La tyrannie en amour

La dernière fois nous nous posions la question de connaître les origines de la jalousie amoureuse. Cet article m’a fait réfléchir depuis, en me remettant un peu en question. Je me suis vu tel que je suis vraiment : quelqu’un d’un peu autoritaire, limite tyrannique, qui aime toujours contrôler son entourage.

Contrôler ceux qui m’entourent me procure deux avantages :

  1. • je suis sûr de mon partenaire parce qu’il est sous ma coupe
  2. • je fais ce qui me plaît et je ne m’en prends qu’à moi si je me trompe

Mais ce qui m’a fait douter, c’est la conclusion de mon article précédent qui affirmait qu’un amour heureux était difficile à trouver et qu’une fois qu’il est atteint, il nécessite un travail d’équilibriste pour durer dans le temps (la difficulté d’échapper à la routine tout en rassurant son partenaire).

Avec le caractère autoritaire que j’ai, cette limite est totalement franchie : il n’y a plus de travail d’équilibriste puisque je contrôle tout moi-même et que ma compagne n’a que peu droit à la parole.
femme-autoritaire

Du coup je me pose la question de savoir si la relation que j’ai créée avec ma femme est vraiment de l’amour :

  1. • Est-ce que c’est vraiment de l’amour si l’un des deux partenaires éprouve une certaine peur ou est soumis à un certain silence ?
  2. • Est-ce qu’il ne vaut pas mieux, comme certains, vivre dans la peur, le doute, et l’incertitude de la fidélité de son conjoint ?
  3. • Est-ce qu’on peut vraiment construire une relation durable en écrasant l’un des deux partenaires ?

Ce qui est sûr, c’est que dans la première moitié du XXème siècle, avant la libération de la femme, les femmes restaient d’une certaine manière soumises à la volonté du mari et qu’il était inconcevable qu’elle pense ou agisse autrement. Aujourd’hui il en est tout autrement. La femme a autant de droits que l’homme (et je ne m’en plains pas, bien au contraire !) et je pense que dans la majorité des couples, elle a autant droit à la parole que son conjoint masculin. Est-ce à dire que les couples étaient moins heureux dans la première moitié du 20ème siècle ? Non, parce que tous les couples agissaient de la même manière.

Mais à cette époque aussi, il y avait des infidélités et des séparations ou des mensonges. A cette époque aussi il y avait des gens malheureux qui se forçaient à vivre avec quelqu’un qu’ils n’aimaient plus. Le mensonge n’est pas l’apanage de notre société contemporaine. Au contraire, aujourd’hui que les divorces et les remaniements amoureux sont facilités, on assiste à un retour aux valeurs fondamentales et à la fidélité. C’est du moins ce que demandent une majorité de jeunes gens aujourd’hui.

Exemple de tyrannie en amour : Une femme tyrannique avec son mari :

Trois flèches vers le bas

Ici la meilleure application de surveillance

3 garanties pour 1 logiciel :

10 jours de remboursement

Anonymat garanti

Support gratuit

=> Surveillance, monitoring et interception d’appels

Commentez ici :

  • Sandrine 29 août 2015, 12 12 16 08168

    Changement de la vidéo dans l’article

    Répondez

Entrée suivante =>

Entrée précédente =>

Qui sommes-nous ?

Sandrine est la blogueuse responsable de ce blog. Préoccupée par la psychologie et les relations de couple, elle effectue une veille axée sur les relations sociales et la communication entre hommes et femmes.

Nathan intervient quant à lui sur les sujets techniques et les bouleversements opérés par l'arrivée des smartphones et des nouveaux moyens de communication dans notre société.

Qu’est-ce que BIBIspy ?

Logiciel de surveillance de smartphone : Définition ici

CACHED !!!
Share This