Catégorie : Guides – Espionnage

Guides pour espionner un téléphone portable – Comment utiliser une appliacation espion comme Mspy ou Hoverwatch pour surveiller un smartphone

10 signes qui prouvent que le gouvernement vous espionne

L’espionnage dans notre vie de tous les jours

L’espionnage est couramment défini comme le fait de surveiller un être humain à distance, loin de lui, sans qu’il s’en aperçoive. C’est oublier que la plupart du temps, nous sommes nous-mêmes espionnés par tous les gens qui nous entourent :

  • nos proches
  • notre famille
  • les envieux qui nous jalousent

Pour ça, ils n’ont pas besoin d’être à mille lieux de nous : il leur suffit de nous regarder, même sous nos yeux, ils se font un jugement sur nous et utilisent leur espionnage pour nous combattre parfois, ou nous aimer d’autres fois.

Avec les progrès technologiques quotidiens, un autre type d’espionnage prend le dessus sur notre vieux voisin : le gouvernement. Le gouvernement est plus rusé que vous ne le pensez. Si vous pensez être espionné, voici les 10 signes bizarres à surveiller. 

1/ Vous portez le même nom que quelqu’un sur la liste de surveillance du gouvernement

Même si vous n’avez rien fait pour vous faire inscrire sur la liste de surveillance du gouvernement, quelqu’un peut porter le même nom que vous. Et cela pourrait mettre votre vie privée en danger!

En 2004, un homme nommé John Lewis était sur la liste de surveillance du gouvernement américain. Pendant des années, tous les John Lewis ont eu des problèmes pour monter à bord d’un vol parce que leurs noms étaient identiques. Vérifiez si votre nom figure sur la liste des ressortissants spécifiquement désignés et des personnes bloquées pour vous assurer qu’il n’y aura pas de surprises, ou de coups de bélier à votre porte à 06h00 du matin.

2/ Votre “téléviseur intelligent”

Toute votre technologie “intelligente” est cool, mais elle ne rend pas service à votre vie privée. WikiLeaks a révélé que la CIA peut s’introduire dans les téléviseurs intelligents Samsung (⇒ source). Bien que vous puissiez vous attendre à ce qu’un tel cambriolage soit possible sur votre téléphone ou votre ordinateur, cette nouvelle information inquiète beaucoup.

Samsung a déclaré que “la protection de la vie privée des consommateurs et la sécurité de nos appareils est une priorité absolue”, et qu’ils “examinaient la question de toute urgence”. Pour l’instant, cependant, vous voudrez peut-être faire attention à ce que vous dites lorsque vous regardez votre émission préférée.

Pour acheter votre TV vous vous êtes rendus dans votre magasin préféré ? Les cartes de fidélité y sont très populaires ! Vous vous êtes probablement fait piéger en vous inscrivant à quelques-unes de ces cartes vous-même. Vous ne réalisez pas que certaines cartes de fidélité, cartes de crédit et programmes similaires peuvent être utilisés comme moyen de vous surveiller. Il y a des données stockées sur tout ce que vous achetez en utilisant ces cartes de crédit et de fidélité, et ces statistiques sur votre activité en ligne sont vendues pour donner plus de renseignements aux annonceurs.

Bien sûr, la loi peut aussi accéder à l’historique de votre carte de crédit…

3/ Vous n’avez pas mis à jour vos appareils

Vous devez vous occuper de la cyberhygiène de base de tout votre matériel informatique ! L’un des meilleurs moyens de prévenir les atteintes à la sécurité, c’est de maintenir vos appareils à jour. Les logiciels périmés sont beaucoup plus susceptibles d’être compromis. Et de plus en plus d’autorités en profitent.

Un exemple s’est produit en 2015, lorsqu’on a découvert que 95 % des Android pouvaient être piratés grâce à un seul message texte. Apple a connu un problème similaire, et il a effectué une mise à jour à distance. Cela peut vous sembler fastidieux, mais lorsque vous recevez une alerte de mise à jour, faites-le dès que possible.

4/ Vous trouvez un traceur sous votre voiture

Il n’y a pas que votre ordinateur ou votre téléphone que le gouvernement peut surveiller. Des trackers sont souvent cachés sous le capot d’une voiture. Assez petits pour être manqués, ils peuvent s’installer dans le passage d’une roue ou dans le système d’échappement, de sorte que quelqu’un puisse suivre la position de votre voiture en temps réel.

Si vous avez l’impression d’être suivi, jetez un coup d’œil à votre voiture. N’importe qui peut acheter ces trackers en ligne de nos jours.

5/ La lumière de votre webcam est allumée même lorsque vous ne l’utilisez pas

Vous savez que votre webcam est allumée lorsque sa lumière côté s’allume. Si le voyant de votre webcam est allumé même lorsqu’elle n’est pas utilisée, ne supposez pas qu’il s’agit simplement d’un problème informatique. Ça pourrait être un espion qui vous regarde à travers votre caméra.

Le gouvernement a la technologie pour déclencher votre webcam sans même allumer la lumière. Sachant cela, vous pourriez être espionné sans en avoir la moindre idée. Si vous êtes inquiet, éteignez votre webcam. Si vous n’êtes pas sûr ou incapable de l’éteindre, couvrez-la d’un morceau de ruban adhésif opaque. Couvrir l’objectif empêchera tout espion potentiel de voir quoi que ce soit, mais n’oubliez pas que votre microphone sera probablement toujours allumé.

Agrandir l’image

6/ Vous êtes repéré à l’aéroport

Il se peut que dans une vie on soit repéré une ou deux fois à l’aéroport, mais prenez garde si cela se produit souvent. Si vous êtes arrêté à plusieurs reprises à l’aéroport, c’est un signe que votre nom est sur une liste de surveillance du gouvernement.

Aux Etats-Unis, certaines personnes n’ont plus le droit de prendre l’avion à cause de messages controversés qu’ils ont eus sur les médias sociaux. Bien que les gens ne puissent pas être mis sur liste noire pour des informations “peu fiables ou non crédibles”, les messages sur les médias sociaux ne sont pas automatiquement ignorés comme vous pouvez le penser.

Même sans parler des aéroports, le gouvernement dépense des millions en caméras vidéo haute technologie capables de vous surveiller lorsque vous marchez dans la rue. En 2012, rien que dans la ville de Chicago, il y avait 10 000 caméras publiques et privées dans la ville! Dans votre ville, il y en a certainement beaucoup aussi.

La surveillance n’est pas toujours une mauvaise chose, puisque ces caméras peuvent attraper les criminels et s’assurer que justice soit faite. Mais gardez à l’esprit que vous pouvez être observé à l’extérieur de votre maison sans le savoir.

7/ Vous avez ouvert des courriels douteux

Nous avons tous reçu des courriels suspects. La question est : en avez-vous ouvert un ? En cliquant dessus, vous invitez l’expéditeur sur votre appareil. Que ce soit le gouvernement ou un spammeur qui envahit votre vie privée, la première chose à faire est de supprimer le courriel sans l’ouvrir. Quoi que vous fassiez, ne répondez pas au courriel. Cela confirme que votre compte est actif, ce qui invite à d’autres activités d’espionnage.

Dans le même ordre d’idée, avez-vous déjà discuté d’un produit ou d’un service dans un courriel, puis vu 10 publicités pour ce produit ou service après coup ? Vous ne devriez pas en être trop surpris, car Yahoo et Google ont le droit de scanner vos courriels pour vous donner des annonces plus ciblées. Et votre service de courriel n’est peut-être pas le seul à les lire. La police peut également consulter les courriels, les photos, les fichiers et les messages sur les médias sociaux que vous avez enregistrés ou partagés, en effectuant des réquisitions.

8/ Votre consommation de données est plus élevée que la normale

Vous êtes un utilisateur Wi-Fi dévoué, mais vos données s’accumulent. Le gouvernement pourrait utiliser vos données pour espionner vos allées et venues. La police nationale commence même à utiliser cette pratique ! Une hausse de données internet consommée pourrait provenir de logiciels espions qui suivent votre vie quotidienne.

Les pirates informatiques peuvent également utiliser cette technologie pour voler vos informations personnelles. Installé dans un téléphone portable, le célèbre logiciel espion Hoverwatch peut espionner votre smartphone en douce, et rapporter à son utilisateur vos conversations, vos textos, vos photos, et même déclencher l’écoute environnementale quand il le souhaite ! (⇒ Ici la démonstation du soft).

9/ Une camionnette banalisée est garée à l’extérieur de votre maison

Non, ce n’est pas juste un accessoire ringard pour film d’espionnage. Le gouvernement utilise vraiment des véhicules non marqués pour la surveillance. Toutes les camionnettes garées à l’extérieur de votre maison ne sont pas préoccupantes, mais quelques indicateurs clés pourraient indiquer qu’il s’agit d’une camionnette de surveillance.

Recherchez les fourgonnettes non marquées dont les vitres teintées sont garées pendant plusieurs jours sans qu’aucune personne n’entre ou ne sorte du véhicule.

Même lorsque vous quittez la maison sans votre téléphone, il existe un autre moyen de garder un œil sur vous : Les voitures de police et les panneaux de signalisation routière peuvent être équipés de lecteurs automatiques de plaques d’immatriculation pour la surveillance. Ces lecteurs scannent votre numéro de plaque d’immatriculation, la date, l’heure et le lieu. Les informations sont potentiellement mises en commun dans de grandes bases de données pour les autorités. Et une partie de l’information ne disparaît pas avant des années – ou jamais.

10/ Quelque chose ne va pas chez vous

Vous avez l’impression d’être surveillé dans votre propre maison ? Vous n’êtes peut-être pas très loin du compte. Dans certains cas, la police est autorisée à installer des caméras de surveillance cachées sur des propriétés privées sans vous le dire. Cela ne signifie pas que le gouvernement choisira n’importe qui, mais s’il a des raisons de croire que vous représentez une menace pour la société, vous risquez de retrouver votre maison sur écoute.

Le même risque existe si vous voyez les mêmes personnes autour de vous toute la journée. La police possède des experts qui savent se fondre dans la foule. Ces agents ont des vêtements prêts pour tout type d’événement : du jogging au saut dans le métro, de manière à se confondre avec la foule. Il y a généralement toute une équipe autour de vous lorsque vous êtes suivi, même si vous ne le remarquez probablement pas. Maintenant que vous le savez, il est important de vous souvenir des visages plutôt que des vêtements si vous pensez être suivi.

Espionner un portable à distance gratuit

Comment espionner un téléphone portable de type iPhone sans installer de logiciel sur le téléphone cible

La seule manière d’y arriver est d’utiliser le stockage en ligne ICLOUD employé par les iphones et les ipads pour sauvegarder leur contenu. Une fois que vous avez le login et le mot de passe d’ICloud, soit vous vous connectez directement pour voir le contenu de la sauvegarde, soit vous rentrez ces identifiants dans l’application Mspy qui s’instellera alors à distance sur le téléphone sans avoir besoin d’être tenu en main.

Si vous optez pour la seconde solution, vous aurez l’avantage de bénéficier de la localisation de l’appareil et de son suivi textos 24h/24, 7j/7.

Comment espionner un téléphone portable Android sans l’avoir

Soit vous demandez à l’utilisateur d’installer lui-même l’application espion, soit vous l’installez avec son accord dans son appareil téléphonique. Sachez cependant que pour utiliser la majorité des logiciels espions pour mobiles, il faudra soit jailbreaker l’iPhone, soit rooter l’Android. Il s’agit de techniques gratuites qui débloquent et déverrouillent le portable dans le but d’accéder à toutes ses possibilités. Pour ce faire, les techniques se trouvent sur internet en tapant le modèle de votre téléphone puis les mots “root” ou “jailbeak”. Il vous faudra un ordinateur, un câble reliant le téléphone à votre PC, et une connexion internet.

Application mobile gratuit

L’application mobile gratuit que nous allons vous présenter est assimilée à un logiciel espion même si elle est couramment employée par les mères de famille pour espionner leur enfant adolescent (fille ou garçon), ou par les employeurs désireux de surveiller leurs employés au travail.

En tant que logiciel gratuit, elle se télécharge gratuitement mais ensuite elle nécessitera un achat pour le mois d’utilisation en cours, aux fins de couvrir les frais de serveur. En effet, chaque donnée du mobile sera envoyée discrètement sur un serveur anonyme que vous seul pourrez consulter en vous connectant à internet.

Munis d’un mot de passe et d’un identifiant, vous pourrez vous connecter à votre espace en ligne depuis n’importe quel ordinateur ou smartphone de votre choix. Une fois dans votre espace, vous tomberez alors sur un tableau recensant toutes les informations du mobile surveillé : messages SMS, messages Facebook Messenger, Emails, Appels téléphoniques, Localisations géographiques, sans compter les boutons qui vous donnent la capacité de bloquer un site ou une application spécifiques.

→ Le meilleur logiciel pour espionner un portable à distance, c’est celui-ci.

Comment s’y prendre pour espionner  le téléphone à distance et ce gratuitement

  • D’abord vous devez vous connecter au site et demander la création de votre espace en ligne en sélectionnant le forfait choisi.
  • Ensuite vous devez vous munir du téléphone et suivre les instructions afin d’installer l’application dans ce téléphone. Il y a une autre solution s’il s’agit d’un Iphone : c’est de choisir la version “SANS JAILBREAK” qui vous permet d’installer Mspy à l’intérieur sans même l’avoir en main, à la condition que vous ayez ses identifiants ICLOUD. (voir mon mode d’emploi sur un iPhone ici).
  • Enfin, une fois l’installation effectuée, vous n’aurez plus besoin d’avoir le téléphone. Il faudra vous connecter sur votre espace en ligne pour avoir un aperçu global de toutes les informations recueillies. Le menu déroulant vous permettra d’avoir accès à toutes les fonctionnalités et toutes les données recueillies.

Les fonctionnalités du logiciel pour espionner à distance un portable

Ce tableau présente d’un seul regard d’une part les fonctions du logiciel, et d’autre part ses comparaisons avec deux autres logiciels espions du marché :

Les caractéristiques du logiciel espion spécial espionnage à distance

  • Tout d’abord il permet de localiser le smartphone sur une carte. C’est pratique dans une multitude de cas, par exemple lorsque vous avez perdu votre portable, lorsqu’on vous l’a volé, lorsque c’est quelqu’un qui a Alzeihmer qui le possède, ou lorsque vous voulez le suivre.
  • Ensuite tous les textes passant à travers le smartphone sont enregistrés : des SMS aux réseaux sociaux en passant par Facebook, Snapchat, les Emails ou même les mots de passe saisis au clavier. En effet, ce logiciel enregistre les textes à la manière d’un keylogger.
  • Il vous alerte, uniquement vous, si la carte SIM du téléphone est changée ou si l’utilisateur surfe sur des mots-clés que vous avez jugés “interdits” : par exemple des sites pornographiques ou des contacts dont vous voulez savoir quand ils sont contactés.  A noter :  le logiciel vous donne aussi la possibilité de bloquer telle ou telle application à distance gratuit.
  • Ce logiciel d’espionnage à distance est totalement discret et invisible ; n’oubliez pas d’effacer les historiques de téléchargement sur le téléphone ciblé une fois l’installation effectuée (je vous réfère à mon guide d’installation sur Android).
  • Le support après-vente est tellement réactif qu’il vous propose d’installer pour vous le logiciel si vous n’y arrivez pas, à la condition que vous l’ayez en main lorsque vous appelez le support (service offert gratuitement).

