Accro et dépendant à l’espionnage compulsif de ma femme : Que faire ?

Photo of author
Écrit par Agnès Michaud

Sécuriser et protéger nos connexions : Connexions familiales / Connexions internet

Ma page Facebook

Plusieurs lecteurs nous ont fait part de leur problème d’espionnage compulsif à la maison. Cette addiction à l’espionnage de leur femme (ou de leur conjoint) leur pose un problème qui méritait bien un article pour y répondre.

Fabrice D.

17 Avenue des Tuileries, né le 22 août 1962 (âge 57 ans)

J’avais des soupçons sur le fait que ma femme me cachait quelque chose et qu’elle s’était peut-être lassée de notre mariage. Je m’absente beaucoup pour travailler. Nous avons de jeunes enfants et elle trouve très frustrant d’être une mère au foyer. C’est une personne séduisante, extravertie et très douée pour communiquer avec les gens. Elle m’a toujours dit qu’elle aime avoir des amis masculins et une variété de conversations… Par contre elle n’est pas du genre à s’occuper toute la journée des enfants et de la lessive…

J’ai vérifié son téléphone et sa page de messagerie instantanée Facebook : là j’ai trouvé de la correspondance avec deux hommes différents, ce qui m’a vraiment blessé. Elles n’étaient pas de nature sexuelle, mais beaucoup plus intimes que je ne l’aurais souhaité.

J’ai mis ma femme en présence de ces conversations, et bien sûr au début, elle est devenue folle en me reprochant d’avoir fouiné. Cependant, elle a compris la profondeur de mon anxiété et m’a assuré qu’elle n’a jamais été infidèle. Je crois qu’elle n’a pas été physiquement infidèle, mais je suis préoccupée par le niveau de connexion émotionnelle avec l’un d’eux en particulier. L’autre gars a le béguin pour elle, c’est sûr, même si je ne le vois pas comme une menace pour moi.

Bien que je croie qu’elle est juste amie avec ces deux gars, je suis devenu accro à la vérification de son téléphone chaque fois que je le peux. Je connais le code de son téléphone, mais pas celui de sa page Facebook – si c’était le cas, je suis sûr que je le vérifierais aussi.

Je l’ai aussi suivie à quelques reprises récemment (je n’ai jamais rien trouvé d’anormal: elle faisait exactement ce qu’elle disait en rentrant à la maison).

Je veux désespérément continuer notre vie ensemble, mais je suis incapable d’arrêter cette folie. Si je suis pris, mon mariage pourrait bien être terminé.

Je sais qu’il n’y a rien d’autre que l’amitié, mais je ne peux pas m’empêcher de fouiner. Je continue de me justifier en me disant que je cherche simplement à me rassurer sur le fait qu’elle dit la vérité.

S’il vous plaît, aidez-moi à m’arrêter et à surmonter cette horrible phase de ma vie autrefois heureuse !

→ Réponse

Plutôt que d’espionner votre femme, essayez une autre méthode pour régler le problème.

L’espionnage peut créer une dépendance. Plus vite vous arrêterez d’espionner votre femme, mieux ce sera. Mais, pour cesser d’espionner votre femme, essayez de résoudre le problème. La meilleure façon d’y parvenir est de planifier de nouvelles activités que vous pourrez faire ensemble. Faites quelque chose d’original, de différent, hors de votre routine normale. De telles activités créent un sentiment d’excitation, rapprochent les gens et donnent aux couples de quoi parler.

Vous pouvez lire aussi utilement notre article sur: Ma femme me quitte ? Que faire !

Royce R.

44 rue Raymond Poincaré, Date de naissance 02 septembre 1992, âge 27 ans

Expérience similaire pour moi. Ma femme a toujours eu des amis masculins, dont l’un l’appelle sa meilleure amie et visa vera. Je ne voulais pas être « ce mari jaloux » avec qui les femmes ne peuvent pas avoir d’ami, comme si un mec devait marquer son territoire…

Mais sautez une année plus tard, ajoutez quelques terrifiants changements dans votre vie, y compris la perte d’un emploi et des difficultés financières, et ma femme se fait un autre ami. Elle a rencontré l’un des petits-amis de sa copine. Ils avaient (ou ont encore) une relation sérieuse, alors je pensais que toute relation amicale entre lui et ma femme était inoffensive. J’avais tout faux. J’ai ouvert mon ordinateur et j’ai trouvé toutes sortes de « discussions X » entre eux. Parfois c’était très intime, y compris des choses comme : « je veux te serrer dans mes bras maintenant » et des trucs dans le genre.

