Pourquoi les ados adorent Snapchat et ce que doivent savoir leurs parents

— Article dernièrement modifié le 31 Mar 2017 @ 15 h 44 min

Vous pensiez qu’être abonné à Facebook fait de vous un parent à la mode ou dans le coup ? Non, c’est fini ! Facebook et Twitter sont en majorité utilisés par les plus de 30 ans à l’heure où j’écris ces lignes.

Les parents qui connaissent Instagram sont un peu plus dans le vrai, mais aujourd’hui ce ne sont plus les réseaux sociaux qui sont à la mode mais les messageries instantanées : des logiciels basés sur les messages que l’on s’envoie.

Le monde technologie bascule du monde du statuts à mettre à jour à celui du cliché et du chat. SNAP/CHAT. Ca vous rappelle quelque chose ?

Le monde évolue de l’ordinateur portable à la tablette, de l’actualité à l’instant présent, de l’historique au moment, de statuts publics à l’intimité.

Eh ! Oui. La messagerie SNAPCHAT (https://www.snapchat.com/l/fr-fr/) a le vent en poupe et voici pourquoi. Elle devient l’application préférée des adolescents, et dans les années à venir elle suivra le même parcours que Facebook, elle se fera appropriée par les adultes.

– Une définition de Snapchat –

Il s’agit d’une application de messages photographiques et vidéos. Les utilisateurs peuvent rapidement partager photos et vidéos depuis leur téléphone, à leur groupe d’amis. Soit les images sont partagées telles quelles, soit on leur ajoute un message écrit ou on les trafique à l’aide d’effets rigolos.

Son succès est dû au fait que les utilisateurs peuvent inclure une durée de vie à leurs photos ou vidéos : une fois qu’elles sont lues elles sont effacées, ne laissant aucune trace dans un quelconque historique.

Deuxième atout : rien de plus simple que d’utiliser cette app : il vous faut seulement un smartphone et votre doigt:)

Comment Snapchat fonctionne ?

  • SNAP : vous envoyez votre photo ou vidéo et celui qui la reçoit n’a que quelques secondes pour la visionner avant l’effacement. Cela s’utilise comme un simple SMS.
  • STORIE : c’est une série de clichés qui récapitule 24 heures de clichés.
  • SNAPBACK : c’est la réponse faite par celui qui reçoit le cliché.
  • SCORE : Plus vous utilisez Snapchat, plus votre « score » est élevé, un système de points et de bonus est mis en place.
  • Des FILTRES et des STICKERS permettent d’agrémenter vos photos.
Adolescente sur Snapchat

Adolescente sur Snapchat

Ce qui plaît aux adolescents, c’est facile : La rapidité est extrême.

Prenez un cliché, ajoutez un message ou un smiley, un commentaire, puis envoyez-le sans délai. Les adolescents se sentent vite à l’aise puisqu’ils réussissent très vite à manier toutes les facettes de l’application.

C’est éphémère

Snapchat n’est pas là pour enregistrer un historique ou effectuer une capture : c’est juste une histoire de partager un moment avec ses potes.

Dans snapchat rien ne dure plus d’une journée. Les ados envoient ce qu’ils vivent sur le moment et ne se soucient pas de savoir si cette image sera conservée.

Elle ne le sera pas : elle sera automatiquement effacée par celui qui le reçoit.

Pas de problème de partage, non plus, avec le reste du monde comme sur Facebook.

C’est visuel

Une image résume une centaine de mots. Instagram avait compris cet adage, mais les images restent sur Instagram, et un effet « œuvre d’art » s’installe sur son site.

Sur Snapchat ce n’est pas le cas, tout simplement en raison du caractère éphémère de ce que vous partagez.

Les images évitent d’écrire du texte : ça plaît forcément aux adolescents (voir cet article expliquant pourquoi les adolescents aiment le film Les Animaux Fantastiques bourré d’effets spéciaux).

C’est authentique

Les ados pensent que ce moyen de communication reflètent davantage la véritable vie de leurs amis. Facebook et Instagram permettent de faire le tri dans ce que vous partagez. Sur Snapchat, on considère qu’on obtient une image plus naturelle de la personne.

Un meilleur contrôle ?