Quel est le prix du forfait une fois l’installation effectuée ?

  • Version Premium (avec l’espionnage des réseaux sociaux et le géofencing) : 14,16 euros
  • Version Basique : 7,41 euros
  • Version Sans Jailbreak pour iPhone : 14,16 euros
 A noter :  si vous souhaitez écouter les appels téléphoniques et déclencher le micro à distance, c’est le logiciel Hoverwatch qui est fait pour vous.

L’installation de ce traceur pour téléphone portable est gratuite

C’est pourquoi je vous déconseille fortement de faire confiance à des sites qui vous proposent de pirater un téléphone portable à distance par le simple fait de rentrer sur leur site son numéro de téléphone.

C’est tout simplement impossible de tout connaître d’un téléphone ou tout simplement d’espionner son contenu à partir uniquement de son numéro !

La seule manière efficace de le faire est d’y installer une application telle que nous venons de le présenter, tout simplement parce qu’une fois le logiciel installé il retransmettra toutes les données du portable à distance grâce à internet. Copiées sur un serveur, elles sont ensuite consultables par vous.

N’oubliez pas que ces logiciels espions effectuent l’enregistrement des frappes au clavier : Aujourd’hui, il est un des seuls à garantir que tous les messages tapés au clavier seront enregistrés. Cet enregistrement de frappes permet de récupérer le texte échangé via le téléphone hors-réseaux sociaux et hors-SMS.

Avec l’essort des réseaux sociaux spécialisés dans l’échange d’images comme INSTAGRAM, SNAPCHAT ou PINTEREST, cet espionnage des photographies permet de voir à l’instant T ce qui se passe dans la vie du smartphone : une simple fête ou une beuverie, une simple fréquentation ou une amourette, une simple cigarette ou un joint. La différence, souvent énorme dans les faits,  n’est visible que si vous pouvez voir de vos yeux ce qui se passe vraiment .

Les sites visités par le navigateur internet et les applications utilisées par le téléphone portable sont autant d’indices graves et concordants permettant de tout connaître des habitudes et des petits secrets.

Existe-t-il des logiciels d’espionnage pour l’écoute des appels ?

Le logiciel espion possède un petit frère plus puissant pour l’écoute, le suivi et la surveillance d’un téléphone portable. Ce logiciel permet d’écouter et d’enregistrer des conversations à partir des téléphones sur lesquels il est installé. Il permet la surveillance ou le harcèlement d’un téléphone cellulaire cible à distance avec certaines des techniques suivantes :

  • Permettre l’observation à distance de la position du téléphone portable cible en temps réel sur une carte
  • Activation à distance des microphones pour capturer et transférer les conversations. Les microphones peuvent être activés pendant un appel ou lorsque le téléphone est en veille pour capturer les conversations à proximité du téléphone cellulaire.
  • Recevoir des alertes à distance et/ou des messages texte chaque fois que quelqu’un compose un numéro sur son téléphone portable
  • Lecture à distance des messages et des journaux d’appels
  • Les logiciels d’espionnage de téléphones cellulaires peuvent activer les microphones sur les téléphones mobiles lorsque ceux-ci ne sont pas utilisés

Contrairement à Mspy que nous avons présenté ci-dessus et qui a pas mal de concurrence, les logiciels permettant l’écoute des conversations sont peu nombreux. Le plus utilisé en ce moment en France est Hoverwatch, parce qu’il possède les fonctionnalités du premier et qu’en plus il écoute les discussions aussi bien lors des appels que lorsque le téléphone est posé.

Est-il possible de détecter un logiciel conçu pour espionner un portable ?

Certaines indications d’une surveillance possible incluent l’allumage inattendu du téléphone, l’utilisation d’une grande partie de son processeur lorsqu’il est au repos ou lorsqu’il n’est pas utilisé, des cliquetis ou des bips sonores lors des conversations, et la chaleur dégagée par le circuit imprimé malgré qu’il ne soit pas utilisé.

⇒ Prévention

Les mesures préventives contre la surveillance des téléphones portables commencent par le fait de ne pas perdre ou ne pas permettre à des étrangers d’utiliser son téléphone portable. L’utilisation d’un mot de passe d’accès est également une mesure nécessaire. Éteindre puis retirer la batterie d’un téléphone lorsqu’il n’est pas utilisé est une autre technique efficace.

Une cage de Faraday peut également fonctionner, cette dernière solution permettant de supprimer l’alimentation. Une cage de Faraday est utilisée pour bloquer les champs électromagnétiques. Elle est constituée d’une couverture continue de matériau conducteur. Son efficacité tient à ce qu’un champ électrique externe distribue des charges électriques et annule l’effet du champ à l’intérieur de la cage. Une cage de Faraday est souvent utilisée pour protéger les équipements électroniques délicats de toute interférence radio, ou pour protéger les personnes et les équipements contre les courants électriques comme la foudre.

Troisième solution : Installer un commutateur électronique isolé qui déconnecte le microphone et la caméra, ce qui signifie que le commutateur ne peut être actionné que par l’utilisateur.

Conclusion

Au final, il est clair qu’il existe des moyens pour intercepter toutes les communications, même celles d’un téléphone portable.

Il est probable que de grands intérêts gouvernementaux ou même que des intérêts d’entreprises soient capables d’intercepter des communications par satellite. Bien que l’utilisateur type d’un téléphone cellulaire puisse se sentir en sécurité, un algorithme de recherche par mot-clé global (par exemple basé sur la race, la religion, le sexe ou la nationalité) qui change avec le climat politique mondial peut affecter la vie privée à votre insu ou sans votre consentement.

On peut se demander pourquoi, à l’heure actuelle, la plupart des messages et des correspondances vocales ne sont pas cryptés alors qu’on en a tout à fait les moyens. Historiquement, il y a toujours eu des tensions entre l’intimité individuelle et l’idée d’un bien plus grand ou d’un mal unifié.

Comment faire des vidéos ralenties en Slo-Mo pour espionner les détails

L’espionnage grâce à la technique de la vidéo ralentie

Maîtriser la vidéo au ralenti, qui peut être présente sur votre téléphone sans que vous le sachiez, peut être utile à tout aspirant espion.

Certains téléphones récents (dès l’iPhone 6) vous permettent de capturer des vidéos ultra-rapides et de les ralentir pour une lecture détaillée. Une fois cette technique appliquée à ce que vous avez enregistré, personne au monde ne pourra taper un mot de passe dans un appareil assez rapidement pour que vous ne puissiez pas suivre ses doigts.

Une fois la vidéo au ralenti maîtrisée, vous imaginez la suite : vous prenez en vidéo ce que vous voulez espionner et vous observez un à un chaque détail que vous avez loupé initialement.

Nous allons aborder les thèmes suivants : 

  • la question du nombre d’images par secondes qu’il faut viser pour faire du slow motion à but d’espionnage
  • la luminosité qu’il faut adopter
  • les applications mobiles utiles
  • comment faire de bonnes vidéos ralenties avec un téléphone

1/ Comment faire pour créer des vidéos en Slow Motion

Que vous enregistriez vos vidéos avec une caméra GoPro ou avec un autre type de caméra comme celle de votre téléphone, vous devez connaître comment fonctionne la lenteur et le ralentissement vidéo.

Quels réglages utiliser ? Comment pouvez-vous ralentir vos séquences en post-production ? Quels sont les logiciels de montage vidéo que vous pouvez utiliser ?

⇒ Qu’est-ce que le ralentissement vidéo

Le ralenti provient du rapport entre votre cadence de prise de vue et votre cadence de lecture.

Par exemple, disons que vous utilisez une GoPro Hero 7 Silver et que vous filmez pendant seulement 1 seconde à 120 images par seconde (ips). Vous obtiendrez une vidéo d’une seconde.

Si vous lisez cette vidéo à 120 images par seconde, elle aura l’air normale : en temps réel. En effet, lorsque votre cadence de prise de vue correspond à votre lecture, vous obtenez une vidéo en temps réel et à vitesse normale.

Pour obtenir un effet de ralenti, votre cadence de lecture doit être inférieure à votre cadence de prise de vue.

Ainsi, si vous prenez cette même vidéo d’une seconde avec votre GoPro à 120 ips (image par seconde) et que vous la lisez à 30 ips, vous obtiendrez une vidéo qui dure maintenant 4 secondes.

Cela signifie qu’il faudra 4 secondes pour lire seulement 1 seconde de temps réel. D’où l’effet de ralenti.

⇒ Comment fonctionne le ralenti ?

C’est assez simple : tout est une question de fréquence d’images. En moyenne, un appareil photo prend 30 images fixes par seconde, c’est la norme.

Si vous augmentez la fréquence d’images jusqu’à 60 images par seconde, vous capturez deux fois plus d’images dans le même laps de temps – en seulement 1 seconde. Donc vous filmez deux fois plus vite.

Vous pouvez ralentir votre vidéo de 60 ips à 30 ips. Le résultat sera une vidéo qui dure deux fois plus longtemps et qui a l’air ralentie.

Certains appareils photo peuvent prendre des photos à des cadences encore plus élevées, comme 120 images par seconde ou même 240 images par seconde. Plus la fréquence d’image est élevée, plus l’effet de ralenti sera spectaculaire.

Lorsque vous utilisez des fréquences d’images très élevées, vous prenez des photos que l’œil humain ne peut même pas voir parce que cela se passe si vite. C’est donc ce qui rend les vidéos au ralenti si amusantes et intéressantes à regarder. Au visionnage, vous voyez des détails que personne ne peut remarquer autrement, d’où l’intérêt lors de techniques d’espionnage.

⇒ Les meilleurs paramètres pour la prise de vue au ralenti

La fréquence d’images est l’élément principal qu’il vous faut regarder. Idéalement, vous voulez filmer en au moins 1080p, essayez de ne pas descendre plus bas que ça. Sinon, la qualité de la vidéo commencera à être assez mauvaise.

Regardez la différence de netteté entre du 30 fps et du 60 fps :

Comme vous pouvez le voir, la vidéo de 30 images par seconde est assez mauvaise lorsqu’elle est ralentie, alors que la vidéo de 60 images par seconde est toujours belle et lisse.

D’après mon expérience personnelle, l’utilisation de 60 images par seconde ne fonctionne pas vraiment très bien pour le slow mo parce que vous ne pourrez rendre votre vidéo que deux fois plus lente. J’utilise donc rarement 60 images par seconde. 120 images/seconde a un effet beaucoup plus épique. Sans parler des 240 images par seconde, ce qui est absolument phénoménal. Aujourd’hui, avec les nouvelles GOPRO ou les nouveaux appareils téléphoniques, vous pouvez tourner en 1080p à 240 ips, ce qui est fou.

⇒ Faible luminosité

Lorsque vous utilisez une fréquence d’images plus élevée, moins de lumière atteindra le capteur parce que l’obturateur sera ouvert pendant une période de temps plus courte. De ce fait, si votre éclairage n’est pas bon, vous risquez de vous retrouver avec des images plus sombres et granuleuses. Gardez ça à l’esprit!

Je peux vous certifier que le ralenti et le mauvais éclairage ne vont pas bien ensemble.

⇒ Montage vidéo : Comment ralentir les vidéos

Comme je le dis toujours, il ne s’agit pas tant de savoir quel logiciel de montage vidéo vous utilisez, mais comment vous l’utilisez. Et vous pouvez utiliser à peu près n’importe quel logiciel de montage vidéo pour ralentir vos vidéos (personnellement j’utilise Adobe Première parce qu’il est puissant et facile d’accès à la fois).

La seule chose dont vous devez prendre garde, c’est la fréquence de lecture. Il vous faudra utiliser 30, 25 ou 24 images par seconde. Si vous passez en dessous de 24 images par seconde, votre vidéo commencera à être brouillée.

Maintenant, puisque la plupart d’entre vous utilisent GoPro Studio (retraité et rebaptisé GoPro Quick), Premiere Pro ou Vegas Pro, je vais vous montrer comment vous pouvez ralentir vos clips dans chacun de ces programmes de montage vidéo.

⇒ Réglages à faire sur le logiciel GoPro Quick

Une fois que vous avez chargé la vidéo dans la timeline de GoPro Quick, cliquez dessus et allez dans Video Controls.

Faites glisser le curseur vers la gauche pour ralentir votre vidéo. Si vous le faites glisser vers la droite, la vidéo s’accélère.

La plupart du temps, vous voudrez ralentir une petite partie d’une vidéo plus grande. Pour ce faire, vous devrez diviser votre vidéo, puis sélectionner celle que vous voulez ralentir et changer la vitesse juste pour celle-là.

⇒ Réglages à faire sur le logiciel Premiere Pro

Ralentir les images dans Premiere Pro est tout aussi simple. Tout ce que vous avez à faire est de faire un clic droit sur votre clip après l’avoir chargé sur votre timeline et de sélectionner Speed/Duration.

A partir de là, il vous suffit d’entrer un pourcentage qui soit inférieur à 100%. Ce qui est cool avec Premiere Pro, c’est qu’il peut rendre les images lisses, même si lorsque vous ralentissez votre vidéo à un point tel que la fréquence de lecture est inférieure à 24 images par seconde.

Ainsi, si vous ne pouvez filmer qu’à 60 images/seconde, vous pouvez toujours obtenir un effet de ralenti assez spectaculaire sans rendre votre vidéo floue ou brouillée. Pour ce faire, le soft utilise la fonction d’interpolation temporelle. Allez donc dans Interpolation temporelle et sélectionnez le paramètre Flux optique.

Cela permettra à Premiere Pro de générer ou de dessiner ses propres images supplémentaires sur la base de certaines prédictions qu’il fait à partir des images existantes. Ainsi il ajoutera plus de cadres à l’image de sorte qu’elle ait l’air plus lisse.

Tout est très bien expliqué (en français) dans cette vidéo :

⇒ Réglages à faire sur le logiciel Vegas Pro

Enfin, le logiciel Vegas Pro est parfois utilisé, il est également très simple. Cliquez sur votre clip et sélectionnez Propriétés. Ensuite, sous l’entrée de la vitesse de lecture, entrez une valeur inférieure à 1.

Il vous faudra également sélectionner Désactiver le ré-échantillonnage.

2/ “Slow motion video FX” : un éditeur de slow mo rapide pour téléphone

Site officiel de l’appli

Pas facile de trouver une application qui permet de ralentir vos vidéos. Cette appli le fait et même si parfois il y a quelques bugs, le principe est respecté : permettre à l’usager de ralentir ou d’accélerer les vidéos qu’il prend, c’est bien le but que l’on recherche dans cet article !