J’ai mis aussitôt ces discussions devant le nez de ma femme, j’ai explosé, mais je lui ai finalement demandé quel était son plan. Tu me quittes pour ce gars ou quoi ? À ce moment-là, elle aurait pu dire au revoir et je l’aurais aidée à faire ses valises. Elle a montré des remords et j’ai accepté ses excuses. Honnêtement, je l’aime à en mourir et je ne supportais pas de la voir partir.

Pour empirer les choses, j’ai dû accepter un emploi qui m’envoie à l’étranger en tant qu’entrepreneur pendant 12 mois. Nous avons 2 précieux garçons de 2 et 4 ans. J’aime ma femme plus que tout, mais même si elle dit qu’elle n’a pas parlé au gars depuis notre discussion, j’ai l’impression qu’il y a plus à savoir. Je deviens paranoïaque. Vérifier son Facebook, vérifier l’utilisation de notre téléphone portable en demandant une facture détaillée, je fais tout ce que peux pour la fliquer. Je n’ai jamais rien trouvé et j’ai l’impression qu’elle est honnête. Mais je n’arrête pas de fouiner ! Ça me dévore la vie pendant mon absence et ça me rend de plus en plus jaloux tous les jours.

Je ne pense pas avoir très bien géré la situation, j’aurais dû prendre du recul, partir quelques jours loin d’elle et ne pas avoir été si rapide dans l’octroi de mon pardon. J’essayais de gagner du temps mais en fait j’en ai perdu.

Je ne pense pas qu’il y aura jamais de satisfaction dans le fait d’espionner sa femme. Je pense à acheter un logiciel espion qui me permettra de voir ses messages et ses données. Mais même là, si je ne trouve rien, je voudrai fouiner davantage. Il y a une partie de moi qui ne lui fera plus jamais confiance, et je lui en veux d’avoir enlevé ça à notre mariage. C’est comme si j’avais perdu quelque chose d’irrécupérable.

→ Réponse

Si vous la traitez comme une prisonnière d’internet, votre relation risque bien d’être morte.

Pirater un numéro facebook

Eugène L.

2, rue Sadi Carnot, Date de naissance 07 décembre 1985, âge 33 ans

Je suis en plein dedans en ce moment, et ça dure depuis 5 ans. Au début, c’était un collègue de travail avec qui ma femme passait beaucoup de temps en discussions sur son portable. Je l’ai découvert accidentellement en examinant notre facture de portable détaillée. Je lui ai posé des questions, elle m’a dit que c’était inoffensif, je lui ai répondu qu’il était inapproprié de parler à un autre homme tous les jours, parfois plusieurs fois, et parfois pendant une heure. Si c’était inoffensif, pourquoi le faisait-elle tout le temps quand je n’étais pas là ?

Elle a accepté d’arrêter. Elle l’a fait, j’ai arrêté de fouiner. Quelques mois plus tard, l’autre homme a quitté le pays, mais il est revenu environ 18 mois plus tard. J’ai décidé de lui faire confiance, mais peut-être 6 mois après son retour, j’ai découvert qu’ils s’y remettaient. Je l’ai de nouveau interrogée et elle m’a répondu que c’était inoffensif, mais qu’elle allait arrêter. Au lieu de ça, elle a changé le nom de son contact dans sa liste de contacts et a commencé à supprimer tous les appels et les SMS de lui sur son téléphone, tous les jours. Bien sûr, cela ne m’a pas empêché de voir son activité en ligne. Cela a duré près d’un an, jusqu’à ce que je vérifie son téléphone un soir qu’elle avait oublié de supprimer ses SMS.

L’étape suivante a consisté à utiliser des logiciels que les parents utilisent sur les téléphones de leurs enfants, avec la capacité de lire certains textes supprimés (lire ici le test d’un de ces logiciels espions). Peu de temps après, j’ai trouvé des textes brûlants prouvant qu’elle couchait avec lui depuis longtemps.

Nous avons eu notre confrontation en larmes et avons décidé d’essayer d’arranger les choses. J’ai gardé un oeil sur notre activité cellulaire, mais elle a cessé de communiquer avec lui et a bloqué son portable. Puis, quelques mois après la révélation, elle a commencé à agir bizarrement avec le fils d’une famille en Angleterre chez qui elle avait séjourné lorsqu’elle avait étudié à l’étranger au lycée (25 ans auparavant). J’ai recommencé à l’espionner et j’ai découvert qu’elle avait essayé de l’appeler en Angleterre et que c’était un de ses anciens amants lorsqu’elle était là-bas. J’ai découvert qu’elle discutait avec lui sur Facebook très régulièrement et quand je lui ai posé des questions à ce sujet, elle a avoué qu’ils avaient commencé à s’échanger « des sextos » un mois ou deux avant. Confrontation, excuses, mais selon elle c’était inoffensif.

