disant standard de beauté particulièrement appliqué au corps des femmes.Voici les 3 principales raisons :

  1. Traditionnellement, la fente entre les cuisses d’une femme n’a jamais été montrée à un homme, sauf derrière des portes fermées.
  2. L’écart entre les cuisses d’une femme prouve qu’elle est une femme parce qu’il n’y a pas de boules qui pendent.
  3. C’est très beau, surtout quand c’est associé à un autre trait caractéristique féminin : les hanches d’une femme.
  4. Les femmes montrent rarement cette partie d’elles-mêmes sauf dans l’intimité.

Depuis le Moyen-Âge, les femmes ont toujours recouvert cette partie d’elles-mêmes par une robe, et l’homme ne pouvait la voir que lorsque sa conjointe était nue dans sa chambre.

Le concept d’avoir des cuisses intérieures qui ne se touchent pas comme norme de beauté remonte donc à longtemps. La première mention du terme “entrecuisse” sur Twitter date de 2009 (il s’agit du hashtag #thighgap). Le terme a également été utilisé dans les années 1990 sur les forums Usenet, mais ces utilisations étaient exclusivement faits dans le contexte de l’érotisme et du porno. Aujourd’hui, à l’heure d’Instagram, le hashtag #tobleronetunnel décrit cet espace comme étant l’interstice triangulaire entre les cuisses dans lequel une tablette de chocolat “Toblerone” pourrait éventuellement passer :

le

Un homme voit normalement l’espace entre les cuisses d’une femme lorsqu’il est sur le point de coucher avec elle

Ainsi, dans son esprit, lorsqu’un homme voit un écart entre ses cuisses, c’est comme s’il était sur le point d’avoir des relations sexuelles avec une femme. Même dans certaines cultures tribales qui existent encore aujourd’hui, vous remarquerez que les femmes couvrent cette partie d’elles-mêmes avec une robe longue.

Les femmes tribales couvrent généralement leur cuisse. Elles ont le droit d’avoir leurs seins exposés, mais elles s’assurent généralement de ne pas montrer leur écart de cuisse car montrer cette partie d’elles-mêmes, montrer la zone du vagin attire l’attention des hommes et leur donne envie de faire l’amour.

L’écart entre les cuisses d’une femme peut donner envie à un homme d’avoir des relations sexuelles. Le simple fait de regarder l’écart entre les cuisses d’une femme peut donner envie à un homme de faire l’amour.

Agrandir l’image

Cet écart prouve que vous avez affaire à une femme qui n’a pas de boules entre les jambes

Le corps masculin et le corps féminin sont en fait très similaires, à l’exception des traits caractéristiques évidents. Pour une femme, certains traits féminins évidents sont ses hanches, son visage, ses seins et si elle a un écart au niveau des cuisses: son écart de cuisses.

Plus précisément, c’est l’écart entre la sexe de la femme et sa cuisse qui attire vraiment les hommes. Peu importe si ses genoux se touchent ou même si ses cuisses se touchent légèrement, car la caractéristique la plus attrayante de cet écart se situe entre les jambes et le subtil monticule.

Cette fente entre les cuisses met en évidence le fait qu’il n’y a pas de boules qui pendent, pas de bosse représentant le pénis, et qu’elle est juste plate ou légèrement bombée. L’instinct primaire masculin est déclenché parce qu’on lui montre manifestement qu’il a affaire à une femme.

Les hommes se sentent attirés par ces traits féminins qui sont pour lui des caractéristiques de la féminité. Ils rendent sa partenaire différente d’un homme:

  • ses seins,
  • ses hanches,
  • la forme de ses fesses,
  • son visage
  • et si elle a un écart au niveau des cuisses.

La fentre entre les cuisses est accentuée lorsqu’elle est associée à un autre trait féminin : les hanches

L’angle des hanches d’une femme est une caractéristique féminine évidente qui attire automatiquement les hommes de manière subtile. Si leur partenaire a un écart entre les cuisses qui met en évidence le fait qu’elle n’a pas de pénis, c’est un double coup d’attraction.

