Applications de contrôle parental : La surveillance n’est pas la même chose que l’espionnage

Photo of author
Écrit par Agnès Michaud

Sécuriser et protéger nos connexions : Connexions familiales / Connexions internet

Ma page Facebook

Les familles ont besoin de la confiance de tous leurs membres pour fonctionner, ce qui peut souvent susciter des sentiments contradictoires chez les parents.

  • Les enfants ont besoin qu’on leur fasse confiance
  • Mais jusqu’où peut-on aller et comment trouver un équilibre entre la confiance, leur sécurité et votre responsabilité en tant que parent ?

Si vous installez une application de contrôle parental, est-ce la même chose que de regarder dans leur journal intime ?

Voici comment tracer la limite entre une éducation parentale responsable et un comportement trop intrusif.


Soyez transparent

La confiance commence par la transparence dans tous les domaines.

Lorsque votre famille s’assoit pour discuter des règles sous votre toit, vous devez non seulement :

  • clarifier les règles et les punitions en cas de non-respect
  • mais aussi la raison d’être de ces règles

Si tout le monde comprend bien ce qui vous préoccupe et pourquoi vous prenez les mesures que vous prenez, les infractions aux règles seront moins probables.

De même, les mesures que vous prenez pour faire respecter les règles et leur raison d’être doivent également être ouvertes et directes :

Une mère espionne sa fille
Une mère espionne sa fille

Si vous installez une application de contrôle parental sur leur appareil, prenez le temps d’expliquer :

  • ce que vous faites avec cette application
  • ce qu’elle fait précisément
  • ce que vous pouvez voir et pourquoi

Réparez les erreurs

Les adolescents doivent savoir que les erreurs sont une partie inévitable, et en fait nécessaire, de la vie et du développement personnel.

Il s’agit d’un principe fondamental mais, malheureusement, il n’est pas toujours bien mis en pratique par les adultes.

Si vous commettez une erreur ou si vous contribuez en partie à une mauvaise communication, validez le point de vue de l’adolescent et reconnaissez votre part dans l’erreur. C’est l’occasion de montrer comment gérer nos erreurs aussi bien que nos succès.

Admettez que vous ne savez pas tout

Si un adolescent vous pose une question qui vous laisse perplexe, ou si quelque chose que vous avez dit s’avère incorrect, c’est l’occasion idéale de montrer qu’il n’y a pas de honte à ne pas savoir quelque chose.

Les adultes peuvent parfois être tentés de s’engager dans une lutte de pouvoir ou d’avoir raison plutôt que de simplement admettre qu’ils avaient tort.

Un simple « Je me suis trompé et je te remercie d’avoir pris le temps d’examiner la question » est très utile.

Les adolescents sont experts pour détecter les faux, et s’ils se rendent compte que vous inventez une réponse, votre crédibilité s’envole. Admettre que vous ne savez pas quelque chose ou que vous vous êtes trompé :

  • montre que vous êtes humain
  • renforce votre crédibilité (paradoxalement !)
  • et vous rend attachant

Flèche double vers le bas

Résolvez les problèmes en collaboration

Il faut s’exprimer :

  • lorsque l’on est confronté à un dilemme
  • que l’on reste bloqué sur une réponse
  • ou que l’on est déchiré sur la façon de procéder

Cela vous donne une occasion d’être authentique.

Le temps qu’il faut pour communiquer votre processus et le rendre visible n’est pas toujours possible, mais lorsque nous le faisons, cela communique l’authenticité et conduit à des relations plus proches et plus authentiques.

Fournissez des commentaires honnêtes

Combien de fois répétons-nous à nos enfants qu’ils doivent défendre leurs intérêts ?

La défense de soi implique de donner un feedback honnête, et c’est quelque chose que nous pouvons modéliser en veillant à ce que le feedback que nous donnons soit diplomatique et équilibré, avec des commentaires positifs et négatifs.

  • Par exemple, dire à un adolescent qu’il est « têtu » peut couper la communication
  • Il peut être plus utile de lui dire qu’il a une « forte détermination » ce qui, dans ce cas, lui met des bâtons dans les roues

Nous pouvons également expliquer que cette même détermination peut le propulser vers le succès. Ce faisant, nous démontrons qu’il est possible de donner un feedback sur un comportement particulier sans juger la personne dans son ensemble.


Donnez l’exemple d’un bon comportement

Si vous fixez des règles pour la famille en ce qui concerne les appareils, toute la famille devrait s’y conformer.

Pas la peine de vous inquiéter si vous ne savez pas où se trouve votre amoureux, ce que dit votre fils au téléphone, ou les textos échangés sur votre téléphone.
Une application téléphonique, installée sur un téléphone, permet de tout savoir de ce qui passe sur l'appareil, dans la plus grande discrétion :
  • SMS
  • Localisation
  • Appels
  • Messages Tinder
  • Messages Whatsapp
  • Et j'en passe.
Ici la meilleure application du marché
Là son concurrent sérieux
Ici un service en ligne permettant de localiser un téléphone grâce à son numéro (pas d'installation requise)
Cette appli surveille aussi Snapchat !

Des règles telles que :

  • « pas d’appareils à table »
  • « pas de partage de photos personnelles »
  • « télévision à certaines heures seulement »

…doivent être respectées par tous, à la fois pour limiter la tentation d’enfreindre les règles et pour contribuer à créer une norme spécifique.

Respectez l’intimité dans le monde « réel »

Des habitudes simples comme frapper à des portes fermées aideront vos enfants à comprendre la courtoisie et le respect.

Des applications mobiles peuvent vous aider à faire un monitoring discret et efficace :

Discutez de leurs habitudes sur internet

Parler avec les enfants de ce qu’ils font en ligne, et de ce que vous faites en ligne, est un bon moyen de maintenir la transparence.

  • Interrogez vos enfants sur les jeux auxquels ils jouent
  • les applications qu’ils utilisent
  • les amis qu’ils ont rencontrés en ligne
  • encouragez-les à vous interroger également à ce sujet

Ils ne seront probablement pas ravis d’apprendre comment vous payez vos factures, mais si vous établissez une norme d’honnêteté et d’ouverture, ils suivront.

Pratiquez la confiance

La confiance se gagne, elle ne se donne pas, et la meilleure façon de la construire est de laisser vos enfants la gagner.

Les limites à la confiance

Quel que soit le degré de confiance d’un élève d’école primaire, il ne devrait probablement pas aller seul au magasin, par exemple.

Mais cherchez des moyens de montrer que vous faites confiance à vos enfants, par exemple en les laissant faire les tâches ménagères et les devoirs par eux-mêmes.

Soyez honnête

La vérité est que même les meilleurs enfants peuvent parfois briser votre confiance.

Ils peuvent le faire pour toutes sortes de raisons, des plus sincères aux plus égoïstes. Mais lorsqu’ils se font prendre, vous devez rester honnête à la fois sur la manière dont vous les avez surpris et sur ce que vous ressentez.

Adolescente faisant des bêtises

Si une application a attiré votre attention sur le non-respect des règles, assurez-vous de l’informer de la manière dont vous l’avez appris.

L’instauration et le maintien de la confiance demandent du travail, et les applications de contrôle parental peuvent y contribuer en prouvant que les enfants respectent les règles.

Pour en savoir plus sur l’utilité d’une application de contrôle parental, essayez-la gratuitement !

1 réflexion au sujet de « Applications de contrôle parental : La surveillance n’est pas la même chose que l’espionnage »

Laisser un commentaire