Comment s’y prendre pour redresser ses finances

Photo of author
Écrit par Agnès Michaud

Sécuriser et protéger nos connexions : Connexions familiales / Connexions internet

Mes articles par Email

Les humains n’ont pas évolué dans le but de manipuler l’argent et la monnaie. 2 raisons à cela :

  1. Le papier sur lequel la monnaie est basée a une valeur intrinsèque nulle. Lorsque vous jouez dans un casino, vous avez tendance à faire des paris que vous ne feriez pas avec du papier-monnaie parce que vous n’êtes pas attaché aux jetons colorés en argile. C’est pareil avec les billets de banque : l’attachement que nous avons au papier-monnaie diminue avec le temps, et nous sommes désensibilisés à sa valeur. Il devient plus facile de dépenser de l’argent. Les étiquettes de prix auraient plus de sens si elles indiquaient le nombre d’heures de travail qu’il nous faudrait pour acheter le produit. Un iPad coûte par exemple 26 heures de travail ; une TV3D, 2 semaines de travail. Cette tranche de pizza à 5 € vous a demandé 20 minutes de travail. Si les prix étaient affichés en temps de travail, certes vous pourriez toujours acheter les produits, mais leur valeur réelle serait claire car vous sauriez exactement combien de temps et d’énergie il vous faut pour les obtenir.
  2. Il y a trop de flux de revenus et de dépenses à suivre. Nous ne sommes pas conçus pour faire des achats quotidiens, payer des factures, faire face aux urgences, nous faire plaisir, et ensuite être en mesure d’avoir un budget équilibré tous les mois. Si vous demandiez aux gens combien ils dépensent en nourriture chaque mois, ils ne pourraient vous donner qu’une estimation qui, je le garantis, serait bien inférieure à ce qu’ils dépensent réellement. Les humains ont besoin d’une aide supplémentaire pour suivre de multiples flux de données.

Je suis sûr que vous connaissez quelqu’un dont la vie est consumée par une énorme dette. Il est possible qu’il soit beaucoup plus endetté que vous alors que vos conditions de vie ne sont pas si différentes. Pourquoi certaines personnes sont-elles simplement mauvaises avec l’argent et d’autres non ? La réponse se trouve dans le système de croyance de chaque individu. Certaines personnes croient en des choses qui rendent inévitable le fait de s’endetter sérieusement.


Le cycle de l’endettement

« Je sais qu’aujourd’hui je dépense plus que ce que je gagne, mais je vais bientôt gagner plus d’argent. »

C’est compter vos poulets avant qu’ils n’éclosent. Malheureusement, il n’y a absolument aucune garantie que vous fassiez plus d’argent dans un an ou deux. Il n’y a aucun moyen de prédire si vous aurez même un emploi. Et même si vous gagnez plus d’argent dans un an, vos dépenses augmenteront en même temps, vous empêchant d’avoir de l’argent supplémentaire. Dépenser de l’argent que vous n’avez pas encore vous maintient dans une dette perpétuelle.

« Je sais que j’ai des dettes, mais ce sont des choses dont j’ai besoin et qui me rendent heureux. »

Il n’y a pas de cas documenté d’épanouissement humain provenant d’articles fabriqués en Chine. En-dehors d’une ruée dans les rayons lors de la sortie d’un nouveau produit, votre esprit s’habitue rapidement à une nouvelle possession et votre niveau de bonheur reste constant. En plus, vous avez acheté un nouveau bien qu’il vous faudra entretenir ou réparer jusqu’à ce que vous le mettiez au placard. Votre manière d’augmenter votre bonheur ne dépend que de la façon dont vous voyez le monde.

Je connais beaucoup de filles qui possèdent des sacs à main très chers, et quand je leur demande pourquoi elles ont acheté ces sacs, elles font généralement référence à la qualité et non à la marque. Mais ces sacs à main très chers ne sont pas faits à la main et proviennent des mêmes lignes d’usines que ceux qui coûtent beaucoup moins cher. J’ai aussi des amis qui insistent pour acheter des automobiles de luxe parce que vivre sans l’apaisante ingénierie allemande serait inconfortable. J’ignore s’ils achètent vraiment ces choses pour augmenter leur statut social, mais je sais que transformer ses besoins en désirs est le principe de base du marketing qui pousse à la vente. Si vous pouvez vous permettre ces objets sans vous endetter, ok, mais dans le cas contraire vous feriez mieux de vous contenter de fantasmer sur eux.