Attention : il y a des hommes qui préfèrent les femmes aux jambes épaisses et d’autres qui préfèrent les femmes très maigres. Les hommes aiment tous les types de femmes et une femme n’a pas besoin d’avoir un corps parfaitement formé ni un écart entre les cuisses accentué pour être séduisante. La vérité, c’est que tous les types de femmes auront des hommes qui les trouveront attirantes.

Cependant, la fente entre les cuisses est un élément qui attire les hommes vers les femmes car c’est une caractéristique féminine évidente (voir ici le tunnel de Toblerone de la mannequin Demi Rose). Elle montre une partie du corps que les hommes n’ont pas l’habitude de voir. Traditionnellement, un homme ne voit cette partie d’une femme que lorsqu’il est au lit avec elle ou qu’il lui fait l’amour, même si cela change dans notre culture contemporaine. C’est un peu comme lorsque les femmes ont commencé à porter des robes qui montraient un peu de leur cheville. Aujourd’hui, beaucoup de femmes montrent des parties nues de leur corps en public et ce trait va devenir de moins en moins tabou.

  • Dans le passé, montrer sa cheville nue était considéré comme choquant et certains pensaient que le monde allait s’écrouler parce que les femmes montraient leurs chevilles.
  • Dans les années 60, lorsque la mini-jupe est arrivée, elle a également été considérée comme choquante, tout en demeurant très attirante pour les hommes qui n’étaient pas habitués à à voir ces parties des jambes d’une femme, sauf s’ils étaient au lit avec elle ou dans une relation avec elle.
  • De nos jours, lorsqu’une femme a un écart au niveau des cuisses et qu’elle se promène en pantalon serré, en jupe serrée ou en bikini, les hommes ne peuvent s’empêcher de se sentir attirés.

Cela ne signifie pas qu’une femme doit obligatoirement avoir un écart entre les cuisses pour être attirante, mais c’est simplement l’une des choses qui attirera les hommes.

L’écart des cuisses n’a rien à voir avec l’anorexie

Il existe une certaine controverse autour de la fente des cuisses. Les gens ont tendance à s’embrouiller et à poster des photos de femmes qui ont manifestement des jambes très maigres, voire anorexiques, et qui disent : “Regardez ce que la tendance à la fente des cuisses provoque !”.

Il existe une différence entre une fente anorexique et une fente de cuisses accentuée. Avoir un écart entre les cuisses n’est pas une question d’anorexie. Ce n’est pas non plus une question de femmes qui s’affament et qui essaient d’avoir des jambes super maigres pour avoir l’air anorexiques.

La fente entre les cuisses d’une femme est une chose dont les hommes ne devraient pas avoir honte de se sentir attirés. L’attirance d’un homme pour l’entrecuisse d’une femme est tout aussi naturelle que l’attirance d’un homme pour ses seins. Les hommes sont attirés par les choses qui les distinguent des femmes.

Conclusion

Une fente au niveau de la cuisse n’est pas possible pour toutes les femmes, même celles qui ont un poids normal

La possibilité d’avoir un fossé entre les cuisses dépend de la forme de vos hanches. Les hanches larges peuvent permettre des fentes entre les cuisses, mais pour celles qui ont des hanches plus étroites, les fentes entre les cuisses ne sont pas possibles, même avec un minimum de graisse. Pour y parvenir, il faut parfois perdre du muscle. De plus, les femmes ont tendance à transporter de la graisse autour des hanches et des cuisses, ce qui rend la tâche encore plus difficile. L’idéalisation de l’écart entre les cuisses peut donc nuire à l’image corporelle des personnes qui ne peuvent ou qui ne doivent pas aspirer à en avoir un.

L’image très médiatisée de l’écart entre les cuisses a conduit à l’utilisation de l’expression “entrecuisse”. Le tour de cuisse est devenu un nouveau standard de beauté corporelle que les gens veulent obtenir ou montrer. Il peut aussi être utilisé de manière sarcastique pour attirer l’attention sur la nature éphémère et arbitraire de ces tendances.

