Et si le smartphone servait également à téléphoner ?

Lire des vidéos, prendre des photos, aller sur le net, gérer son agenda, retoucher des images ou jouer au dernier jeu mobile, le smartphone offre une multiplicité d’usage incroyable. Avec toutes ces fonctionnalités, on en arriverait presque à oublier sa principale fonction : téléphoner !

Smartphone addict

Inutile de se voiler la face : l’intérêt suscité par un smartphone porte davantage sur la puissance de son processeur, la fluidité de son OS, la résolution de son capteur APN ou encore la capacité de mémoire embarquée.

Les tests sur le net en témoignent d’ailleurs et la partie purement téléphonique se résume souvent à la qualité d’écoute ainsi qu’à l’accroche réseau. Pour les personnes qui répugnent à surfer sur un petit écran, qui disposent d’un « vrai » APN, qui regardent leurs vidéos dans le salon ou qui n’en ont que faire d’iOS, d’Android ou de n’importe quel autre OS mobile, l’usage téléphonique est pourtant le plus important. En outre, ce ne sont pas les forfaits mobiles qui manquent, car les opérateurs nationaux se font rudement concurrence pour proposer les meilleures offres aux consommateurs.

Une étude réalisée en juin démontre toutefois que le smartphone sert à plusieurs usages, sauf à téléphoner : 51 % de possesseurs de téléphone intelligent s’en servent pour aller sur le net, tandis que les 49 % restants l’utilisent pour jouer ou utiliser une application.

Le téléphone d’aujourd’hui

Actuellement, les opérateurs téléphoniques sont davantage sollicités pour leurs offres data que pour leurs forfaits appels illimités. Pour d’autres, le contact avec autrui, s’il ne se fait pas à travers les réseaux sociaux, se résume à un échange via messages interposés.

Téléphoner apparaît ainsi souvent comme une action peu courante bien que les appels représentent une partie des bénéfices des opérateurs. Cela s’explique certainement par l’âge des détenteurs de smartphones qui ont en moyenne entre 15 et 25 ans et qui ont en commun une particularité : celle de passer plusieurs heures en ligne quotidiennement.

Le même sondage précédemment évoqué mentionnait également qu’un quart de ces utilisateurs préféreraient ne pas avoir de télé que de ne pas avoir de smartphones. Ces chiffres traduisent parfaitement la réalité vécue de nos jours et avec l’arrivée de la 4G, il apparaît probable que le net sera encore plus attrayant et que les appels, eux, se feront encore plus rares.

Trois flèches vers le bas

Ici la meilleure application de surveillance

3 garanties pour 1 logiciel :

10 jours de remboursement

Anonymat garanti

Support gratuit

=> Surveillance, monitoring et interception d’appels

Commentez ici :

  • Costante Baldovino 11 octobre 2013, 9 09 54 105410

    C’est vrai que je me suis vue dans cet article ; je fais beaucoup de choses avec mon smartphone en oubliant parfois qu’il peut aussi servir à téléphone 😀

    Répondez

Entrée suivante =>

Entrée précédente =>

Qui sommes-nous ?

Sandrine est la blogueuse responsable de ce blog. Préoccupée par la psychologie et les relations de couple, elle effectue une veille axée sur les relations sociales et la communication entre hommes et femmes.

Nathan intervient quant à lui sur les sujets techniques et les bouleversements opérés par l'arrivée des smartphones et des nouveaux moyens de communication dans notre société.

Qu’est-ce que BIBIspy ?

Logiciel de surveillance de smartphone : Définition ici

CACHED !!!
Share This