Mon mari n’aime pas les dirty talk, j’ai commencé à envoyer des sextos à des inconnus

Photo of author
Écrit par Agnès Michaud

Une passion pour la technologie alliée à une soif viscérale de la rendre utile aux relations humaines.

Depuis que nous avons commencé à sortir ensemble il y a dix ans, j’ai toujours été fidèle à mon mari mais il y a eu des moments où j’ai failli le tromper.

Juste après nos fiançailles, nous vivions dans des régions différentes, et j’ai commencé à chatter/sextoter avec un type rencontré en ligne qui m’envoyait occasionnellement des photos nues.

Je ne lui ai jamais rendu la pareille parce que je n’ai jamais été très sûre de mon corps. J’ai même fait à mon mari un dossier contenant des photos sexuelles de moi, mais toutes les photos sont des gros plans, et il n’a jamais montré beaucoup d’intérêt pour ça alors j’ai arrêté.

J’ai rencontré ce type en ligne sur un site qui n’était pas exactement un site de rencontres, mais qui avait une section pour les annonces personnelles

J’aimais l’attention et j’appréciais de savoir que d’autres personnes que mon partenaire me trouvaient attirante.

Je n’ai jamais été populaire au lycée et je ne suis sortie avec personne avant l’âge de 17 ans, donc je n’ai jamais eu un tas de petits amis, même si j’ai eu des béguins. Mon mari a été mon seul partenaire.

Je n’ai jamais été douée pour flirter, mais le faire en ligne a facilité les choses

Avec ce type, je pouvais être totalement moi-même sur le plan sexuel et parler de tous mes fantasmes comme je ne pouvais pas – et ne peux pas maintenant – le faire avec mon partenaire.

Nous avons souvent fantasmé sur des parties à trois ou des rapports en groupe qui nous incluaient tous les deux, ainsi que nos partenaires : Lui et moi aurions un rapport pendant que sa femme regarderait et se toucherait, par exemple.

Nous écrivions des textes érotiques l’un pour l’autre

Mon histoire préférée était un fantasme de professeur/élève dans lequel il parlait de me donner une fessée avec une règle.

Nous ne connaissions pas le nom de l’autre, et les photos qu’il partageait n’étaient qu’à partir de la taille, ce qui donnait un sentiment de sécurité.

Nous avons rêvé de nous rencontrer en personne

Cela aurait été facile ; mon fiancé ne l’aurait jamais su car il vivait dans une autre région. Mais je ne voulais pas abandonner ce que j’avais pour quelque chose d’inconnu.

De plus, ce type était marié et avait des enfants et je ne voulais pas gâcher sa relation.

Je n’en ai jamais parlé à mon partenaire, mais il est possible qu’il l’ait su. Je soupçonne qu’à un moment donné, il a trouvé des photos de cet homme sur une clé USB, mais il n’a jamais rien dit. J’attendais qu’il me confronte, mais il ne l’a jamais fait.

Le sexting a disparu, mais ce que j’ai vécu avec lui a disparu de ma vie sexuelle

Mon mari n’est pas à l’aise avec les conversations salaces.

Même lorsque nous étions à distance, nous avons eu des rapports sexuels par téléphone moins d’une poignée de fois.

J’aimerais pouvoir lui envoyer une photo sexy et qu’il soit excité, mais ce n’est pas son genre. Il est timide à propos du sexe en général.

Je lui ai demandé : « Quels sont tes fantasmes ? » et il a répondu : « Je n’en ai pas vraiment. » C’est difficile à croire pour moi.

Mon mari n’est pas à l’aise avec les mots cochons appelés DIRTY TALK.

operatrice telephone rose

J’ai commencé à faire du Dirty Talk lors de tchats avec des inconnus

Étrangement, je n’étais pas anxieuse pendant que j’attendais mon premier appel.

Mon premier interlocuteur était un type charmant, et nous avons bavardé pendant quelques minutes avant que les choses ne commencent à devenir sexy (il convient de préciser que c’est l’interlocuteur qui doit être à l’origine de la conversation explicite).

J’ai ensuite joué une scène au téléphone avec lui, et peu après, j’ai pu entendre qu’il prenait du plaisir

Il est resté un moment ou deux après pour me remercier, et voilà, j’avais satisfait mon premier client, et j’avais perdu ma virginité en matière d’amour par téléphone.

Je suis restée en ligne pendant quelques heures lors de ma première nuit, et il n’a pas fallu longtemps avant que je parle à un appelant qui était si bon pour rendre la conversation sexy que je me suis retrouvée à prendre mon pied, tout comme lui.

Nous avons passé près d’une heure au téléphone, à bavarder et à nous toucher ensemble, et il a même rappelé plus tard dans la nuit pour me remercier de ce merveilleux moment.