« Je veux que les autres sachent que j’ai beaucoup de succès. »

Cela revient à essayer de combler notre insécurité par un achat. Vous craignez d’être moins digne en tant que personne parce que votre voisin est plus riche que vous. Vous rattrapez donc cette personne en vous endettant. Le problème, c’est que cette stratégie n’a pas de fin : il y aura toujours quelqu’un qui a plus d’argent que vous. Votre vie consiste donc à essayer de suivre le rythme, à vous endetter davantage, mais sans jamais y parvenir. Vous êtes assis à la maison, avec toutes vos affaires, toujours contrarié et vous vous demandez si vous pouvez payer plus que le paiement minimum indiqué sur vos relevés de banque. La plupart des publicités diffusées par les agences de marketing visent à vous donner un sentiment d’insécurité et d’inadéquation. Cela signe la mort financière de ceux qui sont déjà en insécurité. À moins que vous ne soyez au sommet de la mode, on suppose que vous êtes un perdant et que la fille qui porte la dernière paire de bottes n’éprouvera pour vous que du dégoût à cause de votre look.


Comment mettre de l’ordre dans vos finances

Ne pas chercher à recevoir l’approbation des autres

Une fois, j’ai lu dans un journal de filles la question d’une lectrice. Elle demandait comment elle pouvait faire pour que ses amies cessent de choisir des restaurants chers pour leurs sorties entre filles sans avoir à leur dire qu’elle était fauchée. Mais si ses amies en étaient vraiment, elles devraient savoir que cette lectrice ne peut pas se permettre de grosses factures. Si elles insistent, il est peut-être temps d’avoir des amies qui ne te jugent pas ou qui ne gagnent pas autant que toi. Je ne dis pas qu’il faut traîner dans un ghetto, mais avoir des amis qui sont pauvres te fera économiser une somme d’argent incroyable.

En ne vous souciant pas de ce que les autres pensent, vous commencez immédiatement à vivre une vie plus simple qui vous permet de vous concentrer sur les choses qui vous rendent heureux. Il n’y a rien de mal à ne pas avoir assez d’argent.

Le fait d’avoir les bonnes habitudes vous permet de garder facilement le contrôle de vos finances parce que vous faites les bonnes choses sans avoir à y penser. Je ne lis aucun site sur la finance ni aucun article sur les 1000 façons d’épargner de l’argent, mais je suis capable de mettre de côté un grand pourcentage de mon revenu chaque mois parce que j’ai intériorisé les bonnes croyances.

Economiser de l'argent
Homme souriant utilisant application mSpy sur téléphone, ressemblant à un père noël.

Les bonnes croyances pour économiser

Une de mes croyances les plus importantes est de savoir que la demande augmente pour combler l’offre.

  • Si un ami vous achète un biscuit aux brisures de chocolat, vous allez le manger même si vous n’avez pas envie d’un biscuit aux brisures de chocolat.
  • Si votre collègue apporte un gâteau au bureau, ce gâteau sera mangé même si personne n’avait vraiment faim.
  • Si vous recevez une prime au travail, vous la dépenserez pour des choses que vous n’auriez pas achetées autrement.
  • Si vous achetez une très grande bouteille d’eau de Cologne, vous l’utiliserez plus souvent que si vous achetiez une petite bouteille.
  • Si vous avez 100 € dans votre poche, deux jours plus tard vous vous demanderez où ils sont partis.
  • Si vous tombez sur de la pornographie, vous ferez l’amour ou vous vous masturberez plus que d’habitude alors que vous n’y auriez pas songé dans le cas contraire.

Si votre esprit sait que quelque chose est là, il trouvera une raison de l’utiliser ou de le consommer. Lorsque les gens se plaignent de leur incapacité à perdre du poids, je leur dis simplement de ne pas acheter de nourriture ( → voir notre article sur le sujet). Vous ne pouvez pas manger ce que vous n’achetez pas, et une fringale de minuit perd tout son intérêt quand vous savez que vous devez monter dans votre voiture pour aller acheter des Doritos au lieu d’ouvrir votre placard de vos pattes charnues.

