L’iPhone est-il vraiment un téléphone féminin ?

Photo of author
Écrit par Ferragus Labrosse

Une passion pour la technologie alliée à une soif viscérale de la rendre utile aux relations humaines.

Avec la sortie du nouvel iPhone, plus de discussions que jamais ont circulé concernant la préférence pour les smartphones.

Bien que la taille plus petite et plus élégante de l’iPhone ait été un argument de vente dans les modèles précédents, ce qui servait auparavant d’argument de vente sera abandonné en faveur de ce qui semble être un écran plus populaire et plus grand, rivalisant avec la ligne de téléphones massifs d’Android.

Je me rappelle cet article de Phonandroid.com qui indiquait que les femmes préfèrent effectivement les produits Apple, tandis que les hommes préfèrent Samsung.

Les résultats étaient basés sur une enquête internet menée auprès d’un nombre extrêmement modeste de participants, qui a révélé que 45 % des femmes préféraient l’iPhone, tandis que les hommes (à l’exception de la tranche d’âge de 50 à 59 ans) préféraient Samsung.

Il ne s’agit pas nécessairement d’une conclusion gravée dans la pierre, mais elle est néanmoins fascinante, car les résultats répondent à un argument courant dans la culture technologique.

L’iPhone, pour tout le monde sauf les amoureux d’Apple, n’est qu’un gadget de fille avec toute la sophistication technologique d’une Barbie des années 1980.

Ce commentaire m’a particulièrement intéressé ; il reflète ce que j’ai personnellement entendu de mes amis férus de technique.

  • Ce n’est pas seulement qu’ils considèrent l’iPhone comme un produit de femme
  • Selon beaucoup, toute la marque Apple a été commercialisée à l’intention des femmes

Trois arguments retentissants étayent cette conviction :

  • 1) les produits sont généralement plus petits, ce qui les rend optimisés pour les petites mains
  • 2) leurs fonctions sont plus faciles à saisir et ils sont livrés prêts à l’emploi
  •  3) le design cosmétique est plus féminin

Les personnes qui « s’y connaissent en informatique » et qui aiment la possibilité d’améliorer un système de leur propre chef se détourneraient prétendument du Macbook au profit d’un PC. Il est vrai qu’il existe un manque important d’options logicielles applicables à la marque Mac, ainsi que des options de modèles d’ordinateurs limitées par rapport au large éventail de marques et de modèles de PC.

samsung galaxy s22

Stratégies générales et publics cibles totalement différents

En examinant de plus près le marketing respectif des grandes marques de smartphones, on peut certainement affirmer que les stratégies générales, ainsi que les publics cibles, ont été très différents.

Bien qu’une pomme ou un léopard des neiges ne soient pas explicitement plus féminins que masculins, la décision de nommer des produits avec cette ligne d’imagerie, par rapport à ceux qui seraient plus agressifs, robustes ou « liés à la technique » est une indication du ciblage du genre.

La campagne « Droid Does » d’Android, qui mettait en scène un petit robot vert devenu depuis la mascotte de la marque, a coûté à la société 100 millions de dollars rien qu’en 2009. Investir autant dans un singulier dessin animé mécanique qui reflète le genre de jouets avec lesquels les hommes jouaient lorsqu’ils étaient enfants (Transformers, Legos) envoie certainement un message.

Campagne publicitaire Droid Does de 2009

De nombreuses études ont été menées sur les différentes habitudes sociales des utilisateurs d’iPhone et d’Android.

En 2010, le site de rencontres OkCupid a publié des données sur les habitudes sexuelles de ses utilisateurs en comparaison avec les types de téléphones qu’ils utilisaient. Les réponses de 10 000 utilisateurs ont indiqué :

« Un utilisateur d’iPhone de 30 ans a eu deux fois plus de partenaires sexuels qu’un utilisateur d’Android du même âge. »

Si la plupart des personnes achetant un smartphone pour la première fois optent pour un Samsung, 1/5 des propriétaires d’Android passent à Apple. En fait, Apple a pris trois fois plus de clients à Samsung que Samsung n’en a pris à Apple l’année dernière.

De nombreux autres facteurs peuvent avoir influencé les choix d’Apple en matière de design, on peut donc se poser une question pertinente :

  • Les décideurs d’Apple ont-ils conçu et commercialisé un téléphone expressément destiné aux femmes ?
  • Ou ont-ils simplement conçu et commercialisé un téléphone en fonction des préférences du public qui existaient au moment de la création de l’iPhone ?

Il est essentiel de considérer que si les fruits et les gros chats ne sont pas « masculins », les robots le sont résolument, ce qui indique que ce n’est pas Apple qui a construit un smartphone avec un sexe en tête, mais Samsung. On peut d’autant plus soutenir qu’une pomme est plus neutre que féminine.

Voir aussi : Être sûr de localiser iPhone et Android en 2022

Qu’est-ce que ces associations signifient ?

Les tendances susmentionnées en matière de préférence pour les smartphones dans notre société donnent sans aucun doute à réfléchir, mais à moins que l’iPhone ne s’intègre tout simplement plus facilement à la vie d’une femme qu’un appareil plus grand, il n’y a aucune raison de supposer que l’iPhone est un appareil pour les femmes.

 Mise en garde

Il existe des applications-espionnes qu’un de vos proches peut installer de manière invisible dans votre téléphone.

Elles rappatrient ensuite vos mots de passe mais aussi vos discussions sur les réseaux sociaux et vos SMS/MMS.

MSpy espionne les réseaux sociaux et les conversations sur un téléphone

Le logiciel espion

mSpy bannière promotionnelle

0 réflexion au sujet de « L’iPhone est-il vraiment un téléphone féminin ? »

Laisser un commentaire