Une femme peut toujours être belle et attirante pour les hommes sans avoir de fente au niveau des cuisses. Mais si une femme possède ce triangle quand elle se tient debout les genoux serrés, elle pourra l’utiliser pour attirer plus d’hommes vers elle. Qu’elle se rassure cependant : si elle n’a pas de fente au niveau des cuisses, elle peut attirer les hommes de bien d’autres façons.

→ A lire : Une vie sexuelle épanouie améliore le teint de votre peau

7 mises en garde contre les relations sexuelles au travail

L’un de mes précédents emplois (avant que je ne découvre la pilule rouge de la rédaction web) se déroulait dans une entreprise multinationale de médias à prédominance féminine. Rétrospectivement, je vois ce bureau comme un cauchemar parce que le patron était lui-même sous l’influence d’une de ses maîtresses au bureau.

Cette femme qui le menait à la baguette était une vieille fille féministe mûre et progressiste (auparavant call-girl professionnelle), à qui il avait donné un travail insignifiant aux Ressources Humaines après avoir goûté à ses “avantages” en nature. Je l’avais surnommée “Madame du RH” en raison de sa fascination avouée pour les courtisanes françaises du Moyen Âge. C’était une femme pâle, mince, aux longues jambes et à l’allure moyenne, avec un gros cul bien visible. Elle se distinguait par son attrait sexuel et son attirance pour les hommes.

Les petits secrets du bureau

En dépit de son travail, de son milieu familial respectable et de l’éducation supérieure qu’elle avait suivie, elle se prostituait le week-end pour gagner de l’argent:

  • auprès des clients,
  • de collègues masculins,
  • ou de tout autre homme riche et influent qu’elle rencontrait et qui lui plaisait au travail.

Elle couchait pour gagner de l’argent mais aussi pour exercer une influence professionnelle formidable au bureau. Ce dernier était devenu son bordel et elle y exerçait toutes les ruses imaginables sur les hommes.

Puisque je faisais partie de son équipe au bureau, elle s’en est prise à moi comme elle l’a fait pour tout le monde, mais j’ai rejeté ses avances par éthique personnelle et professionnelle. Il n’empêche que durant la période où j’ai travaillé avec elle, j’ai appris de précieuses leçons sur la prostitution au travail.

1- La prostitution volontaire au travail est aussi courante que la prostitution professionnelle

Coucher avec le patron, les clients ou les collègues de travail pour gagner de l’argent ou pour influencer positivement sa carrière, c’est de la prostitution tout court, tout comme coucher avec un homme pour qu’il vous paye vos dépenses domestiques ou personnelles.

Ces filles ne sont pas différentes des prostituées qui travaillent dans la rue et qui se prostituent pour de l’argent.

C’est ce que faisait Madame du RH, et bien souvent elle glorifiait son propre style de vie auprès des stagiaires féminines. Elles étaient “formées” par elle et devenaient elles-mêmes des prostituées à part entière pour dominer les hommes à patir du moment où elles quittaient leur travail.

2- L’immunité acquise au travail grâce à la sexualité

La sexualité de ces femmes leur donne plus de pouvoir et d’influence que leurs compétences professionnelles. Madame du RH passait la plupart de ses heures de travail à discuter au téléphone ou à surfer tranquillement sur internet. Malgré son inefficacité et son incompétence, et malgré les nombreuses fois où elle a été réprimandée pour son non-professionnalisme par le patron lui-même (parfois devant tout le personnel), elle a étonnamment conservé son emploi. La raison ? Son cul.

Elle se vantait de façon moqueuse de la dépendance sexuelle du patron à l’égard de son cul, ce qui lui conférait l’immunité professionnelle la plus totale.

3- Une prostitution à temps partiel rationnalisée

Madame du RH s’est justifiée auprès de moi lorsque j’ai rejeté ses avances. Elle m’a dit : “Vous savez quoi, je me suis vendue, mais je sais pourquoi je l’ai fait. C’est juste un autre travail, comme dans n’importe quelle autre profession.” Elle avait fermement rationalisé son choix de se prostituer.

Certaines femmes modernes ayant le “complexe de Pretty Woman” choisissent volontairement la prostitution. Elles gardent des “parrains” pour arrondir leurs fins de mois et finissent par les épouser, même en ayant des petits-amis.