Même si ce n’est pas forcément vrai, les adolescents pensent avoir un meilleur contrôle sur ce qu’ils envoient : seuls leurs amis reçoivent les images. Pas de parents pour avoir un visu sur ce qu’ils font ! (voir : Parents, pourquoi espionner votre enfant)

Pas de pression

Les adolescents ont le sentiment d’avoir un contrôle total sur l’application puisque les messages ne restent pas visibles sur le long terme. Nous verrons plus tard que ce sentiment est parfois faussé, mais c’est vrai que par rapport à d’autres réseaux sociaux, Snapchat permet à ses utilisateurs de choisir et contenir ses destinataires.

Les blagues peuvent rester au sein d’un groupe, les images rester entre amis. Les expériences sont partagées uniquement avec ceux que l’on choisit.

En plus, avec Snapchat il n’y a pas nécessité à être « ami » avec sa mère ou son père : quoi de plus plaisait de savoir que ce nous vivons ne sera pas connu de nos parents ?

L’originalité de nos adolescents

Nous-mêmes marquions notre différence en utilisant Facebook plutôt que Myspace, nos enfants se sentent différents de nous en utilisant Snapchat à la place de Facebook.

Ce besoin d’être différent n’est pas à prendre à la légère : c’est la raison pour laquelle nous pensons que Snapchat va prendre, dans les années à venir, le même chemin que les réseaux sociaux que nous connaissons.

Une communication en temps réel

Les « snapbacks » sont les réponses envoyées à votre snapchat. Vos amis peuvent le faire très rapidement, et pour améliorer ce sentiment d’inter-connection, l’application vous dit qui a vu votre image en temps réel.

C’est tout simplement fun

Snapchat est fun à utiliser : des filtres permettent de modifier votre photo, il y a la possibilité d’insérer un visage, des légendes, ou tout simplement de rigoler entre amis sur une vue particulière.

Snapchat est populaire

Il possède déjà 200 millions d’utilisateurs dans le monde et les ados qui ne l’utiliseront pas vont vite se sentir à l’écart. Cela ne va qu’accentuer encore plus sa popularité, comme un effet boule de neige.

– Ce que les adultes doivent savoir sur Snapchat –

Que Snapchat soit populaire ne veut pas dire qu’il doit l’être et que nos ados ont raison de l’utiliser. Voici de quoi vous faire une opinion sur les avantages et les inconvénients de cette application :

Les règles d’utilisation

Elles prescrivent que l’utilisateur doit avoir au moins 13 ans, et qu’en-dessous de 18 ans il doit avoir la permission de ses parents.

Ensuite les conditions d’utilisation de Snapchat précisent que la liste de tous les contacts de la personne est conservée par Snapchat, dans ses serveurs. Souvent sans le savoir, l’ado donne ses contacts familiaux et amicaux à la société.

Troisièmement Snapchat conserve les bénéfices des droits de l’image envoyée par l’utilisateur.

Grimace sous Snapchat

Un faux sentiment de sécurité

L’atout de vente principal de Snapchat est le côté éphémère des photos envoyées : elles sont censées être effacées au bout de quelques secondes après la visualisation par le destinataire. De même, une fonction est censée vous avertir si le destinataire prend un screenshot (une impression d’écran) de votre image ou l’enregistre sur son appareil.

D’abord, savoir que votre image est enregistrée ne vous donne pas beaucoup plus de contrôle sur elle.

Ensuite deux moyens sont utilisés pour contourner le frein au sauvegarde de l’image :

  • 1/ le destinataire reçoit votre image, passe son smartphone en mode « avion » (hors connexion internet), prend une impression d’ écran ou enregistre votre image, puis repasse en mode « avion OFF » – Vous ne saurez jamais que votre image a été sauvegardée puisqu’il n’y aura pas eu de connexion entre vos appareils.
  • 2/ le destinataire reçoit votre image, et utilise un deuxième smartphone (ou un appareil photo) pour prendre un cliché de votre image. Là encore vous n’en saurez jamais rien !

Il existe certainement d’autres moyens de faire. L’important, pour vous en tant que parent, c’est d’en avertir votre enfant et de lui rabâcher que de toute façon, rien n’est jamais privé ou transparent sur internet.

L’instantanéité peut être dangereuse

L’intérêt de Snapchat est d’envoyer des photos instantanées de votre vie quotidienne. Mais chez les adolescentes, cette addiction au moment présent peut se révéler dangereux.