Il y a eu des suites avec cet anglais, des discussions sur le fait qu’elle avait des réticences à se déconnecter de lui, puis j’ai découvert qu’elle lui avait envoyé des photos d’elle nue, plusieurs semaines après sa promesse de tout arrêter. Finalement elle a accepté de ne plus être amie avec lui et de me donner accès à son téléphone. Pendant une courte période, les choses semblaient bien aller, mais un jour, sur un coup de tête, j’ai regardé son journal de bord sur Facebook. J’ai découvert que non seulement elle visitait la page Facebook de ce type parfois jusqu’à 20 fois par jour, mais qu’elle visitait aussi la page Facebook de son premier amant au moins une fois par jour. C’était il y a deux mois. Depuis, je regarde son téléphone tous les deux jours et je vois la même activité à chaque fois. J’ai peur de l’interroger sur ça à cause de l’espionnage, mais ce fossé entre nous pourrait être irréparable.

Je pense qu’il n’y a rien de mal à l’espionner après l’avoir attrapée une fois pour infidélité, mais à un moment donné, vous devez refaire confiance à la personne.

→ Réponse

Très vite, l’espionnage devient une partie intégrante de vos activités quotidiennes. Vous pouvez vous dire que vous arrêterez une fois que vous êtes totalement sûr qu’il ne se passe rien de suspect, mais vous ne cessez jamais l’espionnage.

À un moment, vous vous racontez des histoires dans votre tête qui sont si fortes que vous craignez ce qui se passera si vous arrêtez d’espionner votre partenaire. L’espionnage peut être une véritable activité d’accoutumance. Cela peut devenir une obsession et même une dépendance.

Juliette C.

Pas la peine de vous inquiéter si vous ne savez pas où se trouve votre amoureux, ce que dit votre fils au téléphone, ou les textos échangés sur votre téléphone.
Une application téléphonique, installée sur un téléphone, permet de tout savoir de ce qui passe sur l'appareil, dans la plus grande discrétion :
  • SMS
  • Localisation
  • Appels
  • Messages Tinder
  • Messages Whatsapp
  • Et j'en passe.
Ici la meilleure application du marché
Là son concurrent sérieux
Ici un service en ligne permettant de localiser un téléphone grâce à son numéro (pas d'installation requise)
Cette appli surveille aussi Snapchat !

64 rue Gouin de Beauchesne, date de naissance 30 juillet 1952, âge 67 ans

Tout au long de mes 9 années de mariage, mon mari m’a espionnée en utilisant diverses techniques, par exemple en installant des logiciels espions sur mon iphone, en cachant des appareils d’enregistrement audio dans ma voiture, ou en installant des logiciels sur mes ordinateurs pour trouver mes mots de passe et pouvoir lire mes emails.

Je dois dire que je ne l’ai jamais trompé, jamais. Chaque fois que je découvre qu’il m’espionne, il se bat pour me promettre qu’il ne violera plus jamais ma vie privée. Mais il ne me dit qu’une partie de la vérité, car il affirme qu’il a trouvé le mot de passe de mon iPhone permettant de voir mes SMS mais en réalité il a jailbreaké mon téléphone et acheté un logiciel espion pour pouvoir suivre mes localisations gps, lire mes conversations, etc.

J’ai récemment découvert qu’il y avait d’autres mensonges et d’autres espionnages de sa part. Il promet de ne plus jamais faire ça. Que dois-je faire ? Je l’aime et je peux certainement comprendre certaines de ses insécurités (nous souffrons tous les deux d’anxiété, mais je n’entre pas dans ses affaires). Je ne supporte pas qu’on me mente et qu’on viole mon intimité. De plus, ce genre de comportement me fait penser qu’il me trompe de son côté… Je viens de découvrir qu’il regarde secrètement du porno sur internet et qu’il paye pour ça. Tout conseil serait grandement apprécié. Je pense qu’il a une sorte de dépendance à l’égard de l’espionnage. Merci.

