Reface : l’application ne crée plus de DeepFake

Photo of author
Écrit par Agnès Michaud

Une passion pour la technologie alliée à une soif viscérale de la rendre utile aux relations humaines.

REFACE : à quoi sert cette application ?

  • Une application de masquage de visage
  • Prix : Gratuit (IAP)
  • Version : 1.3.18
  • Taille : 73.3 MB
  • Plate-forme : iPhone / iPad / Android
  • Vendeur : NEOCORTEXT
  • Site officiel

Lorsqu’il s’agit d’échanger des visages (l’acte d’utiliser une photo de soi-même et d’échanger automatiquement votre visage avec celui d’une autre personne), il semble toujours que les applications n’existent que pour la surenchère.

Une surenchère de technologie

D’abord, il s’agit simplement d’échanger votre visage et celui d’un copain, juste pour rigoler.
Puis vient le temps où vous impliquez des célébrités, en vous permettant d’échanger votre tête avec n’importe quelle personne célèbre.
Et maintenant, votre propre visage peut être appliqué sur des en direct et à la caméra.
Aujourd’hui, c’est juste devenu idiot. Reface vous permet de capturer votre ressemblance et de la faire coller comme par magie dans de célèbres clips vidéo.
  • Vous pouvez devenir des stars de cinéma
  • des animateurs de télévision
  • des musiciens
  • et même des mèmes sur internet

Des X-Men à Black Pink, de Game of Thrones à Pomme, les questions de genre et de race ont été complètement abandonnées au profit de l’absurde. Avec cette technologie futuriste, vous pouvez (en quelque sorte) être n’importe qui !

Commencer à utiliser l'application Reface en scannant votre visage
Commencer à utiliser l’application Reface en scannant votre visage

Comment ça marche ?

Comment utiliser l’application ?

C’est très simple :

  • Ouvrez l’application REFACE
  • Ajoutez votre visage
  • L’application scanne votre tête
  • Vou pouvez ensuite la sélectionner pour un nombre illimité de transformations
  • Le flux principal propose des options fréquemment mises à jour
  • L’attraction principale (et la plus partageable) est la gamme de clips de films disponibles dans le flux principal
  • Ces clips comprennent de grandes franchises comme Marvel, Harry Potter et Pirates des Caraïbes
  • L’application Reface coût votre visage sur le personnage principal dans un certain nombre de scènes célèbres, prêtes à être montrées au monde entier

C’est à la fois remarquable, terrifiant et effrayant.

L’application parvient à faire bouger et à contorsionner votre capture de visage inanimée de la même manière que la vidéo sur laquelle elle a été placée. Bienvenue dans le futur.

Choisir un clip parmi ceux proposés par Reface
Choisir un clip parmi ceux proposés par Reface

Certains clips fonctionnent mieux que d’autres

Vos traits colleront mieux au personnage s’ils sont bien centrés lors du scan.

Certains usagers téléchargent l’application pour se voir (ou du moins voir leur visage) dans les bras de Jack du Titantic : cette scène fonctionne étonnamment bien, peut-être grâce à la manière dont les acteurs sont filmés.

Le flux principal change fréquemment, en particulier lorsque vous faites défiler la page vers le bas pour inclure une variété de mèmes et de clips. Vous pouvez aussi soumettre vos propres vidéos dans lesquelles vous souhaitez vous voir.

La mince frontière entre le GIF et le FAKE

Les origines de Reface remontent à 2011, lorsque les étudiants ukrainiens :

  • Roman Mogylnyi
  • Oles Petriv
  • Yaroslav Boiko

…ont fondé une start-up d’apprentissage automatique appelée Neocortext.

En 2013, quatre autres cofondateurs :

  • Shvets
  • Denys Dmytrenko
  • Kyrylo Syhyda
  • Ivan Altsybieiev

…ont rejoint la start-up qui allait devenir Reface.

Grâce à un financement précoce de l’investisseur providentiel Sergey Tokarev, l’application phare de Reface a été officiellement lancée en janvier 2020.

Au cours des cinq derniers mois, la startup a vu son personnel passer de 25 à plus de 100 personnes !

Trois flèches vers le bas

Maintenant que Reface vise à accroître sa base d’utilisateurs et la « fidélité » de son produit auprès des utilisateurs existants, elle devra tenir compte de l’abus potentiel des médias manipulés, et convaincre les sceptiques que son produit ne peut pas être utilisé à des fins malveillantes.

Si Reface a autrefois accepté d’être étiquetée comme une application « deepfake » , elle s’éloigne aujourd’hui de ce terme.

Selon M. Shvets, les vidéos et les gifs de Reface ne devraient pas être considérés comme des FAKE.

Alors que les « deepfakes » imposent la ressemblance d’une personne sur une vidéo pour tromper les spectateurs et leur faire croire que cette personne a dit ou fait quelque chose, les clips de Reface sont filigranés, reconnaissables et suffisamment humoristiques pour qu’il soit difficile pour quiconque d’être raisonnablement trompé par le produit final.

« Nous essayons de changer cette perception : Notre technologie ne peut pas tromper qui que ce soit », a déclaré M. Shvets.

