Ma femme se plaint tout le temps : Pourquoi elle a arrêté

Photo of author
Écrit par Agnès Michaud

Une passion pour la technologie alliée à une soif viscérale de la rendre utile aux relations humaines.

S’il y a bien une femme qui râle ici, c’est moi.

Une fois que j’ai compris qu’il y avait un autre moyen, tout a changé.

J’ai de la chance : bien qu’il soit le principal soutien de famille, mon mari fait une bonne partie des tâches ménagères. Mais quand j’avais besoin de quelque chose de plus de sa part, c’était toujours une dispute.

  • Je demandais une fois et je devenais de plus en plus agressive dans mes demandes qui se transformaient en exigences.
  • Plus souvent que je ne voudrais l’admettre, il a été accueilli à la fin d’une longue journée de travail par une plainte sur quelque chose qu’il n’avait pas fait.
  • A chaque fois, je le sentais se détourner de moi. À mon tour, je me mettais sur la défensive et je me détournais de lui, laissant libre cours à une dispute amère alors que le problème central était aussi stupide que le changement d’une ampoule ou l’accrochage d’un crochet pour serviette.

Ne vous méprenez pas : je crois qu’il est important de tenir l’autre responsable d’une part équitable des tâches ménagères

En tant que mère qui travaille à la maison et qui n’a pas de garde d’enfants, j’ai besoin que la maison soit en ordre.

Mais je ne m’y prenais pas du tout de la bonne manière et notre mariage prenait un coup après l’autre. Puis une nuit, j’ai eu une révélation.

C’était l’un de ces jours dans la vie d’une mère où rien ne s’était passé correctement

  • Je me suis traînée dans l’escalier avec notre enfant endormi qui s’était assoupi dans mes bras, sachant que j’avais encore une bonne heure de corvées devant moi.
  • En entrant sur la pointe des pieds dans sa chambre, j’ai réalisé que son drap de lit souillé n’avait pas été remplacé comme je l’avais « demandé » (exigé) au moins cinq fois dans la journée (Enceinte et incapable de soulever le matelas correctement pour le faire, c’était un  » extra  » que je lui demandais).
  • Et c’est tout. J’étais furieuse. J’entendais les ronflements de mon mari qui montaient du salon. Et moi, j’essayais de coucher notre fille endormie pour pouvoir faire d’autres choses à la maison.

Je l’ai déposée délicatement sur notre lit et j’ai descendu les escaliers en trombe. Comme tout chien mordeur, j’étais prêt à le réveiller de la sieste qu’il ne méritait pas et exiger une explication et un changement rapide de draps.

Mais dès que je suis entrée dans le salon et que je l’ai aperçu, quelque chose a changé. Soudain, dans son sommeil, l’ignorant chronique de mes demandes ressemblait beaucoup plus au type qui m’avait un jour emmenée à Paris pour un week-end sur un coup de tête.

J’ai ralenti le pas en me dirigeant vers le canapé, regardant la main qui avait prévu de le réveiller, prendre à la place une couverture pour le couvrir.

Ma femme se plaint tout le temps

Je me suis rendue compte, pour la toute première fois, à quel point cela devait être horrible d’être de son côté dans nos interminables chamailleries à propos des tâches ménagères.

Bien sûr, j’étais coincé dans la maison toute la journée, alors si la poubelle n’avait pas été vidée ou si les miettes n’avaient pas été aspirées dans le salon, j’étais affectée. Mais il n’avait pas vraiment la vie facile.

Il gagnait sa vie pour nous et rentrait à la maison avec les sourcils froncés et une liste d’ordres détaillés en colère. Beurk.

  • Donc, je l’ai laissé
  • J’ai mis ma fille au lit sur son seul matelas
  • et j’ai laissé sa sieste durer suffisamment longtemps pour qu’il finisse par se réveiller tout seul et vienne me rejoindre dans le lit

Le lendemain matin, au lieu de commencer la journée par « Tu n’as pas changé le drap de sa chambre hier comme tu avais dit que tu le ferais » , j’ai essayé quelque chose de différent.