La capacité de cloisonner l’amour, le sexe et l’amitié est un trait propre à ces femmes sans scrupule. En dissociant le sexe de l’émotion, une prostituée détruit sa propre capacité émotionnelle à créer des liens par le sexe. Elle n’arrive plus à se lier à un homme parce que son esprit est programmé pour se détacher de l’émotion.

La loyauté sexuelle est une simple plaisanterie pour ces femmes. Le sexe et l’amour deviennent tout bêtement une profession sans émotion.

4- Les prostituées n’arrivent pas à faire face au rejet et au manque d’attention

Après avoir rejeté Madame du RH, j’ai dû faire face à de multiples intrigues au sein du bureau, en raison de son influence sexuelle sur toute la direction masculine. Elle a fait en sorte de rendre ma vie au bureau très difficile. Ces prostituées ont besoin d’attention quand les autres femmes ont besoin simplement de respect.

Les choses devenaient tendues si elle me voyait faire des compliments à une cliente ou une collègue. J’étais convoqué dans le bureau du patron pour “manquement à l’étiquette professionnelle”, alors que Madame du RH se prostituait ouvertement en toute impunité. Je me suis alors rendu compte de l’énorme pouvoir que possède la maîtresse du patron dans un bureau.

5- Ne vous engagez jamais avec des femmes qui vous harcèlent au travail

J’ai vu beaucoup d’hommes tomber dans cet appât qui comporte généralement un piège caché : le contrôle de ces femmes sur les hommes non seulement au bureau, mais aussi dans d’autres situations de la vie réelle.

Madame du RH incarnait cela à l’extrême. Elle poursuivait agressivement les hommes qu’elle voulait contrôler en utilisant le sexe. Les hommes qui succombaient à son appât sexuel ont fini, comme on pouvait s’y attendre, par devenir ses esclaves.

6- Ne jamais coucher avec la maîtresse du patron

Cette évidence, la plupart de mes collègues masculins ne la connaissaient pas. Le résultat a été leur soumission pure et simple, puisque Madame du RH les menaçait de révéler leurs affaires au patron ! Elle utilisait la peur aussi bien que le sexe pour les contrôler.

On dit souvent qu’il ne faut jamais mélanger le travail et le plaisir, mais le plus idiot c’est le chien stupide qui défèque dans son propre lit. L’homme qui couche avec la maîtresse du patron devient une sorte de pantin, dont la vie professionnelle devient un champ de mines avec un détonateur placé entre les mains du fruit défendu (la maîtresse).

7- Ne jamais travailler là où les prostituées règnent en maître

Beaucoup d’hommes d’affaires offrent à leur maîtresse un emploi dans l’entreprise. Le problème qui en découle pour le personnel masculin, c’est qu’ils ont alors affaire à 2 patrons : le vrai patron masculin et sa maîtresse.

En observant le comportement de Madame du RH, je me suis demandé si le patron ne l’avait pas délibérément engagée comme espionne, pour séduire le personnel masculin dans un but précis : créer une peur professionnelle généralisée. En couchant avec Madame du RH, le personnel lui livrait tous ses petits secrets, que le patron pouvait ensuite exploiter à souhait.

Pour l’homme qui refuse de coucher avec de telles femmes, le bureau devient rapidement invivable. Il doit subir les innombrables intrigues commises par ces femmes prostituées qui veulent commander. Vous ne pouvez plus vous permettre de l’énerver. Les bureaux où elles règnent en maîtres deviennent de véritables usines esclavagistes.

Conclusion

Il va sans dire qu’après 2 ans, j’ai quitté ce travail broyeur d’âmes pour retrouver ma liberté. Beaucoup de mes ex-collègues me disent qu’en restant un peu, je serais monté en grade en acceptant de coucher avec cette femme. Je leur réponds que parfois, dans la vie, il faut choisir entre une partie de jambes en l’air et sa liberté.

Les mecs qui choisissent une fille hyper jalouse par facilité

Les hommes sont-ils des maso attirés par les drames?