3/ “Mspy” : une appli. pour capturer les vidéos d’un téléphone

Site officiel de l’appli Mspy

Cette appli sauvegarde silencieusement toutes les vidéos qui sont prises sur un téléphone. Les vidéos sont copiées discrètement sur un serveur en ligne, et vous pourrez les regarder en vous connectant à votre compte. Cela permet de savoir tout ce qui se passe sur le téléphone ciblé. Mspy agit de même avec les photos, les localisation, les textes, et les historiques d’appels. Véritable trousse à outil espionne.

4/ Comment enregistrer de meilleures vidéos ralenties à 120 images par seconde, 240 images par seconde et 960 images par seconde avec un téléphone ?

Sachez quand aller lentement et quand aller très lentement lorsque vous prenez des vidéos au ralenti.

Il n’y a pas si longtemps, il fallait des caméras très chères et un logiciel de bureau tout aussi cher pour produire une bonne vidéo au ralenti. Désormais, nous pouvons capturer jusqu’à 960 images par seconde au ralenti à partir d’un smartphone, ce qui signifie que nous pouvons tourner des vidéos 32 fois plus lentement que dans la vraie vie.

  • Le Galaxy S9+ peut tourner des vidéos au ralenti à 240 images par seconde (images par seconde) en 1080p, ou 960 images par seconde en 720p.
  • Le dernier né de Sony, le Xperia XZ2, peut tourner des vidéos à 960 ips à 1080p !

Nous nous attendons à voir dans les mois à venir beaucoup plus d’entreprises construisant des téléphones avec des appareils photo qui peuvent s’attaquer au super slo-mo, donc peu importe la marque que vous préférez, vous aurez probablement la fonctionnalité recherchée.

⇒ Conseils d’utilisation

1/ Le super ralenti à 960 images/seconde ne peut se faire que pendant moins d’une seconde (0,2 seconde avec le Galaxy S9+) : cela se traduit par environ 6,5 secondes de vidéo lorsque vous la jouez à vitesse normale.

2/ Gardez le téléphone bien immobile. La vidéo au ralenti est un peu floue. Il est difficile, même pour les caméras les plus coûteuses, de capturer des vidéos à haute vitesse tout en obtenant une image bien nette. Si vous utilisez la fonction de capture automatique de la Galaxy S9+, où il détecte les mouvements et saisit les séquences super ralenties lorsqu’il voit quelque chose bouger, pensez à bien le caler. Il est important de garder votre appareil parfaitement immobile. Même le plus petit tremblement dans vos mains peut ressembler à un tremblement de terre lorsque vous ralentissez la vidéo d’un facteur 32 !

3/ En fait, il est assez important d’investir dans un trépied ou un cardan si vous prévoyez de tourner beaucoup de vidéos en super slo-mo. Avec le bon équipement, votre téléphone peut prendre d’incroyables images vidéo, et investir dans du matériel pour mieux l’utiliser n’est pas une mauvaise idée.

Un stabilisateur de cardan à main :

Certrains stabilisateurs de cardan à main prennent en compte tous les petits mouvements de la main et peuvent être programmés pour améliorer votre vidéo avec d’autres effets via leur application mobile.

Si vous n’avez aucun moyen de garder votre téléphone immobile pendant la prise de vidéo au ralenti, filmez à 240 images par seconde pour plus de stabilité.

⇒ Utilisez la lumière

L’éclairage est la chose la plus importante à considérer lorsque vous prenez une photo ou une vidéo. Nous pouvons voir plus de choses quand elles sont ralenties: des choses comme les lumières clignotantes…

La modulation d’impulsions est la manière dont les lampes fluorescentes et les LEDs fonctionnent.

Comment fonctionnent les différentes ampoules ?

  • Une ampoule ordinaire a un filament à l’intérieur qui est surchauffé dans un globe en verre scellé. Il devient si chaud qu’il émet une lumière vive.
  • Les lampes fluorescentes sont commandées par un ballast qui envoie une haute tension à travers les contacts. Elles ionisent une petite quantité de métal (habituellement un métal à base de mercure, c’est pourquoi vous ne devez jamais manipuler une lampe fluorescente cassée) et lui font émettre beaucoup de rayonnement UV (de type inoffensif). Un revêtement à base de phosphore à l’intérieur du verre convertit le rayonnement UV en spectre visible, c’est-à-dire en lumière.
  • Les fluorescentes à cathode chaude fonctionnent un peu différemment et ont besoin d’un arc long pour faire briller la vapeur dans la lampe scellée. Mais en ce qui concerne la rapidité, ces deux dernières sont identiques – elles s’allument et s’éteignent environ 60 fois par seconde.
  • Les LEDs utilisent un driver pour appliquer un courant aux fils de la lampe. Cela provoque le déplacement d’électrons dans un semi-conducteur à l’intérieur de la LED. Lorsque la bonne quantité de courant est appliquée, les électrons sont convertis en photons, qui sont de minuscules rayons de lumière. Les lampes fluorescentes et les LEDs ne fonctionnent pas tout à fait de la même façon, mais elles ont une chose en commun : elles ne sont pas une source lumineuse stable. Les LEDs peuvent avoir un cycle marche/arrêt aussi lent que deux fois par seconde.
Que vous filmiez sous une ampoule fluorescente ou à LED, le résultat est semblable : votre image va clignoter parce que l’éclairage n’est pas continu. On ne le voit pas à l’oeil nu, mais on le voit à l’image : c’est facile à voir, et il n’y a aucun moyen de l’éditer !

Idéalement, vous voudrez tourner à l’extérieur au soleil ou en utilisant un éclairage à filament à l’ancienne. Si vous ne pouvez pas le faire et que vous filmez sous des lumières fluorescentes ou des LEDs, prenez des photos à 240 ips pour minimiser le scintillement.

Suis-je espionné et par quel moyen d’espionnage

Savoir qui vous espionne

Quelqu’un me racontait la semaine dernière la frayeur qu’il avait eu et la paranoïa dont il était victime depuis quelques mois voire quelques années. Il était persuadé qu’on l’espionnait, et lorsqu’il se retrouvait tout seul dans sa chambre, surtout le soir, il commençait à s’imaginer que des appareils d’espionnage se trouvaient cachés dans la pièce :

  • une caméra espion dans sa table de chevet ?
  • une caméra wi-fi dans un tiroir ?
  • un matériel d’enregistrement du son sous son lit ?
  • des logiciels de captage de son et d’image au plafond ?
  • pourquoi pas de faux hauts-parleurs recouvrant des webcams dans un matériel hi-fi ?
  • des logiciels espions piratant la webcam de l’ordinateur ?

Prenons deux exemples d’outils utiles pour espionner quelqu’un :

Les caméras d’espionnage

Elles ne datent pas d’hier. Des caméras espion ont été conçues pour être aussi fines que des aiguilles et assez longues pour percer les murs. Dès le XIXème siècle, on utilisait des caméras qui pouvaient être dissimulés sur le corps d’une personne – une caméra veste avec un objectif dans la boutonnière. Pendant la Première Guerre mondiale, les caméras étaient montées sur des pigeons voyageurs. La CIA a même utilisé des caméras attachées à des pigeons dans les années 1970.

Des caméras espion ont été placées dans des briquets, des bâtons de marche, des boîtes d’allumettes, des boîtes de cigarettes, des étuis à lunettes, des paquets de cigarettes, des cravates, des livres, des montres de poche, des jarretières en dentelle noire et des stylos plume. Le KGB a développé une caméra espion avec un objectif à l’intérieur d’une bague. Minox était le plus grand fabricant de caméras espion. Un appareil-photo porte-clés était capable de prendre 44 photographies !

Les premiers micropoints (documents photographiés réduits à moins d’un millimètre) ont été utilisés pour la première fois en 1852. Ils étaient produits par des appareils photo spéciaux et ont été particulièrement populaires pendant la Seconde Guerre mondiale. Ils étaient petits et contenaient beaucoup d’informations, tout en pouvant être cachés presque partout, même à l’intérieur des dents d’un individu.

Aujourd’hui, d’anciens agents du KGB et de la CIA ont évoqué l’idée de l’utilisation de la technologie de l’espionnage pour détecter de minuscules morceaux de cancer dans les seins des femmes.

Les dispositifs d’écoute des espions

Au temps de la Guerre Froide, des dispositifs d’écoute sophistiqués se trouvaient dans les cendriers, les globes et les téléphones. En 1945, l’ambassadeur des États-Unis à Moscou a reçu un cadeau : un sceau de l’équipement américain avec un ingénieux dispositif d’écoute qui ne nécessite ni piles ni fils. Le dispositif, un résonateur à cavité passive de la taille d’une demi-pièce de monnaie, agissait comme une oreille, permettant d’entendre les conversations de la pièce en faisant rebondir les ondes radio sur l’antenne du résonateur, une barre de laiton encastrée derrière un joint. L’appareil n’a pas été découvert avant 7 ans et les scientifiques américains n’ont pas compris comment il fonctionnait.

Les Soviétiques ont appris à écouter les conversations à l’intérieur d’une pièce en réfléchissant les ondes infrarouges sur des fenêtres vitrées à des endroits précis. Ils ont pu écouter des voix qui provoquaient de légères vibrations sur les vitres. Les Soviétiques ont également fixé des capteurs vibro-acoustiques à des barres de fer noyées dans le béton armé utilisé dans les colonnes portantes des bâtiments. Les capteurs dans les colonnes ont agi comme des microphones omnidirectionnels géants. Les Russes ont utilisé cette technologie dans la nouvelle ambassade américaine à Moscou.

Un émetteur et un fil qui sert d’antenne peuvent se dissimuler dans de tout petits objets. Au fil du temps, l’appareil d’écoute et l’émetteur sont devenus de plus en plus petits. Dans les années 1940, ils avaient à peu près la taille d’une petite boîte de film. Dans les années 1980, ils étaient de la taille d’un bonbon. Aujourd’hui, les plus modernes sont constitués d’une micropuce carrée d’un millimètre de côté attachée à un fil de deux pouces !

La tenue standard du KGB était composée de chaussures avec un émetteur, d’un microphone et d’une batterie dans le talon utilisé pour écouter les diplomates. Les chaussures pouvaient être portées par un valet ou une femme de chambre. La CIA a mis au point des dispositifs d’écoute placés par des sous-marins sur les câbles téléphoniques soviétiques. Des agents sont parfois montés dans des conduits aériens pour écouter des conversations.

Bref cela peut vite tourner à la paranoïa et on arrive de moins en moins à trouver le sommeil. Jusqu’au jour où l’homme à qui j’ai parlé a réalisé qu’à force de se focaliser sur les appareils d’espionnage extérieurs, il en avait oublié l’essentiel : à savoir que ce dont il faut se méfier en priorité, c’est l’espionnage intérieur.

Des applications d’espionnage mobile très complètes

Il se rappella de cette morale en apprenant l’existence de mSpy et Hoverwatch, deux logiciels espions qui s’installent à l’intérieur du téléphone mobile de la personne ciblée. Une fois ce genre d’application installée, elle disparaît du regard : elle devient invisible et indétectable, puis elle envoie à un serveur à distance toutes les informations de la personne appelante :

  • – Qui elle appelle
  • – A quelle heure
  • – Combien de temps la communication dure
  • – Où elle se trouve (position gps)
  • – Ce qu’elle écrit par SMS ou courriel
  • – Où elle navigue sur internet
  • – Les photos qu’elle prend à l’aide de son smartphone
  • – Les réseaux sociaux
  • – Les mots de passe
  • – Certaines écoutent les conversations en direct ou les enregistrent pour plus tard

Bref ces deux logiciels permettent de connaître énormément de choses sur un individu, et celui qui me racontait tout ça avait honte de n’avoir jamais été au courant de leur existence. Autrement dit, il se focalisait sur d’éventuels matériels pouvant être dissimulés à l’extérieur, alors qu’il était parfaitement possible qu’un logiciel d’espionnage ait été caché à l’intérieur de son propre téléphone, le surveillant à son insu dans sa vie de tous les jours.

⇒ Avoir conscience de ce qui nous entoure

La morale de cette discussion, c’est certainement que la connaissance et l’information sont des atouts extrêmement importants pour celui qui désire se protéger des agressions et des surveillances extérieures. Comment pouvoir évoluer dans la société et dans votre environnement sans être conscient des dangers qui vous entourent ? mSpy est une des dernières techniques pour espionner, à ce titre cette application cellulaire mérite d’être connue.

Alors, comment savoir si vous êtes espionné ?

Après l’apparition des appareils téléphoniques, les moyens d’espionner quelqu’un se sont multipliés instantanément. Aujourd’hui, avec internet et les ordinateurs personnels, les possibilités sont littéralement infinies. Tout d’abord, nous allons aborder les méthodes traditionnelles d’espionnage qui incluent :

  • Bugs
  • Caméras cachées

Puis nous allons examiner toutes les nouvelles méthodes que les espions utilisent aujourd’hui, telles que :

  • Espionnage de téléphone portable
  • Piratage informatique
  • Détournement d’une webcam et d’une caméra téléphonique

1/ L’écoute clandestine

L’écoute clandestine est peut-être l’un des plus vieux trucs, et les espions ou enquêteurs s’en servent depuis des années. Recherchez tout signe d’effraction autour de votre boîte aux lettres ou de votre porte d’entrée. S’il y a quoi que ce soit de suspect, vous devriez immédiatement appeler un expert en services de détection d’écoute clandestine. Vous pouvez aussi rechercher vous-même un dispositif d’écoute clandestine en utilisant un traceur GPS : → voir nos détails pour savoir comment s’y prendre dans notre article.

2/ Les caméras cachées

L’écoute peut être réalisée par des caméras cachées. Après tout, il existe des fabricants qui les rendent si petites qu’elles peuvent littéralement s’adapter dans une fissure murale. Pour le découvrir :

  • Éteignez les lumières et voyez s’il y a des lumières LED autour de vous
  • Examinez vos rétroviseurs à la recherche de taches transparentes derrière lesquelles une caméra pourrait vous espionner
  • Achetez et installez un ou plusieurs détecteurs de caméras

Il existe de nombreuses façons de déterminer s’il y a des caméras ou des micros dans votre maison. Un autre bon conseil est de passer un appel sur votre téléphone cellulaire, de l’agiter et de voir si vous pouvez entendre un bruit de clic lors de l’appel.

3/ Les serrures

Regardez vos serrures pour voir si elles ont été crochetées. Voici quelques indications :

  • Enfoncements dans les trous de serrure
  • Vos clés ne fonctionnent plus aussi bien qu’avant
  • Nouvelles rayures
  • Demandez à vos voisins de garder les yeux ouverts
  • Envisagez d’acheter une caméra vidéo de surveillance extérieure.

4/ Espionnage de téléphone portable

L’espionnage par téléphone portable fait partie des méthodes sophistiquées. La possession effective d’un smartphone est nécessaire pour y installer un logiciel espion. Cela ne prend en moyenne que cinq minutes. L’espion y parvient généralement en attendant que vous laissiez votre téléphone sans surveillance. Des méthodes plus sournoises et plus créatives peuvent également être utilisées, comme prétendre que leur téléphone a une pile déchargée et emprunter votre téléphone pour passer un appel.

