Les hommes trompent-ils davantage ? Peut-être pas, car les femmes comblent le fossé de l’infidélité.

Photo of author
Écrit par Agnès Michaud

Une passion pour la technologie alliée à une soif viscérale de la rendre utile aux relations humaines.

Les scientifiques n’ont pas encore étudié qui se fait prendre à tromper le plus, les hommes ou les femmes, mais les cliniciens et les données préliminaires suggèrent quelques théories.

Qui trompe le plus, les hommes ou les femmes ?

C’est une question fréquemment posée. En l’état actuel des choses, les hommes ont tendance à tromper davantage que les femmes.

Selon les informations de l’IFS en 2018 aux Etats-Unis, 20 % des hommes mariés et 13 % des femmes mariées ont couché avec une autre personne que leur partenaire. Mais il existe des preuves que l’écart d’infidélité, ou l’écart entre l’infidélité des hommes et celle des femmes, se réduit.

Cela n’est pas dû au fait que les hommes ont moins d’aventures qu’auparavant. C’est plutôt dû au fait que les femmes trompent plus souvent maintenant. C’est du moins ce que révèlent certaines données.

Avant de réagir, il convient de se poser quelques questions sur ces données largement autodéclarées

Par exemple :

  • Les chiffres concernant les personnes prises en flagrant délit de tromperie correspondent-ils au nombre de personnes qui trompent réellement ?
  • Les répondants aux enquêtes utilisées par les chercheurs en sciences sociales mentent-ils ?
  • Selon Ferragus Labrosse et Tammy Nelson, thérapeutes de couple, il y a lieu de penser que les femmes non seulement trompent davantage, mais s’en tirent aussi plus fréquemment.

« Nous ne savons pas si plus d’hommes ou plus de femmes sont pris en flagrant délit de tromperie, en moyenne. Mais il serait logique que les femmes soient plus aptes à dissimuler leurs aventures », explique Nelson.

« Traditionnellement, les femmes ont été plus sévèrement punies pour avoir trompé leur conjoint. Elles ont perdu leur soutien financier, risqué la perte de leurs enfants, et dans certains pays, elles ont même risqué la perte de leur vie. »

A lire aussi Que faire si on m’accuse d’infidélité à tord ?

Un conjoint infidèle se pose des questions à côté de son épouse

Les hommes sont plus enclins à la tromperie occasionnelle et opportuniste, ce qui explique en grande partie pourquoi ils se font prendre

  • Pour certains hommes, l’infidélité est une preuve d’imprudence, mais c’est aussi la preuve qu’ils désirent.
  • Pour les femmes, cependant, la tromperie peut être la preuve d’un plan plus réfléchi pour répondre aux besoins perçus. Le coût potentiel de l’insouciance sexuelle est par ailleurs trop élevé.

La violence entre partenaires intimes, qu’une femme sur trois subit à un moment donné de sa vie, est souvent déclenchée par l’infidélité.

La capacité des femmes à cacher l’infidélité est au moins quelque peu adaptative

« Beaucoup de femmes dans mon cabinet m’ont dit que la tromperie était quelque chose que l’on emportait dans la tombe avec soi, parce que les hommes ne peuvent pas gérer la tromperie comme les femmes le font ou sont censées le faire » , dit-elle.

Il est important de noter que de nouvelles données suggèrent que cette dynamique pourrait changer. Une enquête internet menée par le blogue universitaire Truth About Deception comprend actuellement 62 773 femmes et 32 170 hommes (les résultats sont en cours et mis à jour quotidiennement).

  • Près de 67 % des hommes ont déclaré avoir trompé leur conjointe plus d’une fois
  • contre environ 53 % des femmes
  • Environ 22 % des hommes pensaient que leur partenaire les avait soupçonnés de les tromper
  • contre 40 % des femmes
  • Enfin, 39 % des hommes fraudeurs ont déclaré s’être fait prendre
  • Contre près de 48 % des femmes

Mais il s’agit là de données d’enquête qui n’ont pas été soumises à des contrôles scientifiques. C’est suffisant pour reconnaître que les hommes deviennent peut-être plus habiles à se faufiler.

Cette femme infidèle avoue se rendre sur Tinder dans le dos de son petit-ami

Ce que nous savons, c’est que les hommes sont plus aptes à compartimenter leurs affaires que les femmes

Ils semblent mieux réussir à séparer leurs relations extraconjugales de leur partenariat principal que les femmes.

  • Ils peuvent dissimuler leurs comportements extérieurs
  • Ils semblent être moins perturbés par le fait de maintenir des vies multiples
  • On ne sait pas vraiment combien de temps ils peuvent maintenir ce cloisonnement

Une conclusion à tirer pourrait être que le sexe n’est pas une bonne lentille à travers laquelle regarder la question de l’infidélité.

La seule chose que la plupart des personnes qui se font prendre à tromper ont en commun, c’est qu’elles veulent se faire prendre, que ce soit à un niveau conscient ou inconscient.

Ceux qui ne veulent pas se faire prendre prennent des mesures pour que leur liaison ne soit pas découverte. Cela semble fonctionner.

Quelques applications invisibles permettent de tout savoir sur un téléphone cible – Certains couples l’installent réciproquement sur leur téléphone pour pouvoir se localiser et se monitorer en temps réel :

MSpy espionne les réseaux sociaux et les conversations sur un téléphone

Le logiciel espion

mSpy bannière promotionnelle

0 réflexion au sujet de « Les hommes trompent-ils davantage ? Peut-être pas, car les femmes comblent le fossé de l’infidélité. »

Laisser un commentaire