Les supermarchés discount existent parce que les gens pensent qu’ils économisent de l’argent lorsqu’ils achètent des choses en gros. Ils examinent le prix coûtant par unité et cela les décide à jeter le grand pot de mayonnaise dans leur chariot. Sans même y penser, ils vont se mettre à consommer plus de mayonnaise parce que leur esprit sait qu’il y en a beaucoup. Quand on y réfléchit, il n’y a pas de raison d’acheter plus d’une semaine de nourriture ou de marchandises, à moins qu’une catastrophe naturelle ne se produise. Je n’achète que ce dont j’ai besoin, je n’attache pas mon argent à des choses qui restent là et je ne laisse rien se gaspiller. Sur le long terme, cela finit par me faire économiser beaucoup plus d’argent.

Acheter en lots ou en vrac ?

On nous fait croire que l’achat du plus gros lot possible a du sens sur le plan économique. Des dépliants annoncent combien vous économisez en achetant le lot XXL de lingettes hypoallergéniques pour le cul. Mais est-ce que les marketeurs vendent des milliers de lingettes pour le cul parce qu’ils essaient de vous aider à économiser de l’argent, ou parce que cela leur profite ? Les entreprises ne veulent pas que vous économisiez de l’argent : elles veulent que vous dépensiez et que vous contribuiez à leur profit. Les tailles deviennent de plus en plus grandes parce que cela profite aux entreprises. Si elles ne faisaient pas plus d’argent sur la quantité, les lots n’existeraient pas.

À l’épicerie, il existe maintenant un gigantesque pot de sauce pour spaghettis qui est si grand qu’il possède une poignée ergonomique intégrée. Vous allez acheter ces pots et consommer plus de sauce ou en jeter une grande quantité, puis y retourner en acheter d’autres parce que vous pensez que vous économisez de l’argent.

Et si, à la place, j’achetais en vrac la nourriture que j’utilise une quantité déterminée chaque semaine ? Cela correspond davantage à mon mode de consommation. Si je consomme seulement deux boîtes par semaine, pensez-vous que je vais m’encombrer avec des lots « 2 en 1 » ? Non merci. À court terme, cela peut me coûter quelques euros parce que la boîte à l’unité est plus chère, mais à long terme j’économise parce que je renforce ma croyance que je n’achète que ce dont j’ai besoin, ce qui réduit mes dépenses dans presque tout le reste. Ne transformez pas votre maison en entrepôt.

Diminuer l’offre et la demande

J’ai parlé de diminuer la tentation, mais le contraire de ce principe est également vrai : si vous restreignez l’offre, la demande diminuera. Si, au début du mois, vous vous engagez à épargner une grande somme d’argent et que vous l’inscrivez au budget, vous n’avez pas d’autre choix que de limiter vos dépenses pour ce mois-là. Mais si vous attendez la fin du mois pour épargner ce qui reste, vous constaterez qu’il n’y a plus rien à épargner.

L’outil intéressant à avoir, c’est un cachier de compte mensuel où vous surveillez chaque euro que vous dépensez. Si les gens savaient tout simplement où va leur argent, ils en feraient beaucoup plus attention. Il est tout simplement trop difficile de comprendre combien vous dépensez avec vos cartes de crédit, à moins que n’entriez manuellement vos dépenses dans un cahier où vous pourrez voir votre solde mensuel baisser. Cet acte manuel indique à votre cerveau que cet argent que vous avez gagné n’existe plus.

J’ai récemment donné ma feuille de calcul budgétaire à un ami. Comme moi, il a établi une ligne pour ses sorties et a estimé qu’il dépensait 300 € par mois dans les bars et restaurants. Trois semaines après, il en était déjà à 400 €. Il devait aller dans un pub le week-end d’après : en sachant que son budjet était déjà dépassé, il a dépensé moitié moins que ce qu’il aurait dépensé en temps normal. Il a économisé 30 € ce soir-là seulement parce qu’il savait combien il dépensait. Chaque euro compte. À long terme, tout cela s’additionne.