Si vous posez la question aux hommes, ils vous diront généralement qu’ils aiment les femmes confiantes et sûres d’elles. Alors pourquoi tant d’hommes cherchent-ils et restent-ils avec des femmes qui ne semblent être rien d’autre que des drames sur pattes ? Des femmes possessives et complètement hystériques dès que leur compagnon se trouve loin d’elles ?

  • Sont-ils attirés par ça ?
  • Veulent-ils protéger ces femmes instables ?
  • Est-ce que c’est excitant d’être toujours sur les nerfs ?
  • Pensent-ils que la jalousie dont ces femmes font preuve est une preuve d’amour dirigée vers eux?

Si c’est ce qu’ils pensent, à mon avis ils ont tord. La jalousie des gens n’a rien à voir avec les sentiments qu’ils éprouvent, ça a plutôt un lien avec un manque de confiance…

Les hommes attirés par les femmes jalouses

A mon avis, les hommes attirés par les femmes jalouses ont envie de voir leur compagne “se battre” pour les garder. C’est leur ego qui parle. Ils doivent penser qu’ils ont moins d’efforts à faire avec des femmes en situation d’insécurité. Ils se sentent utiles auprès de ce genre de femmes. Ils sont paresseux et préfèrent aller avec des femmes qui feront tout le travail pour les suivre et maintenir leur relation en vie.

Le problème, c’est qu’une femme qui se jette sur vous est une chose certes très sûre, mais c’est aussi une relation qui pue l’insécurité et le désespoir. Si ce genre de femmes ne s’était pas vendue à vous comme à un entretien d’embauche, l’auriez-vous remarquée ? L’auriez-vous poursuivie ? J’en doute. J’ai l’impression que vous êtes avec ce genre de femme parce que c’est facile et que vous n’avez pas à travailler pour elle. C’est juste plus confortable. Ce à quoi vous êtes habitué, peut-être ? Pensez-vous que vous ne méritez pas mieux ?

Aimez-vous à ce point le laisser-aller et l’irresponsabilité ? Ne pas avoir à prendre de décisions ? Ne pas avoir à faire beaucoup d’efforts ? Ne pas avoir à réfléchir, à s’impliquer ou à s’attacher émotionnellement, c’est ça qui vous branche ? Vous ne voulez pas être seul ?

Je connais tellement d’hommes malheureux dans leur relation à cause de tous les drames que leur font vivre leur femme, et pourtant ils restent. J’ai l’impression que les hommes aiment les femmes qui manquent d’assurance, qui sont dans le besoin, qui sont collantes, jalouses et qui manquent de confiance en elles. Vous les filles, vous êtes si nombreuses à être comme ça que j’aimerais connaître la raison ? C’est un moyen d’attirer les hommes ? S’il vous plaît, éclairez-moi.

La jalousie : une technique qui fonctionne

J’ai toujours pensé que les femmes généraient de la jalousie à cause d’une certaine immaturité, mais j’avais tort. Plusieurs études montrent que les femmes cultivent la jalousie pour discerner la force des sentiments de leur amant et renforcer son engagement. Si vous y réfléchissez, si vous êtes une femme hétérosexuelle, il n’y a pas beaucoup de moyens efficaces de savoir si votre homme vous aime plus que vous ne l’aimez.

Dans ses études sur la jalousie, David Buss note que les hommes ont tendance à ne pas rester attirés par les femmes qui leur demandent franchement : “Est-ce que tu m’aimes vraiment ?”. Dans les fréquentations, l’honnêteté se retourne parfois contre les femmes, qui ont ainsi trouvé un moyen de demander sans demander.

A l’échelle mondiale, les femmes cherchent des signes indiquant que leur partenaire veut les protéger sur le long terme. Elles sont rebutées par un comportement qui leur indique qu’elle n’est qu’une option parmi d’autres. Les hommes, qui se concentrent sur la jeunesse, la beauté et les indices de statut social comme échelle de désir, ont donc tendance à répondre à la jalousie en se disant qu’ils ont devant eux une femme impliquée émotionnellement.

