Désinstallation de BIBIspy et les packs de licences

— Article dernièrement modifié le 24 Mar 2013 @ 13 h 45 min

Est-il possible de désinstaller BIBIspy ?

Oui, bien entendu, il est possible de désinstaller cette application comme n’importe quelle autre application. La marche à suivre vous sera donnée directement sur votre compte en ligne, une fois que vous vous serez procuré BIBIspy.

Cette fonction est d’ailleurs utile puisque, lorsque vous changez de téléphone portable, vous aurez certainement envie de désinstaller BIBIspy de votre ancien téléphone pour l’installer sur le nouveau.

Comme vous le savez, BIBIspy agit comme un outil de sécurité puisqu’en cas de vol ou de perte de votre smartphone, en ayant installé BIBIspy dessus vous pourrez récupérer toutes vos données, principalement :

  • le repertoire téléphonique
  • les photographies qui se trouvaient dans l’appareil
  • vos enregistrements de SMS et d’appels téléphoniques
  • et même vos anciennes positions GPS

Dans l’interface de votre compte en ligne, vous avez en rouge un bouton « RESET » qui permet d’effacer tous vos anciens suivis et de repartir à zéro avec de nouveaux enregistrements.

Sur combien de téléphones puis-je utiliser BIBIspy ?

Sur autant de téléphones que vous voulez à partir du moment où vous vous procurez un pack de licences. Une licence permettra le suivi d’un téléphone, un pack de 10 licences vous permettra de surveiller 10 téléphones sans problème.

Avec une seule licence, vous pouvez cependant installer et désinstaller BIBIspy autant de fois que vous voulez, ce qui revient à dire que vous bénéficiez de l’application de manière illimitée. A chaque fois que vous changerez de téléphone, il vous suffira de désinstaller l’application et de la réinstaller sur votre nouveau smartphone, sans aucun surcoût.

Trois flèches vers le bas

Ici la meilleure application de surveillance

3 garanties pour 1 logiciel :

Infidélité au grand jour

10 jours de remboursement

Anonymat garanti

Support gratuit

=> Surveillance, monitoring et interception d’appels

Commentez ici :

Entrée suivante =>

Entrée précédente =>

Diffusion de masse

Vous aussi relayez !