Comment cacher des photos privées sur iPhone

Attendre le "Refacing" de votre visage sur une vidéo
Attendre le « Refacing » de votre visage sur une vidéo

Le plus grand potentiel d’abus de cette technologie est le porno de vengeance

Des utilisateurs malveillants pourraient imposer le visage de leurs victimes sur des vidéos pornographiques sans leur consentement.
Pour contrer ça, l’interface de Reface guide les gens pour attacher des visages aux vidéos provenant d’une bibliothèque pré-approuvée, a déclaré M. Shvets.
La société a déjà construit des outils de détection de la pornographie pour éliminer les contenus qui violent ses politiques.
Reface garde aussi à l’esprit le risque d’abus lorsque des utilisateurs lancent des vidéos contenant un contenu résolument satirique,. L’application réfléchit à de nouveaux outils alimentés par l’Intelligence Artificielle pour remplacer, dans ce cas, les cheveux ou diverses parties du corps par des animations fictives facilement identifiables.

Reface, finalement, a la technologie pour faire des deepfake mais s’auto-censure pour basculer dans le politiquement correct. 

L’offre gratuite de REFACE

L’application vous permet d’effectuer une bonne poignée de clips avant de vous imposer un minuteur de 30 minutes pour rafraîchir votre disponibilité.

Vous devrez attendre avant d’en refaire d’autres.

Si vous voulez vraiment vous donner à fond, vous pouvez vous inscrire à la version Pro.

➙ Prix de la version Pro de Reface

  • 2,49 $ pour la semaine
  • 3,99 $ pour un mois
  • 24,99 $ par an

Mais il ne faut pas renier le fait que le plan gratuit est déjà très généreux.

Les meilleures mini caméra espion


Les défauts de l’application Reface

L’application vous fait regarder des publicités avant de voir votre vidéo

Même après ces publicités, malheureusement, l’application n’est pas très véloce :

  • Elle vous fait attendre environ deux minutes avant de vous lancer votre vidéo de 5 secondes
  • Et elle ne lance pas la vidéo parce que ses serveurs sont « trop occupés »

Les jours de grande écoute, vous réessayez et là encore la vidéo ne se lance pas. Vous recommencez, jusqu’au moment où un message apparaît, vous disant que vous avez eu assez de vidéos gratuites pour le moment !

L’application a un filtre pour empêcher le contenu mature

Ce n’est pas toujours dit, et surtout c’est écrit en tout petit dans les termes et on peut facilement passer à côté.

Le contenu pour adultes est donc censuré : ce serait bien que l’application le dise haut et fort, surtout quand elle prône la liberté à tout va dans sa description.

Sauvegarder votre image ou votre clip
Sauvegarder votre image ou votre clip

La censure

La meilleure fonction de l’application est bien entendu de pouvoir télécharger ses propres gifs pour les refaire avec l’application.

Malheureusement, cette fonction est sévèrement réduite puisqu’elle sera gérée par un censeur.

Cette restriction de liberté est difficilement comprise par ceux qui sont prêts à débourser pour une verison payante non censurée.

L’application limite les vidéos que vous souhaitez utiliser

L’application est limitée à ce qu’ils veulent que vous utilisiez.

De nombreux gifs et vidéos sur refusés : Plus précisément, vous pouvez télécharger les gifs déjà présents sur leurs serveurs pour que tout le monde puisse les voir et les utiliser, mais vous ne pouvez pas vraiment partager vos propres gifs ou vidéos pour que tout le monde puisse les voir et les utiliser.

Nombreux sont ceux qui voudraient utiliser leurs photos, gifs et vidéos privés sur leur téléphone et remplacer les visages sur d’autres photos, gifs et vidéos avec la possibilité de les partager avec une communauté ou de ne pas partager s’ils le désirent.

Qu’advient-il du balayage de votre visage ?

L’application précise que la vidéo ou le gif généré est supprimé de ses serveurs après utilisation, mais pas votre balayage facial.

Nous préférerions que ce balayage aussi soit supprimé !

À part cela, il est étonnant de voir à quel point les visages sont exacts ou presque exacts une fois qu’ils sont générés.

Une fois que vous achetez la version Pro après quelques retouches décentes dans la version d’essai avec une quantité folle de publicités (sérieusement, c’est comme s’il y avait une application entre les publicités), cette chose devient en fait pire 😁.

Il n’y a même pas un seul cas où les gifs téléchargés par l’utilisateur sont acceptées. C’est comme s’ils le faisaient délibérément, car j’ai vu que l’application fait un assez bon travail dans certains cas, même dans la version d’essai.

Extrait des informations collectées par l'application Reface
Extrait des informations collectées par l’application Reface

Le résultat final ?

C’est vraiment très amusant, même si c’est plutôt inutile. Comme la plupart des choses amusantes.

Cette application illuminera certainement votre journée

➙ POUR

  • Une technologie impressionnante
  • Une bonne gamme d’applications
  • Peut faire beaucoup de choses gratuitement

➙ CONTRE

  • Est-ce là le nivellement par le bas de l’humanité ?

Comment convertir votre vieux téléphone en caméra espion ?

MSpy espionne les réseaux sociaux et les conversations sur un téléphone

Le logiciel espion

mSpy bannière promotionnelle

0 réflexion au sujet de « Reface : l’application ne crée plus de DeepFake »

Laisser un commentaire