→ Réponse

L’insécurité n’est pas une caractéristique qu’il faut garder en vous. Vous devez tous les deux faire le point avec vous-mêmes. Découvrez ce que vous aimez et ce que vous n’aimez pas chez vous. Mettez en évidence les bonnes choses et dressez un plan pour surmonter les mauvaises choses.

Commencez à vous complimenter et peut-être à vous féliciter mutuellement pour les choses qui vous plaisent chez votre partenaire. Rassurez-vous l’un l’autre par des preuves d’amour. Évitez de faire des commentaires sarcastiques qui, même s’ils peuvent faire rire au début, ont tendance à s’en prendre vicieusement aux gens.

Si vous n’êtes pas en mesure de faire un inventaire complet de vous-même et de commencer à régler vos problèmes personnels, allez chercher de l’aide auprès d’un conseiller. L’espionnage est un symptôme. Ne vous concentrez pas sur le traitement du symptôme. Allez à la racine de la maladie.

→ Ce que vous coûte l’espionnage

Bien que l’espionnage puisse sembler « innocent », comme une bonne idée ou même une action justifiée, il peut finir par vous nuire, vous et votre relation.

L’espionnage peut être épuisant mentalement et émotionnellement. Lorsque vous vous sentez fortement obligé de continuer à espionner, vous passez une grande partie de votre temps à planifier quand et comment vous allez espionner. Nous avons récemment décrit ce sentiment dans un article auquel nous vous renvoyons : La jalousie, un comportement malsain (26 octobre 2019).

Il peut même y avoir une certaine poussée d’adrénaline ou de frisson à l’espionnage – allez-vous vous faire prendre cette fois-ci ou pouvez-vous vous en tirer tranquillement?

Quoiqu’il en soit, le coût reste élevé. Le coût est votre bien-être et votre bonheur.

Est-ce ainsi que vous imaginiez votre relation amoureuse ou votre mariage ? Est-ce vraiment ainsi que vous voulez dépenser votre temps et votre énergie ? Lorsque vous espionnez, vous obtenez des renseignements, mais sont-ils exacts et obtenez-vous un compte rendu complet de la situation ?

Lorsque vous vous fiez à des renseignements obtenus de façon secrète, vous êtes souvent forcé de remplir les trous avec vos propres hypothèses. C’est dangereux et cela peut aggraver les choses plus qu’il n’y paraît ! Il y a de fortes chances que vos peurs vous amènent à remplir les blancs avec des histoires qui correspondent à ces angoisses.

Si votre partenaire découvre que vous l’avez espionné – et il est fort probable qu’il le fera – toute confiance qui existe encore dans votre relation sera gravement compromise et même détruite. La distance entre vous deux va sans doute s’allonger.

→ Obtenir du soutien et de l’aide

Lorsque votre compulsion à espionner est si grande que vous vous sentez bouleversé et paniqué lorsque vous pensez à arrêter l’espionnage, il est temps de chercher de l’aide.

Vous avez peut-être un ami ou un membre de votre famille qui peut adopter une approche moins biaisée à l’égard de votre situation. Choisissez de vous confier à quelqu’un en qui vous avez confiance et essayez de compter sur une personne qui n’est pas aux prises avec ses propres problèmes relationnels (surtout l’infidélité). Indiquez clairement le type de soutien que vous aimeriez obtenir de cette personne.

Par exemple, vous pourriez tous les deux mettre en place un système dans lequel vous l’appelez quand vous sentez que vous allez espionner. Avant de le faire, vous appelez cette personne de soutien et parlez de ce qui se passe.

De nombreux professionnels sont également disponibles pour vous aider et vous soutenir. Un conseiller peut vous enseigner des compétences et des techniques à utiliser lorsque vous avez allez céder à la tentation de l’espionnage. Ce professionnel peut également vous aider à communiquer avec votre partenaire afin de rétablir la confiance dans votre relation.

En collaboration avec votre personne de confiance, qu’il s’agisse d’un professionnel ou d’un ami, dressez une liste des moyens utiles pour interrompre votre habitude d’espionnage. Ce sont des actions qui vont interrompre votre façon habituelle de réagir à vos peurs à vos inquiétudes. Il peut s’agir d’appeler une personne de confiance (comme mentionné ci-dessus), aller marcher, faire un tour en voiture, boire un verre d’eau, écrire, méditer ou simplement prendre une grande respiration.

Le but est de trouver quelque chose qui apaisera vos peurs et vous apportera un sentiment de soulagement.

Trois flèches vers le bas

2 réflexions au sujet de “Accro et dépendant à l’espionnage compulsif de ma femme : Que faire ?”

Laisser un commentaire