A tester : L'offre mSpy

Lorsque vous utilisez un cahier de compte, vos finances deviennent une obsession parce qu’elles vous sont présentées sous les yeux presque tous les jours. Chaque transaction, chaque retrait au guichet automatique et chaque café est consigné.


Comment tenir à jour votre livre de compte

  • Étape 1 : Versez votre salaire et vos autres revenus garantis. Si vous êtes un travailleur indépendant, vous pouvez ajouter des lignes pour tenir compte de différentes sources de dépenses et de revenus.
  • Étape 2 : Entrez toutes les dépenses connues liées au paiement des factures (loyer, frais de gym, paiement de la voiture, etc.). ). Pour les autres dépenses, comme les sorties et la nourriture, faites une estimation. Vous changerez ce chiffre au fil du mois.
  • Étape 3 : Jouez avec les chiffres de vos dépenses jusqu’à ce que votre solde soit à zéro. Si cela vous semble impossible, c’est que vous ne vivez pas selon vos moyens. Conseil : réduisez vos dépenses de loisirs.
  • Etape 4 : Soyez toujours au courant de la somme d’argent qui se trouve sur votre compte chèque. Le premier de chaque mois, lorsque toutes les factures sont payées, cette valeur doit être à jour sur votre compte. Pour ma part, lorsque mon premier chèque de paie n’arrive que la deuxième semaine du mois, je fais un virement de mon livret d’épargne pour couvrir les premières dépenses.
  • Étape 5 : Faîtes le suivi de chaque euro qui entre et sort de votre compte principal. Conservez tous les reçus de carte bancaire et empilez-les sur un côté de votre bureau. Après les avoir entrés à quelques jours d’intervalle, déplacez-les sur une autre pile. Je ne recommande pas de renoncer aux reçus et d’utiliser les services en ligne pour consigner vos dépenses, car vous oublierez trop de choses. Assurez-vous de ne pas manquer les transactions qui n’ont pas de reçu, comme les achats sur internet ou les séances de danse au club de strip-tease.

L’épargne est négative dans votre budget parce qu’elle est déduite de votre compte principal. Inversement, le fait d’apporter de l’argent de votre livret vers votre compte principal se traduira par un montant positif. Si vous avez un déficit à la fin du mois, vous devrez puiser de l’argent sur votre livret. Inversement, si vous avez un excédent, mettez-le dans un compte d’épargne. Comme vous n’êtes pas le gouvernement, maintenez un budget équilibré chaque mois.

Si vous avez un déficit dû à des dépenses élevées et que vous n’avez pas d’épargne pour le compenser, vous devez immédiatement faire face à la réalité. Votre mode de vie n’est pas viable et vous rattrapera tôt ou tard. Il suffira d’un seul accident ou d’une seule mise à pied pour vous plonger dans une crise financière profonde.

J’ai commencé à utiliser ce genre de tableur budgétaire après avoir dépensé 1900 € en vêtements de ski et vacances à la montagne alors que j’étais dans le rouge. Je me sentais incroyablement coupable de ne pas avoir cet argent à ma disposition. Après avoir sacrifié mon budget « vêtements » et « Starbucks », j’ai commencé à faire des paiements mensuels de 200 € pour rembourser ma dette. Puis je me suis encore plus serré la ceinture chaque mois jusqu’à ce que je sois capable de faire des paiements réguliers de l’ordre de 400 €. Un an plus tard, je faisais mon dernier paiement et j’étais libre de toute dette. Depuis, mon revenu a doublé, mais j’ai aussi élevé mes dépenses, de sorte que tout cet argent supplémentaire n’est que de la poudre aux yeux.

Je considère les offres de crédit comme une forme d’esclavage mental, et même si j’ai beaucoup moins de biens que mes pairs (je ne possède des meubles que depuis peu), je dépends de moi-même pour générer mon bonheur, et non de produits fabriqués par des compagnies qui me considèrent comme un pourcentage de recettes.

J’ai encore les vêtements de ces vacances à la montagne qui m’avaient fait tourner la tête, dont un pantalon rembourré à 140 € que je n’ai porté que six fois…

Une application pour savoir la vérité

Comment rapatrier le contenu d'un téléphone

mSpy bannière promotionnelle

0 réflexion au sujet de « Comment s’y prendre pour redresser ses finances »

Laisser un commentaire