En effet, les ados sont parfois particulièrement sensibles et émotifs. Pressés par leur emportement, ils peuvent faire le mauvais choix au mauvais moment, et prendre un cliché de ce qu’il ne fallait pas, sans se rendre compte des conséquences.

Même le plus intelligent des enfants peut prendre parfois de mauvaises décisions. Au pire, prévenez-le du manque d’intimité sur internet ou privez-le de son smartphone à des moments « fatidiques » comme par exemple la nuit et lorsqu’il prend sa douche.

Moins de risque de parler avec un étranger

Sur Snapchat, il y a moins de risque de parler avec un étranger que sur d’autres réseaux sociaux. Tout simplement parce que l’application utilise le répertoire perso de l’adolescent en guise de contacts.

Certes des étrangers peuvent tout d’un coup utiliser le smartphone de leur copain ou de leur copine, mais le risque est quand même plutôt réduit par rapport à d’autres réseaux qui eux peuvent être ouverts au public.

Chaîne officielle Snapchat sous Youtube :

https://www.youtube.com/user/OfficialSnapchat/videos

Chaîne Youtube de Snapchat

Il peut exister une certaine pression

Dans Snapchat, la pression repose sur l’envie d’être dans le coup. Certains adolescents veulent tellement apparaître comme étant « cool » aux yeux de leurs amis qu’ils peuvent devenir accro à Snapchat.

Snapchat peut devenir dans ce cas une drogue qui peut nuire à leur santé et à leur concentration, principalement à l’école. A vous de leur inculquer la modération.

La manipulation sur Snapchat est également possible

Certains utilisateurs de Snapchat se prennent toujours en photo avec des amis ou entourés de personnes « cool » ce qui donne l’impression qu’ils sont très populaires.

Or cette impression n’est qu’un leurre si cet ado ne diffuse que ces moments-là de la journée. Il ne se montrera pas quand il est seul, quand il s’ennuie, quand il fait une bêtise.

La manipulation de son image, c’est assez facile à faire.

La persécution sur Snapchat

Dans le même genre d’idée, il est aisé de persécuter quelqu’un sur Snapchat. Avec Snapchat il est facile de savoir quand la personne a lu votre message, et il est très facile d’implanter des textes d’insultes ou de faire des dessins obscènes sur une image pour terroriser votre enfant.

L’agresseur pourra se sentir « invulnérable » puisque l’image, une fois lu, disparaît.

Snapchat peut également être utilisé pour exclure quelqu’un d’un groupe d’ami : se partager des images mais éviter de les envoyer à votre enfant le rendra « à part » de ce groupe et le rendra triste.

L’adolescent doit être éduqué pour faire la différence entre de l’intimidation sur internet, du harcèlement et de la simple communication.

La supervision est difficile

Difficile pour les parents de suivre leur enfant sur Snapchat puisque c’est lui qui envoie ses images à qui il veut. Il sélectionne les destinataires : pas moyen d’être son « ami » comme sur Facebook.

Certes certains logiciels persmettent d’espionner le smartphone de son adolescent, certains peuvent contrôler ce qu’il lit et ce qu’il envoie, encore faut-il que l’adolescent n’ait pas éternellement une longueur d’avance sur vous !

– Verdict 

Snapchat va devenir dans les prochaines années le moyen de communication privilégié et à ce titre il faut en discuter avec votre enfant.

Plus que tout, il faut lui inculquer le fait que sur internet, rien n’est véritablement privé et que s’il participe à ces communications, il prend le risque d’être répété et critiqué.

En tant que parent, cette responsabilité vous incombe.

Il ne s’agit pas de le couper des moyens numériques qui s’offrent à lui, mais de lui apprendre à bien s’en servir, sans danger, sans débordement et sans stress.

Trois flèches vers le bas

Ici la meilleure application de surveillance

3 garanties pour 1 logiciel :

10 jours de remboursement

Anonymat garanti

Support gratuit

=> Surveillance, monitoring et interception d’appels

Commentez ici :

Qui sommes-nous ?

Sandrine est la blogueuse responsable de ce blog. Préoccupée par la psychologie et les relations de couple, elle effectue une veille axée sur les relations sociales et la communication entre hommes et femmes.

Nathan intervient quant à lui sur les sujets techniques et les bouleversements opérés par l'arrivée des smartphones et des nouveaux moyens de communication dans notre société.

Qu’est-ce que BIBIspy ?

Logiciel de surveillance de smartphone : Définition ici

CACHED !!!
Share This