Comment gérer les téléphones portables à l’école ?

Photo of author
Écrit par Agnès Michaud

Une passion pour la technologie alliée à une soif viscérale de la rendre utile aux relations humaines.

Mythes liés aux téléphones portables à l’école

Il existe un large éventail de mythes sur les téléphones portables dans l’environnement scolaire, souvent partagés par des non-professionnels, comme les parents, qui ne comprennent souvent pas comment fonctionnent les restrictions sur les téléphones portables et à qui s’appliquent réellement les interdictions.

Nous allons nous concentrer sur les plus répandus.

Mythe n° 1 – L’interdiction des téléphones portables à l’école signifie que les téléphones sont également interdits pendant les cours

L’un des arguments les plus fréquents dans le débat sur les téléphones portables à l’école repose sur l’idée qu’un téléphone est un outil qui peut être utilisé efficacement dans l’enseignement :

  • comme méthode de transmission
  • source d’information
  • etc.

Une interdiction des téléphones portables nous priverait de ces avantages.

Ce point est manifestement mal compris : les restrictions relatives aux téléphones portables à l’école s’appliquent aux activités des élèves en dehors de l’approbation et des instructions de leur enseignant ! Elles ne s’appliquent pas aux situations où un enseignant demande aux élèves de sortir leur téléphone et de l’utiliser activement pour une tâche d’apprentissage.

Le téléphone portable devient un outil d’apprentissage

Nous ne devrions pas nous inquiéter que les enfants l’utilisent pendant les cours.

En fait, l’interdiction du téléphone portable ne limite pas le travail de l’enseignant, ni les activités qu’il organise. Les smartphones peuvent donc être utilisés librement pour toute activité utile organisée par l’enseignant.

jeune enfant sur sa tablette au lit

Mythe n° 2 – L’utilisation du téléphone comme mesure de sécurité pour les situations d’urgence

Parmi les mythes présentés principalement par les parents figure la croyance qu’un téléphone peut assurer la sécurité de leur enfant en cas d’urgence.

Par conséquent, leur enfant devrait toujours avoir un téléphone portable prêt à appeler à l’aide lorsqu’il est à l’école.

Tout d’abord, il convient de préciser que la sécurité et la protection des enfants pendant le temps scolaire relèvent de la responsabilité de leur école

C’est l’école qui assure la sécurité (et cela doit être garanti par la direction de l’école ou l’organe directeur).

  • Si un élève se blesse à l’école, il doit le signaler à un enseignant
  • un adjoint
  • ou un directeur d’école au lieu de téléphoner à la maison

L’incident est traité par l’école, qui doit informer les parents. Les enseignants peuvent même aller en prison si un enfant est blessé à la suite de la négligence d’un enseignant !

Pour les situations d’urgence, les écoles ont mis en place des politiques de gestion de crise, qui décrivent la marche à suivre pour chaque problème spécifique.

En plus, l’utilisation d’un téléphone portable en cas d’urgence à l’insu de l’enseignant n’est pas souhaitable

Elle peut susciter la panique chez les parents contactés par l’enfant, alors qu’il ne s’est rien passé de grave et que c’est seulement l’enfant qui veut partager ses émotions avec ses parents.

De même, un enfant peut déclencher une intervention des services de secours alors que l’incident aurait pu être réglé facilement sur place.

Adolescente harcelée à l'école

Mythe n° 3 – Un téléphone portable à l’école est nécessaire pour que les parents gardent en permanence leur enfant sous contrôle

Ce mythe est étroitement lié au précédent.

Il convient de noter, une fois encore, que les parents ne doivent PAS contrôler leurs enfants pendant les heures de classe. C’est la responsabilité de l’école (et la responsabilité qui en découle pour tout problème).

Si les parents ont besoin d’envoyer un message urgent à leur enfant, ils peuvent toujours contacter le bureau de l’école ou l’enseignant concerné. Les contrastes dans cette discussion sont intéressants :

  • les parents veulent la liberté pour leurs enfants
  • mais, en même temps, ils veulent les contrôler strictement, même lorsque les enfants sont confiés à quelqu’un d’autre

Enfant à lunettes (jeune garçon) sur son téléphone

Mythe n° 4 – Pendant les pauses, les enfants devraient bénéficier de la liberté dont ils ne disposent pas pendant les cours. En limitant les téléphones portables, nous supprimons leur liberté

Cet argument est souvent utilisé par ceux qui ne réalisent pas que même les temps de pause entre les cours ont un but.