La jalousie : une arme employée par certaines femmes

En conclusion, bien que l’opinion publique pense que les hommes rejettent les femmes trop jalouses, dans les faits, les hommes s’intéressent aux femmes qui sont très impliquées dans leur relation avec eux. Par exemple, les hommes jaloux admettent qu’ils accordent plus d’attention à leur femme, qu’ils dépensent plus d’énergie à la suivre et qu’ils lui montrent des signes d’attention. Lorsque le docteur Buss et d’autres ont étudié des couples, ils ont découvert que si un homme pense qu’un autre homme est son rival, il prodigue du temps, de l’attention, des bijoux, des dîners à la femme qu’il ne veut pas perdre.

La jalousie peut avoir un revers tragique. Les hommes jaloux sont parfois des hommes meurtriers. Dans le monde, la jalousie masculine est la première cause de décès chez les femmes en âge de procréer. N’utilisez donc pas cette stratégie car votre homme pourrait être violent. Mais dans certains cas, créer une certaine jalousie chez votre homme peut être bénéfique :

  • Sortir avec d’autres personnes,
  • s’assurer que votre partenaire le sache,
  • faire semblant de moins s’intéresser à lui
  • sourire, parler et flirter avec d’autres hommes devant lui
  • Si après ça, votre conjoint vous laisse sortir, c’est qu’il n’est pas intéressé par vous.

Les traditions du Nouvel An les plus idiotes

Ma mère m’a appris que la façon dont on passe le réveillon du Nouvel An en dit long sur le déroulement de l’année. Dans l’esprit de ma mère, même quelque chose d’aussi simple que le fait de se lever lorsque l’horloge sonne minuit fait plus pour assurer une bonne année que le fait de rester assis. J’ai toujours pensé qu’elle avait apporté cette étrange croyance de la Turquie, mais ma colocataire, une salariée bien payée qui n’est pas turque, y croit aussi, ainsi que d’autres personnes que je connais et que je respecte généralement.

Comment commencer la nouvelle année

Ce serait génial si quelques heures pouvaient prédire les 365 jours suivants. Plus la peine d’offrir un téléphone espion en guise de cadeau de Noël ! J’irais jusqu’à dépenser quelques centaines d’euros pour organiser une fête où il y aurait des surprises pour tout le monde. Je me ferais beaucoup de nouveaux amis et j’inviterais les plus belles filles de la ville à ma soirée. J’ai eu le temps d’y réfléchir parce que j’étais alité à la maison en ce jour de Nouvel An, crachant du mucus et du sang. Comme il n’y a pas de télévision chez moi, j’ai regardé le compte à rebours sur mon ordinateur, incertain de son exactitude.

Peu importe que la croyance de ma mère soit vraie ou non, ce qui compte, c’est qu’elle y croit dur comme fer. Si sa nouvelle année commence de façon horrible, je prédis qu’elle aura effectivement une mauvaise année. En raison de sa croyance, elle sera très attentive aux mauvaises choses qui lui arriveront, tout en ignorant ou en minimisant les bonnes choses.

Le problème avec les croyances qui tentent de prédire l’avenir, c’est qu’elles restreignent la façon dont vous voyez le monde. Les filtres que nous appelons “sens” sont déjà suffisamment contraignants sans que vous ajoutiez cette règle supplémentaire qui abandonne toute notion de réalité objective.

En vous y abandonnant, vous abandonnez également le concept de libre arbitre. Si vous croyez à ces foutaises, vous finissez par vivre une vie où quelques petites actions peuvent prédire avec précision les grands courants de votre vie.

Oh non ! Un animal félin de couleur sombre vient de traverser mon champ visuel ! Je suis foutu !

Si vous êtes ce genre de personne, ma mère sera plus qu’heureuse de faire votre fortune en tasses de café turques ou d’analyser vos rêves avec un livre vieux de 20 ans qu’elle garde dans un sac pour éviter que les pages ne se désintègrent.

Voilà ce que je crois : Il est préférable de commencer la nouvelle année de façon horrible, avec une maladie ou un grave malheur. Car tant que vous ne mourrez pas, ça ne fera que s’améliorer.

