Différentes manières de voler notre vie privée sur les réseaux

La société nous espionne légalement, j’entends par là :

Le fait que notre carte de crédit nous trace au quotidien ;

il suffit de consulter nos données bancaires pour savoir ce que nous achetons, en déduire notre niveau de vie et donc si nous sommes un consommateur intéressant ou pas aux yeux des patrons.

Notre carte de crédit révèle aussi où nous nous trouvons puisque les endroits où se trouvent les distributeurs automatiques de billets utilisés sont listés.

En examinant les habitudes d’un consommateur sur une année entière, il est de ce fait possible de le tracer le long de ses voyages et d’en savoir long sur ses habitudes.

Les cartes de fidélité agissent de la même manière !

Lorsque nous acceptons une carte de fidélité dans un grand supermarché, nous lui confions notre identité, notre adresse, parfois notre email et notre téléphone.

Facile, ensuite, de savoir combien nous consommons et donc de quel revenu nous disposons.

Facile, enfin, de vendre ces données à d’autres organismes qui pourront ainsi nous abreuver de publicités correspondant à nos habitudes d’achat.

Plus grave, les particuliers aussi peuvent nous espionner en utilisant des logiciels parfois illégaux :

Attention vos moments intimes et privés peuvent facilement être espionnés !

Attention vos moments intimes et privés peuvent facilement être espionnés !

Les logiciels espions sur téléphone mobile

Pratiques, ils se vendent comme de simples applications à installer sur un smartphone. Invisibles par la suite, elles enregistrent discrètement tout ce qui passe à travers le smartphone : appels, messages, photos. Elles envoient ensuite ces données à un serveur qui servira à l’espion de les consulter.

Bon à savoir : Ces logiciels peuvent aussi enregistrer la localisation GPS du smartphone, minute par minute !

Les screencasts

Il s’agit de logiciels qui se contentent de faire des impressions d’écran sur votre ordinateur ou votre mobile. Certains savent se rendre invisibles pour permettre un enregistrement à l’insu de la volonté de l’utilisateur ciblé.

Impressions d’écran – images, ou impressions d’écran – vidéo : tout est possible en la matière !

L’enregistrement du clavier grâce à un keylogger

Autre technique : d’autres logiciels se contentent d’enregistrer, non le visuel de votre écran, mais plutôt les touches de votre clavier que vous tapez.

Ils enregistrent ce que vous tapez au clavier et récupèrent ainsi :

  • vos mots de passe
  • vos login
  • vos codes confidentiels
  • vos emails et autres textes

De quoi savoir pas mal de choses sur votre vie privée !

Bon à savoir : certains logiciels espions pour mobile possèdent également la fonction de keylogger, cf. ce logiciel par exemple.

Un Geek devant son clavier

Un Geek devant son clavier

Trois flèches vers le bas

Ici la meilleure application de surveillance

3 garanties pour 1 logiciel :

10 jours de remboursement

Anonymat garanti

Support gratuit

=> Surveillance, monitoring et interception d’appels

Commentez ici :

Entrée suivante =>

Entrée précédente =>

Qui sommes-nous ?

Sandrine est la blogueuse responsable de ce blog. Préoccupée par la psychologie et les relations de couple, elle effectue une veille axée sur les relations sociales et la communication entre hommes et femmes.

Nathan intervient quant à lui sur les sujets techniques et les bouleversements opérés par l'arrivée des smartphones et des nouveaux moyens de communication dans notre société.

Qu’est-ce que BIBIspy ?

Logiciel de surveillance de smartphone : Définition ici

CACHED !!!
Share This