Comment pouvez-vous savoir si quelqu’un a détourné votre téléphone ? Eh bien, les indications sont simples, mais elles deviennent de plus en plus difficiles à remarquer à mesure que la technologie évolue. Cependant, voici quelques signes de base à rechercher si vous pensez que votre téléphone n’est plus seulement un appareil mobile innocent :

• Vérifiez votre batterie

Un logiciel de suivi fonctionnant en arrière-plan nécessite de l’énergie. La seule chose qui peut fournir cette énergie est la batterie de votre téléphone. Si aucune de vos habitudes n’a changé (comme un jeu multijoueur) et que votre batterie s’épuise étrangement, vous avez peut-être affaire à un espion.

Une façon simple de savoir si votre batterie fonctionne comme avant est de voir combien de temps elle a besoin pour se recharger. Si cela prend plus de temps que d’habitude, une application d’espionnage peut s’exécuter en arrière-plan.

• Vérifiez la température de votre téléphone

Avez-vous déjà utilisé votre téléphone pendant si longtemps qu’il a commencé à avoir chaud ? C’est ce que font les téléphones cellulaires lorsqu’ils exécutent des logiciels intenses.

Cependant, si vous n’exécutez pas quelque chose comme ça (ni ne le chargez) et que vous avez toujours l’impression qu’il pourrait faire frire un oeuf, encore une fois, un logiciel espion pourrait être en marche.

• Comment vont vos appels ?

Il est difficile de dire si vos appels sont enregistrés lorsque vous êtes sur votre téléphone cellulaire, car il y a beaucoup de choses à blâmer lorsque la qualité de vos appels téléphoniques n’est pas bonne. Les problèmes de mains libres ou de mauvaise réception ne sont que deux d’entre eux.

Un petit indicateur, cependant, pourrait être un écho pendant les appels. Cela pourrait signifier que quelqu’un vous entend.

• Que pouvez-vous faire ?

Pour vous aider à vous débarrasser de certains logiciels espions, nous vous renvoyons vers les 5 techniques relatées dans notre article.

5/ Le piratage informatique

Si vous pensez que votre ordinateur a été piraté, il s’agit d’une situation très difficile que vous devez corriger le plus rapidement possible. Nos ordinateurs contiennent tous les détails de notre vie, surtout aujourd’hui où tout est synchronisé entre nos appareils.

Lorsque vous pensez que votre ordinateur a été piraté, vous avez peut-être besoin de travailler avec un expert anti-hacker. Les pirates informatiques ont trouvé tellement de façons différentes d’agir inaperçus qu’ils peuvent même contourner les logiciels pare-feu standard.

Vérifiez le mot de passe de votre ordinateur et voyez s’il a changé. Il ne change jamais tout seul. Jetez un coup d’œil à vos fichiers et voyez s’ils ont bougé et regardez votre navigateur pour voir s’il y a des fenêtres contextuelles ou des barres d’outils bizarres que vous n’avez jamais installées.

Si le hacker est assez habile, il peut même contrôler votre ordinateur à distance, donc si vous voyez le curseur de votre souris bouger comme si quelqu’un d’autre était aux commandes, il est fort probable que quelqu’un le soit.

6/ Détournement de caméra

De nos jours, tout tourne autour des caméras. Selfies, Facetime, Instagram… Il y a tellement d’applications différentes qui ont la permission d’utiliser votre mobile ou votre caméra informatique que les pirates peuvent y accéder en quelques minutes.

Si vous êtes sur un ordinateur, l’indice le plus populaire est la petite lumière LED à côté de votre caméra : est-elle allumée même lorsque vous ne l’utilisez pas ? Cela signifie que votre appareil photo est allumé et que quelqu’un vous observe. Cependant, ce signal peut être désactivé même par un attaquant amateur.

La solution la plus efficace ? Couvrez votre appareil photo avec un morceau de ruban adhésif. Même Mark Zuckerberg le fait !

Si vous êtes sur un téléphone cellulaire, les indicateurs sont beaucoup plus difficiles à obtenir, mais vous pouvez toujours passer en revue les permissions de votre téléphone et révoquer l’accès aux applications qui ne devraient pas utiliser votre caméra.

Qui regarde mon profil Facebook?

Qui regarde mon profil facebook le plus ?

Il s’agit d’une des astuces Facebook les plus intéressantes qui soient. Elle vous aide à trouver qui consulte vraiment votre profil Facebook, et ce le plus souvent. Car cet outil n’est pas proposé de base par Facebook, qui a sûrement ces raisons pour cela mais allez savoir quoi ? Sûrement des raisons de confidentialité.

Aujourd’hui, de nombreuses fausses applications se répandent sur Facebook avec de fausses informations sur les vues de profil. Impossible de dire si ces infos que l’on voit sont vraies ou fausses. Par contre, la méthode que je vous donne ici vous aidera à trouver les personnes visitant le plus souvent votre profil Facebook.

Sommaire

  • 1/ Utiliser une extension Chrome pour savoir qui consulte mon profil
  • 2/ Savoir examiner en détail sa liste d’amis
  • 3/ La méthode du code source (ne fonctionnerait plus)
  • 4/ Méfiance envers les application FB douteuses

1/ La méthode de l’extension Google Chrome


Comme son nom l’indique, cette méthode implique que vous surfiez sur internet et particulièrement sur Facebook à l’aide du navigateur internet Google Chrome.

C’est une façon réputée la plus facile pour découvrir qui a consulté mon profil Facebook.

  • Une fois sur Chrome, rendez-vous sur la page de l’extension Social Profile View Notification
  • Cliquez sur Ajouter à Chrome pour ajouter cette extension à votre navigateur
  • Attendez que le téléchargement soit terminé
  • Cliquez sur Ajouter une extension
  • Allez sur Facebook et connectez-vous avec le compte pour savoir qui a consulté le profil Facebook
  • Une fois sur Facebook, examinez votre barre de menus : vous verrez qu’il y a une option de plus appelée “Visiteurs” qui a été ajoutée.

2/ Examinez en détail vos amis


Cliquez sur la liste de vos amis sur Facebook. Ce bouton se trouve près du haut de votre profil ; sur téléphone mobile, appuyez simplement sur Amis dans le menu.

Passez en revue les résultats qui s’affichent : les 10 à 20 premiers amis de cette liste sont les personnes avec qui vous avez les interactions les plus fréquentes, ce qui signifie qu’elles visitent votre profil plus souvent que les autres personnes.

Considérez chacun de vos meilleurs amis. Si vous y voyez, dans le haut des résultats, une personne avec qui vous ne faites pas d’effort pour interagir, c’est probablement que c’est elle qui pousse l’algorithme à vous classer en tant qu’ami et donc, c’est qu’elle regarde votre page très souvent.

Regardez aussi attentivement vos suggestions d’amis. Si vous recevez une notification Facebook vous invitant à ajouter certaines personnes, les personnes en question sont très probablement les amis d’un (ou plusieurs) de vos visiteurs les plus fréquents.

La suggestion d’amis sur votre profil Facebook:

⇒ Agrandir l’image

Edit du 30 avril 2019 : La méthode livrée ci-dessous a fonctionné durant un certain moment mais d’après mes lecteurs, elle ne fonctionnerait plus aujourd’hui. Je la laisse donc à titre purement indicatif :

3/ Une méthode qui ne marche plus : la méthode affichant le code source


Facebook ne propose pas de trouver les personnes qui consultent votre profil, mais nous pouvons le faire manuellement. Ne croyez pas les applications dans Facebook qui donnent des informations sur les vues de profil: toutes sont du spam. Elles peuvent se propager comme un virus dans votre ordinateur. Suivez les instructions ci-dessous pour trouver ceux qui consultent votre profil Facebook:

a/ Choisissez et ouvrez le navigateur de votre choix, celui dont vous avez l’habitude et qui vous permet de voir le code source des pages. Connectez-vous à votre compte Facebook et examinez son code source en cliquant droit sur votre profil.

b/ Si vous utilisez Google Chrome, il vous sera facile de connaître le code source de votre compte Facebook: par un simple clic droit vous verrez apparaître l’option (voir l’impression d’écran plus bas) ou par le raccourci control+U (ce raccourci marche aussi sous Firefox et Opera).

c/ La page source de votre compte Facebook ressemblera à la capture d’écran ci-dessous.

d/ Dans le code source de la page, cherchez le mot “FriendsList“. Pour ce faire, appuyez sur les boutons contrôle+F : un champ de recherche apparaît, rentrez “FriendList” sans les guillemets et appuyez sur Entrée.

e/ En-dessous de “FriendsList”, vous observez une série d’une cinquantaine de suites de numéros : ce sont les 50 dernières personnes qui ont consulté votre profil Facebook plusieurs fois! Prenez un de ces numéros et collez-le dans votre barre d’urls après https://facebook/ : après avoir validé, vous tomberez sur le profil concerné. C’est magique!

Collez le numéro comme dans l’exemple ci-dessous :

→ Nota Bene : Après quelques essais, il apparaîtrait que ces numéros correspondent aux personnes avec qui vous avez interagi le plus souvent. Bien qu’il y ait une chance qu’elles aient consulté votre profil ces derniers temps, il est tout aussi probable que vous ayez eu avec elles une conversation dans Messenger ou qu’elles aient commenté un de vos messages récemment. Une personne visitant votre profil Facebook pour la première fois au hasard n’apparaîtrait pas dans cette liste… Mais si vous faîtes l’essai, donnez-nous le résultat dans les commentaires ci-dessous et nous l’incluerons dans cet article !

4/ Se méfier des applications tierces pour voir qui a consulté votre profil


⇒ Peut-on vraiment voir qui a consulté notre profil Facebook ?

Une simple recherche sur Google vous montre qu’il existe un certain nombre d’applications tierces proposant ce service. Des applications Facebook, des extensions Chrome et des applications Android prétendent pouvoir vous avertir dès que quelqu’un consulte votre profil Facebook.

Afin d’utiliser leurs services, ces entreprises vous demandent de leur donner accès à votre profil personnel et à vos renseignements personnels, parfois même elles demandent de l’argent. Après tout, ce n’est pas tous les jours qu’on vous donne l’occasion de tromper un géant des médias sociaux et de vous en tirer avec des informations importantes sur les personnes qui accèdent à votre compte… Mais ne vous faîtes pas avoir!

⇒ Est-il rassurant d’utiliser ces applications tierces ?

Utiliser une application tierce pour contourner Facebook et découvrir qui consulte votre profil peut sembler une offre tentante. Cependant, sachez que ce n’est pas gratuit. En échange de vous laisser utiliser leurs services, ces applications veulent avoir accès à votre compte, avec l’intention de l’utiliser pour:

  • récupérer vos informations personnelles,
  • distribuer ce que la plupart des gens considéreraient comme du spam,
  • ou même infecter votre appareil avec des logiciels malveillants.

Bien sûr, aucun de ces services tiers ne peut réellement livrer ce qu’ils promettent, à savoir vous permettre de voir qui consulte votre profil sur Facebook. Il s’agit de données confidentielles que Facebook conserve de très près, et il n’y a tout simplement pas d’application ni de script qui vous permettrait de contourner ces restrictions. Les applications qui prétendent offrir cette fonctionnalité sont simplement là pour voler vos données, vous infecter avec des logiciels malveillants et vous fournir de fausses informations sans valeur réelle.

Les applications Facebook qui prétendent vous permettre de voir qui consulte votre profil, sachez qu’il s’agit d’arnaques. L’application continuera d’avoir accès à votre compte jusqu’à ce que vous la révoquiez manuellement. Assurez-vous de lui bloquer l’accès à votre compte et suivez les instructions pour supprimer les applications indésirables de votre profil Facebook.

⇒ Agrandir l’image

Mes articles relatifs à Facebook :

Top 2 des Apps pour espionner les SMS

L’article “Top 2 des Apps pour espionner les SMS” a été mis à jour en 2019 pour refléter les développements les plus récents dans la technologie des téléphones portables et l’obsession croissante de la société pour les applications de sextos, de messagerie et de médias sociaux comme Facebook, SnapChat et WhatsApp.

Bonjour, bienvenue sur UnTelephone.com et cet article sur les applications espionnant les SMS.

La plupart des gens qui veulent espionner les messages texte ont besoin d’une application espion qui ne nécessite pas d’avoir la possession de l’autre téléphone. Directement ci-dessous, j’ai listé les 2 meilleures applications pour espionner les messages texte.

Chacune d’entre elles est capable d’extraire non seulement des textes à partir de n’importe quel téléphone cellulaire, mais aussi beaucoup d’autres choses comme les appels, la localisation GPS, les messages et discussions Facebook, les photos, les vidéos et beaucoup plus. Jetez un coup d’oeil !

Mes 2 meilleurs logiciels d’espionnage de messages texte


#1 – Mspy

Excellente pour tous les iPhones et les Android, Mspy est l’une des dernières applications utilitaires de pointe capable d’espionner un portable sans même avoir le téléphone en votre possession. Plus puissante et plus facile à utiliser, elle est devenue le choix de milliers de personnes qui ont besoin d’espionner un téléphone cellulaire. Mises à niveau illimitées à vie et support complet pour tous les téléphones.

#2 – Hoverwatch

Fonctionne avec tous les Androids et iPhones. Hoverwatch regorge de technologies faciles à utiliser pour espionner en profondeur les données d’un téléphone. Particulièrement intéressante pour ses fonctionnalités uniques : écoute environementale, écoute en direct des appels, enregistrement des conversations, enregistrement de mots de passe tapés au clavier, sans compter les fonctionnalités basiques de tout logiciel espion.

Au fil des ans, j’ai beaucoup appris (j’ai surtout appris ce qu’il ne faut pas faire !). Avec l’émergence d’applications utilitaires plus puissantes qui sont maintenant utilisées pour espionner les téléphones cellulaires en masse, j’ai modifié mes choix pour mieux refléter les dernières technologies :

Les meilleures applications pour espionner les messages texte


Chacune de ces deux applications permettra de lire les messages texte de quelqu’un et presque toute l’activité de n’importe quel appareil mobile.

IMPORTANT : Chacun des programmes ci-dessous est capable de récupérer plus que de simples messages texte à partir d’un téléphone cellulaire ou d’une tablette. Ils obtiendront également la liste des appels, la localisation GPS, Facebook, Twitter, Instagram, SnapChat, les sites Web visités, les photos, les vidéos et bien plus.

Ces programmes sont très puissants et vous permettront d’espionner un appareil mobile comme n’importe quel enquêteur privé.

#1 Mspy

Mspy est mon choix personnel pour celui qui recherche la facilité d’utilisation. Cette application se situe entre les applications espions traditionnelles et les applications plus puissantes comme celle d’au-dessous. Elle convient à tous les appareils d’aujourd’hui.

Parce qu’il s’agit d’une “application utilitaire”, Mspy peut creuser profondément dans les structures des fichiers du téléphone portable ou de la tablette. Très efficace pour espionner les messages texte et les iMessages, vous ne trouverez pas de meilleure application d’espionnage de texte que Mspy.

Site officiel : https://untelephone.com/mspy/

#2 Hoverwatch

Logiciel espion mobile haut de gamme, Hoverwatch est aussi un logiciel de suivi SMS, sur le marché depuis près de 9 ans. Il a littéralement aidé des centaines de milliers de personnes à espionner des téléphones cellulaires et, en particulier, à recueillir des messages texte à partir de presque tous les appareils mobiles sur le marché.