Il ne s’agit pas du « temps libre » de l’enfant mais d’une partie du processus éducatif.

  • Les temps de pause servent notamment à un court repos (de l’esprit et du corps)
  • à la préparation de la leçon suivante
  • aux besoins physiologiques
  • à la communication interpersonnelle nécessaire à la participation de l’enfant à un groupe social (simplement « bavardage et commérage »)

L’école est en fait l’un des rares endroits (à l’exception des classes et des clubs extrascolaires) où l’enfant peut se socialiser par un contact direct, qui ne peut être remplacé par des discussions et des échanges sur internet.

  • Cela aide à développer les compétences de communication non verbale (expression faciale, gestes)
  • la résolution des conflits
  • les compétences d’adaptation
  • le respect mutuel
  • les caractéristiques physiques (odeur, capacité physique), etc.

Ces éléments ne peuvent être simulés par la technologie. Chaque jour, les enfants disposent de leur temps libre après la dernière leçon ou le déjeuner. À partir de ce moment, ils peuvent utiliser leur téléphone portable librement, dans les limites fixées par les parents.

deux jeunes adolescentes sur leur telephone

Mythe n° 5 – L’interdiction des téléphones portables à l’école entraînera un effet d’interdiction – les téléphones seront utilisés en secret

Cela n’a pas été confirmé par les écoles qui ont maintenu des limites strictes depuis un certain temps. Une école bien gérée introduit l’interdiction des téléphones portables en même temps que de nouvelles opportunités.

Pour introduire une interdiction de téléphone portable dans l’établissement, l’école doit disposer d’une gamme suffisante de zones de détente et de sport :

  • un endroit pour les jeux de ballon
  • le baby-foot
  • le tennis de table
  • les jeux de société
  • les jeux de construction
  • les chaises
  • les livres
  • les zones de détente
  • le matériel artistique et musical
  • un espace en plein air pour une promenade, etc.

 Certains parents installent dans le téléphone familial l’application Mspy capable de :

  • espionner discrètement le téléphone
  • enregistrer les réseaux sociaux comme Tinder, Facebook et autres Viber
  • localiser et copier les SMS

Ici la démonstration gratuite de l’application.

3 enfants accro à leur téléphone


Comment gérer les téléphones portables à l’école ?

Il n’y a pas de plus grande distraction en classe qu’un élève qui utilise un téléphone

Les enseignants sont quotidiennement confrontés à la question des téléphones portables à l’école.

  • D’un côté, les enseignants veulent que les élèves apprennent à gérer leur téléphone par eux-mêmes.
  • D’autre part, la distraction créée par les téléphones peut être préjudiciable tant aux élèves qu’aux enseignants.

Des luttes de pouvoir s’ensuivent, faisant perdre un temps précieux en classe. C’est pourquoi les enseignants ont besoin de stratégies pratiques et applicables pour gérer les téléphones dans leurs classes.

Le bon côté

La plupart des écoles autorisent les élèves à avoir des téléphones portables pour des raisons de sécurité, ce qui ne devrait pas changer tant que les violences dans les écoles resteront monnaie courante. Mais les téléphones ne sont pas seulement des outils d’urgence ; ils peuvent aussi être des outils précieux en classe.

  • S’il y a un mot ou un concept qu’un élève ne comprend pas, il peut trouver des informations instantanément.
  • Les téléphones sont équipés de calculatrices ainsi que de correcteurs d’orthographe et de grammaire.
  • Plus important encore, les téléphones permettent aux élèves de communiquer entre eux et avec des experts dans les domaines qui les intéressent.

La question demeure toutefois de savoir si l’utilisation des téléphones portables à l’école est supérieure à la distraction qu’ils provoquent.

Les inconvénients

La plupart des enseignants vous diront que les téléphones portables nuisent à l’apprentissage en classe, et les recherches le confirment.

  • 50 % des adolescents se sentent dépendants des appareils mobiles (sondage pour Common Sense Media, 2019).
  • Le rapport indique également que 78 % des adolescents vérifient leurs appareils au moins toutes les heures
  • et que 72 % d’entre eux ressentent le besoin de répondre immédiatement aux textos, aux messages sur les réseaux sociaux et aux autres notifications.