12 traditions du Nouvel An dans le monde

Il y a tant de façons de commencer l’année : Vous pouvez passer une nuit de folie en vous rendant à une fête qui s’étendra sur plusieurs jours. Vous pouvez aussi opter pour une nuit tranquille à la maison, en regardant des films et en lisant des livres. Mais quoi que vous choisissiez, la façon dont vous commencez le 1er janvier donne-t-elle le ton pour le reste de l’année?

Certaines cultures estiment que ce que vous faîtes lorsque l’horloge sonne minuit est si important que cela affecte votre chance, votre richesse, votre vie et votre amour pour le reste de l’année. Certaines traditions visent à bannir les mauvais esprits et à inviter les bons à entrer. D’autres promettent d’apporter de l’argent et de la prospérité à votre foyer. Certaines vous aideront à trouver l’amour. D’autres semblent carrément folles ou bizarres:

Manger 12 raisins

Il faut manger 12 raisins à minuit exactement, un à chaque coup de minuit. C’est ce qu’ils font en Espagne : ils font sauter un raisin pour chaque mois de la nouvelle année. Même si cela ne porte pas chance, vous commencerez l’année avec un goût frais dans la bouche.

Faire un bisous à un être cher

Il y a de fortes chances que vous ayez déjà entendu parler de celle-là : Quand l’horloge sonne minuit, vous êtes censé embrasser quelqu’un que vous aimez. Cette expression serait empruntée au folklore anglais et allemand, selon lequel c’est la première personne avec laquelle vous entrez en contact qui dicte le destin de votre année. Ne choisissez pas votre partenaire de baiser au hasard!

Sauter en l’air

Au Danemark, les gens se tiennent debout sur leur chaise et “sautent” au mois de janvier à minuit pour porter chance et bannir les mauvais esprits.

Préparer un Hoppin’ John pour le dîner

On dit que toute personne qui prépare ce plat de pois chiches, de porc et de riz le 1er janvier connaîtra la chance et la paix pour le reste de l’année.

Préparer sa valise

En Colombie, les gens prennent des valises vides et vont se promener dans le quartier. C’est censé garantir une année remplie de voyages.

Manger du cochon à la menthe poivrée

Dans le nord de l’État de New-York, les gens vendent des porcs à la menthe poivrée pendant toute la période des fêtes. Tout le monde peut à tour de rôle frapper le cochon avec un marteau spécial de la taille d’un bonbon et en manger un morceau pour s’attirer la bonne fortune.

Laisser vos fenêtres et vos portes ouvertes

Comment faire autrement pour laisser sortir la vieille année et entrer la nouvelle ? Aux Philippines, si vous brisez une fenêtre ou une porte la veille du Nouvel An, on croit que l’énergie négative partira et que l’énergie positive entrera.

Choisir la couleur de vos sous-vêtements

Certains pays, en particulier l’Amérique latine, pensent que la couleur de vos sous-vêtements peut vous apporter de bonnes choses dans les 12 mois à venir. Les sous-vêtements jaunes et verts offrent la richesse, le rouge est pour l’amour et les sous-vêtements blancs apportent la paix.

Porter du blanc

Au Brésil, ce que vous portez au-dessus de vos sous-vêtements a aussi son importance. Tout le monde doit porter du blanc pour s’attirer la chance et la paix. Si vous pouvez vous rendre à la plage, vous augmentez votre chance en vous dirigeant vers l’eau et en sautant par-dessus sept vagues. Vous obtenez un souhait pour chaque vague.

Jeter de l’eau par la fenêtre

À Porto Rico, on croit que jeter un seau d’eau par la fenêtre chasse les mauvais esprits. Les Portoricains saupoudrent aussi du sucre devant leur maison pour inviter la chance à entrer.

Ecrire son meilleur souhait

En Russie, chacun écrit un souhait sur un papier, brûle ce papier, jette les cendres dans une coupe de champagne, puis le boit avant minuit.

Faire un vœu pour l’année prochaine

Au lieu de brûler vos vœux, vous pouvez demander à chacun d’écrire une résolution, un objectif, un souhait, mettre le papier dans un bocal et le conserver toute l’année. La veille du Nouvel An suivant, vous récupérez le bocal, lisez ce qui est écrit et demandez à chacun de dire où il en est dans ses résolutions.