Comment appréhender le divorce pour faute

L’infidélité : première cause du divorce pour faute

icon-coeur

Les causes de divorce sont à 68% pour des raisons d’infidélité. Plusieurs causes d’infidélité existent (cf. source) :

Les causes de l’infidélité

icon-coeur

La peur de refuser

La peur de refuser les avances sexuelles d’un autre partenaire que son mari ou sa femme. Ce type de personne infidèle a envie de plaire ou éprouve un fort besoin de reconnaissance. Elle aime satisfaire ou progresser dans la société, et devant une avance sexuelle ou un compliment d’autrui, se retouve dans une situation où elle ne sait pas comment réagir.

Le besoin de passion

Lorsque l’attachement à son conjoint n’est pas assez fort ou que les relations tendres au sein du couple ne sont pas satisfaisantes, il arrive que la personne cherche quelqu’un d’autre du sexe opposé pour satisfaire son désir sexuel.

L’amour véritable pour plusieurs personnes

Cela existe : une femme qui aime véritablement plusieurs personnes à la fois, et de ce fait elle ne veut blesser ou heurter personne. Simplement son coeur est partagé en deux.

Faire comme les autres

Ce type d’infidélité arrive chez les personnes qui vivent souvent en groupe, sortent beaucoup et ont beaucoup d’amis. Avoir une relation sexuelle avec ses « amis » est une façon pour elles de s’inclure dans le groupe.

Le divorce pour faute

Quoi qu’il en soit, comme nous l’expliquions dans cet article, le plus important est de savoir comment réagir lorsque vous apprenez que votre femme vous trompe, ou lorsque vous apprenez que votre mari vous trompe pour le cas inverse. Une réponse mal adaptée à l’infidélité de votre partenaire peut faire empirer la situation. Voici quelques pistes particulièrement utiles :

Comment appréhender le divorce pour faute

icon-coeur

1/ Ne pas accuser sans avoir de preuve formelle

Certes des preuves comme celles qui existent dans un téléphone portable (voir ce logiciel pour surveiller un portable) permettent d’être sûr et certain de l’infidélité dont vous êtes victimes, mais dans le cas contraire ce serait une erreur que de se jeter tête baissée sur le premier « soupçon » venu. Rien n’est plus désagréable, pour une femme, que d’avoir un conjoint soupçonneux qui la questionne tous les jours sur ses faits et gestes. D’une part ça ne fait qu’améliorer sa capacité à mentir. D’autre part cela peut détruire votre couple si vos soupçons sont injustes.

Je ne dis pas qu’il faut espionner votre femme, je dis qu’il faut attendre d’avoir des preuves sûres avant de réagir.

2/ Rester calme

Une fois la chose acquise, restez calme et posé : c’est la meilleure manière de contrer ce qui vous tombe dessus. Votre femme vous dira davantage ce qu’il s’est réellement passé si vous êtes calme et prêt à l’écouter. Hurler à la mort, c’est aussi la meilleure manière de rompre tout contact ultérieur avec elle : bref je déconseille fortement toute réaction violente.

3/ Autoriser la discussion

Discutez avec elle, dîtes que vous avez compris qu’elle avait ressenti le besoin de faire son expérience. Ceux qui veulent récupérer leur femme et continuer avec vivre avec elle même si elle a eu un mauvais passage seront peut-être intéressés par ce guide à l’intention de ceux qui espèrent la ramener au foyer.

4/ Consultez un avocat

Dans le cas contraire, consultez tout de suite un avocat : ce sera de toute façon un passage obligé pour un divorce pour faute. Un avocat vous dira vos droits et les options que vous avez avec la justice. Parler aussi du comportement de votre femme vous aidera à faire sortir hors de vous cette rancoeur qui ne manquera pas de vous tenailler.

5/ Pas la peine de culpabiliser !

Pas la peine de vous auto-flageller pour l’infidélité de votre femme (ou de votre mari). Bien entendu ce sera un de vos premiers réflexes : vous vous demanderez sûrement ce qui a pu pousser votre conjoint à aller voir ailleurs, et alors viendra à votre esprit tout ce que vous avez pu faire. C’est ce genre d’émotion qui risque de vous briser, plus que le départ en lui-même de votre conjoint. Vous aurez tendance à vous auto-détruire et à ne plus prendre soin de vous. Erreur très importante car ce genre de comportement repousse les autres en général. Pour un homme c’est aussi la meilleure manière de ne plus faire de nouvelles rencontres.

La définition juridique du divorce pour faute

icon-coeur

C’est important de la connaître parce que devant le juge, même si vous êtes victime, il faudra bien que vous prouviez votre bonne foi : un divorce pour faute ne sera aggréé que si la vie commune avec votre femme ou conjoint est devenue impossible, en raison de la violation grave ou répétée du mariage.

Cela peut consister en des violences (verbales répétées, physiques) ou de l’infidélité (mais dans ce cas-là il faut que ce soit bien motivé car le juge doit aussi prendre en compte les justifications de l’infidèle).

Au niveau de la Justice, tout élément de preuve obtenu illégalement ou sous la contrainte n’est pas pris en compte. Certains espionnent leur femme : cela leur apporte une idée claire et nette de la situation, mais cet espionnage étant illégal on ne peut pas s’en servir au Tribunal. En général, les gens présentent des attestations écrites ou des correspondances, photos, etc.

La procédure est effectuée par le Juge aux Affaires Familiales qui est saisi suite à une requête de votre avocat. Une première entrevue avec le Juge aura pour but de tenter de vous réconcilier (il s’agit de la « tentative de conciliation »), mais si cela ne marche pas il y aura assignation en justice pour une demande de divorce par faute. Attention : à tout moment, si vous changez d’avis et que vous voulez vous arranger avec votre conjoint, l’accord sera officialisé en faveur d’un divorce par consentement mutuel ou une rupture de mariage.