J’ai souri et je l’ai salué le matin. 20 minutes plus tard, autour d’un café et en badinant, j’ai demandé gentiment :

« Hé, chérie, tu penses que tu auras l’occasion de t’occuper de ce drap aujourd’hui ? » .

Je m’attendais à un grognement ou à un commentaire grossier sur mes exigences, mais au lieu de cela, il a répondu :

« Oh, merde. J’ai complètement oublié. Je suis désolé. »

Puis il est monté directement à l’étage, a mis le nouveau drap, et est redescendu pour me demander si j’avais besoin d’autre chose.

Qu’est-ce qui venait de se passer ?

Maintenant, je ne vais pas prétendre que je (ou que nous) avons été parfaits depuis ce moment-là. Mais quelque chose avait changé à jamais.

Depuis, nous avons revu ensemble nos objectifs mutuels pour la maison afin de répartir les tâches. Je ne joue plus le rôle de dictateur des corvées, et c’est mieux pour nous deux.

Depuis que j’ai arrêté de râler, il fait plus de choses sans qu’on lui demande

Maintenant, je sens que je peux être honnête avec lui sur mes sentiments et il comprend.

Il ne s’agit jamais vraiment d’un drap de lit ou d’un crochet pour serviette, il s’agit de la paix qui vient avec une maison fonctionnelle. Nous sommes à nouveau une équipe, et c’est vraiment génial.

ma femme maime telle encore
Ma femme se plaint tout le temps

Voilà ce qu’il en est : le mariage est difficile

  • En l’absence d’obstacles majeurs (ce qui, heureusement, n’est pas le cas en ce moment), vous trouverez des raisons insignifiantes de vous prendre à la gorge.
  • Ne faites pas cela. Ou du moins, essayez de ne pas le faire.
  • Pensez à votre conjoint et à ce qu’il ressent lorsqu’il se fait engueuler, et essayez simplement de trouver une autre solution.

Je ne dis pas que nous ne nous disputerons plus jamais à propos des tâches ménagères, mais au moins nous essayons de ne pas le faire.

Ça aide de regarder le visage du gars qui ne tond pas votre pelouse tout en se souvenant de votre premier rendez-vous et de toutes les promesses de ces premiers mois ensemble.

Et de se battre comme un diable pour retrouver ce sentiment. Parce que quand c’est le cas, on peut tout surmonter. Même une guerre froide pour des draps de lit.

Ma copine me dit toujours ce que je fais mal et ce que je dois améliorer

Je vais vous dire trois choses qui m’ont pris environ 44 ans à apprendre.

  • Vous n’êtes pas responsable du bonheur ou du bien-être de votre partenaire. Vous êtes d’abord responsable envers vous-même. Ils seront ou ne seront pas heureux avec ce qu’ils ont ou avec ce que vous pouvez leur fournir. Vous le leur avez fourni parce que vous vouliez le faire, et vous l’avez fait sans attendre un résultat émotionnel spécifique.
  • Si vous ne savez pas ce que l’on attend de vous dans une relation, si vous essayez de bonne foi de le découvrir et d’agir en conséquence, si vous allez jusqu’au bout et que non seulement vous n’êtes pas reconnu pour cela, mais que l’on vous informe que les règles ont changé, vous vous faites abuser.
  • Si on vous demande de vous conformer à quelque chose que vous ne pouvez pas faire, ou qui, ou en tant qu’accumulation d’exigences, vous privera de vos besoins physiques ou émotionnels de base, on vous exploite.

Certains hommes préféreront partir sans se retourner.

MSpy espionne les réseaux sociaux et les conversations sur un téléphone

Le logiciel espion

mSpy bannière promotionnelle

0 réflexion au sujet de « Ma femme se plaint tout le temps : Pourquoi elle a arrêté »

Laisser un commentaire