Il fait toujours partie de mes habitués, et je suis toujours ravie (et excitée !) d’avoir de ses nouvelles.

La possibilité que les scénarios cochons que j’élabore au téléphone me procurent autant de plaisir sexuel qu’à mes interlocuteurs ne m’était jamais venue à l’esprit

Ce fut une révélation très appréciée.

En effet, la plupart des soirs où je suis sur la ligne de chat, j’éprouve un plaisir physique au moins une fois grâce aux jeux de rôle sexy et aux discussions cochonnes avec mes interlocuteurs.

J’ai même des clients qui prennent leur pied en me donnant du plaisir, et ils adorent m’encourager à m’allonger pendant qu’ils prennent le contrôle et décrivent avec des détails délicieux ce qu’ils me font dans notre scénario érotique. C’est très sexy !

Une autre grande surprise a été que 99 % de mes interlocuteurs sont amicaux, polis et très gentils

Pour une raison quelconque, j’avais supposé que la plupart des hommes qui appelaient une ligne de chat sexuel seraient agressifs, exigeants et grossiers, mais j’ai vite changé d’avis.

Même si le Dirty Talk peut devenir très grivois et explicite, et qu’ils peuvent me traiter de « sale pute » ou de « putain dégoûtante » dans le contexte d’un scénario, lorsque la scène est terminée :

  • l’appelant redevient inévitablement poli et doux
  • me remercie abondamment
  • et, parfois, s’excuse d’avoir été emporté par la saleté du moment

Je leur assure, sincèrement, que je comprends, que je ne suis pas du tout offensée par ces injures et que je suis ravie qu’ils aient passé un moment aussi agréable avec moi.

Un aperçu des hommes et de leurs désirs

Bien que j’aie reçu quelques appels de femmes, la grande majorité de mes interlocuteurs sont des hommes, et le fait de pratiquer une sexualité par téléphone avec des centaines d’hommes chaque semaine m’a beaucoup appris sur les hommes et leurs désirs.

Malgré ce que vous pouvez penser, et ce que je croyais certainement avant de devenir accro de l’amour au téléphone, beaucoup d’hommes ont besoin de :

  • beaucoup de baisers
  • de contacts
  • d’érotisme
  • et même de romance

Beaucoup aiment les scénarios dans lesquels ils font l’amour lentement, et il y a beaucoup d’hommes qui ne veulent rien de plus que de lécher la femme pendant des heures, bien plus que ce que beaucoup de femmes pourraient apprécier.

J’ai rencontré une pléthore de désirs sexuels et de fétichismes.

mari avec plusieurs telephones

Certains hommes sont très réticents à admettre les fantasmes qu’ils ont

Je cherche toujours à les rassurer en leur disant que tout ce dont nous discutons est privé et confidentiel, que je suis très ouverte d’esprit et pas facilement offensée, et que je ne les jugerai pas.

L’anonymat d’une ligne de téléphone rose permet aux hommes d’être honnêtes sur ce qui les excite.

Souvent, ces hommes, dont beaucoup sont mariés ou ont une relation monogame, ne se sentent pas capables de parler de leurs désirs cachés avec leur partenaire.

Dans certains cas, ces hommes me disent qu’ils ont essayé d’aborder le sujet avec leur moitié et ont été accusés d’être :

  • bizarres
  • pervers
  • ou de « ne pas être un vrai homme »

Alors qu’aucune femme ne devrait jamais se sentir contrainte ou forcée de s’engager dans une pratique sexuelle qui la met mal à l’aise, il est dommage que nombre d’entre elles ne prennent même pas le temps d’écouter et d’en apprendre davantage sur ce qui exciterait vraiment leur partenaire si les faux-semblants et la pression de la « virilité » stéréotypée pouvaient être éliminés et s’ils pouvaient révéler leur véritable personnalité sexuelle à leur amante dans un environnement sûr, ouvert et honnête.

Mise en garde

Internet peut offrir un monde d’éducation et de ressources, mais vous devez toujours être prudente lorsque vous êtes en ligne.

Avant de participer à des discussions avec des inconnus, réfléchissez aux raisons qui vous poussent à le faire et renseignez-vous sur les moyens de vous protéger des prédateurs en ligne.

  • Vous pouvez également rechercher des solutions plus sûres pour rencontrer de nouvelles personnes
  • ou parler à un conseiller qui peut vous aider à résoudre des problèmes tels que l’estime de soi
  • la solitude
  • l’anxiété sociale

Pour aller plus loin

MSpy espionne les réseaux sociaux et les conversations sur un téléphone

Le logiciel espion

mSpy bannière promotionnelle

0 réflexion au sujet de « Mon mari n’aime pas les dirty talk, j’ai commencé à envoyer des sextos à des inconnus »

Laisser un commentaire