Espion de qualité supérieure, Hoverwatch permet aussi à l’utilisateur de récupérer les mots de passe frappés au clavier et de déclencher le microphone du téléphone à distance quand vous le voulez, et bien sûr totalement discrètement. Ce qui est étonnant, c’est qu’il pille les données du téléphone à la volée, entendez par là en temps réel. Toutes les données sont enregistrées sur un serveur que vous seul pourrez lire en rentrant votre login et votre mot de passe.

Site officiel : https://untelephone.com/hoverwatch/

Très puissant, Hoverwatch nécessitera, pour exploiter pleinement toutes ses capacités, que vous jailbreakiez l’iPhone ou rootiez l’Android. Cette libération du téléphone se fait gratuitement en ligne en téléchargeant un petit patch, en branchant le téléphone sur votre ordinateur et en installant le patch sur le téléphone.

→ Lire notre article : Comment rooter son Android ?

Le point sur les applications capables d’espionner textes et voix sur les téléphones portables


Les gens ont besoin d’une application d’espionnage pour téléphone portable facile à utiliser et convenant parfaitement à des personnes non initiées à l’informatique. Faire son travail de “surveillance” : voilà tout ce qu’on demande à un logiciel espion installé dans un mobile.

Certains programmes incluent une option “Aucun jailbreak requis” comme Mspy. D’autres nécessite un jailbeak ou un rootage du téléphone pour être pleinement fonctionnel (Hoverwatch).

Avec de nombreuses fonctions utiles, comme la possibilité de lire les messages texte et visualiser tous les journaux d’appels, les photos et les vidéos, une telle application vous permet également de surveiller différents appareils sans nécessiter pas que vous ayez l’appareil en votre possession pour recueillir ses données. C’est un outil idéal pour tout patron qui veut garder une trace de ses employés ou un parent qui souhaite surveiller ses enfants.

A quoi ressemble l’interface de l’espionnage des SMS avec Hoverwatch ?

Agrandir l’image

Alors, quelle application d’espionnage de SMS et réseaux sociaux choisir ?


La décision est difficile, puisque la plupart des applications mentionnées ci-dessus offrent à peu près les mêmes fonctionnalités. Elles vous permettent de vérifier les messages envoyés et reçus, de vérifier l’heure et la date et même de voir les noms et les numéros des contacts. Cependant, votre décision doit être basée non seulement sur la fonction d’espionnage de texte, mais aussi sur la compatibilité, le prix et le support qu’offre une application.

De plus, si vous êtes à la recherche de fonctionnalités supplémentaires, vous devriez considérer l’étendue de ces fonctions.

⇒ Compatibilité

Mspy est une application hautement compatible. Elle prend en charge Android Oreo et iPhone 11.4 et vous n’avez pas besoin de jailbreaker l’iPhone.

⇒ Le meilleur rapport qualité / prix

Vous avez la possibilité de suivre les messages texte de quelqu’un en vous abonnant simplement à l’édition basique qui coûte 14,16 euros par mois. Si votre priorité est seulement d’espionner les SMS, vous n’avez pas besoin de vous abonner à l’édition Premium.

⇒ Support client

Les deux applications disposent d’un support client exceptionnel. Elles disposent d’un service de chat en direct 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, pour répondre à toutes vos questions et préoccupations. En plus de cela, vous trouverez des informations précieuses sous forme de guides pratiques et de tutoriels vidéo. Vous pouvez également utiliser les versions de démonstration en direct des deux produits pour vous familiariser.

⇒ Autres caractéristiques utiles

Voici d’autres fonctionnalités qui font une application d’espionnage digne d’intérêt :

  • Surveillez les appels et les messages téléphoniques : affichez les appels entrants, sortants et manqués, les messages texte et même les contacts de la liste de surveillance. Toutes ces informations sont disponibles avec l’heure et la date.
  • Accédez aux chats par messagerie instantanée et multimédia : prenez en charge le suivi des médias sociaux sur Facebook Messenger, iMessage, WhatsApp, Viber, Instagram, Kik, Tinder et Skype. Vous pouvez également visionner les vidéos partagées via ces messages instantanés.
  • Suivez la position GPS : Vous pouvez surveiller l’emplacement actuel, les emplacements spécifiques et l’historique de l’emplacement de l’appareil cible.
  • Lisez les courriels et surveillez les activités en ligne : Vous pouvez lire les courriels, surveiller les signets et consulter l’historique de navigation Web sur le téléphone cible. Un bon logiciel espion vous montre également les logs du réseau Wi-Fi sur le périphérique cible.
  • Enregistrez les appels téléphoniques et les environs : En optant pour Hoverwatch, vous pouvez enregistrer et écouter des appels téléphoniques et écouter l’environnement du téléphone à distance.
  • Visionnez des photos, des vidéos et les entrées du calendrier : une telle application vous permet de visualiser les photos et de regarder les vidéos téléchargées dans la galerie du téléphone. Vous pouvez également accéder au calendrier et à la liste des tâches du téléphone.
  • Contrôlez à distance le téléphone cible : vous pouvez verrouiller le téléphone, effacer à distance les données du périphérique, afficher la liste des applications installées, bloquer les applications, faire des captures d’écran en direct et contrôler les frappes sur certaines applications via le Keylogger.

Que faut-il rechercher lors du choix d’une application d’espionnage de SMS ?


Chaque fois que vous êtes sur le point de choisir une application d’espionnage de message texte, choisissez celle qui est la meilleure pour votre argent. Ne vous précipitez pas pour choisir la première application que vous rencontrez, vous devez d’abord évaluer vos options. N’optez pas non plus pour un produit bon marché. Tenez compte des facteurs suivants lorsque vous achetez une application d’espionnage de SMS, de réseaux sociaux et de toute autre donnée téléphonique :

– Fiabilité

Choisissez l’application la plus fiable. Ne choisissez jamais celle qui crée un ralentissement perceptible sur le téléphone cible. Les applications peu fiables nuisent généralement aux performances du téléphone cible ou vous obligent à les réinstaller plusieurs fois. Vous ne pouvez pas compter sur de telles applications pour n’importe quel type d’espionnage. Pour acheter en sécurité, recherchez les véritables commentaires des clients. Si l’application présente des complications, vous en serez informé.

– Furtivité

Puisque vous voulez garder un oeil sur une autre personne, l’application d’espionnage de SMS doit fonctionner en mode furtif. Recherchez les applications qui sont indétectables à 100 %. Celles qui sont cachés sous des noms de code peuvent être facilement repérés par le propriétaire du téléphone. Vous devez choisir une application qui a fait ses preuves en matière de surveillance furtive. Il est impératif que l’application que vous utilisez soit conçue et développée par des professionnels expérimentés.

– Caractéristiques

Quand il y a tant d’applications offrant des fonctionnalités différentes, un utilisateur peut facilement se sentir submergé. Puisque vous êtes à la recherche d’une application d’espionnage de SMS et de réseaux sociaux, vous devriez vous concentrer sur la fonction de suivi des messages texte en particulier.

– L’interface utilisateur

Ne choisissez pas une application compliquée qui offre des fonctionnalités obscures. Quel est l’intérêt d’acheter une application qui a des fonctionnalités dont vous n’avez pas besoin? Optez pour une application facile à utiliser. Vous pouvez tester l’interface de l’application en vous inscrivant pour une version d’essai gratuite ou en vérifiant sa version de démonstration en direct. Naviguez dans l’application et n’investissez que dans celle qui vous rend à l’aise avec son interface.

– Prix

Le prix change généralement si vous voulez plus que la simple fonction d’espionnage de base. Une bonne chose à savoir, c’est que toutes les versions de base des applications d’espionnage supportent l’espionnage des messages textes. Donc, acheter la version de base devrait vous convenir. Si vous souhaitez également des fonctionnalités avancées, vous pouvez toujours acheter la version Premium.

– Support

Si les caractéristiques sont grandes mais que le soutien à la clientèle est mauvais, alors vous risquez de gaspiller réellement votre argent sur un produit qui ne fonctionne pas. Comment pouvez-vous utiliser une application efficacement s’il n’y a personne de l’équipe d’assistance clientèle pour entendre vos préoccupations et vous aider en cas de problème technique ? Vérifiez que le site Web de l’application contient bien des instructions détaillées sur l’installation et des guides pratiques sur les fonctions. Assurez-vous aussi d’obtenir un service à la clientèle 24 heures sur 24, 7 jours sur 7.

Maintenant que vous savez comment choisir l’application d’espionnage de SMS qui convient le mieux à vos besoins et que vous savez aussi lesquelles nous recommandons, la balle est dans votre camp. Allez-y et achetez l’application que vous pouvez vous permettre répondant le mieux à vos besoins d’espionnage.

Lire aussi sur notre blog :

→ Espionner un portable sans le toucher

Comment enregistrer des conversations téléphoniques

Savoir comment enregistrer vos conversations téléphoniques peut être une compétence utile à avoir. Nous allons vous montrer quelques façons simples de le faire à l’aide de ce guide pratique.

Enregistrer un appel téléphonique peut s’avérer très utile parfois. Avoir un enregistrement incontesté de ce qui a été dit, ou même simplement le garder comme un rappel audio, peut être un pari sûr pour l’avenir. Nous allons vous montrer comment faire.

C’est parfaitement légal au Royaume-Uni bien qu’il reste courtois d’informer vos contacts si vous allez les enregistrer. En fait, si la tierce partie sait qu’elle est enregistrée, ce seul fait pourrait avoir un effet bénéfique.

Il y a plusieurs façons d’enregistrer vos appels – certaines fonctionnent avec des lignes fixes, d’autres avec des téléphones intelligents et d’autres encore avec l’un et l’autre. Vous pouvez tout simplement commencer sans matériel supplémentaire et sans service payant du tout.

Comment enregistrer les conversations téléphoniques


1/ La méthode du haut-parleur

La méthode simple, c’est si votre téléphone dispose d’une fonction mains libres. Dans ce cas, mettez-le sur haut-parleur et enregistrez la conversation via le microphone de votre PC comme vous le feriez avec n’importe quel autre appareil. Il va sans dire que les bruits de fond seront également enregistrés.

Utilisez soit le logiciel Sound Recorder pour Windows et Mac, soit Audacity qui est entièrement gratuit bien qu’un peu difficile à manier (compatible pour toutes les plates-formes même Linux). Voici un guide d’utilisation pour Audacity :

Si vous avez un microphone, vous pouvez enregistrer de l’audio en direct. Tout d’abord, assurez-vous que votre microphone est sélectionné à l’aide du menu déroulant (vous pouvez changer si vous voulez enregistrer en stéréo ou en mono). Cliquez sur Fichier, puis sur Nouveau et cliquez sur le bouton d’enregistrement rouge rond.

Vous pouvez ensuite éditer ce fichier audio gratuitement. Commencez par ouvrir le fichier audio que vous avez enregistré. La chose la plus simple à faire est d’aller dans votre dossier Musique et d’ouvrir le fichier MP3. Vous verrez deux formes d’onde bleue (pour une piste stéréo), une échelle de temps et des commandes de lecture.

Vous voulez peut-être savoir comment rendre un fichier audio plus fort ? Si votre enregistrement audio est trop silencieux, vous verrez qu’il apparaît sous la forme d’une onde étroite qui n’atteint pas le haut et le bas de l’échelle. Vous pouvez l’amplifier en appuyant sur Ctrl-A pour sélectionner la piste entière. Choisissez maintenant Amplifier dans le menu Effet. Le curseur sera réglé sur la valeur maximale possible sans écrêtage, mais vous pourrez le remplacer si vous le souhaitez en utilisant la case à cocher.

Pour enregistrer la piste, cliquez sur Fichier puis Exporter… Choisissez Exporter au format MP3. Vous verrez alors un message disant qu’Audacity ne peut pas localiser lame_enc.dll. Cliquez sur le bouton Télécharger et votre navigateur devrait s’ouvrir avec des instructions sur la façon de télécharger et d’installer l’encodeur MP3 pour votre système d’exploitation.

Une fois que vous avez installé Lame, retournez à Audacity, cliquez sur le bouton Ok de la boîte de dialogue qui s’est ouverte pour vous dire que lame_enc.dll était absent. Répétez maintenant le processus d’enregistrement. Cette fois, lorsque vous cliquez sur Enregistrer, le fichier sera enregistré en MP3 car Audacity trouvera l’encodeur.

2/ La méthode de l’achat d’un matériel

Une approche similaire à la première méthode, mais sans le bruit de fond, consiste à utiliser une ventouse qui se fixe au combiné (mais cela ne marche pas avec un appareil sans fil ou mobile). Certaines ne collent pas très bien à certains téléphones, mais d’autres valent le coup en mettant le prix.

Certains dispositifs se connectent entre le combiné du téléphone fixe et la base du téléphone. Ils coûtent une quarantaine d’euros.

D’autres dispositifs se font appeler des enregistreurs autonomes : ils se branchent directement sur la ligne téléphonique. Certains font également office d’enregistreurs vocaux et de lecteurs mp4. Ils disposent d’une connexion USB pour télécharger des enregistrements sur votre PC.

Enfin, une méthode qui fonctionne avec les téléphones fixes aussi bien qu’avec les mobiles, consiste à utiliser un microphone d’oreille avec l’enregistreur Windows Sound Recorder ou Audacity. Le microphone captera votre voix et le son de votre téléphone, mais inévitablement un certain bruit de fond aussi. L’Olympus TP8, par exemple, appelé enregistreur de conversations, coûte environ 20 euros.

Olympus TP8 :

3/ La méthode de l’application sur un téléphone mobile

Certains applications disponibles proposent un enregistreur automatique d’appels. Téléchargez l’application, installez-la sur le smartphone, et tous vos appels seront enregistrés. Utilisez l’application pour les lire ou téléchargez le fichier audio pour le lire sur un lecteur multimédia de votre choix !

Si vous enregistrez un enregistrement (il existe des options pour choisir l’emplacement), vous pouvez ensuite le télécharger sur votre PC. Le format de fichier par défaut est .AMR qui ne sera pas lu par WMP mais des lecteurs gratuits sont disponibles. Alternativement, sélectionnez l’option WAV si vous n’avez pas peur que les fichiers encombrent votre mémoire.

Nous avons sélectionné 2 applications intéressantes :

⇒ Automatic Call Recorder (Enregistrement d’appel en français) qui fonctionnait très bien avant la mise à jour de février 2019. Depuis cette MAJ, malheureusement, l’application semble avoir du mal à enregistrer quand on sélectionne les contacts. L’avantage de cette application c’est qu’elle est gratuite. L’inconvénient, c’est qu’elle enregistre automatiquement les contacts que vous sélectionnez mais qu’elle n’espionne pas la totalité du téléphone.