Des cas concrets de demande de divorce pour faute

icon-coeur

1er cas

Souvent, on assite à des conjoints mariés « victimes » qui ne rentrent pas totalement, à 100 %, dans le cas du divorce pour faute. Et pourtant cela ne les empêche pas de souffrir de leur situation. Nous pensons par exemple à ces femmes qui ne sont pas frappées mais qui sont continuellement menacées par leur mari. Au quotidien cela devient vite invivable, et parfois des gestes brutaux sont faits comme par exemple des bousculades. Comment faire, dans ce cas, pour enregistrer ces paroles de violence si on ne peut pas utiliser un logiciel espion dans le téléphone portable du mari ? La question se pose souvent douloureusement.

2eme cas

Cela peut être aussi un mari qui demande l’intervention de la police suite à des violences de la part de sa femme : si aucune plainte n’est enregistrée, rien ne pourra être produit devant la Justice en cas de demande de divorce pour faute. De même, s’il n’y a aucune trace de blessure sur le corps de la victime, aucun médecin ne pourra lui effectuer un certificat médical qui, pour sa part, pourrait faire office de preuve…

3eme cas

Troisième cas qui arrive plus souvent qu’on ne croit : un des deux partenaires enclenche une procédure de divorce pour faute pour des motifs complètements abhérents. Par exemple, des femmes qui demandent un divorce pour faute en invoquant le motif que son mari sent trop fort la transpiration et qu’il ne se lave pas assez souvent. Ou alors un homme qui demande un divorce pour faute parce que sa femme ne fait pas assez le ménage… Comprenez bien que dans ces cas-là, le divorce pour faute ne sera jamais agréé. Je rappelle qu’un divorce pour faute fait suite à une faute GRAVE ou REPETEE des OBLIGATIONS du mariage.

  • GRAVE : Ne pas faire le ménage assez souvent, cela ne rentre pas dans la catégorie des faits graves (on pense plutôt à des atteintes physiques ou à la vie).
  • REPETEE : injurier une fois son partenaire n’est pas suffisant pour la caractérisation des faits.
  • OBLIGATIONS DU MARIAGE : se laver tous les jours ne rentre pas dans le champ des obligations du mariage. Il est peut-être bon de faire le point sur ces obligations qui conditionneront la suite de votre demande de divorce.

Quelles sont les obligations imposées par le mariage ?

icon-coeur

Vous devez prendre soin de vos beaux-parents : Si par exemple ils n’ont pas assez d’argent, vous devez les alimenter jusqu’au décès de votre ex-mari ou ex-femme, ou au moins participer à leur maintien en bonne condition.

Même principe pour vos enfants : vous devrez survenir à leur alimentation, à leur entretien et à leur éducation – inversement eux aussi devront vous rendre la pareille si vous êtes dans le besoin.

Les mariés se doivent vie commune, si vous êtes délaissés complètement il s’agit donc d’une atteinte aux obligations du mariage.

Les mariés se doivent respect et fidélité – comme nous l’avons évoqué, cela rentre bien en compte dans les obligations du mariage.

Les mariés doivent se soutenir moralement et se secourir en cas de besoin (financièrement, en cas de maladie ou de problème avec son emploi, etc.)

Notons que l’aide financière que le marié doit octroyer à son partenaire vaut aussi pour les ascendants, les descendants et les alliés (gendres et belles-filles) de leur partenaire.

Les inconvénients du divorce pour faute

icon-coeur

D’après de nombreux divorcés qui témoignent par la suite, les dommages et intérêts versés pour des divorces pour faute sont de moins en moins importants.

Le divorce pour faute est difficile à digérer nerveusement : certes il est agréable de voir écrit noir sur blanc que son partenaire a commis une faute, mais ce dernier peut lui aussi se faire délivrer des attestations plus ou moins sincères contre vous. Au final, cela peut durer longtemps et vous créer de grosses plaies béantes dans votre amour propre.

Certains divorces engagés pour faute ont demandé beaucoup d’argent pour au final déboucher sur un divorce prononcé aux torts partagés des deux époux…

Le divorce pour faute est réputé difficile à obtenir : la douleur sentimentale de la victime est difficilement prise en compte par la Justice, le divorce pour faute demande vraiment un préjudice financier, physique ou moral important comme par exemple une atteinte grave et publique à votre réputation.

Pour obtenir des dommages et intérêts importants, il faut parvenir à prouver que votre conjoint a plus de patrimoine et de revenus que vous.

Par rapport à un arrangement, un divorce pour faute est davantage susceptible de mettre en porte-à-faux vos relations et vos amis : ces derniers se verront moralement obligés de prendre parti pour l’un ou l’autre conjoint, alors qu’un arrangement amiable ne le nécessite pas toujours.

Trois flèches vers le bas

Ici la meilleure application de surveillance

3 garanties pour 1 logiciel :

10 jours de remboursement

Anonymat garanti

Support gratuit

=> Surveillance, monitoring et interception d’appels

Commentez ici :

Entrée suivante =>

Entrée précédente =>

Qui sommes-nous ?

Sandrine est la blogueuse responsable de ce blog. Préoccupée par la psychologie et les relations de couple, elle effectue une veille axée sur les relations sociales et la communication entre hommes et femmes.

Nathan intervient quant à lui sur les sujets techniques et les bouleversements opérés par l'arrivée des smartphones et des nouveaux moyens de communication dans notre société.

Qu’est-ce que BIBIspy ?

Logiciel de surveillance de smartphone : Définition ici

CACHED !!!
Share This