Le document indique également que le multitâche (par exemple, le fait de basculer entre plusieurs écrans ou entre les écrans et les personnes) nuit à la capacité d’un enfant à apprendre et à travailler efficacement.

Deux jeunes adolescents textotent

Les étudiants ont tendance à être très sensibles aux types de distractions qu’offrent les smartphones

  • Ma collègue a surpris un élève en train de regarder Grey’s Anatomy pendant son cours
  • D’autres élèves tweetent
  • envoient des SMS
  • écoutent de la musique alors qu’ils devraient être en train de travailler

Vous vous désavantagez lorsque vous êtes activement engagé avec votre appareil mobile en classe et que vous n’êtes pas engagé dans ce qui se passe.

La solution

Certains de mes collègues enseignants et administrateurs disent que les élèves doivent apprendre à gérer efficacement leur téléphone en classe par eux-mêmes. Personnellement, je pense que mes élèves ont besoin d’un peu d’aide à cet égard.

Cette année, j’ai mis en place un système de rangement des téléphones dans ma classe. Les élèves devaient placer leurs appareils dans une pochette portant leur nom lorsqu’ils entraient dans la classe.

J’ai fait de cette procédure une politique officielle de la classe et j’ai expliqué mon raisonnement aux élèves lors d’une discussion franche. Les parents et les élèves devaient approuver cette politique.

Le stockage des téléphones a changé la donne dans ma classe

Les élèves n’ont pas rechigné et ont même semblé apprécier le temps passé loin de leurs téléphones. Ils ont réalisé qu’ils pouvaient se passer de leur téléphone pendant toute une période de cours sans que ce soit la fin du monde.

Pour être plus attentifs en classe (ou même en dehors de l’école) les élèves devraient essayer d’entraver leurs habitudes :

  • en éteignant leur téléphone
  • ou en le mettant en mode avion pour éviter de le consulter constamment

Si vous partagez ce conseil avec les élèves, cela peut les aider à prendre conscience du problème et à travailler pour le changer.

Lorsque j’ai expliqué à mes élèves les recherches sur l’impact négatif des téléphones portables à l’école, ils ont plus facilement accepté de les ranger pendant les cours.

Le concept de bonheur avec un Smiley

 

Conclusion

L’utilisation des téléphones portables à l’école n’est pas prête de disparaître

Apprendre à les gérer et à les manipuler efficacement est donc une compétence précieuse à acquérir pour les élèves.

Ce processus m’a permis de mieux comprendre ma propre dépendance au téléphone portable. Maintenant, à l’instar de mes élèves, je m’efforce de profiter un peu plus de ma vie sans mon téléphone.

Comment réglementer l’utilisation des téléphones mobiles à l’école ?

La limitation de l’utilisation des téléphones portables pendant les récréations ne nuit pas du tout aux enfants, au contraire, elle a un effet nettement positif sur eux. Elle offre quelque chose qui ne peut pas être fourni par la famille et la technologie :

  • en particulier, une chance de socialiser directement
  • l’ensemble des compétences connexes pour résoudre les conflits
  • établir et maintenir une véritable amitié
  • gérer leurs émotions
  • contrôler leur propre comportement
  • essayer de nouvelles opportunités
  • enfreindre les règles et en accepter la responsabilité
  • réussir dans les disputes, etc.

Cependant, il est toujours nécessaire que l’école fournisse un espace pour des activités de loisirs significatives :

  • zones de détente
  • zones sportives
  • etc.

Réglementer l’utilisation des téléphones portables est souhaitable et utile, notamment dans les écoles maternelles et primaires (jusqu’à 12 ans). Par la suite, les restrictions peuvent être progressivement assouplies.

Quelques applications invisibles permettent de tout savoir sur un téléphone cible – Certains couples l’installent réciproquement sur leur téléphone et celui de leur enfant pour pouvoir se localiser et se monitorer en temps réel (en toute connaissance de cause) :

MSpy espionne les réseaux sociaux et les conversations sur un téléphone

Le logiciel espion

mSpy bannière promotionnelle

0 réflexion au sujet de « Comment gérer les téléphones portables à l’école ? »

Laisser un commentaire