⇒ Hoverwatch qui est une application Premium s’apparentant à une solution tout-en-un. Une fois installée dans le smartphone, elle enregistre sur le cloud les conversations de votre choix, tout, ou uniquement lorsque vous déclenchez à distance l’enregistrement. Pour ce faire, au moment où vous souhaitez écouter ou enregistrer une conversation, vous devez envoyer un SMS au smartphone, qui ne sera bien sûr pas vu par l’interlocuteur. Ce SMS sert uniquement à déclencher l’écoute (puis à l’arrêter quand vous voudrez cesser).

Hoverwatch enregistre le tout sur un serveur en ligne, ce qui dispense d’un encombrement de la mémoire du téléphone. Vous disposez d’une interface en ligne, où vous récupérez vos enregistrements d’appels mais aussi les textes frappés au clavier et les localisations de l’appareil.

L’avantage de Hoverwatch, c’est qu’il fonctionne sur une appareil et qu’une fois installé, l’espionnage se fait à distance. L’inconvénient, c’est que pour avoir toutes les fonctionnalités de l’application, vous devrez sûrement rooter l’Android (ou jailbreaker l’iPhone s’il s’agit d’un smartphone Apple).

Conclusion


ENREGISTRER UN APPEL TÉLÉPHONIQUE peut se faire à l’aide d’un gadget externe qui connecte un enregistreur numérique au combiné d’un téléphone de bureau. C’est toujours l’un des moyens les plus fiables de capturer une conversation, mais ce n’est pas vraiment pratique. De nos jours, les applications pour smartphones et les services dans les nuages (cloud) rendent l’enregistrement des appels téléphoniques facile et pratique, que vous souhaitiez enregistrer une conversation avec votre grand-mère ou une conversation franche avec un journaliste.

Il y a plusieurs façons de le faire. Mais d’abord, un avertissement majeur : les lois varient considérablement d’un pays à un autre lorsqu’il s’agit d’enregistrer les appels téléphoniques. Certains exigent que les deux parties consentent à ce que la conversation soit enregistrée, alors vérifiez les lois qui vous concernent pour voir si vous avez besoin d’une permission avant d’appuyer sur Enregistrer. Un bon exemple de ce genre de questionnement relatif au droit peut être trouvé sur le site Alexia.fr : Ai-je le droit d’enregistrer une conversation à l’insu de mon interlocuteur ?

Quel matériel d’espionnage choisir ?

1/ Choisir la bonne caméra cachée ou la bonne caméra espion


Vous n’êtes pas sûr du type de caméra cachée dont vous avez besoin ? La surveillance d’une pièce à l’aide d’un équipement de capture vidéo est assez facile à faire. Mais il existe une grande variété d’équipements sur le marché pour y parvenir. Vous trouverez ci-dessous une liste des différents types d’équipement utilisés pour capturer secrètement des vidéos.

⇒ Les caméras miniatures sans fil

Les caméras miniatures sans fil peuvent être un choix approprié pour la situation. Une mini-caméra sans fil aura besoin d’alimentation pour faire fonctionner la caméra, qu’elle soit alimentée par batterie ou branchée directement dans le mur. La plupart des mini-caméras sans fil fonctionnent avec une batterie standard de 9 volts. La batterie durera entre 4 et 8 heures selon la batterie que vous choisissez et les spécifications de l’appareil photo. Je recommande généralement de le brancher dans le mur lorsque c’est possible.

D’autres considérations à prendre en compte si vous optez pour cette technologie sont relatives à :

  • l’endroit où cacher l’appareil photo
  • et la question de savoir ce que doit enregistrer ou voir la caméra.

Rappelez-vous que vous n’avez pas le droit d’enregistrer des images publiques (lieux publiques, passants marchant dans la rue, etc.) à moins de requérir une autorisation préfectorale (voir à ce sujet le bon article du site Blog.droit-et-photographie.com).

Dans votre maison, la caméra peut être facilement cachée dans une plante, vous pouvez aussi construire quelque chose autour de la caméra pour la cacher. La plupart des mini-caméras sans fil ont un objectif à trou d’épingle pour que vous puissiez facilement les cacher dans une boîte, un livre, ou tout autre objet. Vous pouvez même placer l’appareil photo à l’intérieur d’une bouche d’aération. L’enregistrement est probablement le plus gros obstacle.

Le récepteur peut être branché sur un téléviseur pour être visionné en direct. Cependant, si vous ne pouvez pas vous asseoir et regarder tout le temps, il y a de fortes chances que cette solution du direct ne vous convienne pas. Si vous souhaitez enregistrer toute la durée de l’enregistrement, il va vous falloir un disque dur de très grande capacité à dissimuler… à moins d’opter pour une caméra espion de seconde génération qui ne déclenche l’enregistrement que lorsque quelqu’un bouge devant l’objectif.

On appelle cette technologie un magnétoscope numérique avec activation de mouvement. C’est probablement un des meilleurs choix, mais il y a encore des problèmes. Un enregistreur activé par le mouvement fonctionne très bien avec une caméra câblée, mais il a des problèmes quand il s’agit de caméras sans fil. Le DVR activé par le mouvement fonctionne de la façon suivante : il peut détecter le changement de pixellisation qui se produit lorsque quelque chose bouge et sait qu’il faut l’enregistrer. Le problème, c’est que toutes les caméras sans fil ont des interférences. Vous ne pouvez rien y faire. Lorsque l’enregistreur détecte le changement de pixels causé par l’interférence, il pense qu’il s’agit d’un mouvement et finit par l’enregistrer presque tout le temps.

Il y a de meilleures options que je vais aborder dans les paragraphes qui suivent.

⇒ Les caméras sans fil cachées

Les caméras sans fil cachées, aussi connues sous le nom de caméras pour nounous, rendent les choses un peu plus faciles parce que la caméra est pré-cachée. Vous pouvez intégrer des caméras sans fil dans à peu près tout ce que vous pouvez imaginer, des téléviseurs aux assainisseurs d’air. Bien que ces caméras vous facilitent la tâche, vous aurez toujours les mêmes soucis d’enregistrement qu’avec une caméra sans fil standard.

Dans quelle partie de la maison rechercher une caméra espion ?

Agrandir l’image

⇒ Les caméras miniatures câblées

Les caméras miniatures câblées sont certainement plus fiables que les caméras sans fil, mais elles posent quand même quelques problèmes. Comme pour la caméra sans fil, vous devez toujours cacher la caméra. Mais le principal problème avec la caméra câblée est que vous devez faire passer un câble de la caméra à l’appareil d’enregistrement. Dans certaines situations ce n’est pas un problème, mais dans la plupart des cas ce n’est pas pratique.

L’enregistrement est plus facile avec une caméra câblée car vous pouvez utiliser efficacement un DVR activé par le mouvement. Par exemple, vous pouvez commencer à enregistrer lorsque vous partez au travail et le DVR activé par le mouvement n’enregistre rien tant qu’il ne voit pas de mouvement dans la portée des caméras. La plupart des enregistreurs numériques activés par le mouvement peuvent être réglés pour enregistrer pendant une très longue période. Il est également possible d’acheter des caméras câblées préinstallées.

⇒ Les caméras IP cachées

Les caméras IP cachées sont semblables aux caméras sans fil cachées en ce sens qu’elles sont dissimulées à l’intérieur de nombreux objets du quotidien et qu’elles sont également sans fil. C’est là que s’arrête la similitude. Avec une caméra IP, le signal vidéo est envoyé par le système électrique de la maison. Le récepteur est ensuite branché dans une prise murale près de votre ordinateur et connecté à un port USB de votre ordinateur. En utilisant le logiciel fourni avec le système, vous pouvez ensuite visualiser et enregistrer les images sur votre ordinateur. Une caméra IP vous permettra également de visualiser votre caméra de n’importe où dans le monde avec un accès internet, à condition que l’ordinateur connecté à la caméra soit également connecté à internet.

L’inconvénient d’une caméra IP est que le logiciel n’est pas caché sur l’ordinateur. Donc, si votre partenaire se rend sur votre ordinateur et voit le logiciel installé dedans, vous aurez peut-être des explications à donner.

⇒ Les caméras cachées avec prises de vue fixes

Les appareils photo cachés peuvent être une bonne option selon les circonstances. Ils sont activés par le mouvement et enregistrent les images à une fréquence d’image réglable lorsqu’ils détectent un mouvement. Vous pouvez régler la fréquence d’image d’une à dix images par seconde. C’est le nombre de photos qui seront prises en 1 seconde après détection d’un mouvement. 1 photo par seconde peut largement suffire.

Ces appareils photos cachés ne possèdent ni fil ni câble. Ils enregistrent sur une puce interne et sauvegardent les images pour une visualisation ultérieure.

⇒ Les caméras cachées tout-en-un activées par le mouvement

Les systèmes d’enregistrement et de caméra cachée tout-en-un activés par le mouvement sont mes préférés. Ils sont disponibles dans une très grande sélection de produits, ce qui facilite la sélection d’un produit convenant à votre situation personnelle.

Ces appareils sont totalement autonomes. Ils peuvent être facilement déployés et vous évitent tous les soucis que vous pourriez avoir avec d’autres choix de capture vidéo.

Ces unités tout-en-un sont activées par le mouvement et ne nécessitent aucun câble, récepteur ni appareil d’enregistrement externe. Il suffit de placer l’appareil là où vous le souhaitez et de le laisser fonctionner. Vous pouvez ensuite visionner la vidéo qu’il a enregistrée directement à partir de l’appareil lui-même ou retirer la carte SD et visionner la vidéo sur un ordinateur.

C’est de loin l’option la plus simple et la plus fiable pour capturer secrètement de la vidéo.

2/ Les critères de sélection d’une bonne caméra espion cachée


⇒ La résolution de l’objectif

Une fois que vous avez résolu le problème de la dissimulation de votre caméra espion cachée, il y a une autre chose importante que vous devez prendre en considération : c’est ce qu’on appelle la résolution.

Vous voulez certainement que les images ou les vidéos que vous capturez soient claires, lumineuses et nettes. Pour cela, la meilleure chose que vous puissiez faire est de choisir un appareil photo qui donne les meilleurs résultats. Normalement, trois facteurs sont pris en compte lors de la vérification de la résolution de la caméra :

  • Très haute qualité
  • Super Haute Résolution
  • Haute Définition

Parmi ces trois, le meilleur choix à considérer est la haute définition ou HD. Les caméras avec de bons résultats de sortie pour les vidéos sont celles qui fournissent des images très nettes et claires, celles qui ont une différence visible entre les nuances claires et foncées, qui fournissent des couleurs précises et qui ont une résolution nette.

L’indice de luminosité est également un facteur important. Ce facteur aide à capturer l’image avec une meilleure qualité, même lorsque la lumière est minimale. Plus le niveau de luminosité sera bas, meilleurs seront les résultats de l’appareil, même dans l’obscurité.

Ensuite, il y a des caméras utilisent principalement le rayonnement infrarouge. Ces caméras sont destinées à la vision de près et sont capables de capturer des images de bonne qualité même dans l’obscurité totale. Le seul défaut de ces caméras de vision nocturne, c’est qu’elles sont assez chères, c’est pourquoi les gens hésitent souvent à les acheter. Cependant, si vous avez un bon budget pour votre caméra espion, il est conseillé d’opter pour celles qui ont une vision nocturne.

⇒ L’espace de stockage de la caméra

Le deuxième facteur à considérer lors de l’achat d’une caméra espion, c’est l’espace de stockage. Lorsqu’une caméra enregistre une séquence, elle doit la stocker et l’enregistrer dans une mémoire. Dans la plupart des cas, les caméras utilisaient la carte SD pour stocker ces données. Les cartes SD sont disponibles en différentes tailles et vous pouvez acheter une carte qui convient à vos besoins. En général, les caméras espion prennent en charge les cartes SD de 2 Go à 128 Go.

Il existe aussi quelques caméras qui possèdent un stockage interne intégré : la vidéo enregistrée va directement dans ce stockage. Ensuite, pour visionner la vidéo enregistrée, vous devez brancher la caméra sur votre dispositif de visualisation.

La principale différence entre la carte SD et le stockage interne, c’est qu’avec une carte SD vous pouvez faire varier la taille de la carte en fonction de vos besoins. Inversement, pour les caméras possédant une mémoire interne, l’espace mémoire est fixe et vous ne pouvez pas le modifier.

Dans le cas de la carte SD, les risques de perte de données sont assez élevés car la carte peut être endommagée à tout moment : il est donc fortement recommandé aux utilisateurs d’opter pour des cartes SD de marque fiable.

Gardez aussi à l’esprit que plus la qualité de la vidéo s’améliore, plus la taille de la vidéo augmente. Prévoyez donc une mémoire assez conséquente si vous optez pour des vidéos en haute résolution.

⇒ Les options d’affichage

Les options de visualisation sont différentes d’une caméra à une autre. Pour la plupart des caméras utilisées à des fins d’espionnage, la vidéo ne peut être visionnée qu’une fois l’enregistrement effectué et terminé. Il n’est pas possible de regarder l’enregistrement en direct.

Si vous avez besoin de voir les images en direct, vous aurez besoin d’une caméra IP. Une caméra IP a la capacité de transmettre ses données et de les envoyer via internet pour que l’usager les voit dès qu’elles sont capturées. Vous pouvez voir la vidéo à distance alors que vous êtes loin de la caméra. Le délai de transmission n’est que de quelques millisecondes.

Agrandir l’image

⇒ La source d’alimentation

Demandez-vous quelle source d’énergie vous allez utiliser. La plupart des caméras espion fonctionnent avec des piles rechargeables. Cela veut dire que vous devez d’abord recharger la batterie pour que l’appareil photo puisse fonctionner.

Si vous avez besoin d’un appareil qui fonctionne en continu pendant des semaines et des mois, il va certainement avoir besoin d’une alimentation électrique pour fonctionner non-stop. Les options d’alimentation sont donc un critère non négligeable.

Parfois, lorsque la caméra espion est fournie avec une source d’alimentation en continu, le câblage de la caméra la rend très peu discrète. Faîtes attention à ce que le dispositif d’alimentation ne fasse pas détecter votre système d’espionnage. En cas de doute, il existe aussi des appareils photo alimentés par batterie, ne se déclenchant que lorsqu’un mouvement est détecté.

⇒ Couleur ou noir et blanc ?

La colorisation de l’image est peut-être importante pour vous. Certaines caméras espion enregistrent les vidéos en mode noir et blanc, les détails ne sont donc pas aussi clairs qu’une vidéo en couleur… à moins que la résolution de l’image soit meilleure !

Si vous souhaitez améliorer la qualité de la vidéo capturée et que vous avez besoin de plus de détails, optez pour la caméra d’enregistrement couleur. La vidéo en couleur révèle plus de détails, mais son prix a tendance à grimper.

Un dernier facteur à considérer est la garantie de l’appareil photo : cette garantie peut vous rassurer sur la longévité de l’appareil.

3/ Enregistrer les vidéos et photos d’un téléphone


Ce troisième paragraphe est en fait une option d’enregistrement alternative : il ne s’agit plus ici d’enregistrer ce qui se passe dans votre maison mais ce qui se passe sur un téléphone de votre choix.

Il existe deux applications intéressantes pour sauvegarder discrètement tout ce qui passe sur un appareil téléphonique. Sachez cependant que vous devez installer cette application dans le téléphone ciblé, et qu’elle ne fonctionnera que si le téléphone capte internet. Dans certains cas il faut aussi jailbreaker ou rooter le téléphone, selon s’il s’agit d’un Android ou d’un iPhone.

⇒ Une application qui localise l’appareil, enregistre les images et les textes

Cette application enregistre en tâche de fond tous les textes de l’appareil : les SMS, les Emails, les mots de passe tapés au clavier, et les réseaux sociaux si vous avez opté pour la version Premium. En plus de ça, elle localise le téléphone sur une carte Google Maps en direct, pour savoir en temps réel où se trouve le téléphone. Enfin, elle enregistre aussi les vidéos et les photos prises par l’appareil. Toutes ces données sont enregistrées sur le cloud : vous les récupérez en vous rendant sur votre interface en ligne. Votre compte est sécurisé par un mot de pass et un login.

Ici l’application Mspy

⇒ Une application qui déclenche l’appareil photo à distance, espionne les appels et fait de l’écoute environnementale

Cette deuxième application parvient à déclencher l’appareil photo et la caméra du téléphone à distance, et discrètement. Vous pouvez ainsi voir ce que “voit” le téléphone au moment où vous le souhaitez. Elle fait la même chose avec l’écouteur du téléphone : elle peut le déclencher à distance de manière à pouvoir écouter ce qui se dit autour du téléphone à l’instant T. Pour le reste, elle agit de la même manière que la première application et possède à peu près les mêmes capacités, pour un coût un peu plus élevé vues ses fonctions supplémentaires.

Ici l’application Hoverwatch

→ Lire aussi sur notre blog : Transformer son téléphone en caméra espion

Conclusion


Dans notre monde moderne, les caméras cachées et les caméras espion deviennent très populaires. Il y a une grande variété de technologies de pointe disponibles pour ces caméras et les gens ont hâte de les acheter.

Mais vous devez comprendre les bases de la caméra cachée, savoir comment et où l’utiliser, avant de prendre votre décision en fonction des fonctionnalités requises et du budget disponible.

Cet article était destiné à éclairer le lecteur sur tous les facteurs nécessaires à prendre en considération avant d’acheter une telle caméra espion.

Dernière recommandation pour les utilisateurs de Macintosh : avec un appareil Mac, vous savez probablement que certains produits et logiciels ne sont pas compatibles parce que conçus uniquement pour des ordinateurs PC. Les caméras cachées ne font pas exception. Heureusement, la grande majorité des caméras cachées sont maintenant compatibles Mac. En effet, les vidéos sont enregistrées aux formats universels AVI ou MPEG qui peuvent être lus sur n’importe quel ordinateur : aussi bien Windows que Mac ou même Linux.

Certaines caméras ne fonctionnent encore que sous Windows : en général, ce sont des caméras cachées diffusées en continu sur internet. C’est dû au fait que de nombreuses caméras “live” ont besoin d’un logiciel spécifique pour permettre la diffusion en continu sur votre réseau sans fil. Si vous avez un Mac, assurez-vous de vérifier que la caméra cachée est bien compatible.

La localisation d’un téléphone portable sur Android et consors

Les plates-formes mobiles modernes comme Android permettent aux applications de lire la consommation d’énergie globale sur le téléphone.

Ces informations sont considérées comme inoffensives et leur lecture ne nécessite aucune permission ni notification de la part de l’utilisateur. Cependant, en lisant simplement la consommation d’énergie globale du téléphone sur une période de quelques minutes, une application peut apprendre des informations très privées sur l’emplacement de l’utilisateur.

L’ensemble des données de consommation d’énergie d’un téléphone est extrêmement expressif : en effet, de multiples composants et applications consomment simultanément de l’énergie. La lecture de la consommation permet d’apprendre ce qui fonctionne sur l’appareil. En utilisant des algorithmes d’apprentissage puissants, il est tout à fait possible de déduire avec succès l’emplacement du téléphone. Comment remédier à cette fuite en matière de protection de la vie privée ?

Le problème de la localisation abusive de nos téléphones

Nos téléphones sont toujours à portée de main et leur emplacement est à peu près le même que notre emplacement à nous. Le suivi de l’emplacement d’un téléphone est pratiquement le même que le suivi de l’emplacement de son propriétaire.

Comme les utilisateurs préfèrent généralement que leur position ne soit pas suivie par des tiers arbitraires, toutes les plates-formes mobiles considèrent la position de l’appareil comme une information sensible et se donnent beaucoup de mal pour la protéger :

  • les applications ont besoin d’une autorisation explicite de l’utilisateur pour accéder au GPS du téléphone
  • une même autorisation est nécessaire pour la lecture moins précise de la connectivité cellulaire et WiFi 

En dépit de ces restrictions, les applications peuvent secrètement apprendre l’emplacement du téléphone. Elles le font à l’aide d’un capteur apparemment inoffensif : le capteur du téléphone qui mesure la consommation d’énergie du téléphone sur une certaine période de temps.

L’emplacement du téléphone affecte de manière significative l’énergie consommée par la radio cellulaire du téléphone. La consommation d’énergie est influencée à la fois par la distance par rapport à la station de base cellulaire à laquelle le téléphone est relié, et par les obstacles tels que des bâtiments ou des arbres. Plus le téléphone est proche de la station de base et moins il y a d’obstacles entre eux, moins le téléphone consomme d’énergie.

Agrandir l’image

Comment notre localisation est-elle prédite ?

Supposons qu’un attaquant puisse mesurer la puissance consommée par un téléphone lorsqu’il se déplace le long d’un ensemble d’itinéraires connus ou dans une zone prédéterminée telle qu’une ville. Cela permet à l’attaquant d’inférer l’emplacement du téléphone cible sur ces routes ou ces zones, simplement en analysant la consommation d’énergie du téléphone cible sur une période de temps.

Cela peut se faire sans aucune connaissance de la station de base auquelle le téléphone est raccordé. L’un des principaux défis techniques est la consommation d’énergie.

Un utilisateur peut lancer des applications, écouter de la musique, allumer l’écran et l’éteindre, recevoir un appel téléphonique, et ainsi de suite. Toutes ces activités ont une incidence sur la consommation d’énergie du téléphone et se traduisent par une approximation très bruyante de la puissance de la radio cellulaire.

De plus, la consommation d’énergie de la radio cellulaire dépend aussi de l’activité du téléphone, ainsi que de la distance par rapport à la station de base : lors d’un appel vocal ou d’une transmission de données, la radio cellulaire consomme plus d’énergie que lorsque le téléphone reste inactif.

Tous ces facteurs contribuent à la variabilité de la consommation d’énergie du téléphone et ajoutent du bruit au point de vue de l’attaquant : le wattmètre ne fournit que la consommation d’énergie globale et ne peut pas être utilisé pour mesurer la consommation d’énergie d’un composant individuel.

Pour contrer ces inconvénients, les applications désireuses de connaître votre emplacement comparent instantanément les empreintes digitales de votre emplacement avec des cartes radio préenregistrées.

D’autres utilisent l’intensité de votre signal pour calculer votre distance aux stations de base à des endroits connus. Toutes ces méthodes nécessitent la mesure de l’intensité de votrre signal et l’ID de la station WiFi à laquelle vous êtes raccordé.

Une variété de capteurs non protégés peuvent divulguer des informations de localisation. Le son et la lumière ambiants peuvent être utilisés pour la localisation de téléphones mobiles. La mesure en continu des accéléromètres non protégés présents dans les smartphones peut aussi révéler l’emplacement d’un utilisateur. Enfin, les accéléromètres peuvent révéler lorsqu’un usager est situé dans un réseau de trains métropolitains.

Les autres données privées révélées par les capteurs de nos téléphones

Divers capteurs téléphoniques peuvent divulguer des informations privées autres que l’emplacement :

  • Le capteur d’empreintes digitales
  • Les caractéristiques des haut-parleurs
  • Les appareils photo numériques
  • La caméra
  • Les gyroscopes intelligents peuvent être utilisés pour écouter une conversation à proximité du téléphone et identifier les orateurs
  • L’accéléromètre et le gyroscope peuvent être à l’origine de fuites d’informations sur la nature des applications en avant-plan.

⇒ Ecouter à ce sujet l’article audio en ligne de Frank Pasquale : “Mettre fin au trafic des données personnelles”

Avez-vous donné votre accord en toute conscience ?

Les entreprises qui utilisent des données de localisation indiquent que les gens acceptent de partager leurs renseignements en échange de services personnalisés, de récompenses et de rabais. Certains coureurs d’endurance, par exemple, aiment que cette technologie de suivi leur permette d’enregistrer leurs parcours de jogging.

Les gens savent qu’ils reçoivent ces services gratuitement parce que les annonceurs les aident à les monétiser et à les payer. D’autres applications sur iPhone ou Android aident les gens à trouver une place de stationnement libre, ou à recevoir des alertes météo. Mais les gens ne souhaitent pas que cette information soit utilisée pour autre chose.

Malheureusement, il est facile de partager ces informations sans s’en rendre compte.

⇒ Que font les entreprises de nos données de localiation ?

  • Certaines entreprises disent qu’elles suppriment les données de localisation après les avoir utilisées pour diffuser des publicités
  • D’autres les utilisent pour des publicités et les transmettent à des sociétés d’agrégation de données
  • D’autres encore conservent les informations pendant des années.

Il n’existe aucune loi limitant la collecte ou l’utilisation de ces données. Néanmoins, les applications qui demandent l’accès aux emplacements des utilisateurs, les invitant à demander la permission tout en omettant des détails importants sur la façon dont les données sont utilisées, peuvent enfreindre aux règles sur les pratiques commerciales trompeuses.

Le problème, c’est que les développeurs d’applications peuvent gagner beaucoup d’argent en vendant directement ces données, ou en les partageant pour des publicités géolocalisées.

La publicité ciblée est de loin l’utilisation la plus courante de l’information recueillie par les applications sur nos smartphones.

Google et Facebook, qui dominent le marché de la publicité mobile, ne sont pas par hasard les leaders de la publicité géolocalisée. Ces deux sociétés collectent les données à partir de leurs propres applications. Elles affirment qu’elles ne les vendent pas, mais qu’elles les conservent afin de personnaliser leurs services, de vendre des annonces ciblées sur internet et de vérifier si les annonces mènent à des ventes.

Google, qui reçoit des informations précises sur l’emplacement des applications qui utilisent ses services publicitaires, a déclaré avoir modifié ces données pour les rendre moins exactes.

Les petites entreprises se font concurrence pour le reste du marché, notamment en vendant des données et des analyses à des institutions financières. Ce segment de l’industrie est assez petit mais en croissance régulière et devrait atteindre environ 250 millions de dollars par année d’ici 2020 !

Les mesures d’Apple et Google

Apple et Google ont un intérêt financier à satisfaire les développeurs, et pourtant tous deux ont pris des mesures pour limiter la collecte de données de localisation. Dans la version la plus récente d’Android, les applications qui ne sont pas utilisées peuvent collecter des emplacements “quelques fois par heure seulement”, au lieu de pouvoir le faire continuellement.

Apple a été plus strict, exigeant par exemple que les applications justifient la collecte d’emplacements dans des messages pop-up. Apple a également déclaré qu’une prochaine version d’iOS afficherait une barre bleue à l’écran chaque fois qu’une application non utilisée accéderait à des données de localisation.

Ce souci des usagers a servi de ” coup de semonce ” aux gens de l’industrie de la localisation.

Localiser un telephone portable à l’aide d’une application espion

Je reçois parfois des mails me demandant quel était pour moi le meilleur logiciel espion pour un telephone Android. Vous savez, si vous suivez ce blog, que j’ai une certaine préférence pour cet OS made in Google, c’est pourquoi j’ai eu envie d’écrire cet article en réponse à ces courriels.

Comme je l’ai déjà expliqué, vous devez bien entendu vous procurer le logiciel espion qui correspond à vos besoins. Pour ma part, mSpy effectue toutes les fonctions mentionnées ci-dessous et, qui plus est, est compatible avec les Android mais aussi avec les iPhone jailbreakés ou non-jailbreakés.

Android est un système d’exploitation pour téléphone efficace, léger et puissant. Pour y installer un logiciel espion comme mSpy, vous devrez vous en saisir, vous rendre sur internet et télécharger l’application sur le mobile en question. Il ne vous restera ensuite qu’à suivre les indications pour procéder à l’installation.

⇒ Les fonctionnalités de mSpy sur un Android

Voici les informations qu’un téléphone de marque Android pourra vous délivrer si mSpy est installé à l’intérieur :

  1. la position GPS du cellulaire : en cela mSpy est un très bon outil de localisation de telephone portable. Secrètement, vous saurez où se trouve l’appareil et l’utilisateur qui va avec ! Vous bénéficierez d’une image nette de ses parcours au fil du temps.
  2. la nature exacte de tous ses SMS : les textos et autres messages écrits n’auront plus de secret pour vous et vous seront rapportés même si l’usager les efface de son mobile ! Le logiciel, installé dans l’Androïd, continuera à vous les rapatrier quand même dans votre compte en ligne !
  3. la liste des appels téléphoniques : se dressera devant vous un tableau récapitulant les personnes qui ont appelé l’usager ou que l’usager a appelées, avec les horaires et la durée précise de chaque appel.
  4. Les photos contenues dans l’Android
  5. Les contacts de son répertoire téléphonique
  6. L’historique de navigation internet de l’individu

Lire en détail notre article :

Conclusion

Mspy a souvent montré, dans ses études préparatoires, combien les applications ayant accès au moniteur d’alimentation d’un smartphone peuvent obtenir des informations sur les éléments de localisation d’un appareil mobile – sans accéder au GPS ni aux capteurs de localisation Wifi.

Cette approche permet l’identification d’itinéraires connus, le suivi en temps réel, et l’identification d’une nouvelle route en analysant uniquement la consommation d’énergie du téléphone.

Ce travail est un exemple des conséquences involontaires qui résultent de l’accès aux capteurs par des applications tierces, apparemment bénignes. Une connaissance approfondie de la sécurité devrait être acquise par chacun d’entre nous avant de donner aux applications tierces l’accès aux capteurs de nos smartphones.

Source :

Comment pirater le mot de passe d’Instagram en 2019

Depuis son lancement en octobre 2010, Instagram a connu un succès remarquable dans le domaine des médias sociaux, dans la diffusion d’images mais aussi dans la communication pure et simple. En effet, de nombreux adolescents délaissent aujourd’hui Facebook jugé trop “ouvert” et trop “intrusif” pour communiquer de manière plus discrète via Instagram.

L’acquisition de la plateforme par Facebook en 2012 a même vu les taux d’utilisation d’Instagram augmenter de façon exponentielle. Près d’un milliard d’utilisateurs dans le monde sont aujourd’hui recensés, et ceci par jour !

L’ascension d’Instagram au rang de superstar sociale mondiale est due à son interface conviviale et à ses fonctionnalités divertissantes. Il n’est plus nécessaire de se connecter sur Facebook pour partager une photo, Instagram vous permet de tout faire dans son application en quelques clics.

Partager ses vues et ses photos est un excellent moyen de rester en contact avec ses proches, garder un œil sur ses célébrités préférées et partager les détails de sa vie grâce à une plateforme visuelle.

Le problème avec les mots de passe d’Instagram

Malheureusement, chaque technologie a ses défauts. Bien que l’équipe Instagram mette régulièrement à jour sa plate-forme afin d’améliorer l’efficacité de l’application, il y aura toujours des problèmes liés aux utilisateurs que l’équipe Instagram ne pourra pas résoudre lorsque les choses tournent mal.

L’un des problèmes les plus courants avec les comptes Instagram est que leur propriétaire oublient souvent leur mot de passe. Combien de fois vous êtes-vous inscrit à un service en ligne et avez-vous noté physiquement votre mot de passe ?

La plupart d’entre nous choisissons un mot de passe général que nous utilisons pour plusieurs comptes. Mais c’est la meilleure façon de se le faire pirater ! Il suffit qu’un pirate l’obtienne sur un site pour qu’il puisse le tester sur tous les sites qu’il connaisse !

Parfois, nous pouvons compter sur un générateur automatique de mots de passe pour entrer nos caractères avant d’appuyer sur “sauvegarder” sur le formulaire de remplissage automatique. Mais que se passe-t-il lorsque les choses tournent mal ?

→ Vous avez perdu votre mot de passe Instagram et ne pouvez plus vous connecter à votre compte. Qu’est-ce qu’on fait maintenant ?

Il y a plusieurs raisons pour lesquelles vous pouvez oublier votre mot de passe :

  • Peut-être que votre téléphone a planté
  • Vous avez eu une mise à jour de l’application
  • Vous avez perdu votre téléphone et en avez acheté un nouveau

Quelle que soit la raison de votre problème, la conclusion est la même : vous êtes verrouillé et vous ne pouvez plus revenir à votre profil.

La solution à votre problème – Comment pirater votre compte Instagram

Il existe des produits qui vous aident à contourner les protocoles de sécurité d’un compte Instagram. Nous allons examiner trois façons différentes de pirater votre profil Instagram et d’accéder à vos images et stories.

⇒ Avis de non-responsabilité

Après avoir lu et appris ces 3 méthodes pour pirater un mot de passe Instagram, vous aurez une connaissance pratique du processus, avec la possibilité d’une utilisation malveillante. Nous n’assumons aucune responsabilité quant à la façon dont vous assimilez, distribuez ou utilisez ces informations. Rappelez-vous qu’il est illégal de pirater les comptes de médias sociaux de tout autre utilisateur.

Nous allons expliquer les trois méthodes suivantes :

  • 1/ Pirater Instagram en utilisant un logiciel
  • 2/ Utilisation de la méthode d’hameçonnage – Comment faire une page de phishing Instagram
  • 3/ Comment deviner le mot de passe

1/ Hacker Instagram à l’aide d’un logiciel

La méthode de l’attaque par force brute est une technique qui utilise un logiciel de piratage spécialisé pour atteindre votre objectif de piratage de compte. Auparavant, cela exigeait que les utilisateurs téléchargent un document.txt contenant les mots de passe fréquemment utilisés et mis à jour dans leur navigateur. Le programme parcourait la liste en essayant chaque mot de passe un par un jusqu’à ce qu’il trouve une combinaison de caractères réussie.

Ces outils de craquage de mots de passe étaient populaires jusqu’à ce que l’introduction de caractères spécialisés, de générateurs de mots de passe aléatoires et de l’authentification à deux facteurs arrive sur le marché, réduisant l’efficacité de la méthode de la force brute.

InstaRipper

Un des exemples les plus connus de ce genre de logiciel est “InstaRipper” (← ici le site officiel). Ce programme contient une liste intégrée de mots de passe mis à jour continuellement par les développeurs de l’application. Le programme automatise les tâches d’exécution des mots de passe et de craquage du compte.

Une autre caractéristique de l’application InstaRipper est son fonctionnement furtif. Elle pirate automatiquement votre adresse IP, cachant ainsi les pirates des regards indiscrets des FAI. Les développeurs publient de nouvelles adresses IP par proxy toutes les semaines, de manière à faire un roulement.

InstaRipper supprime automatiquement les cookies du navigateur, une fois que l’outil a terminé ses tâches opérationnelles. Cette fonction permet de supprimer toute trace de l’application.

Le temps de craquage d’un mot de passe dépend de plusieurs facteurs, dont les suivants :

  • La vitesse de la connexion Internet
  • Le CPU de l’appareil exécutant le programme (sa puissance)
  • La qualité du mot de passe

La force du mot de passe joue le rôle le plus important parmi ces trois facteurs. Si l’utilisateur choisit des caractères spéciaux, tels que “#-*@$%,”, l’application peut prendre plus de temps pour cracker le mot de passe. Cependant, si le mot de passe ne contient que des lettres et des chiffres, vous devriez y avoir accès en quelques minutes seulement.

Plus votre CPU est puissant, plus l’application s’exécute rapidement, recherchant rapidement les combinaisons de mots de passe. La vitesse de votre connexion internet joue également un rôle important dans la vitesse de cracking. Comme l’application est basée sur le navigateur, il n’est pas nécessaire de télécharger des fichiers trop volumineux. Cependant, l’inconvénient de cette portabilité est qu’elle repose sur la bande passante pour déterminer la vitesse de fonctionnement de l’application.

InstaRipper est utilisable sur la plupart des appareils mobiles, y compris les smartphones, les tablettes et les ordinateurs portables. Le logiciel fonctionne avec tous les systèmes d’exploitation, y compris Windows, Android et iOS.

L’application alternative

Il existe une application alternative à Instaripper si vous n’avez pas les connaissances nécessaires pour utiliser un logiciel de hacking.

Il s’agit de Mspy (← site officiel).

C’est une application mobile que vous devez installer dans le téléphone portable à surveiller. Une fois l’appareil rooté et l’application installée dedans, Mspy recense tout ce qui passe par le smartphone : les messages Instagram, Facebook, les appels téléphoniques, les messages textes, les localisations et même les mots de passe.

Tout vous est rapatrié automatiquement sur votre compte que vous pouvez ensuite consulter tranquillement depuis chez vous, depuis votre smartphone ou votre ordinateur.

Notez que si le téléphone à surveiller est un iPhone, cette application peut s’installer à distance sans même l’avoir en main.

Comment utiliser l’outil mSpy

Il est beaucoup plus facile d’utiliser un produit pré-construit que d’essayer de créer une page de phishing ou de deviner des mots de passe.

Voici un guide étape par étape pour utiliser mSpy et pirater un mot de passe Instagram :

Étape 1 – Rootez votre appareil Android ou iOS

Étape 2 – Achetez la version premium de l’outil logiciel mSpy

Étape 3 – Cliquez sur le lien mSpy et choisissez la configuration iOS ou Android

Étape 4 – Visitez le panneau de contrôle, sélectionnez “Keylogger” ou “Instagram tracker”

Étape 5 – Exécutez le programme et attendez les résultats

Il est important de comprendre la différence entre les fonctions Keylogger et Instagram tracker. Le keylogging vous permet d’enregistrer et d’accéder à toutes les touches appuyées sur le clavier de l’appareil. Le programme passe au crible ces informations et déchiffre le mot de passe du compte Instagram que vous cherchez.

La fonction de suivi d’Instagram sur mSpy vous donne accès à tous les messages échangés entre le profil cible et son public.

Nous aimons mSpy pour son interface conviviale et son efficacité à cracker les mots de passe Instagram. Cependant, sachez que les frais d’abonnement premium ont un coût non négligeable.

2/ Utiliser de la méthode de l’hameçonnage

Phising Instagram

Agrandir l’image

Tous ceux qui ont fait des recherches sur les forums de piratage et qui cherchent à pirater un mot de passe Instagram sont tombés sur la méthode du phishing. Les pirates eux-mêmes déclarent que c’est le moyen le plus simple de pirater un compte.

Lorsque les gens recherchent en ligne des informations concernant le piratage d’un compte, ils sont souvent confrontés à l’hameçonnage en raison de son taux de réussite et des preuves sociales entourant la fiabilité de la méthode.

Les pirates informatiques créent simplement une fausse page de connexion Instagram et attendent que l’utilisateur saisisse ses informations de compte ainsi que son mot de passe. La fausse page enregistre les détails et les envoie au pirate dans un fichier texte pour en faciliter l’accès. Le pirate a maintenant le mot de passe du compte et peut se connecter au profil quand bon lui semble.

Les pirates informatiques créent cette fausse page de connexion au moyen d’applications spécialisées conçues pour aider les utilisateurs d’Instagram à gérer leurs comptes plus efficacement. En réalité, il s’agit d’un système de porte dérobée destiné à vous aider à contourner les dispositifs de sécurité d’Instagram. Une autre stratégie consiste à envoyer le lien vers la fausse page de connexion directement à l’utilisateur, en espérant qu’il saisisse ses coordonnées.

Une fois qu’un pirate a accès à votre mot de passe Instagram, il est raisonnablement facile pour lui d’accéder à tous vos autres comptes de médias sociaux, y compris Twitter et Facebook. Facebook est lié à Instagram, et de nombreuses personnes utilisent le même mot de passe pour toutes leurs plateformes sociales.

Les pirates informatiques monétisent ces données et les vendent sur le Dark Web pour un profit considérable. Dans certains cas, la victime du piratage ne saura même pas qu’un pirate a compromis son compte parce que la page de connexion usurpée l’amène directement à son profil comme si rien ne sortait de l’ordinaire.

Comment créer une page de phishing Instagram à partir de rien

L’hameçonnage étant un sujet très populaire pour pirater n’importe quel type de mot de passe, sachez avant tout que vous aurez besoin de:

  • une connexion internet
  • un compte d’hébergement Web
  • Le fichier “ig-login-page.rar” (à ouvrir avec Winrar pour ceux qui ne connaissent pas) – Le mot de passe pour ouvrir ce fichier est “securityequifax” sans les guillemets.

Une fois que vous avez rassemblé tout cela, il est temps de vous mettre au travail. Suivez ce guide étape par étape pour créer une fausse page de connexion Instagram.

Etape 1 – Ouvrir un compte d’hébergement gratuit, comme celui qu’on trouve chez Free. Vous pouvez également utiliser un hébergement payant si vous le souhaitez – c’est même encore mieux, car les hébergements gratuits peuvent être bannis si leur système détecte que vous les utilisez pour le phishing, ce qui est contraire à leurs conditions d’utilisation.

Étape 2 – Confirmez votre adresse courriel. Soyez patient, car leurs courriels peuvent mettre du temps à arriver dans votre boîte mail. Pour ma part j’ai attendu le mien environ une dizaine de minutes.

Étape 3 – Vous êtes prêt à commencer à construire la page. Allez dans votre compte et choisissez “Upload Own Website“.

Etape 4 – Extrayez le fichier “ig-login-page.rar” que vous avez téléchargé précédemment dans un nouveau dossier vide. Vous devriez en extraire 11 nouveaux fichiers.

Étape 5 – Téléchargez ces 11 fichiers dans votre nouveau site Web. Choisissez l’option “Upload Files” dans le coin supérieur droit.

Étape 6 – Votre page d’hameçonnage devrait maintenant être prête. Vérifiez-le en visitant votre lien dans un nouvel onglet. Lorsque vous ouvrez votre lien, une fausse page de connexion Instagram devrait s’afficher. Si vous ne la voyez pas, c’est que vous avez fait quelque chose de mal.

Étape 7 – Les pirates informatiques utilisent souvent des astuces pour envoyer de faux courriels à leurs victimes en leur disant quelque chose comme “Quelqu’un a essayé de pirater votre compte. Connectez-vous par ce lien avec un mot de passe valide pour confirmer que c’est le vôtre.”

Étape 8 – Après que quelqu’un ait entré son nom d’utilisateur et son mot de passe dans votre fausse page de connexion, vous pouvez voir ses informations de connexion en tapant /password.html à la fin de votre lien dans un navigateur URL, et en appuyant sur Entrée.

En suivant cette méthode, vous êtes en mesure de configurer et d’utiliser une page de phishing et d’analyser les résultats qu’elle vous apporte.

3/ Pirater un compte en devinant un mot de passe

Nous avons tous entendu les mises en garde sur la nécessité de changer nos mots de passe tous les trimestres et d’utiliser un mot de passe généré au hasard pour de meilleures conditions de sécurité. Compte tenu de ce fait, il est surprenant de voir combien de personnes refusent encore d’adopter ce protocole de sécurité internet de base.

SplashData, l’une des principales sociétés de sécurité logicielle, publie chaque année une liste des 25 mots de passe les plus courants. Si vous utilisez l’un de ces mots de passe, nous vous suggérons de les changer immédiatement, car vous risquez fort d’être victime d’un piratage.

SplashData estime que plus de 70 % de tous les utilisateurs en ligne ont utilisé l’un de ces 25 mots de passe à un moment donné de leur expérience en ligne.

Top 25 des mots de passe les plus courants selon SplashData :

  • 123456
  • password
  • 12345678
  • azerty
  • 12345
  • 123456789
  • letmein
  • 1234567
  • foot
  • iloveyou
  • admin
  • bienvenue
  • monkey
  • connexion
  • abc123
  • starwars
  • 123123
  • dragon
  • football
  • 666666
  • bonjour
  • free
  • 654321
  • charlie
  • trustno1

Si vous essayez de pirater un compte Instagram et que vous connaissez bien la personne, essayez d’utiliser son anniversaire ou les noms des membres de sa famille pour le mot de passe. Ces options sont également courantes chez plus de 60 % de l’ensemble des utilisateurs en ligne.

La vie privée et le débat éthique

Les méthodes que nous avons décrites dans cet article sont efficaces pour accéder à un compte Instagram, même si celui-ci appartient à quelqu’un d’autre. Ce que nous faisons de nos connaissances est un trait de notre caractère. N’utilisez pas ces informations pour pirater d’autres comptes d’utilisateurs en aucune circonstance.

Le système juridique français prévoit des sanctions sévères en cas de fraude en ligne, et le vol d’un compte Instagram de quelqu’un d’autre est précisément cela : de la fraude et du vol d’identité. Les personnes qui volent l’accès aux comptes d’autres utilisateurs sont des voleurs de droits d’auteur qui méritent d’être punis par la loi.

Ces technologies offrent une valeur inestimable aux employeurs et aux parents, en les aidant à protéger les personnes, les biens et les membres de leur famille. Cependant, il peut être tentant d’être contraire à l’éthique dans votre utilisation d’un logiciel. Avant de décider d’installer un logiciel tiers sur les téléphones et les appareils de votre famille et de vos employés, il est important de réfléchir aux conséquences éthiques et juridiques de votre décision.

Bien qu’il soit de votre prérogative d’installer ou non le logiciel sur les actifs de votre entreprise, certains employés peuvent s’opposer à vos actions en tant qu’atteinte à la vie privée. Il est essentiel de recevoir des conseils juridiques à ce sujet et de vous conformer à la loi sur les communications et les transferts de données.

Quant aux parents, il est parfois préférable de dire carrément aux enfants que vous installez ces applications sur leur téléphone.